Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 septembre 2016

“ Le secret du succès est de faire de ta vocation tes vacances.” *

C'est la reprise !

Enfin, c'était la reprise le 31 août. Dix jours déjà ! Ca se passe plutôt bien. J'ai sûrement gagné au tirage au sort. J'ai gagné le meilleur emploi du temps de ma carrière. 33 ans. 12 ans que je demande à ne pas travailler le lundi. Et ça y est !!! Et en plus le reste n'est pas mal non plus. D'accord, j'ai 7 heures de cours sans respiration sauf la cantine le vendredi, mais je sais qu'ensuite j'ai 3 jours pour :  me détendre le samedi et le dimanche, aller au marché, sans me dire que j'ai des devoirs à faire !!!! Car mes devoirs, je les ferai le lundi. Je vais savourer cette année, un peu comme le dernier chocolat extrêmement délicieux d'une boîte dont vous savez que le fabricant a pris la retraite.

boite avec coeur.JPG

Le beau temps rend cette rentrée très agréable aussi, même si je n'ai jamais senti comme ça ma transpiration couler sur mon front en cours, pas à cause du silence de mes élèves après une question, mais à cause de la température. Pour rappel, on ne peut pas ouvrir les fenêtres, car le bruit du boulevard nous empêche de nous entendre. Surtout moi, d'ailleurs je vois l'ORL dans peu de temps. Mais je peux mettre mes beaux habits d'été, et me sentir jolie, malgré mes lunettes qui semblent avoir pris une place définitive sur mon nez... Et puis ça donne envie de cuisiner des trucs légers, ce qui est facilité par mon voisin qui m'a donné moult légumes, totalement bio ! Mes recettes : saumon-pâtisson, porc au roquefort, courgettes-vinaigrette, aubergines-sardines... Je me sens devenir cuisinière-poétesse.

courgettes-rapees-au-chevre-320x240.jpg

Des petits bonheurs qui font oublier que nous devons être "vigilants" au lycée, à tout moment qu'ils ont dit, et nous plier à quelques nouvelles règles de sécurité. Enfin, le jour où un ou une cinglé(e) entrera avec une grenade ou une kalachnikov, sans demander poliment un badge visiteur à la loge, ou même en le faisant, on aura beau être vigilant, ce sera une surprise. 

* Mark Twain - A ce propos, j'ai déjà fait un succès de mes vacances, je crois que c'est cela, ma vocation.

jeudi, 19 mai 2016

“La fortune ne devrait être possédée que par les gens d'esprit : autrement, elle représente un danger public.” *

Vous vous croyez riche, vous culpabilisez, ou vous pensez que les gens se plaignent d'aise avec toutes les heures sup' qu'ils touchent, et que si ces heures sup' baissent, ce n'est que justice ? Alors cliquez sur l'image et reprenez lien avec la réalité. Vous serez outrés, mais ne pourrez vous empêcher de sourire tellement c'est énôôôrme !

Convertissez vos revenus en Unités Liliane Bettencourt.

Et venez manifester avec moi (entre autres). Soyons plus nombreux que les casseurs, pour arrêter cette médiatisation mensongère de ce que sont les manifestants anti-loi El Khomri.

* Nietzsche

dimanche, 15 février 2015

"Rhume : tempête sous narine."*

Vous avez déjà entendu quelqu'un jouer une mélodie en tapant sur différents objets, en remplissant des verres à des niveaux différents ou la musique des gouttes d'eau de pluie qui s'écrasent en tombant sur différentes surfaces ? Oui.

C'est une idée poétique de la musique qui existe partout autour de nous, sans avoir besoin de spécialistes pour la faire vivre.

Eh bien cet après-midi, j'ai écouté une symphonie pour reniflements et éternuements. Vingt-cinq élèves de seconde en devoir sur table. Ça fait au moins quinze nez qui font remonter vers des profondeurs insondables ce qu'ils refusent de déposer dans des mouchoirs. Les bourgeois, disait le Grand Jacques, ça fait des grands slurps. Leurs enfants font des grands chnurfs, d'autres de petits. Il y en a des sonores et des sourds. Mais je vous assure, ils sont tous graves !

reniflement.jpg

 

 

*Léo Campion

vendredi, 13 décembre 2013

Comment faites-vous pour éviter la chute des cheveux ? - Je fais un pas de côté.*

Ma théorie de l'évolution :

Tout est dans les cheveux, en tout cas pour les garçons.

numérisation0001.jpg


Avant (et pendant au moins 10 ans) les garçons de mon lycée se sont coiffés comme en A. Selon vos références culturelles, vous appellerez cette coiffure "à la Françoise Sagan" ou "à la Justin Bieber".

Ca gardait les idées bien au chaud, pas question de leur faire risquer un coup de froid en les exprimant, et ça limitait quand même l'ouverture d'esprit.

Aujourd'hui, les garçons ont laissé s'envoler leurs neurones en adoptant cette merveilleuse tignasse (Voir figure B) genre de brosse d'une hauteur incroyable, seulement, les neurones, ils ont décidé de rester au bout des cheveux, et intellectuellement, en bas, c'est calme plat.

A suivre...

*Groucho Marx

vendredi, 27 septembre 2013

ETES-VOUS PLUTÔT GONTRAN, DONALD OU PICSOU ?

Petite revue de presse et d'activités diverses.

Hier soir je suis allée voir un spectacle de cirque assez décalé, provoc' à dose très raisonnable, et très drôle souvent. Même avec un rhume et une contracture musculaire au niveau de l'épaule, j'ai apprécié. Tant que ce n'est pas à moi qu'on demande de faire des acrobaties !

Pour améliorer mon état physique, je me demande si je ne vais pas me remettre à la marche, mais pas de la petite marche de mémé dans Maville, non, de la marche en montagne, la vraie ! Il parait qu'on y fait des trouvailles qui amélioreraient nettement ma retraite à venir (un jour peut-être...). 

 

"Un alpiniste découvre plusieurs milliers d'euros de bijoux sur un glacier du Mont-Blanc"

Prendre les transports en commun peut aussi rapporter gros. Cela sera sans doute un argument plus efficace que la protection de l'environnement pour que tout le monde laisse sa voiture.

"Un chèque de deux millions de dollars trouvé dans le métro à Madrid"

Je n'ai rien trouvé, ni sur le parking du lycée, ni dans le caniveau, mais je vais regarder autour de moi, je suis peut-être un peu daltonienne, mais ma myopie ne m'empêchera pas de devenir millionnaire, non mais !

gontran ou picsou.jpg


lundi, 26 août 2013

Portraits divers en été

Chez nos cousins québécois les chevaux sont à l'honneur, surtout dans l'art. Est-ce que ceux-là vous parlent ?

DSC04462.JPG

DSC04911.JPG

DSC04916.JPG

DSC04950.JPG

Le Québec est fier d'encourager l'immigration. Et ça marche ! A chaque fois qu'une maison est à louer ou à vendre un panneau est en évidence avec la photo de l'agent immobilier, censée nous donner confiance. (Ca ça marcherait moins à mon avis...). Ce qui m'a frappée, c'est qu'ils ressemblaient tous à des gens qui pourraient être les enfants de personnages plus ou moins médiatiques en France. Pour exemple, le fils présumé de Didier Bourdon.

DSC05445.JPG


Mais nous avons également vu les potentiels rejetons de Beccaro et Chantal Lauby ! 

dimanche, 14 avril 2013

14 avril, pour moi, c'est ça.

Première grande nouvelle : je suis en vacances !

Pour vous, ça ne change pas grand chose, sauf que je vais peut-être pouvoir publier plus souvent. Pour moi, c'est enfin pouvoir faire des choses, le ménage, la cuisine, de la peinture (pourquoi pas !), lire, regarder des films sans me dire "tu as encore du boulot, arrête de glander". Et m'endormir sans faire x fois la liste de ce que je n'ai pas encore fait pour le boulot.

Avant les vacances, j'ai fini de remplir tous les bordereaux de bac et de bts, et fait des tableaux pour garder un double des notes, ça m'a quand même pris 5 heures ! Le double, c'est au cas où le proviseur-adjoint perdrait mes bordereaux, car c'est arrivé il y a deux ans.

Il me reste trois paquets de copies, un bilan du soutien organisé pour les secondes à rédiger, et quelques coups de fil à des parents. J'ai tellement de temps pris pour les oraux et les tâches administratives que je n'ai réussi à recevoir que 6 parents sur les 11 que je devais voir...

Bref, je suis en vacances et le printemps, que dire l'été est arrivé aujourd'hui, au lendemain d'un hiver qui m'a paru un siècle.

Jour de fête ! on est invitées, donc, je ne cuisine pas.

Et puis je ne vous quitterai pas aujourd'hui sans vous parler de cet animateur de Radio Nostalgie (oui, j'écoute ça parfois pour me détendre en voiture et chanter) qui a fait la promotion d'un bouquin ou un logiciel, je ne sais plus, qui peut "permettre à tout le monde de résolver tous les problèmes de rédaction". Je pense qu'il en a été le premier acheteur.

Et ce matin par hasard, je suis passée devant un "artisan fumisterie". C'est peut-être une voie pour ma potentielle reconversion... je crois bien avoir les compétences pour une Validation des Acquis et de l'Expérience !

Ah ! et j'ai gagné mon pari : voici une photo de l'arbre dont j'avais photographié les fleurs le 9 avril en 2012 ! Le 14 avril en 2013, ça donne ça...

DSC03580.JPG

On est loin des jolies fleurs de l'an dernier ! Bien triste, malgré le ciel bleu. Allez, un petit sprint, les cerisiers !

 

vendredi, 01 mars 2013

Un soir, l'âme du vin chantait dans les bouteilles.*

Je n'avais jamais réalisé que la réincarnation existait aussi pour les monuments historiques...

pour blog 2.jpgpour blog.jpg

 

* Charles Baudelaire

samedi, 16 février 2013

Orgueil, ambition, ivresse du pouvoir absolu, tout cela habite l’homme, le pousse à la folie. L’humain devient inhumain, et l’inhumain monstrueux.*

L'actualité est fascinante, et désespérante ces temps-ci. D'abord nous avons quasiment Habemus Papam en réel. J'avais beaucoup aimé ce film, mais certains ne l'avaient pas trouvé crédible. Et pourtant !

pape.jpg

Mais aussi, plus fort que Lance Armstrong (j'avais utilisé un article sur lui pour étudier le thème du héros déchu, en cours), plus monstrueux que Riberi, le sport nous étonne encore. Oser nier le meurtre quand on a tiré plusieurs balles sur quelqu'un. Comme Blade Runner (comme le surnommaient ses fans), il a cru voir une Replicant... Humour noir, je sais.

*François Cheng

Quand Reviennent Les Ames Errantes.

samedi, 27 octobre 2012

Qu'est-ce qui vaut mieux être, noir ou homosexuel ? C'est mieux d'être noir, parce qu'on n'a pas besoin de le dire à ses parents...*

Deux vidéos qui parlent d'elles-mêmes. Comment peut-on encore hésiter ?

 

Si vous parlez anglais, allez sur Youtube, il y a d'autes vidéos montrant cet homme, plus complètes encore. Mais c'était la seule que j'ai trouvée sous-titrée.

Et si les américains sont capables de le comprendre, pourquoi les français ne le seraient-ils pas ?

*Catherine Bézard

dimanche, 22 juillet 2012

Le rire est une bouée de sauvetage.*

Si vous cherchez un boulot d'été cool, c'est sauveteur sur une plage près de Worthing. C'est déjà un boulot relax en France, j'ai eu un copain qui faisait ça au lac de Salagou. Son problème, c'était le vent, mais ça  ne nuisait pas à son bronzage.

A Worthing, ça bronze pas un max, mais, si t'es payé au mois, t'as des jours de relâche ! Nonobstant c'est un boulot confortable et pas violent étant donné le nombre de baigneurs.

DSC01604.JPG

Et en plus ici, comme à Malibu, ils ont de belles petites voitures à grosses roues pour pas se fatiguer. J'en ai vu un à Brighton qui s'éclatait à faire de la vitesse, il devrait se méfier justement, l'année où j'y étais à Malibu (oui, je sais ça l'fait), ya un type qui a tué deux françaises en leur roulant dessus. Il les avaient pas vues, allongées qu'elles étaient...

DSC01605.JPG

*Michel Serrault

dimanche, 06 mai 2012

"De l'art, de l'art... Quand ma femme chante, ça c'est de l'art !"*

Hier un grand artiste aurait eu 54 ans. Vous connaissez tous ses oeuvres, car sa volonté était que son art soit accessible à tous, et en même temps, il en vivait. C'est à dire qu'il vendait ses oeuvres à des magasins, au métro de New York, et j'en passe, et le public, lui, le voyait gratuitement. Il était doué, innovant, mais le SIDA ne l'a pas laissé poursuivre, et il est mort à 31 ans.

Un hommage en quelque sorte, une suite à ma note d'hier sur l'art contemporain : Au Palais de Tokyo, une salle était consacrée à un artiste qui s'est attaché à montrer que, au-delà des différences d'époques, de cultures, de religion, les humains restaient les mêmes.

DSC01252 - Copie.JPG

DSC01253 - Copie.JPG

 

DSC01254 - Copie.JPG

 

DSC01255 - Copie.JPG

Et par hasard, j'ai fait un peu le même genre d'exercice. Le Matin, près du Centre Culturel Wallonie-Bruxelles, j'ai photographié ça :

 

DSC01226 - Copie.JPG

Et l'après-midi, au Palais de Tokyo, dans La Triennale, j'ai découvert ça :

 

DSC01236 - Copie.JPG

Bon, aujourd'hui, je vais à un happening. Vous pouvez tous participer ! Dans des salles publiques dans tout le pays, des urnes ont été installées, de jolis rideaux verts pour choisir un papier, et ensuite, souriez vous êtes peut-être filmés !, vous mettez votre papier dans l'urne transparente. C'est de l'art vivant ou je me trompe. Et ce soir on peut peut-être réalisé un chef-d'oeuvre.

*Le nain sortant.

mardi, 27 décembre 2011

Celui qui est lassé de Londres, l'est de la vie, car Londres a tout ce que la vie peut offrir.*

L'année se termine bien. Une crevaison qui a failli allonger d'au moins deux heures un voyage retour de Paris qui en avait déjà pris deux et demie alors que normalement ça n'en prend qu'une et demie. Un évier bouché et un siphon démonté et remonté au moment où j'aurais dû aller chez le garagiste pour qu'il remette ma roue réparée. On espère que demain le voyage se fera sans encombres. En effet, je vous quitte quelques jours. Je repars là où j'aime aller et me sentir chez moi.

Belle fin d'année. Bon début de l'autre. Reposez-vous, prenez des forces et stockez quelques doses de bonne humeur. J'ai comme l'impression que 2012 ne va pas être de la tarte.

*Dr Samuel Johnson

samedi, 10 décembre 2011

Le pauvre mange de la viande quand il se mord la langue*

Hier soir j'avais ma réunion de parents. 30 entretiens non stop entre 16 h 15 et 21 h 30. Je leur accorde donc en moyenne plus de 10 minutes. Bien que longue, la soirée fut plutôt agréable pour une fois, car j'avais surtout des compliments à faire. Je râle quand ça ne va pas, mais là, je dois dire, je vis une année plaisante, et je le dis ! A discuter avec les parents et les élèves je suis repartie chez moi en me disant que l'essentiel était de se fixer des objectifs atteignables.

C'est sans doute ce que s'est dit Paul Mc Cartney qui, selon la revue Esprit Yoga (n°1 d'avril-mai 2011), revue par ailleurs très intéressante et pleine d'enseignements à laquelle ADMV nous a abonnées, l'ex-beatles végétarien, donc, a "prôné en Inde.... une journée SANS VIANDE !"

Cela me parait tout à fait réalisable à grande échelle pour les indiens. A peu près comme une journée SANS INTELLIGENCE en France.

*Proverbe brésilien

Et comme dirait Pascale, n'oubliez pas le jeu ici !

samedi, 26 novembre 2011

Tout bruit écouté longtemps devient une voix.*

Times are changing !

Vous vous souvenez de ces concerts où d'un seul coup, sans qu'on ait à nous donner le signal, le public se remplissait d'émotion, et les briquets s'allumaient, longtemps, à s'en brûler les doigts ?

Aujourd'hui les lois anti-tabac, les nouvelles technologies ont donné ça:

 

Vous avez la même chose avec un meilleur son ici : http://uk.omg.yahoo.com/gossip/110--pop/adele-exclusive-l...

Mais je ne savais pas l'intégrer...

Adèle, j'aime bien. Y'en a pas tant que ça que j'apprécie dans les chanteurs actuels, enfin, je devrais dire que je distingue des autres, alors j'ai envie d'en parler. Néanmoins, j'aime mieux quand elle chante que quand elle parle.

*Victor Hugo

mercredi, 09 novembre 2011

Une sage lenteur a raison de la hâte.*

Il y a des gens pressés qui roulent à 250 kilomètre heure sur une route nationale et qui perdent leur permis, d'autres qui avancent la sonnerie du lycée de 5 minutes et qui me font perdre 5 minutes de sommeil tous les matins. Chercher à gagner du temps fait toujours perdre quelque chose.

Dans un texte étudié ce matin avec mes élèves, on nous disait que manger lentement empêchait de grossir. Si je parle lentement, mes élèves comprennent mieux. Et si je suis lente à publier une nouvelle note, je sens l'intérêt renaître chez vous.

Comme le dit le message d'une mug très populaire en Angleterre, "Keep calm and carry on !"

 *Théognis de Mégare 

 

 

mardi, 25 octobre 2011

Le corps enseignant est la plus grande armée, après l'Armée rouge.*

Ce soir j'ai regardé les deux épisodes d'Apocalypse sur la montée au pouvoir d'Hitler. Je n'ai pas appris beaucoup de choses que je ne savais pas du tout, mais en ai réentendu que j'avais sûrement oubliées. Mais j'ai surtout retenu cette fois que Henry Ford, antisémite notoire de l'époque, avait été un des premiers étrangers à donner des fortunes au Parti Nazi montant, et le premier à être décoré par eux. Et aussi Hugo Boss, couturier qui a créé l'uniforme nazi !

Au cours de cette émission il a aussi été mentionné avec beaucoup d'indignation que les instituteurs de l'époque en Allemagne enseignaient le maniement des armes à leurs élèves. J'aurais pu être choquée, mais j'ai appris il y a peu de temps que cela existe aussi dans l'éducation nationale !

http://www.federation-unss.org/sport-le_tir_sportif-43

J'ai été révoltée que l'éducation nationale donne à des élèves les compétences nécessaires à l'utilisation d'une arme qu'ils trouveraient sur leur chemin. Un ministre a dû trouver cela éthiquement correct puisque cette discipline est incluse dans les championnats unss au motif que c'est un sport olympique. Me renseignant sur le sujet, j'ai lu qu'en France on pouvait initier les enfants au tir à partir de 7 ans ! Je ne sais pas à quel âge on commence à l'école.

Suis-je la seule que cela choque ? J'aimerais votre avis.

http://www.lepost.fr/article/2010/09/23/2233270_heilz-l-e...

http://h3ll-clan.keuf.net/t2894-drame-un-enfant-tire-sur-...

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/369579/un-...

Bon, tout ne se passe pas en France. Le deuxième lien va vers un des nombreux forums consacrés au tir. Le niveau de ces forums est éloquent !

*Jean-Pierre Chevènement (1985)

jeudi, 29 septembre 2011

Si les policiers n'étaient pas bêtes, ils ne seraient pas des policiers.*

Rien que le titre m'a plu !

 

Le numéro deux de la police judiciaire de Lyon en garde à vue

Je ne lis même plus les articles. Les juges sont mis en examen, les chefs de la police en garde à vue, le président de la république ne fréquente que des corrompus... Cela devient d'une banalité.

Si seulement cela permettait de rebasculer de l'autre côté au printemps prochain. Je n'attends rien des autres, pas de miracle économique, pas de révolution culturelle, simplement un peu d'honnêteté.

* Ch. de Gaulle

lundi, 12 septembre 2011

Fermant les yeux et criant ouf, L'adolescent se mit à braire.*

Comme la marche est une suite de chutes évitées, la vie heureuse est une suite de catastrophes évitées.

Ouf ! On n'a pas eu d'attentat terroriste. Ouf ! bien que mon document audio n'ait été qu'à moitié enregistré sur ma clé ce matin, et que je ne m'en sois aperçu qu'une fois le cours commencé, j'ai réussi à faire passer les tests d'évaluation quand même. Et re-ouf ! A la cantine, j'ai réussi à trouver une place ailleurs qu'en face du seul collègue qui m'horripile au point de me couper l'appétit. Et en plus, cela m'a permis de faire connaissance d'une jeune collègue très sympa, qui enseigne l'espagnol, mais est roumaine !

*Scarron

vendredi, 09 septembre 2011

Tâtons : une façon de compter sur ses doigts.*

Ca va faire plaisir à ceux qui pensent qu'être homo est une malformation congénitale, vous savez, ceux qui il y a peu lobotomisaient leurs fils. J'ai lu ça, j'étais même pas encore homo, et j'ai eu du mal à m'en remettre.

Aujourd'hui, j'ai lu un article qui m'a interpellée.

Regardez vos doigts, ils parlent !

Va-t-on décider de ré-égaliser les petits doigts des bébés à la naissance pour avoir un homme ou une femme parfaite (chez moi le féminin l'emporte en grammaire !), et les empêcher de devenir (oh, horreur !) homosexuel ?

Je savais que je ne ressemblais pas à Marylin. Mais je n'avais jamais remarqué que, physiquement, c'est le masculin qui l'emporte chez moi, c'est flagrant.

101_5911.JPG

Regardez vos doigts, et dites-moi si vous êtres aux normes.

J'ai trouvé un autre article qui, lui, explique que cela peut avoir une influence sur le cancer de la prostate, et les risques cardiaques. Des femmes, on ne parle pas du tout.

*Bertrand Bell

samedi, 03 septembre 2011

La soirée n'est jamais plus belle pour moi que quand je suis content de ma matinée.*

Info importante : Note qui ne doit pas être lue par Virgibri ou tout TZR ou prof titulaire sur poste désespérément fixe bossant dans un lycée ou collège de zone sensible. L'évocation de tant de bonheur pourrait être fatale.

Ca y est, c'est fait, je suis prérentrée. Je suis partie sur mon vélo tout neuf à 8 heures et quart, et suis arrivée à 8 h 30, très en avance, puisque la plénière ne commençait qu'à 9 h 15, mais cela me donnait le temps de me rafraîchir avant que les premiers collègues n'arrivent et que la valse des bises ne commence. A vrai dire, je n'étais même pas la première. Ensuite nous avons essayé de suivre les discours des huiles, mais d'où nous étions, en hauteur dans l'amphi, nous avions l'impression de regarder un film en coréen sans sous-titres. J'espère que cette première partie n'a pas abordé de points importants. A 11 h nous avons eu le café prévu à 10 h 30, avec des mini-croissants et des mini-pains au chocolat, et surtout, nous avons enfin eu nos Emplois du Temps ! Un grand moment tous les ans. Cette année je suis carrément contente. J'ai des classes plutôt cools côté boulot, et j'ai un emploi du temps de vieille cycliste. Je m'explique : je travaille tous les jours sauf le samedi entre trois et 5 heures au maximum. Donc, je ne devrais pas être épuisée à la fin de mes journées, et comme je commence souvent à 9 ou 10 heures, je vais pouvoir aller au lycée en vélo. La deuxième partie de la matinée nous a fourni des renseignements plus utiles et plus audibles surtout. Je m'étais préparée à partir en guerre contre l'utilisation obligatoire du cahier de textes numérique, et puis on nous a miraculeusement dit qu' "on ne pouvait pas nous obliger comme ça, de but en blanc, à l'utiliser !" Que du bonheur ! A midi, nous avons eu droit à un apéro fort sympathique, puis pour le prix d'un ticket de cantine à un buffet très copieux et pas mauvais, vraiment. Ensuite, il y eut la réunion des profs principaux où j'ai principalement digéré et dormi, vu que j'entends les mêmes consignes depuis 12 ans, le conseil d'enseignement où l'on fait le bilan des problèmes à poser pour l'anglais, et enfin une réunion pour l'intégration d'un élève handicapé. Je suis ensuite passée voir si les deux collègues qui s'occupaient de photocopier les évaluations pour les groupes de compétences avaient besoin d'aide, et comme elles s'en sortaient fort bien toutes seules, je suis revenue, à 18 h 15 chez moi. Un peu fatiguée de pas grand-chose, mais longtemps, et impatiente de voir rentrer ADMV. Peu habitée par le désir de cuisiner (j'ai fait très fort récemment je vous le rappelle), j'ai commandé un petit repas chez Chouchichope, en choisissant nos préférés. Il fait beau, c'est vraiment une bonne prérentrée.

Alors que pour d'autres, c'est ça :

* Denis Diderot

mardi, 31 mai 2011

Une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi ; mais elle doit être loi parce qu'elle est juste.*

Je ne suis pas assez vieille pour avoir connu cette pub là.

Mais je me souviens quand même du cow-boy Marlboro. Il était présent sur les 4èmes de couv' de tous les magazines que lisait mon père.

En Finlande, ils ont interdit les pubs pour les cigarettes dès 1976. Et ils sont encore en train de renforcer leurs lois. Il ne sera plus possible de fumer dans sa voiture si un mineur s'y trouve. Je suppose que l'étape suivante sera la maison.

Il est vrai que c'est dangereux, les clopes, ça tue. Et les Finlandais s'en sont aperçus plus vite que nous. Et comme la vie de leurs concitoyens a une valeur inestimable pour eux, ils autorisent ça :

 

Edit 23:16 : Je change d'image pour que Zapette comprenne mieux.

Ce dessin vient de ce blog : http://www.planete-puce.com/

D'après wikipedia, l'Institut des hautes études internationales à Genève revendique qu'il ya quelques 3 millions d'armes à feu en Finlande, c'est à dire 56 pour 100 citoyens. Remarquez, les chiffres des suicides par armes à feu chez les jeunes sont encore plus élevés en Suisse qu'en Finlande.

*Montesquieu

mardi, 29 mars 2011

La police est sur les dents, celles des autres, évidemment.*

Une énorme manifestation à Londres, qui commence pacifiquement et dégénère à cause de casseurs. Là-bas aussi c'est l'éducation qu'on sacrifie. Le prix des études supérieures va tripler dès l'an prochain.

De ce qui c'est passé à Londres mercredi, vous n'en avez sûrement rien vu. Les journalistes ici ont gardé un silence étonnant. Non, finalement, pas étonnant, il faut conserver le mythe qu'il n'y a qu'en France que les gens manifestent. Il y avait pourtant déjà eu d'importantes manifestations étudiantes en Angleterre le 20 mars et le 11 novembre 2010 et le 29 janvier 2011.

 

 

Ce qui est différent, ce sont les policiers. A Londres, ils ne sont pas plus violents que les manifestants.

*Boris Vian

samedi, 26 mars 2011

Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus hauts placés qui servent le moins.*

Ma bibliothèque de quartier en 1967. Une seule entrée, deux bâtiments au fond de la cour : à gauche, la bibliothèque, à droite, le commissariat. Pas intérêt à te tromper.

Entrée dans la bibliothèque, dire bonjour aux bibliothécaires : M. et Mme S. A mes yeux, plus de 60 ans. Je ne dois pas me tromper beaucoup, ils étaient retraités de l'enseignement. A ma mère qui avait perdu son "carnet de bibliothèque", ils reprochaient "ça coûte cher à la ville". A mon frère, 14 ans, qui voulait emprunter un livre de la salles "adultes", accessible à 16 ans sur autorisation des parents, ils opposaient un refus sans appel. De Closets, Cousteau ou Paul-Emile Victor devaient être subversifs. A ma prof de maths, qui me l'avait raconté, ils faisaient remarquer avec mépris qu'elle n'empruntait que de la science fiction. A moi, ils ne disaient rien, car je respectais tous les règlements en ne lisant que du Charles Vildrac, de l'Enid Blyton ou du Caroline Quinn. J'ai eu de la chance. Pour mes 14 ans à moi, on a eu droit à l'ouverture d'une nouvelle bibliothèque, avec de vrais bibliothécaires, qui nous laissaient emprunter des livres d'adultes, nous y encourageant, même, vérifiant sûrement discrètement que c'était "correct".

Aujourd'hui, c'est toujours un endroit agréable, où il reste un semblant de calme, d'enfants et d'ados qui viennent s'évader quelques heures le samedi après-midi, sans walkman, sans coca, sans insultes, et ça fait du bien. J'y reste une heure, hors du monde, et ça me détend autant que mon cours de dessin.

laon zola

 

*Paul Masson

lundi, 21 mars 2011

Certains hommes parlent pendant leur sommeil. Il n'y a guère que les conférenciers pour parler pendant le sommeil des autres.*

Je viens de lire que vendredi dernier, c'était la journée internationale du sommeil. C'est pour ça qu'ils nous ont montré un mec qui sur un itinéraire, genre Lille/Nice, avait dormi en tout 9 minutes ! Incroyable, tout ça sans accident. Bon, moi, je n'ai jamais compté combien de temps je dormais sur un grand trajet, toujours est-il que le matin, je pense encore à mon lit quand je suis sur l'échangeur, avec beaucoup de nostalgie d'ailleurs.

Il parait que les micro-siestes font du bien. Je ne sais pas à quelle heure, mais je m'imagine bien à 13 h 30, au milieu de ma première heure de l'après-midi, dire à mes 36 élèves : "OK. Let's stop for two minutes and let's have a nice sleep, here. Heads on your tables everybody!" Le repas de la cantine nécessiterait bien une telle pause pourtant.

Ca ferait son petit effet, et peut-être seraient-ils moins énervés avec leurs profs de maths après ?

Aucun métier n'est fait pour ce merveilleux rhytme idéal dont on nous rebats sans arrêt les oreilles. Personne ne dort assez la nuit, car le boulot commence trop tôt (je dois être au lycée à 7 h 30, pour pouvoir faire mes photocop's ou rapporter un papier urgent au secrétariat, choper un élève qui me doit un chèque pour la sortie, etc.), et donc, je me lève à 6 h 20.  J'ai lu plusieurs sites, et la durée idéale moyenne d'une nuit serait de 7 heures ou 7 heures et demie. Il faudrait donc que je me couche à 23 h tous les soirs.... Ben, je n'y arrive pas. Et vous ?

Il n'y a que pendant les vacances que je dors bien, et que je peux faire la sieste, alors que je ne suis pas fatiguée. Etrange.

 

 

J'aime bien cette image de trains, à cause de mes racines. Mais d'un autre côté, prendre le train est devenu si stressant et aléatoire, que je me demande si elle est appropriée...

Quand je n'arrive pas à m'endormir, c'est vrai que je me trouve un peu dans le même état que quand le tgv ne démarre pas, coincé en gare, ou quand, après un retard, je dois prendre une correspondance, mais que rien ni personne ne peut m'indiquer le bon quai.

Alors, j'essaye d'avoir une image positive et rassérenante dans la tête. Souvent je suis allongée au soleil dans une prairie remplie de marguerites. Et vous ?

*Alfred Capus