Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 juillet 2012

Les jours de pluie ça ne veut rien dire*

Ce matin, malgré le temps gris et la pluie, j'ai mis mes sandales.

J'ai bien fait. Il a fait beau.

Côté péda, c'est un poil mieux.

Sauf le cours sur la planification de séance qui avait sûrement été pompé sur celui de mon formateur du CPR de 1983.

Ensuite, on a été au pub, à Lewes, sympa, une pale ale au léger goût de miel, puis on a visité la maison d'Anne de Cleeves, une des heureuses épouses d'Henry VIII, une des rares à ne pas avoir perdu la tête. J'ai pris quelques photos de l'endroit.

 

DSC01330.JPG

DSC01340.JPG

DSC01354.JPG

*Véronique Sanson

lundi, 09 juillet 2012

Eau chaude, douche froide, impression mitigée.

Bonsoir !

Réveil une heure en avance... Oublié de changer l'heure de mon portable (j'en ai un exceptionnellement pour ce séjour) qui était resté sur le fuseau français.

Petit-déjeuner rapide et léger, repas froid du midi, encore plus !

Journée de stage décevante.

Impro et pagaille totales.

Heureusement, il a fait plutôt beau, et le café était meilleur que prévu.

Ce soir, repas délicieux.

J'ai une petite chambre où je me sens bien, et un grand stage, vide.

DSC01325.JPG

DSC01324.JPG

mercredi, 04 juillet 2012

La télévision, c'est comme la poste, ça transmet. *

Grâce à Zapette, j'ai pu refréquenter un lieu que j'avais réussi à éviter depuis quelques semaines... La Poste.

Depuis qu'ils ont mis des majuscules et sont devenus une entreprise, c'est vrai que se rendre dans leurs bureaux est une épreuve. Pourtant évoquée depuis longtemps par Dany Boon, je crois qu'ils sont en train d'atteindre des sommets. 

Il y a quelques années ils avaient pourtant adopté le principe de la file d'attente unique qui faisait passer les gens dans l'ordre chronologique de leur arrivée et tous les guichets pouvaient tout faire. Cela demandait la polyvalence des agents, mais ils l'avaient puisqu'auparavant ils changeaient régulièrement de guichets, et pour l'usager, c'était équitable.

Il y a une dizaine de jours Zapette m'a demandé tellement gentiment de me procurer une pièce de 10 euros en argent à l'effigie de ma région. Cette pièce, très prisée des collectionneurs, était en vente dès le lundi 25 juin. Mais divers rendez-vous et réunions ont fait que je n'y suis allée que le jeudi... Ma poste étant en travaux, je me suis rendue dans une poste proche du centre ville. Là, je me retrouve dans un immense espace, où sont disséminés des plots, au-dessus desquels se trouvent des panneaux, soit jaune, soit bleu, sur lesquels il est écrit des mots comme : Envoyer, Recevoir, Payer ses Achats, Conseiller bancaire... (je ne suis plus sûre des termes exacts, mais c'est dans ce goût-là). Y'en a pas qui dise : "Acheter une pièce de 10 euros en argent". Donc je dois avoir l'air intelligent d'une poule qui a trouvé un couteau, et comme je vois une dame derrière le plot "Payer ces achats", je m'approche. Pas le temps, elle me hurle presque : "C'est fermé!", là, ce n'est plus un sketch, mais la chanson de Pierre Perret qui me revient à l'esprit. 

Je demande timidement à la grosse dame :"Je peux vous poser une question ? Je voudrais acheter une pièce pour ma copine Zapette". "On n'en a plus!!!" Je ne demande pas mon reste et sors.  Je reprends ma voiture (finalement, malgré le soleil j'ai bien fait de ne pas y aller en vélo, car il est 11 h 30 et ça va bientôt fermer) et je me rends dans ma poste de remplacement, située dans un quartier un peu plus périphérique, et un peu plus défavorisé. Ah, mais désolé Madame, mais il n'y a plus de pièces nullepart dans Not'ville, et de toutes façons ici, on n'en a pas eu. Moi : ahhh...???!!! Il y a des gens qui n'ont pas le droit d'en acheter des pièces ? Ou bien les gens intéressés, faut pas qu'ils viennent par ici ? Mais là, c'est encore une file d'attente unique, et la dame est très gentille et me dit, "votre poste rouvre demain après-midi, et je crois qu'ils mettront en vente les pièces lundi." Ouf ! Lundi matin, j'y vais donc, mais le store est à moitié baissé, et en fait après vérification la poste n'ouvre que l'après-midi.  Donc, j'y retourne à deux heures, et victoire !!! Ils ont des pièces, les gens ne sachant pas que la poste est rouverte ne les ont pas achetées, et pour ne rien regretter, j'en achète deux. Cette visite me permet de comprendre le pourquoi des travaux qui ont duré trois semaines ou un mois dans une poste toute neuve, ouverte il y a à peine deux ans : ils nous ont mis des plots !!! Les gens ont tous l'air hagard, errant d'un plot à l'autre ne sachant lequel choisir, et une employée circule de l'un à l'autre en les renseignant en souriant encore, ce n'est que le deuxième jour ! Mais je suppose qu'elle doit être contente de rentrer chez elle le soir après avoir piétiné toute la journée dans son bureau de poste en répétant non-stop les mêmes explications. Je me suis demandée après ces trois visites à des bureaux de Maville si La Poste n'était pas en train de nous concocter d'autres suicides dont ils ont le secret. Après les facteurs auxquels on a imposé des missions impossibles à remplir dans le temps imparti, les postiers que l'on oblige à prendre les "clients" (et plus "usagers" surtout !) pour des cons. La Poste a donc un autre point commun avec la télévision.

* Jean-Luc Godard

mercredi, 27 juin 2012

ATTENTION, NOTE METEO, ESQUIMAU, SOMBRERO ET TROMBE D'EAU.

Depuis début mai on a un temps que l'on est en droit d'appeler pourri. Tous les débuts de semaine, on nous annonce un beau weekend huit jours plus tard, et finalement, ça ne dure pas plus longtemps que le samedi. Je suppose que le lobby hôtelier et touristique y est pour quelque chose, pour qu'on n'annule pas nos petits weekends loin de chez nous. Ca pue l'arnaque.

Exemple : Depuis deux jours on a du soleil, un peu, pas beaucoup, on y croit, on nous dit qu'il va faire TRES chaud demain, et évidemment, les rabat-joie de la météo nous reparlent déjà d'orage. Malgré la pluie, le manque de lumière, les nuages envahissants, j'ai réussi à trouver quelques cerises. Et du coup, ce weekend, j'ai pâtissé. Personne ne s'est plaint.

DSC01309.JPG

DSC01313.JPG

ET les cerises au moins, elles, ont eu un peu chaud. Mais cela ne les a pas empêchées d'être délicieuses.

J'ai rien d'autre à vous raconter, car à  part réviser les noms de métiers : plombier, artisan, maçon, dentiste, gynécologue... Je ne fais pas grand-chose. Bon je sais, les gens du sud vont encore venir me dire que chez eux, c'est l'été, et gna, gna, gna. J'm'en fous, je suis d'ici, et je m'y ferais bien à ce temps, si on n'essayait pas ni de me faire croire à un weekend radieux, ni à une fête de la musique de tous les dangers, rien que pour l'annuler plus facilement.

 

dimanche, 24 juin 2012

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre *

Dans la rubrique "Vie quotidienne" :

Les sacs poubelle. Quand on sait que ça met des siècles à se dégrader, ça fait peur. Chez nous on en utilise des grands, 50 litres, à peu près un par semaine. On est aussi du genre à dépenser plus pour dépenser bio. Alors quand j'ai vu au Carrouf des sacs "écologiques" auto-biodégradables, je n'ai pas hésité. Mais là, ça ne s'appelle même plus dépenser plus. Ca s'appelle perdre son fric. Il ne faut pas un sac, car il craque à la moindre chose dedans, mais deux, voire trois ! Alors, ne vous faites pas avoir, et comme moi, contrainte et forcée, polluez plus ! Faire des efforts, oui, être prise pour une conne, non. Quand la technologie n'est pas au point, qu'on ne vende pas le produit, sinon, ça s'appelle de l'arnaque.

Et en cherchant une illustration, j'ai trouvé quelqu'un qui pense tout comme moi :

http://bulles-de-clim.blogspot.fr/2010/05/ma-vie-en-vert....

*Gandhi

jeudi, 21 juin 2012

"Un conservateur est un homme qui reste assis et qui réfléchit ; qui reste assis surtout."

Pascal Bruckner est né en 1948, en 1997 il a co-écrit Le Nouveau Désordre Amoureux avec Finkielkraut. Du coup France Inter hier l'a invité  pour donner son avis sur "La Jalousie"... Cet homme qui est sûrement un expert en amour et qui l'an dernier n'a rien trouvé d'autre à dire à propos de l'affaire DéhessKa, que :

Cette affaire "aura révélé une bien triste image de l'Amérique".

Parce que la triste image des hommes français, non, ça ne le dérange pas, cela ne l'effleure même pas.

Du coup, sur cette radio moderne qu'est France Inter, j'ai entendu que la jalousie est "normale", que même on peut aller jusqu'à dire qu'il n'y a pas d'amour sans jalousie (!!!)  et que "l'amour, c'est-à-dire entre un homme et une femme", se construit depuis la naissance dans la relation avec la mère. J'ai entendu un mini-reportage sur les moyens technologiques d'espionner son conjoint, et le vendeur dire que chaque émission sur ce thème faisait grimper les ventes (il n'a même pas dit merci à FI...), et que c'était surtout les femmes qui utilisaient ces méthodes. (Salopes ! Perfides !)

Quel avant-gardisme ! La radio nationale pourrait sûrement faire l'économie de tels invités et de tels poncifs.

Décidément, je préfère France Inter quand ils sont en grève.

* Thomas Woodrow Wilson

vendredi, 08 juin 2012

Le dialogue paraît en lui-même constituer une renonciation à l'agressivité.*

Aujourd'hui l'ambiance s'est tendue au lycée. C'est normal, il y a plein de conseils de classe, et les réflexions qui s'y entendent qu'elles viennent des élèves, des parents ou de la hiérarchie, tendent à nier le travail des enseignants, leur pédagogie. On ne les consulte quasiment même plus  pour mettre les "avis" pour le bac, mais on demande aux parents de se prononcer ! Etre exigeant est vu comme un défaut.

Ces dysfonctionnements des relations humaines, hiérarchiques et sociales ont même causé des larmes chez des collègues pourtant chevronnés, réputés solides.

Depuis deux ou trois ans, je me suis éloignée des agressions et attitudes méprisantes diverses. J'adopte une attitude détachée qui déroute, mais m'évite du stress. Parfois je m'en veux, car l'envie d'entreprendre (projets pédagogiques divers et innovants) est réduite dans les mêmes proportions. Je me fais penser à des anciens collègues auxquels je n'aurais pas voulu ressembler. Mais bon, ce n'est que pour huit ans.

Photo trouvée là : http://www.scienceshumaines.com/_education

Et pour moi les choses vont égoïstement plutôt bien. J'ai la chance de ne pas être de bac. Je vais faire un stage en Angleterre en Juillet (ça, c'est une chance, mais aussi, il y a peu de profs qui le demandent vu que ça prend deux semaines de vacances. Les maris, les gosses, tout ça, c'est très exigeant !). Et puis j'ai reçu un mail d'une copine dont je n'ai pas eu de nouvelles depuis au moins 12 ans. En plus, j'ai aussi eu un mail me disant que je serais dans une famille en Angleterre, et pas dans une cité U impersonnelle. En plus ce soir j'ai vu une pièce de théâtre jouée magnifiquement par des ados.

Moins cool, j'ai un paquet de copies à finir avant demain 15 h, pour pouvoir rentrer les notes sur l'ordi, avant de partir faire la fête à la campagne.

La première gorgée de bière, c'est peut-être quelque chose, mais la dernière copie corrigée, c'est une jouissance qui ne se décrit même pas.

*Jacques Lacan

samedi, 02 juin 2012

Of the various forms of government which have prevailed in the world, an hereditary monarchy seems to present the fairest scope for ridicule

La télé française ne sait plus où donner de la tête entre le tennis, la natation en début de semaine, le foot comme d'hab', mais en plus la Reine qui fait la fête Outre-Manche pour fêter ses 60 années de boulot. Avec le buzz que ça fait, ça va leur faire une sacrée Fête des Voisins aux anglais, et quelques dépenses dont ils se seraient sûrement passé en cette période de crise.

Ce qui m'agace surtout, c'est la fascination que les français peuvent avoir pour ce genre d'évènement, le mariage de William, le Jubilee, et autres, alors que nos ancêtres ont jeté dehors tout ce qui pouvait y ressembler. Sûrement un peu la même bêtise béate qui leur fait aimer les émissions de télé-réalité.

Moi, en tout cas, si j'étais là-bas, j'irais à une Republican Party, et je m'éclaterais !

https://www.facebook.com/home.php#!/pages/Republican-Stre...

Et j'adhère à ce logo :

queen never read my blog.jpg

*Edward Gibbon 

dimanche, 27 mai 2012

Disons que je suis un spécialiste dans tous les domaines.*

numérisation0002.jpg

numérisation0001.jpg

 

BRAVO ET MERCI SUPERTEACHER !

* Mac Gyver

dimanche, 22 avril 2012

Les prédictions pour la semaine qui vient. Poisson : vendredi est votre jour. Taureau évitez les voyages en Espagne. Cancer : faites un dépistage. Balance : essayez de perdre du poids.*

"Dépistage"

Un mot qui vous frappe, le jour de vos 50 ans. Votre boîte aux lettres qui devenait déserte, se remplit soudain à espaces réguliers de lettres à fenêtres vous invitant à des happenings aussi funs que tests hémoccult et mammographies. Comment résister à cet appel ?!

De toutes façons, même si vous rangez l'enveloppe sous la pile, vous disant, mais non je ne suis pas vieille, qu'est-ce qu'ils me veulent ?, une autre enveloppe arrivera. Un jour vous vous décidez à faire le test, et là, comme vous  le souhaitiez intimement (c'est le cas de le dire) vous vous y attendiez, la réponse est "le test s'est avéré négatif". Néanmoins comme l'âge est aussi têtu que le service de dépistage, et que la maladie guette le vieux, en bas de la lettre, on vous recommande de refaire un test dans deux ans "Si ENTRE TEMPS VOUS N'AVEZ PAS ATTEINT L'AGE DE 75 ANS" !

Je vous rappelle, si vous ne suivez pas, qu'au début de la lettre on vous a demandé de faire le test parce que vous aviez atteint l'âge canonique de 50 ans...

Le rire vous saisit, et même si vous comprenez évidemment que tout cela vient du fait que pour faire des économies on n'a créé qu'un document pour tous les âges, vous vous dîtes "Quels cons !"

Et qu'est-ce que ça fait du bien.

Je me demande si Barbie qui a eu 50 ans un an après moi a reçu sa lettre aussi.

*Philippe Gelück

 

 

 

mercredi, 18 avril 2012

Le cheveu gris dit : "je suis venu pour rester"*

Pascale vous en parle beaucoup. Sont-ils aussi laids qu'elle le dit ? Je vous propose ici la palette qui a coloré ma tête ces dernières années. Dites-moi ce que vous en pensez.

cheveux6.jpg

 

cheveux1.jpgcheveux4.jpg

 

cheveux2.jpg

cheveux9.jpgcheveux3.jpgcheveux8.jpg

cheveux5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cheveux7.jpg

 

Je me colore les cheveux depuis une quinzaine d'années. D'abord home-made, mes couleurs ont été plutôt discrètes, puis j'ai eu envie de changer de tête, lors d'un changement de vie, et depuis j'ai rencontré une coiffeuse sympa, qui veut bien me les colorer dans des tons plus orangés. L'été, je les colore moins, le soleil se charge de les éclaircir, et en septembre, à ma première couleur, on croirait que je me suis fait des mèches. Je joue avec mes cheveux, comme d'autres jouent avec leur maquillage, leur sac à main, leurs tatouages, leurs chaussures...

Elle vous plait la dernière couleur ?

Ah, mince, c'est pas moi, c'est Pascale.

*Proverbe ethiopien.

Post-scriptum : Excusez la mise en page, dès qu'on met des photos autrement que centrées et grande taille, c'est n'importe quoi. On va dire que c'est fun !

samedi, 07 avril 2012

L'action libère, l'action vivifie, l'action récompense. *

Des petits gestes faciles qui feront le bien autour de nous...

J'ai reçu ça sur ma page fesse-bouc et je trouve que c'est une rudement bonne idée, comme disait mon arrière-grand-tante !

retour à l'envoyeur.jpg

Je ne l'ai pas encore reçue, mais si jamais il a osé me mettre sur son listing, je m'exécute tout de suite.

*Reine Malouin

 

mercredi, 04 avril 2012

La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures.*

Quand on corrige le bac blanc, on s'emmerde une quinzaine d'heures pour 45 copies, dont un absent et un qui obtient 1 parce que sa copie est quasi-vide.

On ne se marre un peu qu'à la traduction. Le reste nous anesthésie ou nous démoralise. J'ai donc lu "Elle se plainiait", "elle ne parlait que le bengalien" et (mon préféré, en hommage à Coluche) "Elle tena à parlait bengali."

Mais cette année j'ai remarqué des symptômes nouveaux qui reflètent ...

5 ans de Sharkozysme !

Et déjà l'esprit de nos élèves est embrumé, déformé, formaté.

A la question : "Quelle est l'origine ethnique de tel personnage?", ils répondent (20% des copies quand même !) "Boudhiste", "catholique" ou "hindouiste".

A la question : "Comment devinez-vous qu'elle est américaine ? Donnez un indice trouvé dans le texte." On obtient la réponse "elle se marie à l'église" ou "elle mange de la viande".

(20% des étudiants américains sont végétariens, et 55% des consommateurs commandent occasionnellement un plat végétarien ! Et le nombre des mariages n'arrête pas de baisser aux USA.)

Le pire :

Dans la traduction, il y avait la phrase suivante :

"They didn't eat beef".

Plusieurs ont traduit : "Ils ne mangeaient pas de porc".

Dans 5 ans, si les élections se passent mal, non seulement les élèves énonceront encore plus d'inepties dûes à une ignorance imprégnée d'idées reçues venant de la propagande, mais en plus il faudra qu'on les accepte comme exactes !

Trouvé sur Mediapart.

 

*Noam Chomsky

dimanche, 26 février 2012

J’ai pris mon rhume en grippe.*

Vous l'avez compris, les virus nous attaquent. Samedi dernier déjà, j'ai dormi tout l'après-midi pour oublier les douleurs aux articulations et dans les muscles, et la fièvre qui me guettait. Depuis, j'ai alterné éternuements, toux diverses, sensations de vertige parfois, maux de têtes, fatigue... J'ai tenté un traitement préventif homéopathique, ai dû avoir recours à l'ibuprofène et au paracétamol quand ma tête m'empêchait de penser ou de dormir. Et depuis hier, nous avons entamé une cure à la brésilienne (enfin, la recette nous a été donnée par une brésilienne) : le miel d'oignon.

J'ai trouvé une recette un peu similaire ici.

Mais chez nous, ADMV a carrément haché un gros oignon dans un pot de 500 g de miel liquide (Chief, don't panic, it isn't yours !) et nous prenons consciencieusement nos trois cuillers à soupe par jour. On ne mange que le miel, pas les oignons, mais le goût est déjà assez étrange. Pas détestable cependant. J'y ajouterais un peu de curry, ça ferait penser à du chutney.

DSC00770.JPGDSC00768.JPGDSC00774.JPG

 

 

Espérons que ça marche, car en fin de semaine j'ai quelques projets. Pour l'instant, c'est repos et un peu de boulot, mais pas trop !

 

 

 

*Sacha Guitry.

jeudi, 09 février 2012

- De quel groupe dépend le verbe "descendre"? - Des Beatles.*

Il y en a au moins un qui présente des excuses. Même si c'est un peu tard, et même si finalement, c'est pour limiter le manque à gagner.

http://www.liberation.fr/societe/01012388951-guerlain-reg...

 

Mais l'autre, qui avait sûrement moins de fric à y perdre, persiste et signe. Pour lui, donc, une civilisation et un régime politique sont la même chose.

C'est que dans le cas de Guéant, il ne s'agit pas d'imbécillité, mais de dangerosité.

Et le "philosophe" de défendre le triste individu !

http://lci.tf1.fr/filnews/politique/luc-ferry-toutes-les-...

Tous les Ferry ne se valent donc pas.

https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/3958...

* Question posée dans Questions pour un champion Online, et réponse donnée par une candidate !

Pour ceux qui ne verraient pas le point commun entre mon titre et ma note, c'est la connerie.

dimanche, 05 février 2012

Les prédictions pour la semaine qui vient. Poisson, vendredi est votre jour. Taureau évitez les voyages en Espagne. Cancer, faites un dépistage. Balance, essayez de perdre du poids.*

Pour certains c'est VDM, pour moi, ça a été SDM.

Réunion sur la Dotation Globale Horaire de l'an prochain, annonce de restrictions..., un enterrement, des copies, un samedi bossé pour la solidarité nationale (d'autres que moi font-ils cette journée, ça m'intrigue), un ongle de pouce retourné et arraché, des copies, un démarrage en côté difficile à cause du verglas, des copies, un couloir dégueu à laver à cause de la neige, fatigue générale.

L'humeur du jour est donc:

Là, maintenant, vous vous dîtes: "Finalement, on aurait pu se passer d'une note encore quelques jours."

*Gelück

samedi, 28 janvier 2012

La télévision, c'est comme la poste, ça transmet.*

ENVERS ET CONTRE TOUT...

 

J'avais fait un joli  paquet vert 

Mais la dame de la poste m'a dit 

"Il est trop p'tit, faut l'refaire ! 

Nous on vend des boîtes, dis."

"Ben chez moi c'est gratuit", j'ai répondu. 

Et en fait j'suis allée en ville 

Avec le même paquet vert, 

car faut pas m'la faire, 

A une poste où les employés sont plus 

Aimables et du cerveau plus agiles. 

Là, pas de boîte coûtant une fortune. 

On m'a pris mon paquet,

Je demandais pas la lune !

Y'a des jours où on se sent refait...

 

*Jean-Luc Godard

(Et comme pour les chaînes à la télé, si un bureau vous emmerde, changez !)

mercredi, 25 janvier 2012

Les objects inanimés peuvent être classés en trois catégories : ceux qui ne fonctionnent pas, ceux qui tombent en panne et ceux qu’on ne retrouve jamais. *

Eh oui, on ne me voit plus beaucoup ici, ni chez vous ces temps-ci. Le fait que 5 personnes m'aient fait remarquer mon air fatigué hier a-t-il un rapport avec cette absence ? Ou le fait que Strepsil Miel-Citron soit devenu mon meilleur ami depuis deux jours ? Sûrement un peu.

 Les 4 heures de boulot passées hier à préparer mes trois heures de cours en salle multi-média ce matin aussi sans doute. Tout ça pour que tout soit niqué par une panne de deux heures et demie qui a interrompu le premier groupe d'une classe au bout de 25 minutes, et empêché le deuxième groupe de commencer quoi que ce soit. WonderEd a improvisé une compréhension de l'oral en allant emprunter un lecteur au CDI. Un document jamais entendu, script jamais lu, totale impro je vous dis ! Quant à la troisième heure, ma série d'exercices sur le net sur les idioms et le vocabulaire, avec un joli thème sur le Nouvel An Chinois, on pourra peut-être la faire dans un mois ; c'est une heure qui n'a lieu que toutes les 4 semaines. Celle de ce matin, ça a été garderie ! Et cet après-midi, sur 20 ordinateurs il n'y en a eu que 12 où audacity a fonctionné normalement. Heureusement c'était une heure avec mes étudiants majeurs, et sensés.

Mais quand même mon micro-kiné m'a trouvée tendue tout à l'heure. Mon bras va-t-il surmonter tout ça alors que ma tête a bien du mal ?

Un truc qui me déscotche de mon boulot, j'en rêve. J'ai essayé de faire une note avec un jeu qui vous fasse reconnaître des bouches de femmes pas sympas. Mais c'est pas drôle, je n'ai trouvé que des femmes politiques. Et encore, les pires peaux de vaches arrivent à sourire au photographe !

Cette note arrivera. Un jour.

Et si vous voulez faire laver votre voiture gratuitement, beugnez-la !

Je ne sais plus quelle marque c'est, Meuhmeuhma peut-être, mais ils proposent ça ! Avec nous, si vous avez un accident, on vous rend votre voiture réparée et lavée. Mes oreilles en rigolent encore. Je vais téléphoner à mon assureur militant pour lui demander de me laver la mienne, sans la réparer. Ils y gagneraient finalement !

*Russell Baker

vendredi, 13 janvier 2012

Le sexe est si facile quand vous êtes acteur, surtout à Hollywood. Ce n'est pas plus compliqué que d'acheter un hamburger. *

Un malheur ne vient jamais seul disait ma grand-mère. Il y a des non-voyants qui, entrés par hasard dans les lieux de malbouffe Ouimpy, s'apercevront en lisant sur leur pain, de la merde qu'il y a dedans avant même d'y avoir mis les dents. Si le menu et les ingrédients étaient inscrits en braille sur le mur extérieur, cela éviterait à ces malheureux d'avoir à aller jusqu'au comptoir, ce qui est déjà extrêmement dangereux pour les voyants !

Mais ma grand-mère aurait aussi dit à ces excités du chapeau quand il s'agit de faire du fric quels que soient les moyens, "Bien mal acquis ne profite jamais !"

Attendons.

*Anthony Quinn

(Enfin bon, parfois, on dérape, et on se casse la gueule !)

mercredi, 11 janvier 2012

Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. *

Ca y est, j'ai l'âge des protagonistes des faits-divers, à propos desquels je me disais avant "'tain, les vieux, ils craignent !"

Lisez moi ça. Un mec de 53 ans qui souffrait de solitude appelait 90 fois par jour... La Police !

Faut sacrément être dérangé.

Sinon, comme les vieux, je pars d'une idée pour passer à une autre, parce que je ne me rappelle plus ce que je voulais dire pour développer..

J'ai envie de vous parler d'une perle trouvé dans une copie d'élèves. Mes premières avaient à décrire un produit destiné aux enfants, existant en GB ou aux USA, mais pas en France. Une fille avait choisi une boisson en boîte:

 

Elle avait fait une phrase descriptive, comme le demandait la consigne:

"There's a hollow around the duckling."

Nonobstant le fait que le début est totalement aggrammatical, vu que "hollow" est un adjectif, la fin m'a laissée perplexe. "duckling" veut dire "caneton" !!!

*Devise Shadok.

mardi, 06 décembre 2011

Bouche doucereuse, pensée tortueuse. *

 

Ils ont des sales gueules. C'est leur point commun. Du coup, je vous montre leurs bouches, car je suis polie. Saurez-vous les reconnaitre? Je vous préviens, ni leur photo en entier, ni leurs noms n'apparaitront sur cette note. Il vous faudra lire les commentaires.                                                  1

Triste sire, qui n'aime pas les auvergnats, trouvé par Breiz'h

jeu bouche 1.jpg

2

jeu bouche 4.jpgvive la vie,blog de femme,femme,femmes,jeu,sales gueules,gueules de cons,laideur

Ca vous aide ????

 

 

3

L'abominable Proutine, trouvé par Pascale.

jeu bouche 5.jpg

4

Triste sire qui n'aime pas les étrangers trop nombreux, trouvé par Breizh'

jeu bouche 6.jpg

5

Triste connard despotique et arriviste qui a lancé la destruction de l'éducation nationale, facilement trouvé par Spleen !

jeu bouche2.jpg

6

jeu bouche3.jpgvive la vie,blog de femme,femme,femmes,jeu,sales gueules,gueules de cons,laideur

Et ça ???

 

A gagner, un sourire que je vous ferai volontiers, tant que l'on arrivera à ne pas laisser ces gens-là trop sévir. (Du coup, pas sûr que vous l'ayiez tout de suite, mon sourire !)

La politique n'est pas à tous leur occupation première, mais ils en ont tous fait, ou malheureusement en font encore.

Celui que je déteste le plus personnellement est le n°5, mais les plus dangereux et nuisibles en ce moment sont je crois le 1, le 3 et le 4. Le 6 est surtout très con et malhonnête, mais tellement bête qu'il n'ira pas bien loin, et le 2 est surtout ridicule.

Indice du jeudi : l'un d'entre eux n'est pas français.

 Voilà, y'a des indices pour les deux derniers à trouver !

*Proverbe afghan

 

vendredi, 02 décembre 2011

Quand on va dans un bureau de poste et qu'on voit comment les employés des PTT manipulent les colis, on comprend mieux pourquoi le père Noël tient à apporter ses cadeaux lui-même.*

Depuis deux ou trois jours, c'est comme une explosion, une pandémie soudaine. Des tas de copines, cousines, collègues, bloggeuses se mettent à parler de leurs jolis et mignons calendriers de l'avent, de cette période enchanteresse et pleine de douceur. Moi, j'aime bien Noël. Mais, bizarrement, surtout depuis que je n'ai plus de famille. Je me fais une bonne petite bouffe sans la foule, avec qui je veux, pas d'obligation. Et je fais des cadeaux à qui je veux aussi. Je ne me prends pas la tête avec ça. Personne ne sera jaloux de personne, il n'y aura pas de cadeaux communs avec la poire de service qui s'en charge, et le radin de service qui ne paye jamais sa part, ni le cadeau qu'on fait pour la cinquième fois, parce qu'on en fait tant qu'on oublie. Noël, comme ça, peinardes toutes les deux, c'est cool ! Les bons sentiments, les gosses, on s'en passe. Très bien, je vous assure.

Mais eux aussi se passeraient bien de Noël. La preuve en images:

Cliquez sur mon beau gif !

*Antoine Chuquet

jeudi, 24 novembre 2011

L'homme est bête sans argent. *

"Aux Etats-Unis, des lycées payent leurs élèves à chaque bonne note !"

Je ne sais pas si ça marche, mais j'ai une idée qui marcherait sans doute encore mieux:

Je propose qu'on fasse payer les élèves qui ne réussissent pas. Je suis sûre qu'il n'y aurait plus autant de devoirs non rendus ou même de retards ! Je suis étonnée que Châtel n'y ait pas encore pensé.

*Jules Mazarin

 

vendredi, 18 novembre 2011

La société est bien foutue. Ils mettent des uniformes aux connards pour qu'on puisse les reconnaître.*

Y'a encore un réac de l'U Aime Pet, qui nous a sorti une idée nouvelle qu'on l'entend tous les ans depuis 28 ans que je bosse : Et si pour régler tous les problèmes de l'educnat, on imposait l'uniforme !

Un de mes jeunes collègues qui a vécu ses premières années Outre-Manche n'était pas "si contre que ça". Pourtant il était d'accord qu'un uniforme, son plus gros défaut, c'est que ça coûte cher. Tous les anglais vous le diront. Donc celui du petit pauvre se repassera de frère à frère ou à cousin et sera bien plus usé que celui du riche. Et y'en aura pas en solde chez kiabi.

Pour ma part je trouve surtout aberrant d'aller chercher à copier des modèles chez les voisins européens, en essayant de les plaquer chez nous, sans que rien dans notre culture ne nous y prépare. Ils le font déjà avec la pédagogie, et ça ne marche pas.

Si on "réintroduisait" quelque chose, ce serait la blouse. Ca, ça a déjà existé à l'école publique. Mais pas l'uniforme. Et puis c'est pas cher, c'est moche à souhait quand même, ça plairait bien aux fachos aussi, pour pas un rond.

Ma blouse d'école préférée, elle était à petits carreaux rouge et blanc. Un pur bonheur. En 1973 quand je suis entrée en seconde il y avait encore un lycée qui imposait blouse bleue une semaine, beige l'autre ! Ca n'empêchait pas mes copines de la rouler dans le cartable, leur blouse, pour sécher les cours.

Ils n'ont vraiment pas mieux à faire tous ces cons de droite que de vider le cerveau de leurs électeurs à coups de propositions usées qui sentent la naphtaline ?

Preuve que ce n'est pas une première, cette note est parue en janvier 2009!

Et, je ne suis pas la seule à penser comme moi !!!!

http://www.rue89.com/2011/11/17/luniforme-sen-fout-quelle...

*Albert Dupontel, dans Bernie.

dimanche, 06 novembre 2011

Les politiques eux-mêmes pensent comme nous de la politique ; ils sont les premiers à l'estimer ce qu'elle vaut ; c'est-à-dire à la mépriser.*

Finalement, il sera candidat ! Le 4 mai, il devait l'être, le 6 mai, il avait réfléchi et il ne le serait pas. Mais en fait, il a re-réfléchi et il le sera. Il y a vraiment des gens qui réfléchissent trop. Je parle évidemment du Che. Surnom trouvé par le Canard Enchaîné il y a déjà longtemps, et qui lui va bien. Celui qui voudrait passer pour un homme aux idées révolutionnaires, et qui n'est qu'un réactionnaire indécrottable. De son passage au ministère de l'Education Nationale, je me souviens de sa volonté d'instaurer un livre unique par matière, pour la France entière, choisi et imposé par le ministère. C'est pas démocratique, ça, comme mesure ? Encore un qui pourrait porter ce slogan sur son t-shirt :

Enfin, cette nouvelle candidature n'est qu'une demi-surprise. Il y en aura d'autres j'espère, plus drôles, d'ici les élections pestilentielles de 2012.

Ce cartoon parlait d'un autre... Mais ça lui va bien aussi au Che.

* Charles Péguy