Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 mai 2014

Ben si, je vote !

Dimanche prochain ce sont les élections européennes. Je ne vais pas dire comme tant d'autres que j'entends autour de moi "Pff, voter ça sert à rien, tous pourris." Je sais que beaucoup d'élus le sont, pourris, mais je n'arrive pas à me défaire de cette éducation civique que m'ont donnée mes parents. La vraie, pas celle de l'école (quoi que, apprendre par cœur la définition du département et du canton, ça peut servir). Donc, je vote comme d'autres ne peuvent s'empêcher de se marier à l'église ou de faire appel à Dieu dans les situations tragiques, tout en n'y croyant pas vraiment. 

Il y a quelques semaines j'ai entendu parler d'une liste féministe. Quelques jours plus tard j'ai fait un test pour voir quel parti correspondait le plus à mes idées, et sans équivoque aucune, c'était la liste Féministe pour une Europe Solidaire. Alors j'ai consulté leur site, me suis abonnée à la newsletter, et il y a quelques jours j'ai reçu un mail m'expliquant qu'ils ont peu d'argent et n'ont donc pas pu faire imprimer assez de bulletins de vote pour qu'il y en ait dans toutes les villes. Dans la mienne, il n'y a en fait ni bulletin, ni profession de foi (quand je vous dis que c'est un peu comme un acte religieux !) C'est peut-être pareil chez vous.

Si vous êtes tentés de voter pour eux (autant d'hommes que de femmes sur la liste, parité oblige), cliquez sur le lien ci-dessous. D'abord pour les connaître. Cliquez "qui sommes-nous" et vous aurez des infos sur les personnes à l'origine de la liste. Puis cliquez sur le nom de votre région et vous pourrez imprimer votre bulletin.

http://www.feministespouruneeuropesolidaire.eu/imprimer-le-bulletin-de-vote-fpes/

Si j'ai bien compris, on peut mettre ce bulletin dans notre enveloppe, il est parfaitement valide.

Si vous n'êtes pas convaincus et que vous pensez que les "grands partis" c'est mieux, faites comme vous voulez, mais j'aurai essayé !

L'illustration de Courrier International. Cliquez sur l'image et allez les lire.

 

mercredi, 05 février 2014

Putain : personne publique qui racole, fait des promesses, monnaie ses avantages, se fait payer d'avance et vous baise. Député : idem. *

En ce moment, les après-midi sont plus ensoleillés que les matins, au propre comme au figuré. Sauf le mardi. Le top du top ça a été samedi.

Partie le matin sous la flotte, mais ADMV m'a emmenée en voiture à la gare, je suis arrivée à Paris (avec 25 mn de retard grâce à la Seuneuceufeu) par temps sec, et à la sortie de l'exposition Brassaï à l'Hôtel de Ville, il faisait quasiment grand beau.

Vive la Vie, blog de femme, femmes, femme, féminisme, machisme, hollande n'est pas honnête.

Super timing, vu que l'après-midi je suis allée manifester en soutien aux femmes espagnoles dans les beaux quartiers de la capitale.

Vive la Vie, blog de femme, femmes, femme, féminisme, machisme, hollande n'est pas honnête.

On était bien 30 000, mais j'ai quand même rencontré deux personnes connues, et tchatché avec un tas de gens sympas, dont un mec super souriant qui tenait la banderole de l'association "Regards de Femmes" en attendant ses copines parties boire un café. S'il se reconnait en passant par ici (ben oui, pourquoi pas ?) je lui fait une grosse bise. Il y avait des personnes de tous âges, sexes, milieux sociaux, couleurs, préférences sexuelles, une belle représentation de la vraie vie, quoi. Les esprits était dynamiques, déterminés, convaincus. On a répondu comme il se doit aux insultes proférées courageusement de certains balcons du 16ème arrondissement. Plutôt fières d'être des salopes, finalement, après avoir regardé la tête de celles qui nous hurlaient dessus en secouant leurs drapeaux. On a marché trois heures et demie en contournant la Tour Eiffel, et le soir, j'étais trop fatiguée pour me faire une deuxième visite culturelle. J'ai donc vu Beaubourg, mais de l'extérieur uniquement, et je suis rentrée tranquillement par le train, à l'heure cette fois. En tout j'ai corrigé 5 copies, pas top, mais déjà pas mal. 

Déterminées, en colère et insultées, je pense que les femmes, surtout les homosexuelles présentes par solidarité samedi, le sont encore plus aujourd'hui. Voir le gouvernement revenir en arrière sur des promesses de progrès en matière de famille et de droits égaux pour tous, pour une manifestation de plus de tarés fascistes racistes réactionnaires, cela suffit à donner envie de vomir.

http://www.luipresident.fr/toutes-promesses

http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/04/loi-famille-pma-gpa-statut-beau-parent-loi-prevoyait_n_4721467.html?utm_hp_ref=tw

* Régis Hauser (Les Murs se Marrent)

 

vendredi, 08 mars 2013

When God created man, she was only experimenting.*

Vous avez dû le remarquer, j'ai traversé une semaine un peu chargée. Pas une minute pour écrire ici. J'ai écrit en rouge sur pas mal de copies, en noir sur les feuilles où je prenais les notes pour mes collègues des groupes de compétences pendant les conseils de classes, à l'ordi sur le merveilleux logiciel où l'on rentre les notes et les moyennes, et les appréciations, mais ici, rien. Désolée.

Comment faire une entrée aujourd'hui sans parler de la Journée Internationale des droits des femmes. Je n'ai rien de plus à en dire que les autres années, rien de plus à rappeler, si ce n'est que ces journées qui paraissent inutiles à certains, sont le minimum nécessaire pour symboliser un certain respect et obliger les media à se rappeler qu'il existe encore des inégalités et que des gens se battent contre celles-ci.

Pour illustrer cette note et dire merde à France Inter qui s'est sans doute cru moderne en intitulant cette journée "la journée des filles" et qui à 14 h faisait une émission hyperchiante sur les politiciens italiens, propos d'hommes sur les hommes, voici deux vidéos. La deuxième est directement adressée à ma copine Pascale.

 

* Graffiti

 "Quand Dieu créa l'homme, elle était encore en train d'expérimenter."

mercredi, 12 décembre 2012

Douces amies, en ce douze douze douze, soyez féministes !

Je terminais ma note précédente par une allusion au féminisme. Il a de beaux jours devant lui, le féminisme, quand on voit ce que j'ai lu en deux jours.

D'abord, je ne dis pas merci à Valérie Bougault, collaboratrice à la revue Connaissance des Arts. Dans le hors-série intitulé Mary Cassatt à Paris, elle écrit : "Femme, certes, mais pour autant son art peut-il être qualifié de féminin ? Les sujets intimistes, la lecture, le thé, la broderie, le repos au jardin, qui mettent souvent en scène son modèle préféré, sa soeur Lydia, qui mourra en  1882, puis toutes ses maternités n'accordent aucune place à la mièvrerie, malgré leur extrême raffinement."

L'homme est un loup pour l'homme et la femme une louve pour la femme ! Cette femme pense donc que "féminin" doit être associé à "mièvre".

Heureusement les commentaires de l'expo au Mona Bismarck American Center for art & culture étaient bien plus modernes et ouverts d'esprit.

Le lendemain, je suis tombée sur un article où un avocat bordelais s'interroge sur la capacité d'une femme à être bâtonnière...

Quand je pense que l'autre dinde a osé dire que les femmes de sa génération n'avaient pas besoin du féminisme !

 

jeudi, 08 mars 2012

Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours *

Vive nous !

Depuis quelques temps le féminisme occupe un peu plus la toile. Oui, les femmes savent écrire, réussissent mieux à l'école, même si, après, des tas de choses leur rognent un peu les ailes. Du coup on a récemment obtenu qu'on nous appelle officiellement Madame, je réclamais ça depuis que je bosse et paye des impôts. Le droit de ne pas recevoir une appellation diminutive, juste parce que je n'étais pas mariée, le droit de ne pas être appelée "Mademoiselle" quand j'aurais 80 ans, comme c'était le cas pour ma voisine d'en face. Je l'appelais Madame, et elle faisait de même pour moi, mais tous les beaufs de la rue, s'obstinaient à utiliser du Mademoiselle. Avec ADMV, ils ont comme un blême. Dire "Mesdemoiselles" ? Ca doit être pour ça du coup qu'ils ne lui disent pas bonjour du tout.

Les féministes d'aujourd'hui ont d'autres moyens d'expression et sont plus remarquées, entendues, tant mieux. Un peu de lecture si vous le souhaitez, mais ma liste n'est pas exhaustive !

http://www.osezlefeminisme.fr/

https://www.facebook.com/pages/Le-Mouvement-F%C3%A9minist...

http://encorefeministes.free.fr/

http://femmesenmouvement.over-blog.com/

Alors, oui, encore une journée de quelque chose me direz-vous, mais nous sommes seuls responsables, pas les organisateurs de cette journée, si nous ne pensons pas aux problèmes le reste du temps. Critiquons notre indifférence, pas les journées symboliques et d'alerte.

Quand j'avais 20 ans, le mot "féministe" était quasiment une insulte, synonyme dans la bouche de ceux qui le prononçaient de "mal baisée". Si aujourd'hui il a une autre connotation, c'est que les mentalités ont évolué. Sinon, tout le boulot reste à faire !

journée de la femme.jpg

 

J'ai cherché plus original comme dessin, mais je n'ai pas trouvé...

*Benoîte Groult

 

 

 

mercredi, 23 novembre 2011

"une femme qui n'abdiqua jamais ses valeurs et poursuivi (sic) jusqu'au bout de ses forces les combats qu'elle jugeait justes." ou encore "elle su faire preuve d'une indépendance d'esprit, d'une volonté et d'une dignité exceptionnelle (sic)".*

*Communiqué officiel de l'Elysée...

samedi, 01 octobre 2011

Le féminisme, c'est ne pas compter sur le Prince Charmant.*

Le samedi, en général, vous ne lisez pas, vous ne commentez pas, alors, je ne vais pas m'escrimer à rédiger une prose qui restera sans écho. Voici juste un clip qui me fait rire et résume bien une situation débilo-machiste qui n'a que trop duré.

 


Madame Mademoiselle Clown par osez_le_feminisme

*Jules Renard

lundi, 07 mars 2011

Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.*

Demain, c'est la journée de la femme, et le blog h&f a sélectionné trois blogs tenus par des femmes. Pas le mien.

Vivement la journée des homos, comme ça j'aurai peut-être une chance que mon blog soit à la une. Remarquez, je devrais le proposer comme catégorie "VIB", ça serait peut-être accepté, puisque "blog de femme" a été refusé...

Mon humeur de dogue n'a pas été améliorée par le fait qu'une entreprise à qui j'ai confié du fric, m'a envoyé une lettre adressée à "Mademoiselle" Ed. Je l'avais pourtant déjà signalé, ça avait été modifié en Madame... Il va falloir que je réécrive et ils me diront qu'ils ont changé de système informatique, etc. C'est fou comme les ordinateurs sont machos !

Je vais élire trois lieux du web qui partagent mon indignation: (donc, ont raison !)

1. Un blog : http://www.scumgrrrls.org/article97.html

2. Une page facebook qui expliquent à ceux et à celles qui  n'ont pas compris :

http://www.facebook.com/topic.php?uid=29679466651&top...

3. Et un autre blog qui donne plein de références légales.

 http://sapholelire.blog4ever.com/blog/lire-article-465663...

Cool, je vais pouvoir argumenter mon courrier à toutes les administrations qui m'écrivent, à commencer par mon employeur, en argumentant avec des références de textes officiels. Ils adorent ça !

*Rebecca West

lundi, 08 mars 2010

UNE IDEE COMME CA...

En cette journée du 8 mars, Hautetfort pourrait peut-être créer une catégorie VIB intitulée "Femmes" ou "Féminin". Actuellement il n'y a que la catégorie "mode/fille" contre laquelle je n'ai rien, mais dont je ne fais absolument pas partie. En face, vous avez "Masculin"... Tiens, pas de "Foot/garçons" ou "bricolage/mec" ?

Pourtant des blogs de femme dignes de ce nom, il y en a chez Hautetfort. Ils parlent du quotidien des femmes, et pas seulement de celles qui s'habillent en Prada. Je vais en citer quelques exemples. Si Alexandra (webmastrice du blog hautetfort) passe ici, elle verra que ce n'est pas faute de combattantes que la catégorie n'existe pas.

http://femmesengagees.hautetfort.com/

http://www.mrs-clooney.fr/

http://magalerie.hautetfort.com/

http://seletpoivre.hautetfort.com/

http://boulevarddesresistants.hautetfort.com/

http://cybermamies.hautetfort.com/

Et j'en passe...

Alors, à bonne entendeuse, salut ! et plus d'excuse maintenant pour ne pas créer cette nouvelle catégorie VIB.

 

jeudi, 17 avril 2008

Que lisiez-vous à 20 ans ?

Quand je vais chez quelqu'un pour la première fois, je suis souvent plus curieuse des livres que je vais trouver dans la bibliothèque que de la déco. Et je ne suis pas la seule, je le sais. Chez nous, d'ailleurs, il y a une grande bibliothèque dans le salon, et nous y avons mis les livres à feuilleter, ceux qui font rêver sans qu'on ait à les lire en entier. Livres d'art, BD, dictionnaires, etc. Dans mon bureau ce sont les livres de poches et tous les livres qui me servent pour mon boulot. Et dans la chambre, tout le reste, ceux que j'aime pour l'objet autant que pour le contenu, que j'aimerais relire si j'avais le temps. Si on lisait tous ces livres, je suppose qu'on me connaitrait presqu'en entier.

L'autre jour, avec ADMV on a réalisé que nos trois ans de différence, nos milieux sociaux différents, nos études avaient fait que nous n'avions pas lu les mêmes livres à 20 ans. J'ai essayé de me rappeler quels livres m'avaient "faite". Et la conclusion, c'est que je n'aurais pas été la femme que je suis sans :

Un Lit à Soi d'Evelyne Le Garrec, sous-titré du slogan féministe "Une femme sans homme, c'est comme un poisson sans bicyclette", Ainsi Soit-Elle de Benoîte Groult, La Petite Différence et Ses Grandes Conséquences d'Alice Schwarzer, Pipi Debout Quelle Injustice de Suzy Vergez, Marie Salope de Gisèle Bienne (et Bleu Je veux, et tous ses autres romans), Entre Chienne et Louve de Michèle Perrein (ainsi que Gemma Lapidaire, Le Buveur de Garonne, La Partie de Plaisir), Lâchez Tout ! d'Annie Le Brun. Quand je me suis aperçue qu'être féministe avec un homme ne suffisait pas à me rendre heureuse, j'ai lu Joue Nous Espana de Jocelyne François, Le Puits de Solitude de Radclyffe Hall (ça a bcp vieilli, mais c'est intéressant), les Amies d'Heloïse d'Hélène de Montferrand, Le Jardin d'Acclimatation d'Yves Navarre . Ensuite, plutôt que de lire j'ai enfin pu construire ma vie de femme telle que je la rêvais.

Ces livres ont certainement vieilli, ou du moins je le souhaiterais, car cela signifierait que les femmes d'aujourd'hui ne connaissent plus ce que celles de ces années-là avaient à subir... Pour info donc, ou parce que rien n'est encore gagné définitivement dans ce domaine, que cette petite bibliographie serve à mes jeunes copines bloggeuses !

(Je ne lisais pas que des bouquins féministes ou sur l'homosexualité, il y a aussi eu la science-fiction, mais ceux-là d'autres en parlent souvent, alors que la littérature féminisme, bizarrement, reste plus confidentielle...)

vendredi, 25 janvier 2008

Habiller les chevaux est une affaire de fille

Récemment il y a eu, suite à une note chez Telle, puis à une chez zaboutek, une discussion pour savoir ce qu'est la féminité. En passant chez Emma que je connais depuis peu, j'ai vu un jeu sympa, en ai cherché d'autres, et, dans la catégorie "Jeux de filles", j'ai déniché celui-ci :

http://www.jeux-blog.fr/jeu/Horse+Dress-up+2

Je vous donne un lien au lieu du jeu lui-même, parceque ça marchait pas, et en plus ça mettait des plombes à charger... Faudra qu'Emma m'explique comment elle avait réduit la taille de son jeu de boules qui tabasse sa race ! J'ai modifié le chiffre correspondant à "width" dans le code html, mais il revient au chiffre original quoi qu'il arrive. Je suis même passée par un fichier word, quand ça veut pô, ça veut pô !


Jeux Cliquez sur Skip et Next, jouez, et dites-moi si vous vous sentez "fââââmme" en habillant un cheval !