Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 12 février 2009

CINEMATOGRAPHE... C'ETAIT MIEUX AVANT !

MERCI EMMA ! CA A MARCHE. C'EST MÊME ENREGISTRE DANS MES IMAGES !

On les connaissait en noir et blanc...

laurelhardy.jpg

Les voici en couleurs !

laurelsarko.jpg

mercredi, 11 février 2009

JE SUPPOSE QUE VOUS VOUS EN FOOTEZ...

Déjà ce weekend j’avais sursauté en entendant que deux joueurs de foot s’appelaient Caca et Roubignolle, et ce soir j’entends qu’un autre s’appelle Pépé et est très « utile » d’après les commentateurs. Ils le font exprès de s’appeler comme ça, ou on leur demande gentiment ?

 

S’il y a des erreurs dans l’orthographe, mettez-les sur le compte du fait que j’ai déjà du mal à « entendre » le foot, alors vous n’imaginez pas que je puisse le voir ou le lire, tout de même !

 

 

mardi, 03 février 2009

CE N'EST PAS QUE J'EN SOIS FIERE...

Mais il me faut bien l'admettre. J'ai un point commun avec le Général de Gaulle !

http://www.vizcarra.info/castellano/caricaturashistoricas...

Devinez lequel.

samedi, 31 janvier 2009

JE VEUX DES CREPES, ET ON ME PREND POUR UNE QUICHE

J'ai été victime d'un bug mondial cet après-midi ! J'ai cru que quelqu'un en voulait aux amateurs de crêpes. Les trois premières pages résultant de la recherche "recette pâte à crêpes" n'affichaient que des sites annoncés "pouvant être dangereux pour mon ordinateur". J'ai cliqué sur les pages suivantes, ai trouvé une réponse "safe", et ai eu la réponse à ce mystère en lisant les actus Yahoo il y a deux minutes. Tout ça c'est de la faute à deux égyptiens. Déjà qu'ils marchent la tête tournée sur le côté, en plus ils n'aiment pas les crêpes !

A part ça, avec zapette, on s'est lancé un défi ! Celle qui fera sauter sa crêpe le plus haut demain. ADMV a affuté son mètre pour mesurer l'altitude. J'ai une technique. Elle grimpe sur un tabouret, place sa main à hauteur de la crêpe, me tend son mètre à ruban et on mesure. Je vous tiendrai au courant.

Comme la photo du carnet de bord ne se décide pas à arriver... Je vous en poste deux ici ! Ce sont toutes les crêpes qui restaient après le repas de midi d'hier. Quel dimanche !

chandeleur 005.jpgchandeleur 004.jpg

 

 

jeudi, 22 janvier 2009

UNE DE MES MUSES

Aux USA un homme est devant la justice pour avoir jeté un chat sur le dos de sa femme pendant une dispute. Ni la femme, ni le chat n’ont été blessés. Mon vieux Mimi de bientôt 19 ans ferait une piètre arme d’attaque ou même de défense… J’adore les nouvelles insolites de chez yaouh. En nouvelles « liées » il y a un article sur une famille qui a adopté le gecko qu’ils avaient trouvé dans leurs broccoli. Je n’ai lu que le titre. D’ailleurs, le titre est souvent le meilleur. Il nous laisse rêver : Vous vous rendez compte l’ouverture d’esprit d’une société qui laisse adopter un gecko par des humains, alors que ces humains s’ils sont homos n’ont pas le droit d’adopter ! Une fois qu’on lit l’article, la poésie parfois s’envole. « Un homme retire lui-même le robinet coincé dans son œil » ! Je n’ai pas encore jeté un coup d’œil à cette photo non plus. (enfin, si, ça y est, elle est en dessous...) Ce qui m’intéresserait, c’est de savoir comment on peut se coincer un robinet dans l’œil. (Ben ça y est, je sais, plus ou moins.) On vit une époque formidable, comme aurait dit mon pote Reiser, dont j’ai eu le meilleur des affiches de Charlie en cadeau à noël. Je terminerai sur ce titre : « Un perroquet interdit de stade pour avoir imité le sifflet de l’arbitre. » Il n’y a donc pas que des bœufs et des blaireaux dans les gradins…

 

Mon blog leur doit tout à Yaouh !

 

 

forum

http://www.forumfr.com/news248660-un-homme-se-coince-un-m...

(âmes sensibles, s'abstenir de la lecture de l'article !)

mercredi, 21 janvier 2009

OUAH ! Y'AVAIT DU MONDE CHEZ MOI HIER !

Ou alors, j'ai rêvé...

photo retouchée.jpg

vendredi, 16 janvier 2009

DE L'EFFET DU JARDINAGE SUR LES MECS DE MES COPINES

J’errais sur le net à la recherche d’un sujet qui vous ferait réagir, et après avoir hésité à vous parler du roquefort qui n’ira plus aux USA, ou de Boy George très en colère de devoir aller 15 mois en prison (si on peut plus rigoler non plus !).

 

A ce propos, ils ont l’air de dire que sa photo exprime la colère. Je me pose des questions, car je n’ai jamais vu dans le fait de porter des lunettes de soleil ou celui de remonter mon col la moindre expression de colère. Qu’en pensez-vous ?

 

Et revenons à nos moutons. Bref après avoir cliqué et recliqué, j’ai trouvé une nouvelle qui m’a fait sourire. Et je comprends mieux maintenant pourquoi nombre de mes amies ont épousé des adeptes du jardinage. J’avais toujours cru que c’était pour pouvoir savourer des salades fraîches. Que nenni ! C’est pour  CA !

Quelqu'un ou quelqu'une peut-il/elle confirmer ?

mercredi, 14 janvier 2009

MULTIMEDIA = MULTITRACAS

J’ai passé 6 heures aujourd’hui à sélectionner, éditer, effacer, bouger le curseur, visualiser, générer du silence, sauvegarder, me connecter, convertir, enregistrer le projet, remettre à zéro, annuler, recommencer, cliquer sur le bouton rouge, transférer sur le casier, rapatrier, réécouter, parler dans le micro, télécharger, annuler le silence, concevoir, taper, renommer, effacer, envoyer, recommencer…

 

Ce soir je devrais être en train de corriger deux paquets de copies. Et je ne suis même pas sûre de savoir refaire tout ça là-haut de manière efficace, seule, dans deux jours !

Et y'a même pas eu de pause café cet après-midi...

http://www.mugs.fr/mug-certifiee-je-kiff-p-522.html

mardi, 06 janvier 2009

SERAIT-CE POSSIBLE EN FRANCE ?

C'est pour des petites choses comme ça que j'aime l'Angleterre ! Allez lire cet article, et dites-moi si vous pensez qu'un commerçant français pourrait faire la même chose ? Si des clients, ou des passants français auraient fait la même chose ?

 

dimanche, 04 janvier 2009

JE ME POSE DES QUESTIONS

Je viens de découvrir Battlestar Galactica. Hier nous avons regardé le pilote de trois heures vingt ! J'adore ! Mais cela m'interroge. Je me demande depuis s'il n'y aurait pas des Cylons dans la salle des profs...

Evidemment pas du modèle de la grande blonde, je m'en serais aperçu !

samedi, 27 décembre 2008

LA DIXIEME MUSE N'EST PAS POUR MOI

J'ai toujours aimé me renseigner sur ma condition. Quand j'étais jeune, féministe, mais que je ne savais pas encore que je vivrais un jour avec ma DS, je lisais Des Femmes en Mouvement, et je lisais les livres des Editions des Femmes. A ma première rencontre féminine, j'ai lu Lesbia de temps en temps. Mais il fallait le vouloir ! Toujours en haut, très haut, du rayon, dans une seule librairie de ma ville, entre deux revues porno. Alors, quand Lesbia a-t-il disparu ? Je ne sais pas, car au début, j'ai pensé que le libraire était de mauvais poil et ne l'avait pas commandé, ou l'avait un peu mieux caché que d'habitude, comme pour Charlie des fois. Et là, en faisant mes courses de Noël, avec ma DS on est tombé sur une revue que je ne connaissais pas : "Muse". On l'a acheté pour voir ; en plus y'avait une interview d'Amélie Nothomb. (Non, y'a pas de scoop, elle est pas lesbienne, elle est "ambigüe", c'est nouveau, ça vient de sortir...) J'ai dit : "oh ! une nouvelle revue lesbienne". Et j'ai regardé le n°. N° 35 ! Il était temps que je me tienne au courant. Remarquez, ça m'étonnerait que j'achète le n° 36. Je l'ai lu hier soir, pour m'endormir, et ça a marché. On dirait Femme Actuelle pour lesbiennes... Genre : y-a-t-il des femmes gentilles ? Je suis féminine et lesbienne, est-ce possible ? Un port-folio de photos de couples lesbiens au milieu de la revue. Ca, c'est plutôt le côté play-woman. Des petites annonces ringardes et stéréotypées au possible, elles aiment toutes la rando et la nature, un "article" sur comment organiser son Pacs, le plan de table, les courses ..., et un âge mental des lectrices et des journalistes qui interroge.

Alors je me suis mise à regretter Lesbia et son côté sérieux et militant qui parfois m'agaçait.

samedi, 13 décembre 2008

I am puzzled.

Allant aux nouvelles pour savoir s'il y avait de l'électricité chez mes potes, je suis tombée sur une nouvelle qui m'a laissée songeuse. Une jeune baby-sitter, souffrant de problèmes psychologiques, a complètement inventé une agression et un viol pour attirer l'attention sur elle. Bon, jusque là, rien que de très courant malheureusement. Mais là, où je me pose des questions, c'est que yahou nous dit qu'on l'a retrouvée ligotée et baillonnée dans un ruisseau. Bâillonnée toute seule, je peux imaginer, mais ligotée...

mardi, 02 décembre 2008

Dur Dur de choisir parmi toutes ces sources d'inspiration !

De quoi vais-je bien vous parler aujourd'hui pour qu'on me dise que j'ai besoin de vacances, que je frise, alors que j'ai pas le temps de voir la coiffeuse, que j'ai tort quand je dis que la démocratie se délite ?

Des gendarmes qui font des descentes avec chien renifleur sans muselière dans les classes de collège, et qui fouillent sans ménagement une gamine de 3 ème parce qu'elle "a une tête à avoir du hasch ?"

De l'employé de chez Wall Mart qui s'est fait écraser par la foule des clients qui attendaient l'ouverture des soldes ? C'est-y-pas une belle société que la société de consommation qu'on nous concocte depuis des années ?

Des suicides dans les prisons ? Mais je n'aurai pas autant d'humour que les Guignols ce soir sur Canal...

Des SDF qui meurent les uns après les autres, parce que la vie dehors est pour eux plus sécurisante que les centres d'accueil ?

Des maires qu'on arrêtera de poursuivre parce qu'ils n'ont pas les moyens d'organiser le service minimum d'accueil dans les écoles, et de ceux que l'on poursuivra parce qu'ils ne peuvent pas l'organiser, mais qu'en plus ils ont dit qu'ils étaient contre ? Ca ne s'appelle pas un délit d'opinion, ça ?

De la libération des soi-disant terroristes ? Sans bruit cette fois, pas comme leur arrestation. Au fait, c'est qui qu'a saboté les caténaires, si c'est pas eux ? Ca va être un peu tard pour chercher maintenant...

De Nadine Morano qui a déclaré que le travail le dimanche ne poserait aucun problème, car on a beaucoup de vacances en France ?

Je n'ai que l'embarras du choix. En fait disons plutôt que nous n'avons pas le choix, et seulement l'embarras, comme aurait dit Coluche, celui que l'on peut citer dès que l'on parle d'humanité ou d'atteinte à cette humanité. A ce propos :

http://fr.news.yahoo.com/2/20081201/tfr-lancement-de-la-c...

http://www.restosducoeur.org/index.php

Et demain, n'oubliez pas qu'ils ont émis l'idée de les supprimer, alors votez pour vos représentants aux Prud'hommes !

dimanche, 23 novembre 2008

C'est aux antipodes de ce que je suis...

Mais ça m'impressionne !

CLIQUEZ SUR LA PHOTO !

samedi, 25 octobre 2008

Pourvu que cela ne m'arrive jamais...

Que se passe-t-il dans la tête d'un adolescent qui accuse son prof de violence ou d'attouchements en sachant pertinemment que c'est un mensonge ?

Quelle est l'influence de la judiciarisation et de la médiatisation de certains faits-divers comme celui de la gifle donnée par un enseignant à un élève dont les parents portent plainte immédiatement et obtiennent gain de cause.

Les média se font nettement moins écho des erreurs, des accusations mensongères qui ont pourtant déjà été la cause de suicides d'enseignants.

Que se passe-t-il dans la tête des policiers qui arrêtent et mettent en garde-à-vue des enseignants sur la seule accusation d'un enfant ? J'ai en tête au moins trois faits-divers. Un prof de français arrêté et menotté en plein cours au collège parce que des parents l'accusaient d'avoir fait lire un livre prônant la zoophilie à leur enfant. S'en suit garde-à-vue, perquisition au domicile du jeune prof de français, annonce sur les radios et télés nationales que ce jeune prof possédait des revues et de la littérature pornographique et érotique ! J'espère que ce jeune collègue va bien. Il s'est avéré quelques jours plus tard que le livre d'Agosta Kristof était une lecture conseillée par le ministère ! Un prof de gym est accusé d'attouchements. Il est averti par son principal, convoqué pour confrontation avec l'élève et sa famille qui ne se présentent pas. Impossibilité de confrontation, le principal renvoie immédiatement l'affaire au procureur de la république. Le prof se suicide.

Aujourd'hui dans l'Aisne, des profs doivent se sentir bien trahis, tristes et en colère. Ils savent que si ça leur arrive, ils ne pourront que compter sur leurs réserves personnelles d'énergie, de capacité à résister à l'humiliation et au mensonge. Ils n'ont pas intérêt à être un peu malade cette semaine là, ou à avoir été ou être encore dépressif. Selon le procureur de Laon, "il est "téméraire" de privilégier un lien de causalité entre les accusations de l'élève et le suicide de l'enseignant." Ben oui, quoi, il était en instance de divorce. Donc, si vous prenez des anti-dépresseurs, si vous divorcez ou vivez quelque autre traumatisme, ne le dites surtout pas. Cela pourrait se retourner contre vous en cas d'accusation mensongère ! Les accusations, c'est une chose, mais la garde à vue et le comportement de la police et des journalistes, c'en est une autre. Contrairement à ce que pense ce procureur, cela peut provoquer un suicide. (Dans un autre cas, pour disculper les responsabilités de l'Education Nationale, on commence par annoncer que la suicidée est dépressive.)

Aujourd'hui je pense aux collègues de ce prof de Saint-Michel, qui doivent sûrement culpabiliser de ne pas avoir été auprès de lui non-stop à ce moment-là, à son ex-femme que les propos du procureur rendent responsable, et à cet ado, qui a fait une connerie, certes, mais dont les parents, plutôt que d'aller discuter au lycée, se sont précipités à la police. Vivre avec ça ne va pas être facile.

dimanche, 19 octobre 2008

80 000 selon les organisateurs, 32 000 selon la police...

Cette distorsion entre les chiffres des syndicats et ceux de la police me laisse toujours perplexe. Enfin, non, je sais bien lequel est le plus proche de la réalité. D'ailleurs, malgré le discours officiel, les journalistes parlent d'"une véritable démonstration de force", ce qui dans leur bouche, qui d'habitude ne nous soutient pas vraiment, veut dire que le nombre de manifestants était littéralement énorme.

Alors que fait la police ? J'ai peut-être trouvé la réponse sur dailymotion :

mercredi, 15 octobre 2008

Ah, c'était l'bon temps !

Je me souviens que quand j'étais petite, à l'école primaire, les punitions ne brillaient pas par le respect de l'individu. Si nous avions été trop bruyantes (oui, il n'y avait que des filles !), la maîtresse nous faisaient nous tenir debout les mains sur la tête, et ça pouvait durer longtemps ! Si on avait fait une bêtise individuellement, on était envoyé au coin, les mains sur la tête également si ce n'était pas la première fois. Bavarde et étourdie comme j'étais, je peux vous dire que je connaissais par coeur la moindre éraflure de peinture du coin à droite en entrant dans la classe. Pour les fautes, les erreurs de calcul, ou autre bévue, pendant que la maîtresse circulait entre les rangées de tables, il y avait les coups de règles sur les doigts, tous les bouts de doigts rassemblés verticalement sous la règle. Et pas question de retirer la main au dernier moment, ou c'était deux coups ! Vous vous doutez bien que j'ai essayé. Mais le pire, et je n'ai jamais eu à le subir, car j'avais la chance d'être une bonne élève en primaire, c'était les tours de cour avec le cahier agraphé au dos, ouvert à la page "ratée", barrée rageusement en rouge... Je me suis toujours dit que cela devait être horrible. Il y avait toujours des pestes pour aller narguer celle qui tournait, et qui pour ne rien voir, pleurait. Eh bien, cette punition, que j'ai vu appliquer encore en 1968/69 (!) (après, je ne sais pas, j'étais partie au CES), les américains l'appliquent encore. Mais pas à l'école ! http://fr.news.yahoo.com/55/20081015/tod-un-homme-condamn...

Illustration extraite d'un livre de Thierry Lenain, et reprise par la LDH de Toulouse.

lundi, 13 octobre 2008

GREVE DE LA METEO PENDANT UNE SEMAINE !

MAIS COMMENT ILS VEULENT QUE LE TEMPS SACHE CE QU'IL DOIT FAIRE ?????

La grenouille va pouvoir prendre des vacances, n'empêche, et ça, c'est une bonne nouvelle !

mercredi, 01 octobre 2008

Le shoppingue me rend dingue

Je reviens d'en ville. Enfin, d'un bout de la ville. Je ne supporte jamais longtemps de marcher dans des rues surpeuplées, à me cogner aux gens qui sont "sourds-muets-aveugles" à cause des portables, mp3 et autres nuisances. En plus dès que je regarde ce qui est en magasin, ça me donne envie de me sauver chez moi. Par exemple, les commerçants ont l'air tous persuadés qu'on a envie de porter des petites vestes grises, sous prétexte qu'une (nom en -asse au choix) est allée voir la reine d'Angleterre en portant ça. J'ai 50 ans, mais ça ne veut pas dire que je veux m'habiller comme une post-communiante coincée au bal des débutantes. J'aime les couleurs, moi ! J'aurais bien besoin d'un pantalon et d'un pull neufs. Mais cette année, la mode est aux fronces et aux manches bouffantes ! En tous cas chez Monoprix, y'a que ça ! Je vais être jolie cet hiver, moi, qui ai déjà tendance aux kilos en trop qui se voient un peu. Là, ça va être rondeurs extrêmes du meilleur goût ! Moralité, je ne vais encore rien m'acheter, car le violet foncé et le jaune moutarde, c'est pas forcément mon truc, et je vais pouvoir faire des économies en attendant la mode d'été. De quoi osé-je me plaindre ?

J'ai quand même trouvé un cadeau d'anniversaire pour ma cousine. C'est un petit gadget sympa, assez réussi esthétiquement, le seul problème étant que je ne sais pas si ma cousine mange des oeufs à la coque... En attendant elle arrive d'ici peu pour prendre le thé, je guetterai la tête qu'elle fera en ouvrant le paquet. Mais, elle, elle n'aura pas la photo et aura peut-être du mal à deviner ce que c'est.

Edit : J'ai pas eu le temps de publier, ma cousine est arrivée. On a bien bavardé. Moralité : pas très en avance pour le boulot, mais ça fait du bien à la santé de tchatcher. Si je ne l'avais pas aidée, elle n'aurait jamais trouvé !

Je réalise soudain que c'est une des premières notes "fashion" que je publie (sauf peut-être celle sur les chaussures en plastique sur mon autre blog), haut&fort va peut-être me classer dans les filles ! Parce que dans les blogs de "chevals qui parlent", y'a pas de VIB...

jeudi, 25 septembre 2008

Peur de l'usure, mais ça passera. Vive la reprise !

Je redoute l’usure. L’usure de la répétitivité. Je m’use de travailler au rythme de la sonnerie du lycée. Toutes les heures, un son strident nous interrompt. Puis un autre m’empêche de finir mon café. Dix minutes, c’est court pour boire un kawa, faire pipi, dire bonjour à ceux qu’on aime bien. Pour peu qu’on ait même quelque chose à leur dire, c’est la cata. Tous les jours faire le même trajet pour aller bosser. Tous les ans corriger les mêmes fautes sur quasiment les mêmes copies. T’as beau changer d’élèves, de sujet, de texte de départ, ils arrivent toujours à écrire « I am 15 years ago » et « There is a lake of justice ». Tous les soirs en rentrant, voir Mr Pantalon debout sur son pas-de-porte et devoir lui dire bonjour. Tous les mardis matins, emmener ADMV à la gare, un serrement là dedans, mais c’est comme ça, faut s’y faire. Et c’est pour elle que je redoute l’usure, du train, du métro, des valises à faire, à défaire, les lessives le weekend. Bien sûr, il y a tous les vendredis l’impatience de la voir revenir, le bonheur de la retrouver. Mais ce serait si cool d’être toujours ensemble. A 20 ans j’avais peur du couple, j’avais peur de beaucoup de choses, alors, j’étais seule. A 30 je vivais avec une femme, ça ne se disait pas, alors on avait chacune son appart’. J’étais parfois seule, mais je le choisissais. A 40 j’avais voulu du changement, j’avais tout bousculé, alors de nouveau, j’étais seule. A 50 je vis de nouveau avec une femme. Je le dis à tout le monde. On pourrait vivre tranquillement ensemble, comme les autres. Mais du mardi au vendredi, je suis seule. Et en ce moment, ça me pèse.

 

mercredi, 10 septembre 2008

Interrogations diverses

Est-ce déjà un effet pervers d'Edvige ? Quand j'ouvre Yahoo, je vois apparaître en énormes lettres : "50 - 85 ans ?" Cela n'apparaissait pas il y a encore un mois et demie... Déjà que mes collègues m'ont dit de me méfier parce que je suis "la boîte aux lettres" du syndicat ! Bientôt dans leur fichier, ils indiqueront que je possède un blog, et donc que je peux être dangereuse pour la communauté et tous ceux qui viennent ici et commentent seront fichés aussi, na ! Mais non, je ne paranoïde pas. Fichée, je dois l'être depuis bien longtemps. Et je leur conseille de retrouver les photos des manifs contre Fontanet ou Haby, je devais être bien mignonnne.

Vous avez remarqué comme aujourd'hui on ne dit plus "choix", mais "arbitrage" ? Ca m'a déjà bien agacée au moment des discussions sur le pouvoir d'achat. Parce qu'ils sont fauchés, les français doivent faire des arbitrages. Et là, sur Yahoo : http://fr.news.yahoo.com/afp/20080910/tcu-medias-audiovis... J'ai déjà l'impression que le foot nous pollue, mais là, ça dépasse les bornes. En tous cas, moi, à la maison, je n'arbitre pas. Je décide, je choisis, j'opte, je préfère, je cède parfois, mais bon, chez nous on a du vocabulaire. Chez les journalistes, de moins en moins.

Et sinon, vous croyez que mes élèves ont remarqué que je manquais de sommeil ? Depuis ma fête de samedi, je suis comme sur un petit nuage, [Oui, c'était plus que bien !] et avec le manque de sommeil en plus, j'ai eu l'impression cette semaine de faire cours sous anti-dépresseur puissant. [oui, j'ai connu, à une époque située bien avant les blogs... :-(   ]. Cette année, j'ai la fille d'une de mes copines comme élève. Ca doit y aller fort les commentaires à la maison !

100_2927.jpg

jeudi, 04 septembre 2008

Si ça s'appelle pas se faire avoir !

Pour la première fois j'ai commandé des CD sur un site de vente pas cher (qu'ils disent) de trucs d'occase. Y'a un truc sympa, c'est que les vendeurs sont notés par les acheteurs, alors, si ils ont 5, on peut se dire, bon, j'y vais, ils sont fiables. Je ne dirai pas son pseudo ici, mais y'en a un qui, après avoir mis une annonce, confimé la vente après que j'aie choisi le cd et payé, s'est soudain aperçu qu'il ne l'avait plus !!!

Chez Praïsse-mini-stère, ils m'ont tout de suite dit que j'allais être remboursée, que je devais être déçue (tu parles !!!!) et que cela ne se reproduirait pas. (Mon oeil !) Là, je me suis dit, pour être sûre que le gars ne sévisse plus, je vais lui mettre un zéro dont il va se souvenir. Eh bien, impossible, "on ne note pas les vendeurs quand on n'a pas reçu la commande" ! Ca, c'est la meilleure !!! Et on fait comment pour prévenir les autres de ne pas se faire avoir ?

En réinspectant le site, j'ai trouvé un lien "Contacter Praïsse-mini-stère", je pense que je vais leur exprimer le fond de ma pensée.

Sur les 4 CD, j'en ai quand même déjà reçu deux. La vie n'est donc pas si moche.

 

A part ça, de Kevin à Marjorie, en passant par Assia, ils ont l'air tous bien sympas. Pourvu que ça dure !

mardi, 02 septembre 2008

Images persistantes malgré l'insipidité de l'époque

Imaginez les journalistes nous racontant tous les ans, sans discontinuer, la reprise du boulot de mon boulanger de quartier ou du chauffeur de bus... "Et alors Mr Trucmuche a repris le volant avec émotion." Ou, "le prix du fuel a encore augmenté de 20 centimes, et le sac de farine est trop lourd. C'est un scandale. La fédération des parents de boulangers a protesté avec vigueur." Aucun intérêt, n'est-ce pas, et pourtant c'est ce que cette presse qui s'étonne qu'on ne la prenne plus au sérieux nous resert tous les mois de septembre.

Parlons donc de Quimper, où des sculptures m'ont fait rêver ou de Brest où j'ai pris des photos dignes de "Gattaca".

100_4230.jpg

100_4233.jpg

100_4259.jpg

 

 

 

 

 

mercredi, 20 août 2008

NOMBRE MYSTERE

Un jeu !

A quoi correspond ce nombre ???

 

1.3

LA BONNE REPONSE C'ETAIT QUE JE PUBLIE UNE NOTE TOUS LES 1.3 JOURS !

EN COMPTANT MES DEUX BLOGS J'AI PUBLIE 650 NOTES EN 850 JOURS...

PAS MAL, NON ?

mardi, 19 août 2008

Donner son avis n'est pas toujours simple

Je voulais simplement donner mon avis sur un film. Mais d’abord, il faut créer son compte. Là, on vous demande un tas de trucs hyper personnels, que vous n’avez pas envie de donner à n’importe qui. Votre date de naissance, votre adresse personnelle, par exemple. Le téléphone portable n’est quand même pas encore obligatoire. En bas, signal d’erreur. Mince ! J’ai oublié de confirmer mon mot de passe… Quand j’ai cru avoir accompli ma mission, tout en restant anonyme, faut pas pousser, on m’a dit NON ! Votre pseudo ne convient pas. Il faut au moins six lettres ! Je n’ai même pas le droit de m’appeler Ed…J’ai modifié. Puis, j'ai dit que non, je ne voulais pas recevoir de mails de leur part, NON, d'aucune sorte, même celle-là, NON, n'insistez pas ! Et puis, mauvaise tête, je n'ai pas voulu leur donner mes goûts cinématographiques. Z'ont qu'à lire mes critiques, ils les connaîtront mes goûts ! Et, au terme de cette folle cyber-course, j'ai enfin pu valider ! Et là, évidemment, ils m’avaient perdu mon film… J’ai tapé le titre dans la fenêtre « Rechercher », puis cliqué sur « Ecrivez votre critique », mais ils m’ont alors dit que j’allais recevoir un mail me demandant d’activer mon compte. Je suis donc repartie sur ma boîte. J’avais bien un mail, mais pas le bon, seulement un qui me disait bonjour. Le deuxième est arrivé quelques minutes après. J’ai activé. Je suis retournée sur ma page, ai cliqué sur « Page précédente », puis à nouveau sur « Ecrivez votre critique », et là, enfin, miracle de l’internet, j’ai pu donner mon avis. Ecrire mes mots. J’ai validé, après avoir accepté leur charte. Ma critique n’est pas encore apparue, mais ça ne saurait tarder… Donner son avis sur Alossiné, c’est une véritable épreuve initiatique !

Et pendant ce temps-là, la rampe attendait d’être peinte…