Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois * | Page d'accueil | Etre enseignant, ce n'est pas un choix de carrière, c'est un choix de vie. * »

mercredi, 03 juin 2020

" Le plus lent marcheur, s'il ne perd pas son but de vue, va encore plus vite que celui qui erre au hasard. "*

Je vais réparer mon corps avant de prendre congé. Ma retraite, je l'ai imaginée cyclant, marchant, lisant, paressant, dessinant, nageant, plein de trucs en -ant, même si la tendance est plutôt aux trucs en -ing. Les deux premiers, depuis la rencontre brutale mon pied gauche et un objet inconnu métallique sur une zone piétonne en Angleterre, sont devenus impossibles. Je marche une heure maximum, à plat, et à la fin j'ai mal. Le vélo, interdit. Depuis le début je dis que mon cerveau ne donne plus d'ordres à mon pied. Mais on m'a dit d'être patiente, qu'une déchirure musculaire faisait souffrir, que mon entorse était une grosse entorse. Et puis, à force que je râle, mon médecin s'est enfin décidée à m'envoyer voir un spécialiste, qui m'a fait passer une IRM. Verdict : Il y a bien eu rupture de mon tendon d'Achille le 28 octobre. J'ai eu peur que cela ne s'opère pas, mais si. Seulement on va devoir utiliser autre chose que mon propre tendon. J'ai pas demandé quoi. On m'a demandé quand ? J'ai dit le plus tôt possible. Ce sera le 6 juillet. Une journée et une nuit de clinique. Ma première opération dans le privé. Ensuite, il y aura 6 semaines d'immobilisation, le pied dans une botte, et déplacements en béquilles. Ca nous mène au 17 août. On avait décidé de ne pas partir en vacances cet été, ça tombe bien. ADMV s'occupera de moi. Je le sais. Elle l'a déjà fait, encore plus longtemps. Ensuite, rééducation. En septembre, je ne savais pas ce que je ferais, eh bien maintenant je sais. J'entretiendrai une relation suivie avec mon kiné. Et puis, le 1er octobre, quand je serai officiellement en retraite, je serai prête et fonctionnelle pour tous les trucs en -ant mentionnés au début de mon texte. 

Et vous, vous faites quoi de votre été ?

Vente en ligne d'articles Botte de marche pour PIED CHEVILLE sur ...

*Gotthold Ephraim Lessing

Commentaires

Courage, tu ne t'es pas loupé. Les kinés peuvent et savent être charmant.
Cet été, je bosse. C'est maintenant, je devais être au Japon. Mais bon, ce matin, j'ai un entretien pour un nouveau poste.
Plein d'ondes positives.

Écrit par : Cunégonde | jeudi, 04 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Merci Cunégonde ! J'en veux surtout à mon médecin qui ne m'a pas fait passer de radio dès le début. Oui, les kinés sont efficaces et sympas. J'en ai vu une 20 séances au début, puis un autre pour les ondes de chocs, et il est aussi ostéo. Sans eux ce serait encore pire que cela n'est.

Écrit par : Ed | jeudi, 04 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Prête et fonctionnelle … ne rêve pas trop ma Belle !
Une amie m'a appelée un dimanche de janvier 2019 : elle s'était fait une déchirure du talon d'Achille au rugby. Opérée le lendemain. Elle n'a repris la classe que la semaine de juillet (et encore parce qu'un des groupes était en stage) Elle a commencé à aller courir pendant le confinement soit plus d'un an après … et n'a toujours pas rechaussé ses palmes ! Par contre, plus de souci dans la vie quotidienne.

Bon courage et belle retraite ! Je suis jeune retraitée depuis septembre : je savoure d'avoir échappé à la gestion du Covid !

Écrit par : Sar@h | jeudi, 04 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Oh ! bonjour Sar@h ! Donc toujours en Bretagne, et toujours palmée !
Cela fait 7 mois que je galère, car on m'a diagnostiqué, au moment du choc, une entorse avec déchirure musculaire. Mais mon médecin n'a pas fait faire de radio. J'ai fait 20 séances de kiné, 12 séances d'ondes de choc, j'ai moins mal, mais je n'arrive plus à contrôler mon pied. (tenir sur la pointe du pied, par exemple).
Je sais, ça va être long. Mais au moins, je sais ce qu'il y a et j'irai vers le mieux. Ce que je voudrais, c'est marcher sans boîter et sans être épuisée au bout d'une heure (pourtant je suis tellement lente que les autres s'épuisent à me suivre) et refaire du vélo. Déjà, je ne serai pas obligée de rester debout toute la journée et de monter et descendre les escaliers sans arrêt, puisque je serai en retraite. Profite bien de la tienne. Bises.

Écrit par : Ed | samedi, 06 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Tu as bien fait d'insister, c'est enfin trouvé ce que tu as. Mon ancienne généraliste était aussi un peu légère, il fallait que j'insiste quand j'avais des problèmes de dos ou de tendinite. Pour cet été, tu sais comment tu vas le passer. De mon côté, je reste à la maison : j'ai la piscine et la clim, un jardin et une maison. Cela me suffit. Bonne opération et rééducation. Tu tiens le bon bout. Bises et bon week end.

Écrit par : ELISABETH | dimanche, 21 juin 2020

Répondre à ce commentaire

Oui, même si à un peu plus d'une semaine de la date d'opération, je commence à angoisser un peu.
Profite bien de ta maison et de ses avantages. Pas de piscine ici, mais avec ma belle botte, ça aurait été impossible !

Écrit par : Ed | vendredi, 26 juin 2020

Bon courage et (malgré tout !) Belle retraite Ensuite. Rien ne vaut de se chouchouter :)

Écrit par : FredMJG | vendredi, 03 juillet 2020

Répondre à ce commentaire

Merci. L'angoisse monte un peu... Mais penser que je vais ensuite pouvoir crapahuter comme j'aime me fais supporter. :-)

Écrit par : Ed | samedi, 04 juillet 2020

Écrire un commentaire