Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'ordinaire du bac | Page d'accueil | Devoirs de vacances »

dimanche, 26 juin 2016

Si je n'étais pas déjà mariée, j'aurais rendu service à un ou une anglais(e) !

Je suis déprimée par le Brexit. Je n'arrive même plus à analyser intelligemment le truc d'un point de vue politique. Je me sens juste volée d'une liberté que j'avais d'aller me balader en GB quand je voulais, sans prévoir, sauf prévoir d'y passer éventuellement ma retraite. Et ça, eh bien, faut plus y penser.

Je lis les réactions des anglais que je connais, et j'ai les boules pour eux, qui ont vu les votes pour augmenter hyper rapidement ces dernières semaines, sans qu'il y ait un mec de gauche capable de renverser la vapeur. 

Et depuis le vote, des tas de racistes se sentent légitimés, décomplexés, et il y a des faits divers regrettables, des remarques dans les lieux publics faites aux étrangers. Ils ne sont pas habitués. Pourvu que cette extrême droite de merde ne détruise pas cette société dont la principale différence est justement sa tolérance, son ouverture d'esprit.

Mais la crise, les nouveaux media, la société de consommation, les actionnaires, tout cela a rendu les gens cons. Ils ne réfléchissent plus, votent n'importe quoi "par contestation", et s'étonnent le lendemain de la cata qu'ils ont provoquée.

On verra la suite, mais je ne suis pas trop optimiste. Encore moins de la manière dont "nous", européens, on va s'empresser de leur régler leur compte pour que les autres pays ne fassent pas la même chose...

Commentaires

Le problème c'est que certains pays vont avoir la même idée. Cela ouvre le chemin. Je suis triste (ma soeur habite en Angleterre depuis 1975, on pensait aller en Ecosse aussi). Bref, je me sens concernée aussi. Bon après midi.

Écrit par : Elisabeth | mercredi, 06 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est un peu traumatisant pour ceux qui vivent sur les deux pays. Une collègue va devoir se faire naturaliser française, et une autre, retraitée, est au bord de la dépression.
Courage à ta soeur !

Écrit par : Ed | mercredi, 06 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Ma belle-fille anglaise est désespérée. Elle est même brouillée avec sa grand-mère que pourtant elle adore car elle a voté leave

Écrit par : Rosa | lundi, 18 juillet 2016

Répondre à ce commentaire

Oui, je pense que cela va créer une division en Grande-Bretagne ! J'en reviens, bien sûr, en tant que touriste, je n'en ai pas encore senti les conséquences. Mais à lire beaucoup d'articles, cela va être un frein pour l'économie et la culture, refermant le pays sur lui-même.

Écrit par : Ed | jeudi, 21 juillet 2016

Écrire un commentaire