Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 mars 2010

NOTE OU RIEN NE PEUT INTERESSER PASCALE

Nous allons bientôt faire repasser des "certifications" à nos élèves de section euro. De nos jours si on n'est pas estampillé, évalué, labellisé, on n'existe pas. Ce boulot pourrait être fait par Cambridge, ce sont leurs épreuves qu'on fait passer, car sinon nos tests n'auraient pas de valeur. Ah l'Europe ! Mais l'éducnat ayant un oursin dans le porte-monnaie, on fait le boulot d'esclave. On pose les questions qu'on nous dit de poser. On donne notre avis quand même pour l'évaluation. Et on nous croit ! C'est magnifique, non? L'an dernier cette petite fête,  pour l'instant interdite aux élèves "ordinaires", c'est à dire pas en euro, nous a fait perdre à une collègue et moi 10 heures de nos cours et fait faire 3 h  30 sup, qui n'ont évidemment jamais été payées. Les volontaires pour cette mission ne sont pas légion, et Proad cette année m'a tout bonnement proposé de désigner les victimes moi-même... J'ai refusé. Le jour où je serai payé comme un chef, je serai chef. Du coup on sera quand même deux jurys (4 profs) au lieu de deux. Cela nuira un peu moins à mes élèves.

Un peu plus "fun": Le printemps et son soleil arrivent (même s'il fait bien frisquet ce matin). Notre chatte Poupoune a retrouvé son petit jouet qui la met en joie. La petite bête de lumière qui se déplace sur le sol et les murs quand je tartine mon toast au petit-déj. Elle la suit, essaye de l'attraper, n'y parvient pas et la guette interminablement entre le frigo et le placard. Elle si calme et si raisonnable d'habitude ! Là, elle guette le facteur à la fenêtre de mon bureau, poussant délicatement le rideau.

PS : J, si tu lis ça, rappelle toi que mon blog est secret-défense ! Interdiction de parler de Proad (prononcer à l'anglaise) en salle des profs !!!!!

samedi, 27 février 2010

PHILO EN STOCK

La culture, c'est comme une langue étrangère. Si on ne la parle pas, si on ne la connait pas, on ne peut pas la comprendre.

On peut considérer le verbe "douter" comme le fait d'avoir des doutes plein la tête.

Douter, c'est n'avoir confiance ni en soi, ni envers les autres.

Tout d'abord, "tout" signifie l'ensemble d'une partie.

Enfin, la vie est faite d'êtres vivants, mais pas seulement.

A première vue, le mot culture n'a pas de sens précis, il peut être très vague.

En effet, douter, est-ce une vérité ?

La guerre n'est pas infinie. Elle finit toujours par une entente, par la paix. Enfin presque.

Merci aux auteurs qui m'ont permis de ne pas m'ennuyer pendant l'heure où je les ai surveillés. Ils ont tous entre 16 et 19 ans, et ont fait de leur mieux avec des sujets variés, dont un leur permettait difficilement de parler philosophiquement, car leurs tripes ne pouvaient les empêcher de réagir.

 

vendredi, 22 janvier 2010

VOUS AVEZ DIT "COM" ?

Hier le ministre qui a une tête de Luc, mon chef suprême m'a écrit personnellement. C'est la troisième fois au moins. Il doit m'aimer. (Mais non, je ne me fais pas d'illusions, je sais bien qu'il a écrit à tout le monde. C'est même pas mon nom en haut du mail, c'est le nom d'une liste !) Il m'a envoyé ça:

http://www.education.gouv.fr/reforme-lycee Cliquez ensuite sur l'icône : Le Nouveau Lycée.ado fumant.jpg

C'est génial, on va avoir un nouveau lycée où tout sera parfait, idéal, ou deux heures d'anglais en Terminale L, si par malheur on choisit autre chose en spécialisation, rendront bilingue. Oui, je vous rappelle "que l'accent est mis sur les langues et l'ouverture internationale". Mais surtout, on aura des élèves parfaits. Regardez-les, tous des têtes à être inscrits dans l'école privée la plus chère de Neuilly ou Versailles. En tous cas, moi, pour l'instant, même dans mon lycée de centre ville, qualifié de "bourge" par certains, j'en ai pas des comme ça, qui ont l'air gentil, curieux, prêt à échanger sur n'importe quel sujet. Ben oui, l'ado de base, c'est pas vraiment ça. Enfin, j'ai lu: les mots ronflants qui font croire qu'on va tout faire pour que chaque élève réussisse, sans expliquer comment. Mais, on va nous former qu'il a dit.

adovulgos.jpgPlus tard dans la soirée, j'ai entendu l'annonce d'une retransmission de patinage artistique sur une chaîne publique. Le patinage artistique, c'est classe, noble, raffiné. C'est pour ça que Candeloro (qui avait sûrement une tête d'ado comme sur les photos, hein ! y'a quelques années...) nous a dit : "Ce soir il va falloir serrer les miches !"

Je me demande où s'est passé la transformation. De jeune aux bonnes manières et stylé à l'adulte grossier et vulgaire (il parait qu'il n'a pas démérité tout au long de l'émission avec son pote Nelson.). Il a dû se faire mal après un rocher... un peu comme Hulk.

 

 

jeudi, 21 janvier 2010

REFLEXIONS SUR LE TRAVAIL UN JOUR DE GREVE

"Les députés français ont adopté une proposition de loi du parti majoritaire UMP qui contraint à terme les grandes entreprises à un quota de 40% de femmes dans leur conseil d'administration."

Le "à terme" dit tout. C'est pas pour tout de suite, c'est pour dans six ans. Largement le temps d'enterrer cette loi et d'en voter d'autres contradictoires. Et puis, il ne faudrait pas traumatiser ces mâles dirigeants. Encore faudrait-il de surcroît que les femmes acceptent de prendre ces responsabilités, tout en acceptant d'être payées 20% de moins que leurs homologues masculins, puisque la loi ne dit rien de la féminisation des hauts salaires.

C'est bizarre, dans l'éducation nationale on ne semble pas manquer de femmes dirigeantes. Du moins dans les établissements scolaires, là où la tâche est rude, où le temps est dévoré, où le salaire n'est pas si élevé où la notion de prestige a disparu depuis longtemps. (Quand je vois comment les gens s'adressent à ma proviseure - élèves, parents, autres...- je me dis qu'il n'y a plus qu'elle pour croire que son statut implique respect et admiration.) Dans les autres instances, plus cool à mon avis, même si les heures travaillées sont importantes aussi, les hommes restent aux commandes : CRDP, Rectorats, Inspections Académiques.

La semaine dernière, j'ai eu la bizarre sensation de participer à un stage sous la direction d'un mec, gentil par ailleurs, et sûrement sérieux, mais qui nous expliquait comment c'était simple d'inclure dans nos cours, pas une fois de temps en temps mais au quotidien, des technologies modernes hyper sophistiquées, alors que lui ne serait même pas capable d'assurer un cours classique avec comme seul objectif d'animer et maîtriser les débordements d'un groupe d'élèves dans des activités traditionnelles. Bien élevés les 15 profs du groupe n'ont pas bavardé, ne se sont pas moqués de lui, ont obéi, et sont repartis chez eux avec leurs réticences non exprimées. Tout ce qui arrive dans nos classes évidemment (exclamation d'ironie) ! Ce type, dans sa famille, son entourage, il a sûrement l'appellation "prof", alors que son boulot n'a rien à voir avec le nôtre, côté fatigue surtout.

Bon, je vous laisse, faut que j'aille "cirer mes baskets".

mercredi, 20 janvier 2010

VRAIMENT FEIGNANTE EN CE MOMENT COTE BLOG

Après une simple liste de mots, un rébus. Mais il fut un temps où je vous les dessinais moi-même. Mais voilà qu'une amie m'a envoyé un lien vers un site qui fait ça pour moi. La récompense, si vous trouvez la solution de l'énigme, ce sera ce lien justement ! Have fun !

haie.jpg dei.jpg an.jpg grr.jpg haie.jpg v.jpg apostrophe deux.jpg main.jpg

mercredi, 23 décembre 2009

NE LES LAISSEZ JOUER AVEC N'IMPORTE QUOI

Vous hésitez encore pour les derniers cadeaux. Vous ne savez pas ce qu'aime le neveu du frère de la belle-soeur de votre belle-mère, mais il a 10 ans, et il sera là pour la dinde aux marrons. J'ai bien trouvé ça : http://www.top-blagues.com/video-detail-652-le-joue-le-plus-pourri-du-monde.html Mais je soupçonne le parti Républicain aux USA d'avoir offert ça en masses dans les années 50... Et maintenant, ils votent !

Désolée pour la faute dans le titre. Rassurons-nous en nous disant que c'est peut-être un américain qui l'a écrit.

mardi, 22 décembre 2009

CONTE SOCIOLOGIQUE

Monsieur Marcel Chautard est couvreur. Il a un enfant d'un premier mariage et un autre d'un deuxième. Il chante souvent sous sa douche et en haut de la charpente. Il y a un mois il a dû subir une intervention chirurgicale bénigne. Dans l'hopital de St-Martin-Sur-Bouvion, dans la Nièvre, où il a été opéré il a attrapé une maladie nosocomiale. Mais il ne s'en est pas aperçu tout de suite, et personne ne lui a dit de prolonger son congé, ni d'éviter de se déplacer. Ce n'est qu'une fois sur le chantier de Sauzergues-Les-Buissons, à 70 kilomètres de là, qu'il s'est mis à souffrir au point qu'on a dû le réopérer dans l'hopital le plus proche. Il y est hospitalisé depuis exactement 18 jours. Le téléphone coûte cher à l'hopital, et ne serait pas remboursé par la mutuelle. Alors, depuis une semaine, il arrive à aller à petits pas jusqu'à la cabine du rez-de-chaussée. Il n'y a pas de train entre St-Martin et Sauzergues. Sa femme, qui est au RMI, n'a pas son permis de conduire. Et prendre un taxi est inenvisageable. Il ne reçoit donc aucune visite. S'il est dans cet état, Monsieur Chautard, c'est sûrement à cause de l'hopital de St-Martin. Mais porter plainte ne lui vient même pas à l'esprit, et serait au-delà de ce que ses économies, qui sont toutes placées sur son codevi à la banque de St-Martin, pourraient supporter. Je n'ai rien lu à son sujet dans la presse ou sur internet, n'ai entendu aucun trémolo dans la voix de journalistes me demandant de plaindre Marcel Chautard. Il y en a tant dans son cas me direz-vous ! En revanche, la France, parait-il s'inquiète d'un autre, dont toute la famille et les amis ont pu, sans l'ombre d'une hésitation, se payer un aller-retour France/Californie, certains pour 48 heures ! Et cet autre-là, à qui on avait déconseillé de prendre l'avion, mais qui l'a fait quand même, est celui qui demande une enquête ! Marcel Chautard n'a pas non plus eu la chance d'avoir un eurodéputé subissant le même sort, cela aide aussi à alerter les media et la justice...

Moralité :

Ne restez jamais éloigné d'une star nationale ou d'un eurodéputé et votre vie en sera facilitée !

EDIT : 11 h 48

C'est avec une grande tristesse que je vous fais part du décès de l'actrice de mon feuilleton tv préféré :

http://fr.news.yahoo.com/51/20091223/ten-connie-hines-de-...

Axel, pas de mythe qui s'effondre, j'ai toujours expliqué l'origine de mon nom :

http://whatamidoinghere.hautetfort.com/archive/2006/07/14...

http://whatamidoinghere.hautetfort.com/tag/cheval

mardi, 08 décembre 2009

TELECAT

Il y a 16 ans je me suis abonnée au câble, en cadeau j'ai eu un an d'abonnement à une revue télé, pas trop chère, assez complète, pas moralisatrice quant à mon choix d'émission, et en plus avec dans ses dernières pages des mots croisés et des sudokus. Depuis quelques temps, je ne lis plus les programmes télé que je trouve en deux clics sur mon ordi, mais je fais hebdomadairement les sudokus, toute seule, et les mots-croisés avec ADMV. A côté de nos casse-têtes préférés il y a toujours des annonces qui nous font marrer, genre "rencontres pour militaires gays",  "rencontres - chères + rapides" (si tu lis vite, tu ne vois que "chères et rapides" !), "voyance pour n'avoir que des bonnes nouvelles", ou "dialogues hot par sms" (tout un programme !). Hier, ADMV qui avait mis ses lunettes, et pas moi, s'exclame : Oh, y'en a vraiment pour tous les goûts, y'a un site spécial pour chats célibataires !!!

chat célibataire copie.jpg

 

mardi, 24 novembre 2009

MA NOTE TANT ATTENDUE N'EST PAS GAIE

Vous avez des enfants ? Ils ont l’ambition de faire des études ? Alors ça va être chaud. D’abord avec une réforme, la même que l’an dernier. On leur avait bien dit qu’on n’était pas d’accord. Ils nous ont dit (deux députés se sont même déplacés dans mon lycée pour nous faire du bourrage de crâne…) « qu’ils n’étaient pas du genre à faire sortir par la porte une réforme qu’ils referaient rentrer par la fenêtre. » Heureusement, on ne les a pas crus. On se sentirait très cons aujourd’hui.

Les contenus vont diminuer, certaines matières sont quasi-sacrifiées, comme les Sciences Economiques et Sociales (ben oui, ça fait réfléchir, vaut mieux seulement leur apprendre à compter et placer leur fric.), l’histoire-géographie (oui, vous avez bien lu ! C’est tellement peu important !). Et au lieu de redonner aux jeunes la possibilité de consolider et approfondir leurs connaissances, on va leur offrir un zapping educatif en seconde, dont l'intérêt est loin d'être prouvé. De plus, chaque lycée étant responsable de décider des heures en groupes, ça va être sympa l’ambiance entre les matières qui se feront la guerre pour les obtenir, et pour vos enfants qui n’apprendront pas la même chose d’un lycée à l’autre.

Ensuite il y aura les profs, dont on va supprimer la formation professionnelle. Un grand pas en avant… vers la cata pédagogique, les dépressions nerveuses et les démissions multipliées, et la généralisation des vacataires et contractuels.

Pour finir, si vos enfants survivent à cette destruction de l’école, ils n’auront pas intérêt à traîner pas loin d’une manif, car ces temps-ci on les arrête, on ne prévient pas les parents, on les fait passer en comparution immédiate, et ils se retrouvent avec de la prison avec sursis sur leur casier judiciaire, juste parce qu’il faut des coupables pour décourager les autres. Ca se passe en province, y’a pourtant des ministres présents, et les media nationaux se la ferment.

La France, à force de dire qu’on a la chance d’y être né, et qu’on n’a pas le droit de se plaindre, on est en train de la laisser devenir une sacrée mare de boue non-démocratique.

mercredi, 18 novembre 2009

UN COLLEGIEN MENACE DE TUER SES PROFS SUR SON BLOG: "C'ETAIT UN ELEVE SANS PROBLEME."

Y'en a marre de ces titres à la noix, de ces considérations sans fondements par des journalistes qui n'ont qu'une envie, écrire ce que leurs lecteurs ont envie de lire, ce qui ne choquera ni la ménagère de moins de cinquante ans, ni l'octogénaire paranoïaque. Si ce gamin a pris une carabine avec 25 cartouches dans l'intention déclarée de tuer ses profs, excusez-moi, mais, IL AVAIT BIEN UN PROBLEME.

Le problème, justement, c'est qu'on ne les repère pas toujours ces problèmes, pas qu'ils n'existent pas. D'ailleurs il y a aussi des profs avec problèmes. Il y en a qui les hurlent sur leurs élèves ou en salle des profs, et d'autres qui les gardent pour eux. Comme ce garçon de 13 ans. Et si un jour ils pétaient les plombs, eux aussi, et venaient tirer dans le tas dans leur classe, ou plus probablement au rectorat ? Ce n'est peut-être pas tant que ça de la science-fiction...

Plus loin dans l'article il y avait cette phrase fabuleuse : "C'était un bon élève, il avait 12 de moyenne." Si c'était un bon élève, pourquoi n'avait-il pas 15 ? (Note qu'il avait l'année d'avant.) Il avait peur d'une réunion parents-profs ! Quelle pression tout de même. Cela m'anéantit. Elle vient d'où cette pression ? Des profs qui hésitent à noter au-dessus de 14, des parents qui veulent ce qu'il y a de mieux pour leurs enfants et leur répètent que s'ils ne sont pas excellents à l'école ils rateront leur vie, mais parallèlement leur rabâchent que c'est de la faute de leurs profs s'ils ne réussissent pas, ou des journalistes et des politiques qui se délectent de phrases bâteau, vides de sens sur les jeunes et sur l'école ?

Je suis en plein dans le système, avec ma part de culpabilité, mais j'ai envie de crier "STOP !" et qu'on nous foute la paix. Marre des media qui écrivent et vendent de la soupe, des politiques qui ne pensent qu'au nombre de voix qu'une phrase choc bien qu'éculée va leur rapporter, des parents qui consomment de plus en plus l'école, des Inspecteurs qui n'ont pas plus qu'hier conscience de la réalité de notre travail, des chefs d'établissements qui nous assomment de réunions, papiers à remplir, à distribuer, de délais à tenir, de projets à organiser, de commissions dont il faut faire partie, tout ça pour réussir leur propre carrière, marre de tout cela qui m'empêche de repérer les problèmes de mes élèves, et de ce fait me transforme en cible potentielle lors d'un prochain pétage de plomb.

mercredi, 28 octobre 2009

LIKES AND DISLIKES

Toutes ces photos font références à des choses que j'aime ou n'aime pas faire dans ma maison. Quelles sont ces activités d'après vous ? Pensez-vous qu'il s'agit de quelque chose que j'aime ou que je n'aime pas ?

1.100_7435.jpg                                       2.100_7437.jpg                                    

 3.100_7441.jpg                                      4.100_7443.jpg                                      

5.100_7438.jpg                                      6.100_7439.jpg                                     

7.100_7440.jpg                                      8.100_7442.jpg

lundi, 19 octobre 2009

REFLEXION PERPLEXE ET DUBITATIVE

Pourquoi le designer du gilet que je viens de m'acheter pense-t-il que que la longueur des bras est proportionnelle à la grosseur des seins ? Je choisis la taille 4 pour y faire entrer mes seins, et je me retrouve avec des manches multi-fonctions qui me serviront de mitaines pour l'hiver.

Le mec a dû bosser chez doudoushop, avant.

vendredi, 16 octobre 2009

L'ENNUI, C'EST L'ENNUI.

Y’en a au moins quatre qui ont été payées à rester affalées sur des chaises, en essayant de ressembler à des mannequins inertes. A côté, de vrais mannequins inertes, faisaient la même chose gratuitement. Celle qui a vraiment dû regretter, c’est celle qui s’est retrouvée à un moment donné, dos à nous, face à une plante verte, pendant au moins 20 minutes. Au début, j’ai cru que c’était pour vomir, mais non. Ceux qui bougeaient, le faisaient sans grâce. Oui, j’ai compris, c’est raide, c’est froid, c’est la mode, ça nous déshumanise. Mais une fois que j’ai eu compris ça au bout de trois minutes, je serais bien rentrée, chez moi, au calme. A peu près à la moitié du temps, ils nous ont passé un bruit, ou devrais-je dire une musique, mais un truc tellement strident, aigu et fort, que j’ai dû mettre mes mains sur mes oreilles pour ne pas vomir moi-même. Et je n’avais pas de plante ! Une collègue m’avait dit « ce soir, ce sera glauque ». Glauque, je ne sais pas si ça l’était, mais chiant, oui. J’ai oublié de vous dire que je vous parle depuis le début de ma note d’un spectacle de danse contemporaine. Mais j’ai oublié que j’en regardais un aussi. Je n’ai ressenti aucune émotion face à ce spectacle, sauf de l’ennui. Et de la peine pour les danseurs, qui sont sûrement très bons.

 

Si vous n’avez rien compris, ce n’est pas grave. La chorégraphie, elle se comprenait bien, trop bien.

 

Le lendemain, j’ai participé à un conseil d’administration. Eh bien, j’ai préféré.

jeudi, 08 octobre 2009

ETRE ZEN OU CONDUIRE IL FAUT CHOISIR

C'est dingue ! Le nombre de constructeurs automobiles qui n'installent plus de clignotants sur des modèles, même de luxe...

Ce matin, je tournais à gauche, eh bien, une peugeot quelque chose, une BM et une clio ont fait pareil, sans pouvoir mettre leurs clignotants. A leur place je me plaindrais au service après-vente.

Bon y'a pas eu que ça. Ensuite, y'a eu une blonde en 4x4 qui m'a fait une queue de poisson pour ensuite se traîner sur l'autoroute. Sans doute pour répondre à un appel sur son insupportable.

Et puis (encore un mec au volant !) une grosse cylindrée qui n'a pas vu que je mettais mon clignotant (oui, moi, j'ai une voiture avec.) pour me garer et qui restait collé derrière moi devant la place convoitée. Il a bloqué toute la file pendant 3 minutes, espérant sûrement que je me lasserais.

Et tout ça avec mon porte-clefs qui bippe dès que je le place trop près de l'auto-radio ou que je tousse. Et en rentrant chez moi une voiture garée devant mon garage. J'ai mis un mot sur le pare-brise, disant que je comprenais qu'il y avait des règles qui pouvaient échapper quand on avait un A derrière son véhicule, mais que je lui demandais de me laisser dorénavant l'accès libre à mon garage. Une heure après, j'ai regardé, il était parti. C'est con, j'ai raté sa tête.

lundi, 28 septembre 2009

CONSONNE ! AH QUE JE VAIS OUVRIR !

Ce weekend ADMV m'a fait un cadeau. Deux porte-clefs. Leur particularité ? On siffle, et on retrouve ses clefs tout de suite à cause d'un bip. En vérité, ça répond à certaines fréquences, à beaucoup même, et j'ai dû déjà retirer celui de ma clef de voiture, car si j'allume l'auto-radio, ça bippe non-stop...

L'autre, celui qui est sur mon trousseau où se trouve mes clefs tant de maison que de classe, armoire, parking, etc, je l'ai laissé... pour le moment. Dès que je me fâche en classe, pour demander le silence par exemple, ça bippe ! Vous imaginez l'ambiance. Je vais peut-être le garder comme signal pour mes élèves. Si ça bippe, c'est qu'ils ont été au-delà de mon seuil de tolérance.

lundi, 21 septembre 2009

MIEUX VAUT ETRE UN ANGLAIS PAUME QU'UN FRANCAIS POLI.

Aujourd'hui pour que mes secondes se connaissent mieux, c'était la journée "contact". (Comme à l'UCPA, mais sans la danse du tapis et le jeu "action - vérité"). On n'est pas fun, on se contente d'une visite du musée avec analyse d'un tableau le matin et un rallye par équipe l'après-midi dans le centre ville. C'est culturel, mais pas trop, et le but c'est que les djeuns demandent aux gens, observent, fassent appel à leur bon sens. A leur quoi ? Je suis tombée sur un groupe de futés qui ciblaient l'âge de leurs victimes selon les questions, se partageaient le travail selon leurs compétences et avaient l'air de bien apprécier la balade au soleil. Une question leur posant un problème apparemment sans solution, ils décident d'aller à l'office de tourisme. Bonne idée à priori. Mais là-bas, un autre groupe avait eu la même idée et la dame apeurée, ou acariâtre, a jeté tout le monde et toutes les questions dehors. Un de mes élèves ne s'est pas dégonflé, il m'a demandé la traduction de "bâtiment" avant de rentrer et se faire passer pour un touriste anglais, ou du moins qui ne parlait qu'anglais. Et ça a marché ! Il est revenu avec l'info.

Isn't life beautiful ?

samedi, 19 septembre 2009

N'EN CROYEZ PAS TOUJOURS VOS YEUX !

Sur le trottoir arrive vers nous, nous sommes en voiture, un homme à catogan, une petite fille à la main. Il est vêtu d’un jean noir et d’un blouson de survêt à capuche.

 

ADMV : Je ne sais pas à quoi c’est dû, mais je vois de plus en plus d’hommes qui ont des seins.

ED : euh, là, en l’occurrence, il en a, oui, mais c’est parce que c’est une femme.

 

Mais honnêtement, il fallait vraiment y regarder à deux fois. Et c’est vrai qu’il y a de plus en plus d’hommes qui ont des seins. Surpoids ?

 

Et ils ne portent pas pour autant de soutien-gorges. La femme qui passait, si. C'est d'ailleurs le seul indice qui m'a fait prendre conscience de son sexe.

 

Voyez-vous une femme ou un homme ?

samedi, 12 septembre 2009

LE MONDE AVANCE-T-IL ?

Il est 18 heures, fin des cours, pas mal d’élèves devant le lycée. Tout en regagnant ma voiture, j’aperçois une de mes élèves de terminale. Elle l’aperçoit, lui prend la main, l’embrasse. Rencontre une de ses amis, s’arrête, ne lâche pas la main aimée. Je lève les yeux, cette main appartient à une fille.

 

Enfin ! Des couples on en voit beaucoup au lycée. Mais des couples gays, non. Quand je les aurais croisées assises sur un escalier ou affalées comme leurs homologues hétéros, je pourrai dire : « Le monde avance. »

 

Mais tant qu’il y aura des comportements archaïques acceptés par la majorité, nous n’avanceront pas tant que ça.

 

http://www.rue89.com/2009/09/03/sportives-et-homosexuelles-le-grand-tabou

 

Et je n'oublierai pas dans les grands scandales homophobes de notre pays, la censure de la chanson de Lilly Allen, où elle dit "Fuck you" à tous les homophobes, que j'avais entendue une fois intégralement sur Europe 1, mais que j'ai réentendue censurée (on n'entend plus que "Uck you", c'est riducule !) sur 107.7, la radio de l'autoroute !!! Dans notre pays prude et cromagnonesque pour ce qui est de l'homophobie, on censure un "gros mot", sans chercher à savoir à qui il s'adresse, ou plutôt en permettant de ce fait à tous les homophobes de ne pas être insultés. En tant que lesbienne, c'est moi qui me suis sentie insultée par cette censure.

S'il vous plait, allez réécouter son clip non censuré et traduit sur ma note du 30 juillet !

http://whatamistilldoinghere.hautetfort.com/archive/2009/...

 

mercredi, 09 septembre 2009

ENTRE LES LIGNES

La rentrée, c'est aussi lire les fiches des élèves. Deux perles pour la route des anglophones : « My favourite hobbit is writing. » « I want to do right studies. »

En français pour tout le monde : il y en a un qui me dit que ce qui le met en colère, c'est d'entendre son petit frère jouer du violon, car il fait d'horribles fausses notes, et qui ajoute que la deuxième cause de ses colères, c'est les gens qui critiquent les autres derrière leurs dos !

C'est se rendre compte que 7 élèves sur 64 ne se souviennent pas du dernier livre qu'ils ont lu ou ne répondent pas à la question, 7 sont plus honnêtes et admettent sans complexe « Je ne lis jamais de livres », ou « je ne lis jamais pour le plaisir. », 6 répondent par un titre de manga ou de BD (Titeuf !), deux donnent le titre d'un magazine, et un pense que « les meilleurs moments du football » ça peut être considéré comme un titre de livre. (Bon, là, je sais, je suis intolérante, un brin méprisante, mais c'est parce que les supporters de foot de ma ville m'ont volé la boîte aux lettres qui était sur le chemin du lycée, et ça m'a mise en colère, et n'a pas rehaussé l'estime que j'avais pour eux.)

Les lectures de mes élèves c'est Harry Potter, Twilight, Marc Levy, Urgence (c'est une novellisation de la série TV ?), mais aussi Genet, Hugo et Voltaire, dont l'élève qui l'a cité m'a précisé « Ca m'a plu. ».

41 lecteurs contre 23, ce n'est pas une proportion négligeable, et je ne suis pas sûre qu'elle ait été plus grande quand j'étais lycéenne, quoi qu'on en dise. Je garde donc espoir pour cette année, comme pour les autres.

lundi, 24 août 2009

DES SAINTS NEGLIGES

Au hasard de mes vacances et voyages, je croise des saints. Et je me demande pourquoi certains sont couramment utilisés comme prénoms, et d'autres, systématiquement négligés.

Qu'a-t-on contre Ouen, Polycarpe, Andoche, Maure, Fiacre ou Nectaire ?

Aux bloggeuses enceintes ou en passe de le devenir, je lance un appel. Cessons un peu l'emploi trop systématique des Emma, Léa et autres Jules ou Léon.

Aux bloggeurs qui ne sont pas directement concernés, je lance un autre appel. Si vous avez remarqué un saint au nom élégant et seyant comme Austremoine ou Baume, proposez-le ici !

lundi, 17 août 2009

UN CH'TIOT JEU POUR LA ROUTE

Bon, je me fais encore avoir. Il fait une chaleur à étouffer un animateur de jeu, je pars demain aux aurores, mais comme je veux pas que mes bloggers fidèles pleurent, je vous propose un petit jeu, très improvisé.

Pendant ma première semaine de vacances, j'ai fait du shopping, peu, car il fallait faire pas mal de bornes pour trouver un magasin ouvert. Dans la région touristique où j'étais, les magasins prennent leurs congés annuels au mois d'août. On a même vu un restaurant qui annonçait qu'il réouvrirait le 23 août ! La baisse de la TVA, ça leur a pas fait du bien...

Bref, la vitalité commerciale locale m'a fait faire des économies, et j'ai pu dans le seul lieu un peu "ouvert" que j'ai croisé dépenser un peu de sous. J'aime toujours pas dire "euros". Voici ce que je me suis offert :

100_7119.jpg100_7120.jpg
Dans l'emballage, il y a 9 objets identiques, comme ceux de mes photos (excusez le flou, je me suis dépêchée...). Dites-moi comment ça s'appelle, et à quoi ça sert !!!

mardi, 04 août 2009

QUI SONT-ELLES ?

Et qu'ont-elles en commun ??? Bravo Max ! Tu as trouvé 4 réponses sur 5 et il n'est que 9 h 03...

                                              Bravo à Zapette qui a trouvé la n°5 ET le point commun : il s'agit de femmes politiques de GAUCHE.

1.

politiquenormal_clementin copie.jpgpolitiquenormal_clementineautain_20060318_31.jpg
Clémentine Autain 
2. 
politiqueW-Voynet copie.jpgpolitiqueW-Voynet.jpg
Dominique Voynet
3.
politiquearlette-laguille copie.jpgpolitiquearlette-laguiller.jpg
Arlette Laguiller
4.
politiqueportrait-eg copie.jpgpolitiqueportrait-eg.jpg
Elisabeth Guigou
5.
politiqueBourchardeau_PSU copie.jpg200px-Bourchardeau_PSU.jpg
Huguette Bouchardeau

mardi, 14 juillet 2009

CHAR A BIA DES THES

Jeu littéraire pour finir votre journée de fête nationale. Que nous propose ce rebus ?

                

samedi, 11 juillet 2009

CE QUE PEUVENT CACHER LES MOTS

Sur Yahoo ce soir :

Culture

Je n'ai pas cliqué sur le dernier lien, par peur de ce que j'allais y trouver...

 

lundi, 06 juillet 2009

LE TOC DES VALISES

Un homme. Sa femme. 2 valises. Il laisse les valises et sa femme dans l'entrée et vient vérifier la disponibilité du porte-bagages au milieu du wagon. Première valise. Enorme Samsonite rouge. Sans doute sensible au virus de la grip H5N41. Elle porte un manteau de toile, un peu comme les petits chienchiens à sa mémère, mais là, c'est à son pépère. La deuxième valise est apportée avec autant de soin, vérifiée, tapotée, elle porte le même manteau. Ensuite le petit bonhomme aux cheveux en brosse et aux mollets musclés (il est en bermuda genre colonial) reste près des valises et les re-tapote pendant dix minutes pour être sûr de leur stabilité. Debout dans l'allée, il bloque le passage. En même temps il jette des œillades autour de lui, pour guetter l'ennemi éventuel, mais surtout pour regarder l'écran du téléphone du mec à sa droite.

Quatre mamies ont bien du mal à trouver leurs sièges pourtant numérotés assez rationnellement et lisiblement (z'avez vu, pour une fois, je défends la Seunuceufeu !) Je viens de quitter trois djeuns qui ont déjà eu l'air de me trouver un peu arriérée côté informatique, avec toutes mes réticences éthiques de vieille, pourvu que je ne devienne pas trop vite comme ces quatre là... Soudain, une voix interrompt ma lecture, Katherine Pancol, ça va, ça se laisse interrompre ; « Christian ! Christian ! Où qu' t'es ?????!!!! » Ca s'arrête. Le petit bonhomme en brosse sort des toilettes et il peut reprendre son pique-nique encombrant l'allée avec la glacière et sa femme rassurée. Quinze minutes avant l'arrivée. Christian et sa femme se lèvent et reviennent dans l'entrée. « Mais où t'as mis les valises ?????!!!! » hurle la femme prise de panique qui est passée devant sans les voir. L'homme repart, tapote les valises avant d'en saisir une en regardant tout autour de lui, et de l'apporter près de sa femme. Puis l'autre.

 Arrivée. C'est le terminus. Ils ont eu raison de se lever un quart d'heure avant l'arrivée, on ne sait jamais. Sur le Quai, ADMV est là ! Youpi ! (C'est désuet, ça emy comme exclamation, non ?) Mais soudain : « Christian ! Nonnnnnnnnnnnn !!! Christian !!! Reviens ! N'y vas pas !!! » Tout le monde sur le quai se retourne. « Reste !!!!!!!!!!!!!!! N'y va pas !!!!!!!!!!!!!!! Non !!! On n'a rien oublié !!!!!!!!!!!!!!!!!! » Un couple arrive et interrompt les hurlements en embrassant le couple. Qu'est-ce que ça doit être flippant d'accueillir des gens comme ça, et de se dire qu'ils vont rester chez nous...