Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 septembre 2016

“ Le secret du succès est de faire de ta vocation tes vacances.” *

C'est la reprise !

Enfin, c'était la reprise le 31 août. Dix jours déjà ! Ca se passe plutôt bien. J'ai sûrement gagné au tirage au sort. J'ai gagné le meilleur emploi du temps de ma carrière. 33 ans. 12 ans que je demande à ne pas travailler le lundi. Et ça y est !!! Et en plus le reste n'est pas mal non plus. D'accord, j'ai 7 heures de cours sans respiration sauf la cantine le vendredi, mais je sais qu'ensuite j'ai 3 jours pour :  me détendre le samedi et le dimanche, aller au marché, sans me dire que j'ai des devoirs à faire !!!! Car mes devoirs, je les ferai le lundi. Je vais savourer cette année, un peu comme le dernier chocolat extrêmement délicieux d'une boîte dont vous savez que le fabricant a pris la retraite.

boite avec coeur.JPG

Le beau temps rend cette rentrée très agréable aussi, même si je n'ai jamais senti comme ça ma transpiration couler sur mon front en cours, pas à cause du silence de mes élèves après une question, mais à cause de la température. Pour rappel, on ne peut pas ouvrir les fenêtres, car le bruit du boulevard nous empêche de nous entendre. Surtout moi, d'ailleurs je vois l'ORL dans peu de temps. Mais je peux mettre mes beaux habits d'été, et me sentir jolie, malgré mes lunettes qui semblent avoir pris une place définitive sur mon nez... Et puis ça donne envie de cuisiner des trucs légers, ce qui est facilité par mon voisin qui m'a donné moult légumes, totalement bio ! Mes recettes : saumon-pâtisson, porc au roquefort, courgettes-vinaigrette, aubergines-sardines... Je me sens devenir cuisinière-poétesse.

courgettes-rapees-au-chevre-320x240.jpg

Des petits bonheurs qui font oublier que nous devons être "vigilants" au lycée, à tout moment qu'ils ont dit, et nous plier à quelques nouvelles règles de sécurité. Enfin, le jour où un ou une cinglé(e) entrera avec une grenade ou une kalachnikov, sans demander poliment un badge visiteur à la loge, ou même en le faisant, on aura beau être vigilant, ce sera une surprise. 

* Mark Twain - A ce propos, j'ai déjà fait un succès de mes vacances, je crois que c'est cela, ma vocation.

lundi, 01 septembre 2014

L'adolescence est un âge difficile. Le lycée est une zone de guerre. *

Ça y est, je suis rentrée (de vacances) et rentrée (au lycée). Là, mises à part quelques têtes dont je me serais passée, mais que j'ai su assez bien éviter, ça s'est plutôt bien passé. Un discours plutôt moins long que d'habitude, un buffet apéro, où la nourriture était plus abondante que l'an dernier où des cuisinières étaient en panne, mais le champagne moins présent, car l'intendante a renvoyé les bouteilles très très vite, prétextant que sinon il n'y en aurait plus pour le conseil d'administration d'octobre. Je la soupçonne d'avoir surtout pensé au pot de son départ en retraite qui a lieu à cette date là aussi. Comme nous l'avions demandé, nous avons obtenu des groupes d'élèves en langues de 24 élèves (en moyenne, répétait sans cesse la proviseure), ce qui fait que j'ai 2 groupes de 22 en seconde, un groupe de 14 et un de 27 en première, deux de 17 en terminale et un de 18 en BTS. Seuls groupes où je vais être surbookée, l'accompagnement personnalisé ! Pour ceux qui ont des enfants lycéens, sachez que cette appellation est définie de manière si vague dans le BO, qu'il ne s'agit en fait que d'un enseignement personnalisé en fonction de l'envie, de la patience et de la compétence du prof, car sinon, face à une classe entière (dans certaines classes l'AP se fait à 36 !) le prof ne peut rien personnaliser en fonction de l'élève, c'est évident.

Mais vu que je n'ai pas de sureffectif dans mes classes, que je ne commence à 8 h qu'une fois par semaine, je ne trouverai peut-être pas sur internet des commentaires d'élèves m'accusant d'être de mauvaise humeur.

 

C'est donc sous le soleil, ou plutôt protégée de ce soleil radieux par des vitres plus ou moins crasseuses, que je vais faire connaissance de mes nouveaux élèves. Sur les listes, ils ont l'air fort sympathiques.

professeur_humour_de_lycee_casquette_brodee-p233304092133113810b9lp1_400.jpg

PS: s'il pleut ne passez pas vos vacances en Vendée, hors de la plage, point de salut.

*Harlan Coben

samedi, 31 août 2013

Galimatias de rentrée *

Ca y est !!! dans trois jours les mômes rebossent retournent à l'école ! D'autres vont donc être soulagés, mais moi, je vais les retrouver, vos gosses qui ont passé un mois et demi (deux s'ils n'avaient pas d'examens) à glander, désobéir, sortir tous les jours (ma coiffeuse vient de me le raconter !), manger n'importe quoi et surtout des merdes qui rendent hyperactif et surtout ne rien réviser. Je ne peux pas leur en vouloir, je n'ai pas fait grand chose non plus. J'ai quand même fait les grandes lignes de ma progression en seconde. Mieux que les autres années, donc. Mais j'ai dû, au lieu de préparer mes cahiers, me plonger dans des docs audio pour prévoir pour le bac, etc, m'occuper d'ADMV. Des soucis récents ont provoqué chez elle un lumbago que vous pouvez même pas imaginer. Du coup, je marche, je me penche, je conduis et je bouge, pour deux. Mais c'est plus important que le bahut et ça me donne une belle excuse lundi pour dire aux collègues, lors de la première concertation, "ah non, moi j'ai rien préparé, j'ai pas eu le temps". Je sais qu'on commence la journée de prérentrée par un café qu'à midi il y a un apéro-brunch. Le reste, je ne m'en souviens plus. Çà devait être sans importance ! Mon super-gentil voisin m'a apporté une nouvelle fournée de tomates, du coup ce soir on va manger du gaspacho. Vous voyez, malgré le ciel gris qui s’incruste aujourd'hui par chez nous, j'ai le moral. Faut dire qu'hier j'ai reçu un cadeau surprise, un beau livre au titre absolument adapté à ma vie du moment : Canada ! (Thank you Pascale !) Bon repos à toi, ma lectrice et commentatrice fidèle, et bonne reprise aux autres !


 

tomates.gif

 

*http://fr.wiktionary.org/wiki/galimatias

mercredi, 05 septembre 2012

Un chien mord un homme, c'est un fait divers. Un homme mord un chien, c'est un scoop. *

Mince ! J'ai failli oublier de faire une note de rentrée. Pourtant comment ne pas se rappeler de cet évènement incommensurablement étonnant et exceptionnel ?

Quoi ? Ces adjectifs vous semblent exagérés, hors de propos ?

Que nenni ! Des media très sérieux en ont fait leur une. Cela doit donc être un scoop.

Lundi, ils ont publié ça.

Messieurs et Mesdames du Monde, eh! Il faut vous réveiller !!! Ca ne fait que trente ans ans ou plus que c'est comme ça. Les profs rentrent une journée avant les élèves. Un scoop qui vaut bien tous les articles gougueule a recensés ce jour-là !

Ce même lundi, France Inter, a préféré parler des enfants et a expliqué à leurs parents (oui, je ne crois pas que beaucoup d'enfants retirent leurs mp3 pour écouter le 7/9) que une fois à l'école, les enfants avaient moins de temps libre ! Là encore j'en suis restée bouche bée. Tant d'informations ! Tant d'analyse !

Le lendemain, alors que je finissais mon brushing, et vérifiais ma tenue, ils ont annoncé que, comme tous les profs, j'étais sur le pied de guerre. Pourtant dans mon cartable, pas de kalachnikov, juste une clé usb et mes photocopies.

Bref, je suis rentrée. J'ai trouvé mes 36 élèves de secondes, dans une salle où les 38 places assises tiennent plutôt mal que bien. Et depuis lundi, nous guettons chaque temps libre pour organiser les évaluations de début d'année pour les groupes de compétences, nous alignons les réunions diverses de concertation dûes à la réforme pondue par le gouvernement précédent. Tout ce que nous souhaitons c'est que ces nouveautés soient abrogées pour qu'on puisse, au lieu d'évaluer, diviser les tâches en tant de micro-tâches que ni les élèves ni nous ne savons où nous en sommes, d'essayer de vivre calmement au milieu des 1050 élèves dans des bâtiments prévus pour 700, pour qu'on puisse, tout simplement ENSEIGNER.

Non, les journalistes n'ont pas prononcé les mots en gras ci-dessus. Alors quand on n'a rien à dire sur un non-évènement, on n'a qu'à.............................. .

illustration_12099_513.jpg

C'est lui qui l'a fait, mais ce sont eux qui n'ont encore rien changé. Pourtant, le changement, ça devait pas être maintenant ???

*Lord Beaverbrook

mercredi, 02 novembre 2011

Un instant hors du temps qui ne fait pas la fête, l’instant que la loi choisit pour passer de l’heure d’été à l’heure d’hiver, et réciproquement*

On est bien rentrées. Hier soir, un peu avant 22 h. Je vous raconte pas comme c'est compliqué de voyager à la Toussaint. Pas à cause des chrysanthèmes, mais à cause des fuseaux. Horaires. T'arrives en Angleterre, tu retardes ta montre d'une heure. Pendant 24 h, tu t'habitues. Le samedi soir, enfin dans la nuit, tu re-retardes ta montre d'une heure. Ca te fait deux heures de retard sur l'heure de ton pays au moment où t'es partie. Mais quand tu reviens, tu limites les dégâts, car vu qu'on change d'heure en même temps, tu ravances ta montre d'une heure.

C'est un peu perturbant, mais ça permet de vérifier le bon fonctionnement du remontoir de ta montre. Euh, remontoir, ça veut plus dire grand chose, puisqu'on ne remonte plus les montres. Alors comment il s'appelle le petit bouton que j'utilise au moins deux fois par an pour mettre ma montre à l'heure d'hiver, puis d'été ?

Vous vous demandez sûrement ce qu'on a vu là-bas. Eh bien, ce qui était promis était bien là-bas, et même plus !

On a vu ça:

Les cabines sur la plage de Bournemouth

DSC00120.JPG

Ca:

Poole, mais nous, on n'a pas pu prendre de photo du haut d'une montgolfière...

DSC00219.JPG

Et puis même ça:

La cathédrale de Salisbury.

DSC00172.JPG

Le reste je vous le montrerai dans une prochaine note.

*Jean-Pierre Dufreigne

 

 

mercredi, 14 septembre 2011

L'homme content de son sort ne connaît pas la ruine.*

Je fais une bonne rentrée. J'ai du boulot, mais vu comme mes heures sont réparties, cela reste gérable. Le plus dur a été de commencer par avoir à corriger 275 tests. Les nouvelles méthodes (la mode, donc) sont aux groupes de compétences, et ces compétences vont par 5. Nous en évaluons trois, mais déjà comme ça, sur deux niveaux, ça fait du taf. Réjouissons-nous en pensant à l'an prochain quand les terminales joueront aussi ! Le but du jeu, c'est de faire un "diagnostic". Ce qui ne veut pas dire qu'on joue au docteur, mais qu'on repère ceux qui auraient besoin de soins intensifs. Après on fait 4 groupes par niveau. Deux où on pousse les forts et deux où on soutient les faibles. Vous me suivez ?

Comme mes journées ne sont pas trop chargées, je bosse un peu tous les jours, et du coup, le mercredi après-midi, je peux prévoir autre chose que du stylo rouge à tous les étages. Aujourd'hui, j'aurais pu trouver plus fun comme activité de loisirs, mais il a bien fallu que je finisse par accepter que le monsieur à qui j'ai confié il y a longtemps un peu de mes sous pour assurer nos vieux jours passe. Il a essayé de me faire sauver l'Europe à moi toute seule en achetant des actions soi-disant pas chères mais qui vont le devenir. Je lui ai demandé si c'était le nouveau film de Woody Allen, et l'ai envoyé se faire voir chez les autres, ceux qu'on est en train de se demander si on les sauvera ou si on les éjectera. Vive l'Europe et sa solidarité qu'ils disaient ! Mercredi prochain, c'est sûr, je fais autre chose ! Pourquoi pas piscine ?

Pour vous dire que j'ai du temps en ce début septembre, je suis même allée au cinéma dimanche soir. J'ai vu Habemus Papam. Eh bien j'ai adoré, et je suis d'accord avec tout ce qu'en dit Pascale, même sur le volley-ball ! Mais si vous voulez la surprise, n'allez pas lire sa note tout de suite, c'est encore plus jouissif à lire quand on a déjà vu le film.

Je vous tiendrai au courant de l'évolution de mon moral, mais vraiment ça a l'air de démarrer beaucoup mieux que l'an dernier ! Mais y'a peut-être pas que le lycée qui est responsable. Tout va mieux cette année je trouve (sauf en politique, mais ça, on n'y peut pas grand chose... Y'a encore un milliardaire arrêté pour avoir financé la droite.), et ce ne sont pas mes lecteurs qui vont me contredire !

 

Et contrairement à Dany Boon, moi, quand je dis que je fais une bonne rentrée, c'est du premier degré !

* Lao Tseu

samedi, 03 septembre 2011

La soirée n'est jamais plus belle pour moi que quand je suis content de ma matinée.*

Info importante : Note qui ne doit pas être lue par Virgibri ou tout TZR ou prof titulaire sur poste désespérément fixe bossant dans un lycée ou collège de zone sensible. L'évocation de tant de bonheur pourrait être fatale.

Ca y est, c'est fait, je suis prérentrée. Je suis partie sur mon vélo tout neuf à 8 heures et quart, et suis arrivée à 8 h 30, très en avance, puisque la plénière ne commençait qu'à 9 h 15, mais cela me donnait le temps de me rafraîchir avant que les premiers collègues n'arrivent et que la valse des bises ne commence. A vrai dire, je n'étais même pas la première. Ensuite nous avons essayé de suivre les discours des huiles, mais d'où nous étions, en hauteur dans l'amphi, nous avions l'impression de regarder un film en coréen sans sous-titres. J'espère que cette première partie n'a pas abordé de points importants. A 11 h nous avons eu le café prévu à 10 h 30, avec des mini-croissants et des mini-pains au chocolat, et surtout, nous avons enfin eu nos Emplois du Temps ! Un grand moment tous les ans. Cette année je suis carrément contente. J'ai des classes plutôt cools côté boulot, et j'ai un emploi du temps de vieille cycliste. Je m'explique : je travaille tous les jours sauf le samedi entre trois et 5 heures au maximum. Donc, je ne devrais pas être épuisée à la fin de mes journées, et comme je commence souvent à 9 ou 10 heures, je vais pouvoir aller au lycée en vélo. La deuxième partie de la matinée nous a fourni des renseignements plus utiles et plus audibles surtout. Je m'étais préparée à partir en guerre contre l'utilisation obligatoire du cahier de textes numérique, et puis on nous a miraculeusement dit qu' "on ne pouvait pas nous obliger comme ça, de but en blanc, à l'utiliser !" Que du bonheur ! A midi, nous avons eu droit à un apéro fort sympathique, puis pour le prix d'un ticket de cantine à un buffet très copieux et pas mauvais, vraiment. Ensuite, il y eut la réunion des profs principaux où j'ai principalement digéré et dormi, vu que j'entends les mêmes consignes depuis 12 ans, le conseil d'enseignement où l'on fait le bilan des problèmes à poser pour l'anglais, et enfin une réunion pour l'intégration d'un élève handicapé. Je suis ensuite passée voir si les deux collègues qui s'occupaient de photocopier les évaluations pour les groupes de compétences avaient besoin d'aide, et comme elles s'en sortaient fort bien toutes seules, je suis revenue, à 18 h 15 chez moi. Un peu fatiguée de pas grand-chose, mais longtemps, et impatiente de voir rentrer ADMV. Peu habitée par le désir de cuisiner (j'ai fait très fort récemment je vous le rappelle), j'ai commandé un petit repas chez Chouchichope, en choisissant nos préférés. Il fait beau, c'est vraiment une bonne prérentrée.

Alors que pour d'autres, c'est ça :

* Denis Diderot

dimanche, 03 janvier 2010

MA JOURNEE DE DEMAIN

Lever 7 h 00. Café, pain grillé, Cheddar. Lecture de mes mails, douche, choix des vêtements qui iront avec la météo et les circonstances. Gros gilet, écharpe et grosses chaussettes obligatoires !

Départ 8 h 00. Plutôt 8 h 30, finalement, car - 8° au tableau de bord, il m'a fallu pas mal de temps pour tout gratter ! Heureusement ADMV est venue m'aider, alors qu'elle était encore en pyjama ! Salle des profs, voeux (beurk), photocopies, café (machine, ça compte pas), visite de mon casier. Passer déposer un papier important au secrétariat que j'ai oublié avant les vacances. Pas trop de bisous forcés. Et tellement de boulot que j'ai peu vu les gens.

8 h 55. Terminales LV1. Suite d'un sujet type bac avec analyse des consignes. En principe, 5 questions ont été préparées et rédigées pendant les vacances. Tout n'était pas fait, certains ne savaient même plus de quel texte il s'agissait. Bon, c'est pour eux qu'ils bossent, comme on dit !Il y en a 8 en tout à terminer. On n'en a fait que 5. Mais l'écoute était plutôt bonne, et la participation active, pas trop embrumée par les lendemains de réveillons arrosés.

10 h 00. Après 10 minutes de récréation, Terminales L anglais renforcé. Exposés. Distribution des nouveaux barêmes et grilles d'évaluation, établies par l'inspection. Tout est OK, là. J'adore mes L.

10 h 55. 2nde LV1, dont je suis PP, groupe 1. Confirmation des trois ou quatre rendez-vous à venir avec les parents. Remise d'un paquet de copies et correction. Ramasser un travail fait pendant les vacances à propos d'une expo. La tronche quand j'ai annoncé qu'il fallait faire signer les devoirs, sinon, cours plutôt sympa.

11 h 50. Pause déjeuner. Je ne connais pas encore le menu à la cantine. Mais en général, c'est bon. Pas hyper copieux, mais bien cuisiné. Oui, ben là, lendemain de vacances, c'était pas top... En général, je mange de 12 h 00 à 12 h 30, puis je vais en salle des profs me repréparer aux cours de l'après-midi. Ai réussi à me caser près de mes potes de sciences éco. Conversation plutôt ciné que tricot et petits-enfants, super.

13 h 05. 2nde LV1. Les autres. Ceux à qui je ne parle que d'anglais, en anglais. Fin de correction d'un devoir, commencée avant les vacances, après vérification des signatures. C'est une nouveauté, j'ai décidé de faire ça, comme au collège, plutôt que de permettre aux parents de faire une surveillance type "big brother" sur internet. Oui, ben ceux-là, on leur a trop dit qu'ils était une bonne classe. Ils sont restés muets comme des carpes, et n'ont guère montré d'enthousiasme à me revoir.

14 h 00. Ouf, une pause. M'inscrire dans la salle multi-média pour les deux semaines à venir. Passer au CDI rendre des documents (J'ai pas pu, j'avais oublié un RIB), et en reprendre des autres, et aussi des transparents pour le rétro-projecteur (Merde ! j'ai oublié.). Bavarder avec mon stagiaire si je le vois. Il est resté coincé sur les routes en GB pendant les vacances ! Mais il est finalement revenu, et avait l'air en forme.

15 h 05. Après la récré de dix minutes où j'aurai eu le temps de causer un peu pour une fois, deuxième groupe de 2nde LV1. Même programme que dans le groupe du matin. S'arranger pour faire exactement la même chose, tout en sachant que ce cours de l'après-midi est souvent moins efficace que celui du matin... Ben c'est raté. On a pris du retard. Mais surtout parce qu'ils avaient plus de choses à dire que ceux du matin. Je les aime bien ceux-là aussi. Dans l'ensemble, ils ont tous chiadé leur boulot sur la visite au musée. Satisfaction.

16 h 00. T technologiques LV1. Brainstorming sur le thème "War". Parler de films de guerre avec ce vocabulaire, avant d'aborder un nouveau texte. Ce groupe est très sympa. J'ai de la chance de terminer la journée avec eux. Sympa. Malgré le thème.

16 h 55. Fin de mes cours. Retour à la maison. Revoir rapidement mes cours pour demain. En principe, c'est prêt, car j'ai bossé 6 heures ce dimanche !

Avant que l'ADMV ne rentre de son cours d'anglais, à 19 h 15, passer au supermarché acheter des assiettes en plastique et des verres pour la petite bouffe de nouvel an que je fais avec quelques collègues demain. Tout en se concertant, bien sûr ! ADMV ayant séché son cours, on a pu faire nos courses ensemble, et là, on va décider de quel dvd on regarde.

Puis soirée tranquille, peut-être un peu de blog, un coup de fil, coucher pas trop tard, si on peut, car le mardi on se lève très tôt, et je pars cette semaine pour une journée 8 h / 18 h ! Heureusement qu'il y aura la coupure conviviale du midi. Je ne suis pas encore de mauvaise humeur. Attendons quelques jours... Eh bien, encore d'humeur acceptable. Les marrons glacés font leur effet.

mardi, 01 septembre 2009

LA RENTREE EST REVIGORANTE

Un lycée trop petit pour le nombre croissant d'élèves, résultat, un emploi du temps lourd et qui ne va pas arranger nos weekends à ADMV et à moi. Merci Monsieur l'ex-ministre que j'ai entendu faire le bilan de ses deux ans, en se glorifiant d'avoir atteint l'objectif de supprimer 13 500 postes. Bel objectif que voilà, qui me donne deux classes de 2nde à 36 élèves. C'est une situation saine et motivante. Je vais pouvoir me dépasser en trouvant des démarches pédagogiques innovantes pour que mes élèves parlent plus et mieux anglais. C'était bien un des objectifs de Dark Vados, n'était-ce pas ?

Bon, je ne vais pas faire que me plaindre. Je n'ai pas vu la journée passer. Réunion pléniaire le matin, puis enchaînement de diverses réunions jusqu'à 19 heures, je serais bien ingrate de trouver ça insuffisant !

La lecture de quelques mails de RESF qui m'informent de l'application presque maniaque de Besson qui veut faire mieux qu'Hortefeux, temine de me rendre heureuse.

Belle rentrée, vraiment ! Et bonne chance à vos enfants pour qu'ils trouvent une place assise dans la classe.

lundi, 31 août 2009

PUTAIN 26 ANS !

J'y crois pas. 26 ans que je suis prof ! Un tout petit peu plus que la moitié de ma vie. Maintenant je vais faire pleurer Virgibri et tous les TZR venus et à venir. 26 ans d'educnat pour moi, c'est trois établissements, 7 chefs d'établissements, 7 chefs-adjoints, 7 CPE... bref une stabilité que le monde entier m'envie. Mais le monde entier m'envie-t-il mes 11 ans passés dans la campagne profonde, où le vide culturel rivalisait avec le racisme, l'homophobie, et tout ce qui s'en suit ? Enfin, c'est du passé. Aujourd'hui je suis dans un lycée sans problèmes, enfin, de ceux dont les journalistes, les ministres, ne se saisissent pas pour démagogiser.

Et je suis prête pour ma 27ème rentrée. La preuve :

100_7262.jpg
J'ai ma belle trousse toute neuve, mon nez de clown... et mes bonnes résolutions : organisation, bonne humeur, tenue des délais. Bon, si on regarde bien dans les détails, on s'aperçoit que mon calendrier du Chat est resté coincé au 22 du mois, et cela reflète sans doute l'envie inconsciente d'arrêter le temps sur les vacances.

 

dimanche, 02 septembre 2007

Bonne rentrée !

Je souhaite une très bonne rentrée à tous mes collègues demain. Enfin, tous, y'en a je m'en fiche un peu, soyons honnêtes. La rentrée, c'est ça : il y a ceux avec qui on préférerait tchatcher autour d'un café plutôt que d'assister à la séance pléniaire, et ceux qu'on évite, parce qu'ils se croient obligés de vous faire la bise sous prétexte qu'ils ne vous ont pas vu depuis deux mois et que ce n'est pas leur (ni la vôtre) première rentrée dans l'établissement. Ca, c'est pour que Virgibri voie un aspect positif à être TZR et ballottée d'établissement en établissement, elle au moins, n'a à faire la bise à personne !
3b2d546e958581fe81a5ccc8d54c148e.gif
Ce qui rapporterait du fric, c'est de taxer les dépressions nerveuses dans l'éducnat, pour financer la lutte contre le rhume des fonctionnaires de police en faction aux carrefours ou cachés dans un virage d'autoroute !!

lundi, 27 août 2007

Ouf !

Au cas où vous ne le sauriez pas encore, c'est bientôt la rentrée. Les media en parlent depuis un mois aussi, en abordant des thèmes trépidants comme : "Comment réhabituer vos enfants à se coucher tôt et se lever tôt, La rentrée ça coûte de plus en plus cher surtout si vous achetez l'agenda Diddle, Le cartable est trop lourd : ah, les méchants enseignants qui se rendent pas compte !!!"

Comme j'ai un ou deux rendez-vous à prendre chez des spécialistes, il fallait que je connaisse mon emploi du temps. Alors j'ai appelé le lycée. Angoisse. Soulagement.

0e1e8856e74a100176c807cb7acbb364.jpg

Je ne travaille pas le lundi matin. Grâce à l'heure de première chaire qu'ils n'ont finalement pas supprimée, je donne 17 heures de cours, un peu comme un agrégé qui ferait deux heures sup' (mais sans la paye...) ! Je travaille tous les jours, mais un nombre d'heures raisonnable. Donc ce n'est pas cette année que je vous ferai ma dépression nerveuse !

Ma proviseure adjointe m'a annoncé que dans la classe où je suis prof principale, nous allions accueillir un élève handicapé (ça, c'est déjà arrivé), qui est toujours accompagné d'une assistante (ça c'est nouveau pour moi). Sans vous donner trop de détails qui relèvent du secret médical, j'essaierai de vous tenir au courant.