Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 avril 2017

Le pessimisme face au futur ne doit pas être un argument supplémentaire pour l'inaction dans le présent.*

On est mercredi 19 avril, alors je vais arrêter de parler politique ce soir. Comment ça, je n'en ai pas parlé du tout depuis le début de la campagne ? Ah oui, c'est vrai. Ed se calmerait-elle ? Deviendrait-elle moins engagée ? Non point ! Mais Facebook a fait de l'ombre aux blogs de ce côté-là. Parce que la communication va plus vite. La réaction des lecteurs aussi. Et que pour parler politique, finalement, les gens se contentent de courts textes ou phrases accompagnant leurs publications, leurs partages. Mais quand même, ils écrivent plus de mots que d'habitude. Donc, il y a du positif dans cette campagne que Raffarin a décrétée violente ce matin sur France Inter. Il a osé dire au journaliste "Vous ne savez pas ce que c'est que l'austérité !" Comme si, lui, savait mieux ce que c'était. Il a nié que ce que l'économie capitaliste faisait vivre aux chômeurs, aux smicards, ce n'était pas de la violence. Il semble avoir découvert ce mois-ci ce que sont les réseaux sociaux. Bref, il est toujours aussi loin des réalités. Mais il soutient Fillion, par honnêteté, si j'ai bien compris. Par respect des règles. Si ce n'était pas si important de voter pour ceux qui décideront des cinq années à venir, et même plus sans doute, Raffarin me ferait me gausser. Mais non. Avec son air patelin habituel, tout ce qu'il a pu reprocher à Macron, c'est son inexpérience, quant à Fillion, il ne lui reproche rien, car il y a (eh oui, on avait oublié) une présomption d'innocence. En gros, il a terminé son raisonnement par : Mieux vaut voter Fillion, même si on se retrouve avec un président et une femme de président mis en examen, car sinon, on aura la guerre. 

La peur est l'argument de beaucoup en ce moment. 

Alors voilà. On a le choix entre une candidate fasciste, un candidat véreux et homophobe soutenu par le mouvement "Sens Commun", un ballon de baudruche qui dit oui à tout le monde pour faire croire qu'il est modéré, mais qui en fait est un banquier capitaliste extrémiste, un socialiste très gentil qui n'a même pas su se faire respecter par son propre parti, alors, permettez moi de douter de ce qu'il saura faire respecter si jamais il est élu, et un candidat de gauche que tous les autres et les médias traitent "d'extrême gauche", qui a un programme bien construit (même le monde et le figaro le reconnaissent) et a donc montré qu'il savait s'entourer de gens compétents, mais dont la façon dont il réagit aux propos fascistes, intolérants ou provocateurs, avec passion et dans un bon français, avec un bagage culturel évident, le fait accuser d'être un futur dictateur. 

Alors ensuite, il y a ceux qu'on ne critique même pas, parce qu'on se dit qu'ils auront déjà du mal à rembourser les frais de campagne (heureusement que Poutou n'a pas loué de costume !).

Je ne serai pas là dimanche. ADMV votera à ma place. Une procuration était chose facile. Pas d'excuse à ceux qui ne l'ont pas fait. Il est encore temps pour le deuxième tour au moins. Et si au deuxième tour, on avait, excusez-moi de rêver, Le Pen contre Mélenchon, ne croyez pas ce qu'on vous dit, ils n'ont rien en commun ! Ne faites pas comme si vous ne le saviez pas.

C'était mon quart d'heure politique. 

Si vous aimez les sondages : 

http://www.linternaute.com/actualite/politique/1357555-pr...

 

Chaque voix autre que pour le FN fait baisser son pourcentage de voix exprimées. C'est mathématique.

Chaque bière bue sur votre canapé, élira leur candidate.

 

*Jean-Luc Mélenchon dans son livre L'Ere du Peuple, 2014.

samedi, 26 novembre 2016

Nausée du 21ème siècle

Dimanche dernier des amies sont allées voter aux primaires et vont sans doute aller revoter demain. Leur peur ? Fillon. Homophobe autoproclamé, puisqu'il ne rêve que d'une chose empêcher les gays d'adopter, et même de leur retirer le droit de se marier. Gageons qu'il n'y parviendra pas, le conseil constitutionnel veille. Enfin, j'espère. Car il est quand même soutenu par des gens sympathiques comme Scie Vie Tasse et L'essence comme un. 

Depuis des années on excuse les gens qui votent Effène en appelant leur vote "un vote de contestation". Perso, j'ai toujours pensé que pour voter pour eux, il fallait être facho. Consciemment, pas consciemment, bêtement, tout ce que vous voulez, mais facho quand même. On y est. Aujourd'hui, ils n'ont que l'embarras du choix ! La France s'extrême-droitise ouvertement et l'avenir va être plombé.

La tête de Fillon, on l'a assez vue quand il était le ministre de l'énervé. Mais lui ou Juppé, honnêtement, je m'en fous. Je ne voterai pas pour eux aux élections, à aucun des deux tours, quoi qu'il arrive. Les électeurs de droite n'ont qu'à prendre leurs responsabilités et ne pas choisir un candidat proche du FN. S'ils le veulent, ils s'en mordront les doigts, et l'auront bien mérité. Je ne vois pas pourquoi, étant de gauche depuis toujours, je devrais les aider à choisir le moins mauvais.

Ce mec contre le manque d'humanité duquel j'ai défilé en 1995 ne représente aucun espoir pour moi. J'ai de la mémoire.

Et puis, peut-être ces deux ultra-droitistes vont-ils réussir à faire se réveiller la gauche, la vraie, pas Macron, ni Hollande et ses sbires. On peut rêver, non ?

 

 

 

vendredi, 22 juillet 2016

Il n'y a rien à trier parmi ces ordures

Il y a des jours où l'on se demande où ça va s'arrêter. Le monde devient implosif, partout, la guerre mondiale qui sévit depuis des années en Afrique, au Moyen-Orient, touche les endroits que l'on croyait tranquilles, et soudain, cela prend une réalité, encore plus grande quand on connait quelqu'un dans la ville concernée, quand on apprend avec du retard, de l'étranger, que 84 personnes ont été tuées, et que parmi elles, peut-être il y a le fils d'une amie d'enfance, chez qui on était à boire un coup tranquilles il y a deux mois et demie. Deux minutes d'angoisse avant de vérifier la page facebook de cet ami, et voir, ouf, qu'il est vivant. facebook a du bon donc. Puis lire, toujours sur ce réseau social, le témoignage d'une autre personne qu'on connait, et qui a vécu l'horreur en direct. Oui, tout cela est bien réel, pas comme les nombres de victimes que l'on lit journellement dans les journaux. Et du coup, la France se réveille, accuse, insulte, se montre sous son vrai visage, et ce n'est pas très beau. Entre les récupérations politiques de part et d'autres, les interpellations publiques des dirigeants fondées sur leurs erreurs, leurs manquements véritables ou bien sur des hoaxes lus et crus tout de suite sans discuter ni vérifier sur le net, et les amalgames entre Islam, Arabes, Extrémisme, Réfugiés, Profiteurs, toutes ces notions mélangées sans complexes, par de simples fbookers ou même des journalistes, tout cela donne la nausée.

Comme tout le monde, je suis choquée, atterrée, mais je n'ai pas de théorie sur ce qui devrait être fait, ou pas fait par le gouvernement. La seule chose qui me hérisse, c'est la manière dont les medias font tout pour rendre célèbre des ordures qui ne le méritent vraiment pas. Publient des noms, des photos, qui font qu'on se rappelle plus des assassins que des victimes ou leurs familles.

A ce propos, il y a une pétition, et même deux, que vous pouvez signer.

Sur Change.org

 

http://www.mesopinions.com/petition/medias/anonymat-compl...

2016-04-12 14.01.44.jpg

 

dimanche, 26 juin 2016

Si je n'étais pas déjà mariée, j'aurais rendu service à un ou une anglais(e) !

Je suis déprimée par le Brexit. Je n'arrive même plus à analyser intelligemment le truc d'un point de vue politique. Je me sens juste volée d'une liberté que j'avais d'aller me balader en GB quand je voulais, sans prévoir, sauf prévoir d'y passer éventuellement ma retraite. Et ça, eh bien, faut plus y penser.

Je lis les réactions des anglais que je connais, et j'ai les boules pour eux, qui ont vu les votes pour augmenter hyper rapidement ces dernières semaines, sans qu'il y ait un mec de gauche capable de renverser la vapeur. 

Et depuis le vote, des tas de racistes se sentent légitimés, décomplexés, et il y a des faits divers regrettables, des remarques dans les lieux publics faites aux étrangers. Ils ne sont pas habitués. Pourvu que cette extrême droite de merde ne détruise pas cette société dont la principale différence est justement sa tolérance, son ouverture d'esprit.

Mais la crise, les nouveaux media, la société de consommation, les actionnaires, tout cela a rendu les gens cons. Ils ne réfléchissent plus, votent n'importe quoi "par contestation", et s'étonnent le lendemain de la cata qu'ils ont provoquée.

On verra la suite, mais je ne suis pas trop optimiste. Encore moins de la manière dont "nous", européens, on va s'empresser de leur régler leur compte pour que les autres pays ne fassent pas la même chose...

jeudi, 19 mai 2016

“La fortune ne devrait être possédée que par les gens d'esprit : autrement, elle représente un danger public.” *

Vous vous croyez riche, vous culpabilisez, ou vous pensez que les gens se plaignent d'aise avec toutes les heures sup' qu'ils touchent, et que si ces heures sup' baissent, ce n'est que justice ? Alors cliquez sur l'image et reprenez lien avec la réalité. Vous serez outrés, mais ne pourrez vous empêcher de sourire tellement c'est énôôôrme !

Convertissez vos revenus en Unités Liliane Bettencourt.

Et venez manifester avec moi (entre autres). Soyons plus nombreux que les casseurs, pour arrêter cette médiatisation mensongère de ce que sont les manifestants anti-loi El Khomri.

* Nietzsche

lundi, 30 novembre 2015

« Le libéralisme est une valeur de la gauche » *

Ce que je retiens des nouvelles du jour, c'est que la femme de Macron, Madame Trogneux, prof de lettres de son état à Amiens, vient de se mettre en disponibilité pour aider son mari bénévolement ! Comme aurait dit mon copain Coluche, (ben oui, c'était vraiment un pote dans ma tête), dont nous fêtons le 30ème anniversaire des restos (enfin, fêter, n'est pas vraiment le mot adéquat), bref, comme aurait dit Coluche, je me marre !!!!

Je suis même étonnée qu'elle ne se soit pas arrêtée avant. Le vrai courage aurait été de continuer à travailler. Le plus dur, pour elle, ça ne devait pas être les élèves, ou les copies, comme pour tout prof normal, mais imaginez la salle des profs ! Le jour où ils ont dévoilé le contenu de la réforme des collèges, ou la suppression des postes, ou encore celle des horaires de latin, ben oui, pour une prof de lettres, ça la fout mal de penser que le latin ne sert à rien. Pourtant son mari, lui, il veut pas dépenser plus pour toutes ces options qui ne se monnayeront pas plus tard. Je me régale à la pensée des vannes qu'on a dû lui faire, des pétages de plomb dont elle a dû être victime. Perso, si je voyais la tête de la meuf à Macron, ou à tout autre génie de la finance dans ma salle des profs, j'aurais envie de m'en servir comme punching-ball. 

Quant à aider son mec ! Mais depuis quand une femme de ministre est censée s'immiscer dans la vie professionnelle de son mec ? Depuis quand les ministères embauchent-ils des bénévoles. C'est ceux qui sortent de l'ENA ou de Sciences Po et qui galèrent à trouver du taf qui vont être contents.

Bon, j'imagine que tout ça c'est du blabla, et que comme la bonne bourgeoise tranquille (encore plus tranquille depuis que son mec est plein aux as et est sûr d'avoir une retraite dorée) qu'elle est, elle va tout simplement faire femme à la maison, avec de multiples hobbies. Pas la peine de se la jouer femme politique engagée! 

Lisez quand même ça, c'est lamentable.

« Son avis m’importe et elle est là pour ça car on ne travaille pas bien quand on n’est pas heureux », dit le ministre. « Je suis la présidente de son fan-club », s’amuse sa femme qui insiste sur leurs « échanges parfois musclés ».

Bienvenue dans le monde de Oui-Oui trader !

Afficher l'image d'origine

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L'ARTICLE ENTIER.

* Macron Emmanuel. Oui, il a dit ça. Sa femme, quand elle était sa prof, n'a pas dû bien lui expliquer le sens du mot "libéralisme" à notre époque.

 

dimanche, 15 novembre 2015

Je n'ai rien contre Dieu. J'ai juste du mal avec ses clubs de supporters.*

Après les vieux qui avaient envie de vivre comme bon leur semblait, les jeunes, qui avaient envie de vivre, et le droit.

Je me demande comment je vais en parler à mes élèves demain. Je n'ai que deux heures de cours, et lâchement, je suis soulagée. Avec une de mes classes, le hasard m'a fait donner un exercice de compréhension sur la chanson "Imagine". Ils auront eu des idées sur les rêves de bonheur à imaginer. Pour eux, le bonheur et la paix vont paraître loin et très imaginaires en effet.

Comme tout le monde je suis atterrée. L'envie de dire quelque chose, de hurler se confond avec celle de se taire, car si on écoute, la radio, et même france info, on entend beaucoup de conneries.

Je pense surtout à ceux qui ont perdu quelqu'un, à ceux qui cherchent encore, et à ceux qui se battent pour que les fous furieux n'aient pas gagné, c'est à dire pour vivre.

Je ne sais pas si on peut voir cette vidéo si on n'est pas inscrit sur facebook. Mais Marc Trevidic y résume très clairement où l'on en est. 

https://www.facebook.com/frederic.bruel/videos/1015325121...

Afficher l'image d'origine

* Croisé sur Facebook

dimanche, 05 avril 2015

Je n'ai pas les moyens de perdre mon temps à gagner de l'argent. *

Weekend de Pâques, loin d'être un weekend cloche. Trois jours ! Enfin un moment pour ne pas speeder, à corriger des copies. J'en ai encore des corrections, mais j'ai le temps. Ça change tout.

Ne pas se gaver de chocolat, ne pas gaspiller ces minutes précieuses. Hier, j'ai fait du ménage. Pas grave, il pleuvait et caillait dehors.

Aujourd'hui, grand soleil. Nous allons commencer par un resto Thaï, puis nous ferons une balade. Le soleil pour moi ça change tout aussi.

Les clés d'une vie sereine : du soleil et du temps.

Mais loin des sites d'infos. Car ailleurs, malgré le soleil, et peut-être le temps, la folie meurtrière se déchaîne. Se déchaîne tant que, lisant une expression écrite sur le bonheur, question du bac blanc, j'ai vu à quel point le contexte politique et économique actuel empêchait mes élèves de rêver. Leur idée du bonheur, avoir de l'argent, acheter, posséder. Une sécurité matérielle, et plus si affinités, comme idéal. L'ado des années 70 qui traîne encore en moi n'a pu s'empêcher de s'en sentir accablée.

Louis Agassiz

mercredi, 25 mars 2015

Parfois vaut mieux me taire que de venir vous embêter avec ma mauvaise humeur.

Pascale râle.

Pascale a raison.

C'est pas humain de vous laisser sans nouvelles aussi longtemps !

Mais qu'est-ce que vous voulez que je vous raconte de drôle, quand je vais aller dans mon bureau de vote dimanche avec pour choix de voter ÜAIMEPEZ, EFFHAINE ou blanc. En plus j'ai cet horrible choix à faire deux fois parce ADMV m'a donné procuration.

Ca non plus c'est pas humain. Le candidat EFFHAINE local a dit dimanche soir qu'il était "contre l'antisémitisme, le racisme musulman, et, euh, le racisme japonais". Si ! Si ! je vous assure. 

Il arrivait pas à dire "le racisme anti-musulman", alors il a dit "le racisme musulman", puis s'est aperçu que ça allait pas le faire, alors il nous a sorti "le racisme japonais". C'est vrai que des japonais qui me snobent parce que je suis européenne, y'en a un paquet dans ma région !

La seule chose qui m'a fait plaisir dimanche soir c'est de voir la petite vermine de Sharko avec un gros coup de vieux dans la face, et un teint jaune que je ne lui envie pas.

Bon, ma hargne contre les électeurs fachos qui m'entourent étant sortie, je peux reprendre le cours normal de mes activités, c'est à dire le boulot ! je dois rendre mes copies de bac blanc lundi et je suis en retard. Du coup ADMV a eu une chouette idée d'aller voir son père ce weekend là, je vais pouvoir faire du plein temps armée de mon stylo rouge.

Ah, et puis j'ai eu mal à la gencive et au sinus, et me retrouve sous antibios, maousse costaud, que je supporte pas bien, mais faut pas arrêter avant la fin du traitement qu'elle a dit la dame.

Bref, tout va bien, c'est le printemps et il caille comme pas possible. Et la retraite, c'est pas tout de suite.

10462748_10152223139306977_7995800607053813398_n.png

 

 

mercredi, 07 janvier 2015

Le grand Duduche, les beaufs, Maurice et Patapon, et bien d'autres sont orphelins.

Il y avait un moment que je n'avais pas été aussi triste. Perdre tous ces gens intelligents qui se sont toujours engagés pour la liberté, tant d'un coup (on ne sait même pas exactement qui, ni combien à l'heure où j'écris), de cette manière abjecte est quelque chose que j'ai du mal à surmonter.

Bien sûr il va y avoir des discours compatissants et horrifiés de ceux qui ne lisaient jamais Charlie, mais pourquoi pas. Si on massacrait les journalistes du Point ou de l'Express, je serais tout autant horrifiée.

Mais là, en plus, pour certains que je connais depuis toute petite, c'est comme si c'était des amis. Cabu venait de ma région, avec sa gueule de gosse malgré ses 77 ans. 

Cet assassinat est abject par sa lâcheté et par le fait de cibler l'intelligence, le courage de la lutte pour la démocratie. Je vais m'abonner à Charlie Hebdo, par principe. Comment répondre ? Sinon en aidant la victime de ces barbares à survivre.

cabu.jpg

Charb.jpg

Wolinski.jpg

Tignous.jpg

samedi, 18 octobre 2014

Je ne peux être favorable à ceux que j’appelle les fossoyeurs de l’humanité, ceux qui n’assurent pas l’avenir, les homosexuels *

Une éternité que je n'ai pas écrit. Mes lecteurs s'en vont et c'est ma faute. Bon, pour les fidèles, quelques nouvelles.

Je croyais que je vivais au 21ème siècle et puis j'ai emmené mes élèves voir PRIDE. Résultat: un élève qui est venu se plaindre qu'on ne pouvait pas l'obliger à aller voir ce film car c'était un film déviant, des publications sur twitter de la part d'un élève dont on soupçonne que c'est le même, mais on ne va quand même pas se décarcasser à rechercher l'IP, (il n'en vaut pas la peine ce petit con facho, ce twit a quand même été repris par de nombreux pseudos à  la gloire du Effhaine), et un mail/sms envoyé le matin même de la séance par le président d'une fédération de parents à tous ses adhérents ayant des enfants en terminale pour les avertir de la sortie, en employant des arguments totalement homophobes et hors de la ligne officielle de l'Educnat sur ce sujet, et finalement un de mes deux groupes de terminales qui est resté muet pendant la séance de travail sur le film, le groupe où il y a un couple de filles. C'est ce problème qui me dérange le plus, j'avoue. Que deux filles qui sortent ensemble, ça ne puisse être vécu correctement dans une classe d'élèves de 17 ans en 2014, cela me désole.

Heureusement que les lois précèdent toujours les mentalités.

*François Abadie, sénateur du Parti radical de gauche, Nouvel Observateur, juin 2000

Vous aviez cru que ça avait été dit au XIXème siècle ?! 

jeudi, 29 mai 2014

La bêtise est infiniment plus fascinante que l'intelligence... L'intelligence a des limites, la bêtise n'en a pas!*

Deux petits événements viennent de confirmer ce que je pense depuis quelques années.

Le premier a eu lieu en salle des profs. Une collègue a organisé une "action culturelle" au cours de laquelle des élèves sont passés à l'improviste dans des classes dire des poèmes. Sur le programme, elle avait écrit "commandos poétiques". Des collègues de philo, n'y ont vu aucune métaphore, aucun effet de second degré, (est-ce un oxymore, je n'en suis pas sûre. Amis profs de français, HELP!) mais se sont offusqués de l'usage du mot et je les soupçonne d'en avoir référé à la hiérarchie. (Laissons-les bénéficier de la présomption d'innocence) Néanmoins, une chose est sûre ils ont vociféré en salle des profs. 

Va-t-on bannir de notre vocabulaire : "la salve d'applaudissements", "le baroud d'honneur" sous prétexte que cela pourrait avoir une connotation guerrière? Dans ce cas toute tentative d'écriture risque d'être "une Berezina"!

Le deuxième micro-événement est la demande du maire d'une mairie des Yvelines de faire retirer toutes les affiches publicitaires pour des bijoux, montrant une femme qui est sur le point d'embrasser son propre reflet dans un miroir, sous prétexte qu'il a reçu "une dizaine" de coups de fil !!! Evidemment cette personne, comme mes collègues philosophes, manque cruellement de culture ... et d'acuité visuelle. Il n'a pas vu qu'il s'agissait de la même femme, n'y a vu aucune référence culturelle, et a cédé immédiatement à une pression homophobe de saison.

Personnellement, cette affiche, je la trouve plutôt belle, et ADMV l'avait photographiée avant que les culs-bénits-coincés du 78 ne réagissent. 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/publicite-deux-femmes-sur-le-point-de-s-embrasser-la-mairie-censure_1547240.html

En lisant l'article, j'apprends que l'auteure de cette censure est une femme. Qu'elle aille, si elle n'a aucune connaissance du mythe de Narcisse, voir du côté de l'analyse du refoulement. 

 Tout en faisant mes recherches sur le net, j'ai trouvé cette affiche, qui a parait-il fait polémique en Afrique du Sud. 

http://www.sochoklate.com/?p=1454

Les Yvelines n'en sont peut-être pas à l'Apartheid sexuel, mais méfions-nous.

Et méfions-nous de tous ceux qui montre leur inculture autant que leur intolérance.

* Claude Chabrol

vendredi, 09 mai 2014

Le seul moyen de lutte qui nous reste, pour refuser l'arbitraire et la barbarie, est de ne pas renoncer à notre éducation.

Le 8 mai, on ne travaille pas, mais alors, le 9, on se rattrape !

Deux heures de cours, deux heures de réunion et trois heures de classement de dossiers pour le recrutement en post-bac, alors que d'habitude le vendredi après-midi, je ne travaille pas. Bon, on peut voir le côté positif des choses, du coup ADMV a eu un vrai jour de vacances.

J'ai pas mal de soucis en ce moment, dont certains purement matériels, mais quand j'écoute ou lis les infos, je me dis que quand même la situation est pire ailleurs. Certains titres me révoltent carrément. J'ai entendu un journaliste expliquer froidement sur je ne sais plus quelle radio que les filles enlevées au Nigéria avaient été déjà pour certaines "partagées" par les ravisseurs qui les avaient sûrement déjà violées, et que pour les autres elles attendent dans une forêt immense où l'on ne pourra pas les retrouver, d'être vendues et envoyées à l'étranger pour alimenter des réseaux de prostitution. Vous les croiserez sûrement à Paris dans quelques semaines a-t-il ajouté. 

J'ai quand même signé des pétitions. C'est tout ce que je peux faire. Et vous donner lien pour faire pareil.

http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/plus-de-200-jeune...

* Yasmina Khadra

 

mercredi, 19 février 2014

On en apprend tous les jours.

Je souffre de plus en plus le syndrome de la page blanche. Tous les jours, je pense à un tas de trucs dont je pourrais vous parler, mais mon cerveau  n'est pas un bloc-notes, et quand je me retrouve à  mon bureau pour enfin vous parler, je ne me rappelle plus ce qui m'a fait rire ou m'a fâchée au point de me dire "tiens ! ça, j'en parlerai dans ma prochaine note."

Alors, je relis mon agenda, pour me rappeler ce que j'ai fait ces jours derniers. Je parcours rapidement les titres de yahoo en français ET en anglais, et des bribes me reviennent. Mais ça fait un peu fouillis du coup.

Cette semaine par exemple j'ai appris en lisant les copies de mes élèves que, s'il y a des conflits inter-générationnels, c'est parce que les parents et les enfants n'ont pas les mêmes "hobbits" !

A l'écoute des infos d'hier, j'ai réalisé que j'avais une voiture chinoise. Ca fait flipper.

Et ce midi, alors que la plupart des journalistes se réjouissaient avec émotion des médailles françaises aux JO d'hiver, (ben oui, c'est l'hiver, même si je vais ressortir ma pelure de printemps) des manifestants opposés à un gouvernement pro-Poutine étaient en train de se remettre de violences nocturnes, durant lesquelles un journaliste a été tué par balles, et craignaient un assaut violent (et sûrement final) de la police ukrainienne. Tout cela se passe à 20 heures de route de Sotchi, et à 24 de chez moi (Deux allers simples pour la Côte d'Azur !). J'ai entendu un manifestant dire que si les dirigeants européens voulaient intervenir, c'était "maintenant".

Je ne voudrais pas être pessimiste, mais quand on voit ce que Hollande voulait dire quand il prétendait que le changement, c'était "maintenant", on peut sans se tromper se dire qu'on va arriver trop tard.

 

mercredi, 05 février 2014

Putain : personne publique qui racole, fait des promesses, monnaie ses avantages, se fait payer d'avance et vous baise. Député : idem. *

En ce moment, les après-midi sont plus ensoleillés que les matins, au propre comme au figuré. Sauf le mardi. Le top du top ça a été samedi.

Partie le matin sous la flotte, mais ADMV m'a emmenée en voiture à la gare, je suis arrivée à Paris (avec 25 mn de retard grâce à la Seuneuceufeu) par temps sec, et à la sortie de l'exposition Brassaï à l'Hôtel de Ville, il faisait quasiment grand beau.

Vive la Vie, blog de femme, femmes, femme, féminisme, machisme, hollande n'est pas honnête.

Super timing, vu que l'après-midi je suis allée manifester en soutien aux femmes espagnoles dans les beaux quartiers de la capitale.

Vive la Vie, blog de femme, femmes, femme, féminisme, machisme, hollande n'est pas honnête.

On était bien 30 000, mais j'ai quand même rencontré deux personnes connues, et tchatché avec un tas de gens sympas, dont un mec super souriant qui tenait la banderole de l'association "Regards de Femmes" en attendant ses copines parties boire un café. S'il se reconnait en passant par ici (ben oui, pourquoi pas ?) je lui fait une grosse bise. Il y avait des personnes de tous âges, sexes, milieux sociaux, couleurs, préférences sexuelles, une belle représentation de la vraie vie, quoi. Les esprits était dynamiques, déterminés, convaincus. On a répondu comme il se doit aux insultes proférées courageusement de certains balcons du 16ème arrondissement. Plutôt fières d'être des salopes, finalement, après avoir regardé la tête de celles qui nous hurlaient dessus en secouant leurs drapeaux. On a marché trois heures et demie en contournant la Tour Eiffel, et le soir, j'étais trop fatiguée pour me faire une deuxième visite culturelle. J'ai donc vu Beaubourg, mais de l'extérieur uniquement, et je suis rentrée tranquillement par le train, à l'heure cette fois. En tout j'ai corrigé 5 copies, pas top, mais déjà pas mal. 

Déterminées, en colère et insultées, je pense que les femmes, surtout les homosexuelles présentes par solidarité samedi, le sont encore plus aujourd'hui. Voir le gouvernement revenir en arrière sur des promesses de progrès en matière de famille et de droits égaux pour tous, pour une manifestation de plus de tarés fascistes racistes réactionnaires, cela suffit à donner envie de vomir.

http://www.luipresident.fr/toutes-promesses

http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/04/loi-famille-pma-gpa-statut-beau-parent-loi-prevoyait_n_4721467.html?utm_hp_ref=tw

* Régis Hauser (Les Murs se Marrent)

 

mercredi, 06 novembre 2013

J'en ai assez d'être aimé pour moi-même, j'aimerais être aimé pour mon argent.*

Avant j'avais un vieux téléphone Connia, collector pour ceux que ça branche, purement et basiquement utilitaire pour les gens comme moi qui aiment pas parler tout haut dans la rue. Je lui faisais manger un code de temps en temps et ça m'allait bien. Et puis sont apparues les petites merveilles qui font des tas de choses en plus de permettre de causer dedans : prendre des photos, en envoyer, en recevoir, jouer à des tas de jeux, savoir répondre aux questions qui empoisonnent les repas de famille, lire ses emails, enfin, tout quoi. Et je me suis laissée avoir, j'ai cédé à la folie consommatrice, et ADMV m'en a acheté un pour Noël. Oui je sais, ce n'est pas Noël, mais les promos, elles, elles sont là maintenant.

Depuis je suis déjà spamée par des sms intrus, et ce matin, fin du fin, j'ai eu un message de Popaul :

"Pole emploi/Offre 010PNGT. Envoyez CV+Lettreà AIR-ASS-AIDE-INSUFFIS-RESPIRAT, courriel : j.derel@airbassenormandie.fr"

Voilà ce que j'ai répondu voulu répondre :

"Ce message ne m'est pas adressé. Pour qu'un demandeur d'emploi ne pâtisse pas de votre erreur, je prends la peine de répondre. Je vous saurai gré de bien vouloir renvoyer le message d'origine à la personne concernée."

Et là, on m'a dit que ceci étant un message automatique, ma réponse ne pouvait pas être traitée. Pauvre monde déshumanisé ! Encore un demandeur d'emploi pour lequel on comptabilisera une proposition d'emploi auquel ce feignant n'aura pas donné suite...

pole-emploi-radiation.jpg

*Réplique du film Docteur Popaul, de Chabrol, 1972

(Spéciale dédicace à Zapette qui a su partir !)

samedi, 08 juin 2013

Méfie-toi d'un jeune médecin et d'un vieux coiffeur.*

Cette semaine, j'ai passé 37 h 30 dans mon lycée. Je vais finir par l'aimer. Heureusement, le soleil aidant, et la date des examens écrits nationaux approchant, ça sent la fin de l'année quand même. Cela a des effets divers sur les jeunes de ce pays. Dans mon lycée ça s'est soldé par une cavalcade dès 9 heures dans les couloirs de certains terminales, auxquels quelques secondes faciles à influencer ont emboîté le pas, et ils ont lancé des confetti (ça, c'est gentil et festif), jeté de la farine et des oeufs (c'est moins fun à nettoyer) et même, nouveauté 2013, des fumigènes (ce qui dans nos petits bâtiments construits à l'économie, a rendu vite l'air irrespirable, et comme je m'étonnais que vu l'odeur de brûlé, l'alarme n'ait pas sonné, on m'a dit que ces jeunes plaisantins avaient préalablement neutralisé les arlarmes, ce qui vire à l'irresponsabilité.) Ils n'ont pas compris que les CPE et la direction s'en mêlent et dix d'entre eux se sont retrouvés dans le bureau non pas ovale, mais presque. Parents convoqués immédiatement. Annonce d'un renvoi jusqu'à la fermeture du lycée (ça, c'est pour les secondes, car les term's n'ont plus cours, mais certains profs organisent des révisions). Eh bien les parents concernés dans leur majorité, ont trouvé la sanction disproportionnée. Si on les avaient obligés à nettoyer leurs saletés, ils auraient crié à l'humiliation et l'exploitation des chérubins je suppose.

Je me demande ce qu'ils deviendront l'an prochain quand ils seront à Science Po, en médecine ou dans une école de commerce (prestigieuse, comme ils disent !). Seront-ils politiquement engagés, d'extrême gauche, ou de droite ? Auront-ils conscience qu'au lieu de faire leurs conneries ils auraient pu se sentir concernés par la mort d'un jeune de 19 ans ? Encore aurait-il fallu qu'ils lisent les infos. Les titres doivent pourtant apparaitre sur les téléphones gadgetisés et perfectionnés qu'on leur a offert pour noël. En tout cas, tout à l'heure, au rassemblement organisé dans Maville, je n'ai vu aucun de mes élèves. Je n'ai d'ailleurs vu que très peu de "jeunes". Environ 20 % des gens présents. Une ancienne élève, présente, elle, et militante (pas d'extrême gauche, mais du ps) a excusé ces jeunes absents en disant que les examens terminés, ils étaient déjà repartis. Ah oui, mais des jeunes dans Maville, il y en a, et ils étaient nombreux à la terrasse du café où j'ai bu un Chouèpseagrume une heure après.

Un peu perplexe je l'avoue, je vais voir ce soir un spectacle que je devine beau, créé et exécuté par des jeunes, j'espère que cela me rendra optimiste.

*Benjamin Franklin

vendredi, 05 avril 2013

Le monde est une caricature perpétuelle de lui-même ; à chaque instant il moque et contredit ce qu'il prétend être.

J'entends tout au long de la semaine des trucs dont je me dis, il faudra que j'en parle dans mon blog, et puis j'oublie. Je me rappelle quand même une pub radio émanant d'un club de foot qui demandait à ses supporters d'envoyer de l'argent pour les aider ! Je me suis dit "il y avait déjà le denier du culte, il y a maintenant le denier des cons."

En parlant de cons, je ne résiste pas à vous faire profiter d'une vidéo que j'ai vue sur facebook. Les gens qui sont moqués ne sont pas seulement cons, mais dangereux. Un ancien élève a trouvé ça "un peu radical". Pauvres petits jeunes qui ne savent même plus être radicaux...

Pourtant ce n'est qu'une caricature. On ne va pas en faire un scandale dans un pays démocratique ! Ce n'est certes pas aussi radical que les menaces envers les homos faites par les opposants au mariage pour tous ! Cliquez sur ça:

 

Capture d’écran 2013-04-03 à 11.49.04

 

* George Santayana

dimanche, 04 novembre 2012

Les droits de l'homme sont universels et indivisibles.*

Le regain de médiatisation d'une éventuelle autorisation du mariage pour les homosexuels et, subséquemment, du droit pour eux à l'adoption m'a donné l'occasion de faire une recherche sur les supporters et opposants de cette loi, tout en faisant quelques découvertes, moi qui vis parfois loin des media :

Vous le saviez, vous ? Il y a eu un prêtre candidant dans l'émission "secret story" ! Et voici ce qu'il pense:

http://www.closermag.fr/content/73325/laurent-lenne-le-pr...

La Blondasse ne nous déçoit pas :

http://www.fait-religieux.com/derniere_minute/2012/11/02/...

Et l'inénarrable Monsieur 23 a fait preuve d'un raisonnement assez abscons, mais comme diraient les Guignols, "c'est rassurant, il y a aussi des fous chez les catholiques."

http://actu.voila.fr/actualites/societe/2012/11/04/mgr-vi...

Pourquoi il parle du meurtre dans son argumentation m'échappe... Ma grand-mère croyait bien que les communistes élus dans ma ville allaient bouffer des curés, peut-être Monsieur 23 croit-il que les homos se tuent après l'amour, comme les mantes. (Religieuses, d'ailleurs !)

Suit une possible explication à cette soudaine opposition des dirigeants catholiques en France :

 

Que les cathos se rassurent ! Les Anglicans ont leurs fous aussi :

http://www.lepoint.fr/monde/mariage-pour-tous-en-grande-b...

Aux USA, des prêtres souhaitent la mort des homos, mais Brad Pitt relève le niveau en défendant le mariage homosexuel au nom des Droits de l'Homme.

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=...

 

Personnellement je suis née dans une société où le mariage m'est apparu comme une alternative possible, mais que je pouvais refuser. A 26 ans quand j'ai vécu ma première longue histoire avec une femme, l'idée du mariage ne sest pas imposée. Il était déjà impossible de vivre une relation homo officiellement, alors, se marier !... J'avais toujours plutôt été "contre" dans mon cas, même quand j'étais hétéro ou ne croyais être que cela : Je me trouvais trop jeune pour m'engager dans un contrat à durée indéterminée, je ne possédais rien, je ne voulais pas forcément procréer et surtout l'idée de ma "succession" ne me venait pas à l'esprit. Puis, je me suis mise à perdre mes parents, à hériter, et à voir autour de moi des gens décider du sort des vieux et de leurs biens, et j'ai réfléchi. J'ai donc fait un testament. Ensuite, quand j'ai pu, je me suis pacsée. Cela empêchait d'éventuels gens obtus et profiteurs de risquer de virer ADMV de ma maison et/ou de lui prendre ses biens parce qu'ils se trouvaient dans MA maison si je disparaissais dans un ouragan. Je suis trop vieille pour adopter ou procréer un enfant qui puisse être protégé par les deux personnes qui l'élèveraient, mais je vis avec ADMV depuis plus de dix ans, et je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas avoir droit à une pension de reversion après ma mort. Je vois des jeunes gays pouvoir avoir des enfants, sans cacher leur couple, et tant mieux. Les idées ont évolué, les faits aussi. Et pour finir, je ne vois pas pourquoi les gays ne pourraient pas choisir, comme les hétéros, de se marier ou non.

 

* Vaclav Havel

 

samedi, 27 octobre 2012

Qu'est-ce qui vaut mieux être, noir ou homosexuel ? C'est mieux d'être noir, parce qu'on n'a pas besoin de le dire à ses parents...*

Deux vidéos qui parlent d'elles-mêmes. Comment peut-on encore hésiter ?

 

Si vous parlez anglais, allez sur Youtube, il y a d'autes vidéos montrant cet homme, plus complètes encore. Mais c'était la seule que j'ai trouvée sous-titrée.

Et si les américains sont capables de le comprendre, pourquoi les français ne le seraient-ils pas ?

*Catherine Bézard

vendredi, 22 juin 2012

"Une moitié de l’espèce humaine est hors de l’égalité, il faut l’y faire rentrer : donner pour contrepoids au droit de l’homme, le droit de la femme."*

Pas de femme pour présider l'Assemblée nationale en France. J'ai lu cette info en premier ce matin. Je suis d'autant plus déçue que Guigou est une femme pour qui j'ai beaucoup de respect. Mais la France n'est pas prête. Les femmes, elles sont jolies, intéressantes, instruites, utiles, amusantes même, mais on ne va quand même pas les laisser prendre les vrais postes à responsabilité !

Mais la deuxième info que j'ai lue est encore bien plus grave pour les femmes. Au Pakistan une chanteuse a été assassinée. Je vous laisse lire l'article :

http://fr.news.yahoo.com/chanteuse-pakistanaise-ghazala-j...

Dans cet article en anglais http://www.ibtimes.com/articles/353901/20120619/ghazala-j...

les faits sont un peu plus développés et analysés. On comprend bien qu'il ne s'agit pas d'un simple fait-divers familial.

En respectant et en mettant au pouvoir les femmes dans les démocraties où c'est possible, ne serait-ce pas un moyen de banaliser une autre image de la femme, et de faire évoluer aussi des pays où les hommes sont aujourd'hui carrément barbares ?

*Victor Hugo

 

lundi, 23 avril 2012

L'air est plus pur à la campagne parce que les paysans dorment les fenêtres fermées.*

Aux environs de 1870 mon arrière-grand-père est né. En 1900, instituteur, il a été nommé dans la grande ville. Il a donc quitté son petit village, où ses ancêtres vivaient depuis toujours. Il ne savait pas quel service il me rendait.

Aujourd'hui, dans ce village propret, où quasiment tout le monde vit de l'agriculture, où les maisons sont toutes entretenues, où je pense le chômage ne touche personne, mais où les femmes sont au foyer, où aucun étranger n'est venu s'installer, mais où un jour je vais hériter, peut-être, d'un quart de maison, le vote a été celui-ci:

Eva Joly : 0 voix. Marine Le Pen : 11 voix. Nicolas Sarkozy : 19 voix. Jean-Luc Mélenchon : 3 voix. Philippe Poutou : 0 voix. Nathalie Arthaud : 1 voix. Jacques Cheminade : 0 voix. François Bayrou : 9 voix. Nicolas Dupont-Aignan : 1 voix. François Hollande : 0 voix.

Qu'on ne me dise pas que c'est un vote sanction, ou de protestation. Sanction ou protestation contre quoi ???? En tout cas la prochaine fois que j'y retournerai, je chercherai les 4 personnes fréquentables, parmi les 52 inscrits (77 habitants). Et ça va pas être de la tarte. Il y en a 6 qui n'ont pas voté. Je me demande vers qui leur coeur peur balance.

*Ionesco

samedi, 07 avril 2012

L'action libère, l'action vivifie, l'action récompense. *

Des petits gestes faciles qui feront le bien autour de nous...

J'ai reçu ça sur ma page fesse-bouc et je trouve que c'est une rudement bonne idée, comme disait mon arrière-grand-tante !

retour à l'envoyeur.jpg

Je ne l'ai pas encore reçue, mais si jamais il a osé me mettre sur son listing, je m'exécute tout de suite.

*Reine Malouin

 

jeudi, 05 avril 2012

Les types qui déboisent la forêt amazonienne acceptent enfin de faire un geste pour l'environnement. Désormais, ils mettront de l'essence sans plomb dans leurs tronçonneuses.*

En France on est les plus forts. C'est bien connu. Chez nous, quand il y a un incendie dans une centrale nucléaire à deux pas d'un réacteur, eh bien il n'y a aucun risque.

Et on a de bonnes idées pour lutter contre la déforestation, et le gaspillage.

Imprimer 6 millions de lettres de 34 pages pour dénoncer les prévisions de dépenses prévues dans le programme des socialistes, en voilà une idée qu'elle est bonne !

Il y a des soirs où je me demande si je dois continuer de conseiller à mes élèves de lire les informations, j'ai peur de détruire toute velléité de travail face à un tel avenir.

Dessin trouvé ici : http://2013-continuum.blogspot.fr/

 

*Gelück

mercredi, 04 avril 2012

La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures.*

Quand on corrige le bac blanc, on s'emmerde une quinzaine d'heures pour 45 copies, dont un absent et un qui obtient 1 parce que sa copie est quasi-vide.

On ne se marre un peu qu'à la traduction. Le reste nous anesthésie ou nous démoralise. J'ai donc lu "Elle se plainiait", "elle ne parlait que le bengalien" et (mon préféré, en hommage à Coluche) "Elle tena à parlait bengali."

Mais cette année j'ai remarqué des symptômes nouveaux qui reflètent ...

5 ans de Sharkozysme !

Et déjà l'esprit de nos élèves est embrumé, déformé, formaté.

A la question : "Quelle est l'origine ethnique de tel personnage?", ils répondent (20% des copies quand même !) "Boudhiste", "catholique" ou "hindouiste".

A la question : "Comment devinez-vous qu'elle est américaine ? Donnez un indice trouvé dans le texte." On obtient la réponse "elle se marie à l'église" ou "elle mange de la viande".

(20% des étudiants américains sont végétariens, et 55% des consommateurs commandent occasionnellement un plat végétarien ! Et le nombre des mariages n'arrête pas de baisser aux USA.)

Le pire :

Dans la traduction, il y avait la phrase suivante :

"They didn't eat beef".

Plusieurs ont traduit : "Ils ne mangeaient pas de porc".

Dans 5 ans, si les élections se passent mal, non seulement les élèves énonceront encore plus d'inepties dûes à une ignorance imprégnée d'idées reçues venant de la propagande, mais en plus il faudra qu'on les accepte comme exactes !

Trouvé sur Mediapart.

 

*Noam Chomsky