Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« COLERE, TRISTESSE, EFFAREMENT, SIDERATION. | Page d'accueil

mardi, 24 novembre 2020

Le poète doit faire un tableau noir avec de la lumière.*

Ranger et trier un bureau définitivement après 37 années de carrière, et six ou sept ans d’études supérieures, est une expérience étrangement intéressante et me provoquant moins d’émotions nostalgiques que je ne m’y attendais. Ce sont plutôt des émotions historiques !

Je retrouve des objets, outils, utilisés jusqu’à il n’y a pas si longtemps et pourtant les collègues entrés depuis moins de 15 ans dans la profession n’en ont peut-être même pas entendu parler.

Le tableau de feutre. Un grand tissu feutrine bleu nuit sur lequel on posait des figurines et étiquettes qui s’accrochaient automatiquement grâce à un velcro collé derrière. J’en ai dessiné des objets ! et rédigé des étiquettes, que je pouvais et les élèves aussi déplacer à volonté. C'était en quelque sorte le premier tableau interactif. Les éléments à coller s’achetaient aussi tout faits, mais il n’y avait jamais les images et les mots voulus. Et puis ça coûtait plus cher.

A l’époque, j’étais dans un collège de campagne, pas un rond, et peu de matériel.

Il y a 25 ans j’ai été mutée en lycée de centre ville, récent, et j’ai découvert le rétroprojecteur. On utilisait des transparents. Au départ uniquement avec des stylos permanents ou pas, ça se conservait bien ou s’effaçait à l’eau. Puis j’ai appris à photocopier dessus. J’avais des illustrations, des tableaux, c’était génial. Et enfin, on les a oubliés ces transparents pour n’utiliser que l’ordinateur et le vidéo projecteur. 

Je viens de retrouver une boîte de transparents vierges. Pas question de les jeter. Je vais justement en avoir besoin pour préparer des décos de noël pour mes fenêtres. On peint sur la feuille de plastique, on attend que ça sèche, et on décolle pour poser sur la vitre, ça adhère. C’est magique ! 

Mes transparents vont donc avoir une deuxième vie. Moi aussi, j'espère.

Je vous reparlerai d’autres trouvailles plus tard.

PS : j'ai cherché en vain une photo montrant une séance pédagogique avec tableau de feutre. Et je suis tombée par hasard sur cette BD. Finalement je la trouve adaptée à mon texte.

vive la vie,blog de femme,femme,professeure,tableau,objets

EDIT DU 27 NOVEMBRE POUR Elisabeth :

vive la vie,blog de femme,femme,professeure,tableau,objets

 

Tableau de feutre moderne. On ne nous vendait pas de lettres en plastique accrochant sur le feutre à l'époque.

 

 

 

 

 

 

 

vive la vie,blog de femme,femme,professeure,tableau,objets

 

En revanche, là, ça ressemble assez bien à ce que j'utilisais avant d'avoir un ordinateur dans ma salle. C'était plus pratique que l'ordi pour faire des caches, ajouter des commentaires ou signes tout en parlant, car en plus, on ne tournait pas le dos aux élèves.

 

 

 

 

* Olivier Py

Commentaires

Je ne connaissais pas le tableau de feutre, je suis passée du tableau noir du lycée au tableau blanc de la fac. Des transparents vierges ??? Je ne sais pas ce que c'est.... mais aucune importance, je ne travaille plus. Bon tri alors... je le fais de temps en temps en me disant que si je meurs demain mes enfants auront moins de travail (pourtant il y a tellement de choses à jeter, encore, je vais devoir le faire pendant peut être 10 ans, vu que je n'ai pas toujours le temps de le faire, ni de place pour stocker en attendant de jeter. Du coup ça n'avance qu'à la vitesse de l'escargot). Bonne soirée et bises.

Écrit par : ELISABETH | jeudi, 26 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Le tableau de feutre n'existe quasiment plus, du coup je ne trouve pas d'image vraiment représentative. à l'époque, c'était un grand rectangle de tissu de feutre bleu que tu pouvais transporter et punaiser n'importe où et dessus des étiquettes faites maison (ou pas) pouvaient être déplacées par les élèves, pour mettre des mots dans l'ordre pour faire des phrases, pour associer un dessin à un mot, etc.
Les "transparents", ce sont des feuilles de plastique transparent sur lesquelles on écrit ou dessine au feutre pour tableau blanc, ou indélébile, ou on peut aussi imprimer dessus une image de son ordinateur. Apparemment, ça, on s'en sert encore.
Comme je ne peux pas ajouter de photos ici dans les commentaires, je vais éditer ma note et ajouter ce que j'ai trouvé.
Pour le tri, je vais faire progressivement aussi, et après le bureau, je m'attaque au grenier qui contient trois générations d'objets ! (surtout papiers et livres).

Écrit par : Ed | vendredi, 27 novembre 2020

Répondre à ce commentaire

Merci pour l'ajout de photos à mon attention. Tout évolue et maintenant on a des tablettes et des smartphones et bientôt il y aura d'autres évolutions techniques. Bonne soirée. Bises.

Écrit par : ELISABETH | mercredi, 02 décembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire