Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 14 octobre 2011

Sur la manche de son veston, il découvrit une tache de graisse. Eh, mon Dieu, quelle horreur ! murmura-t-il fémininement.*

Je ne devais pas repasser à la maison cet après-midi. Le vendredi c'est ma journée la plus lourde, et je m'étais dit que je traînerais un peu au lycée, voire que je corrigerais des copies pour lundi pendant deux heures, avant la réunion de parents. Je ne sais pas pourquoi cette réunion, que j'anime pourtant tous les ans, cette année me met un peu de stress. C'est une bonne classe, des parents à 80 % aisés, et j'ai comme un pressentiment qu'ils vont me pourrir la vie avec des questions du genre :

"Pourquoi n'organisez-vous pas un voyage en Angleterre ?" "Pourquoi ne rentrez-vous pas vos notes au fur et à mesure en ligne ? Pourquoi ne remplissez-vous pas le cahier de textes numérique ?" Pourquoi mon fils/ma fille qui avait 19.5 de moyenne au collège a eu 15 avec vous ?" "Pourquoi puisque vous dites que cette classe est bruyante n'arrivez-vous pas à obtenir le silence tout le temps ?" "Pourquoi ne sont-ils allés en salle multi-media qu'une fois depuis la rentrée ?"

Allez, je fais des paris. Je vous dirai celles qui sont sorties, et celles que j'avais extrapolées à tort. En attendant je bois à toute vitesse une limonade anglaisse Fentiman's (un délice), puis j'irai essayer de me trouver un haut assez élégant, car celui dont j'étais très fière ce matin, s'est pris une tâche de graisse à la cantine... (VDM, comme diraient mes élèves !) Quand je pense qu'en plus je mangeais presque en face du clone de Besson, qui aurait fait une superbe carrière à la STASI !

* Albert Cohen

 

vendredi, 07 octobre 2011

On a sans doute a peu près les mêmes chances de gagner à la loterie, que l'on y joue ou pas.*

Mais que fait Zapette ????

Elle n'est toujours pas allée chercher ses 162 millions d'euros !!!

Dis, c'est parce que je t'avais demandé de m'en donner un peu ?

Non, en fait, on ne sait pas qui c'est. Voici le portrait-robot qui en a été fait:

 

Savez-vous ce que devient l'argent si personne ne le réclame ?

* Fran Lebowiz

mardi, 04 octobre 2011

Il avait échoué à son permis de conduire. Le permis d'inhumer lui a été accordé au premier coup de volant.*

Nous vivons une époque formidable disait Reiser. Que dirait-il aujourd'hui ?

En Angleterre, un automobiliste s'est fait arrêter par la police, alors qu'il conduisait tout en tapant sur son ordinateur les réponses d'un jeu qu'il entendait à la radio et qu'en même temps il buvait une tasse de café !

La police faisait une opération coup de poings contre les "conducteurs distraits", et le même jour ils ont arrêté un homme qui épluchait une poire au volant, et évidemment quelques accros du téléphone portable !

La problématique du gsm au volant avait déjà fait l'objet d'une campagne en 2009

Inconscience ? Idiotie créatrice ? Où s'arrêteront-ils ?

*Yvan Audouard

 

samedi, 01 octobre 2011

Le féminisme, c'est ne pas compter sur le Prince Charmant.*

Le samedi, en général, vous ne lisez pas, vous ne commentez pas, alors, je ne vais pas m'escrimer à rédiger une prose qui restera sans écho. Voici juste un clip qui me fait rire et résume bien une situation débilo-machiste qui n'a que trop duré.

 


Madame Mademoiselle Clown par osez_le_feminisme

*Jules Renard

lundi, 19 septembre 2011

L'angoisse suppose le désir de communiquer.*

Une suite à ma note de samedi. A tous ceux qui téléphonent à leurs copains pendant la récré et ceux qui appellent leur femme quand elle est au rayon frais, et eux au rayon vins et spiritueux, je dédie cette vidéo :

 

*Georges Bataille

samedi, 17 septembre 2011

Au royaume des sourds, les aveugles sont muets.*

Aujourd'hui, je vais me la jouer poétesse. Cette année encore plus que toute autre, je bouscule, et évite d'être bousculée, me déplaçant dans mon établissement la main gauche en forme de parade face à ceux qui arrivent devant moi sans voir quoi ou qui que ce soit. Leurs gros écouteurs sur les oreilles et leur téléphone dans la main, ils se coupent du monde qui les entoure, persuadés de communiquer avec.

Je leur ai écrit un poème, pour qu'ils ne finissent pas comme cette dame. 39 ans, et pas une once de jugeotte en plus que les ados dont je m'occupe au quotidien ! Ca me navre. Mais n'a-t-elle pas mérité ce qui lui est arrivé ?

Tu t'es vu ?

 

Ils s'la jouent cools,

 

pourtant z'ont l'air

 

d'avoir les boules.

 

R'gardent jamais en l'air

 

On se demande,

 

Quand on les croise

 

S'ils nous entendent.

 

J'leur cherche pas noise

 

Mais j'voudrais pas

 

êt' responsable

 

Quand r'garderont pas,

 

Sauf leur i-phone,

 

et qu'moi pôv conne,

 

c'est Inévitable,

 

J'les écraserai

 

Sans l'faire exprès.

* Jacques Sternberg

mardi, 06 septembre 2011

Un trop grand silence me paraît aussi lourd de menaces qu'une explosion de cris inutiles*

MANIFESTATION DE JOIE - PHILIPPE GELÜCK

Je vais finir par devoir arrêter ce blog. J'aimerais trouver un sujet de note qui soit sinistre ou révolté quant à ma rentrée, mais, vraiment, j'ai beau chercher, je ne vois pas. Déjà 5 heures face aux élèves, 4 jours devant mon emploi du temps, et TOUT-VA-BIEN ! Mais vous, si je ne parle que de mon bonheur, et de ce qui me comble de plaisir, comme dans la note précédente, vous ne venez plus lire, ou bien, vous ne commentez même pas.

Je sais ! Je vais faire une note sur le fait qu'il est inadmissible que vous ne fassiez plus vivre ce blog !!!!

* Sophocle

mercredi, 10 août 2011

J'ouvrirai une école de vie intérieure, et j'écrirai sur la porte : école d'art.*

De retour pour trois jours avant de repartir, je lis un peu les infos. Et puis évidemment, je m'intéresse à ce qui touche à l'éducation nationale. Depuis 2008, dans la circulaire de rentrée ministérielle, l'accent est mis sur la lutte contre l'homophobie. En toute logique, les programmes évoluent. L'homosexualité n'est plus un tabou. Mais les réactions montrent que la partie n'est pas gagnée. Ce ne sont j'espère que les derniers soubresauts de convictions arriérées. L'ignorance en est la cause, espérons-le. Et si l'école persévère dans son rôle d'informatrice, les générations à venir seront peut-être moins homophobes.

http://www.liberation.fr/societe/01012353222-l-homosexual...

*Max Jacob

lundi, 20 juin 2011

Police : a toujours tort.*

Bon, je résume. y'en a des qui se sont fait arrêter pour avoir chanté "Hécatombe" de Brassens. Pour protester, y'en a ds qui ont été le chanter devant le commissariat. Moralité, arrêtés aussi.

Et pour finir, y'en a qui réagissent et qui propose de le chanter à 18 heures demain pour la fête de la musique.

http://www.lettredesete.fr/index.php/echos/452-hecatombe-...

et aussi là :

https://www.facebook.com/home.php#!/event.php?eid=1751063...

L'objet de cette colère dans la police :

Au marché de Briv'-la-Gaillarde
A propos de bottes d'oignons
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon
A pied, à cheval, en voiture
Les gendarmes mal inspirés
Vinrent pour tenter l'aventure
D'interrompre l'échauffourée

Or, sous tous les cieux sans vergogne
C'est un usag' bien établi
Dès qu'il s'agit d'rosser les cognes
Tout le monde se réconcilie
Ces furies perdant tout' mesure
Se ruèrent sur les guignols
Et donnèrent je vous l'assure
Un spectacle assez croquignol

En voyant ces braves pandores
Etre à deux doigts de succomber
Moi, j'bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées
De la mansarde où je réside
J'exitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides
En criant: "Hip, hip, hip, hourra!"

Frénétiqu' l'un' d'elles attache
Le vieux maréchal des logis
Et lui fait crier: "Mort aux vaches,
Mort aux lois, vive l'anarchie!"
Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu'elle serre comme un étau

La plus grasse de ses femelles
Ouvrant son corsage dilaté
Matraque à grand coup de mamelles
Ceux qui passent à sa portée
Ils tombent, tombent, tombent, tombent
Et s'lon les avis compétents
Il paraît que cette hécatombe
Fut la plus bell' de tous les temps

Jugeant enfin que leurs victimes
Avaient eu leur content de gnons
Ces furies comme outrage ultime
En retournant à leurs oignons
Ces furies à peine si j'ose
Le dire tellement c'est bas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas
Leur auraient mêm' coupé les choses
Par bonheur ils n'en avait pas

Moi, Brassens, j'adore, je ne m'en lasse pas, à toutes les heures du jour et de la nuit, vous pouvez m'en faire écouter, je chante avec lui, et me régale de ses mots ou de la manière dont il chantait ceux des autres.


*Gustave Flaubert

mercredi, 08 juin 2011

Tant qu'une seule femme sur la planète subira les effets du sexisme, la lutte des femmes sera légitime, et le féminisme nécessaire.*

NE SIGNEZ PAS !!!

 

vive la vie,blog de femme,femme,femmes,sexisme,educnat-ras-le-bol

  

vive la vie,blog de femme,femme,femmes,sexisme,educnat-ras-le-bol

D'ailleurs, un sexisme pareil ça donne pas envie. Edit 9 juin, 8h55: J'ai retrouvé deux photos, sur un forum. http://www.neoprofs.org/t34080p15-laura-a-trouve-le-poste...

Et pour ceux qui penseraient que ce n'est qu'une erreur d'inattention de la part du ministère de l'educnat, je rappelle qu'ils n'en sont pas à leur coup d'essai :

http://whatamidoinghere.hautetfort.com/archive/2007/02/16...

 

*Isabelle Alonso

J'avoue, la citation n'est pas terrible, mais il n'y en a que deux sur Evene sur le "sexisme". Devinez pourquoi !

mardi, 31 mai 2011

Une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi ; mais elle doit être loi parce qu'elle est juste.*

Je ne suis pas assez vieille pour avoir connu cette pub là.

Mais je me souviens quand même du cow-boy Marlboro. Il était présent sur les 4èmes de couv' de tous les magazines que lisait mon père.

En Finlande, ils ont interdit les pubs pour les cigarettes dès 1976. Et ils sont encore en train de renforcer leurs lois. Il ne sera plus possible de fumer dans sa voiture si un mineur s'y trouve. Je suppose que l'étape suivante sera la maison.

Il est vrai que c'est dangereux, les clopes, ça tue. Et les Finlandais s'en sont aperçus plus vite que nous. Et comme la vie de leurs concitoyens a une valeur inestimable pour eux, ils autorisent ça :

 

Edit 23:16 : Je change d'image pour que Zapette comprenne mieux.

Ce dessin vient de ce blog : http://www.planete-puce.com/

D'après wikipedia, l'Institut des hautes études internationales à Genève revendique qu'il ya quelques 3 millions d'armes à feu en Finlande, c'est à dire 56 pour 100 citoyens. Remarquez, les chiffres des suicides par armes à feu chez les jeunes sont encore plus élevés en Suisse qu'en Finlande.

*Montesquieu

dimanche, 29 mai 2011

C'est au moment de payer ses impôts qu'on s'aperçoit qu'on n'a pas les moyens de s'offrir l'argent que l'on gagne.*

Une autre question !

Quelle est la première phrase que vous avez prononcée ce matin, après le petit-déjeuner?

Indiquez la date et l'heure où vous l'avez dite, puis citez votre phrase.

Moi, c'était aujourd'hui, dimanche 29 mai, à 12 h 40.

"Excuse-moi, je suis un peu en retard, mais je suis allée poster mes impôts."

 

*Frédéric Dard

mercredi, 25 mai 2011

En vouloir à sa mère n'est qu'une façon négative de s'accrocher à elle, toujours.*

La fête des mères me fait chier.

Mais toutes choses bien considérées, elle me fait aussi faire des économies.

*Nancy friday

 

mardi, 17 mai 2011

"Toutes les civilisations qui ont reconnu et justifié l'homosexualité comme un mode de vie normal ont connu la décadence." *

La journée est presque finie, vous allez donc pouvoir recommencer à être homophobes demain !

Evidemment je ne m'adresse pas à mes lecteurs habituels, mais à ceux qui arriveraient ici par hasard, parce qu'ils auraient entendu parler de cette journée, et n'auraient aucune idée de ce qu'elle signifie.

L'homophobie n'est pas une maladie non plus d'ailleurs. Il suffit en effet de ne pas vouloir en souffrir pour arrêter de dire des conneries ou d'avoir des préjugés stupides !

http://www.homophobie.org/default.aspx?scheme=3155

 


Monis (feat. Philippe Arino) - Lettre Ouverte par monis-officiel

*Christine Boutin

Pour en lire encore plus des comme ça, allez LA.

dimanche, 15 mai 2011

Il vaut mieux qu'il pleuve un jour comme aujourd'hui, plutôt qu'un jour où il fait beau.*

Veni, vidi, victa sum.

Je ne suis pas trop sûre de mon latin... Mais bon, pour résumer la journée : Lever à 5 h 40 après une insomnie manifeste et funeste. Un peu mal à la tête. Ibuprofène. Au radar, petit-déjeuner, douche, voiture, installation. Pas trop mal réussie. Achat de petits pains pour tout le monde pour tenir le choc. Pas de doute, il fait froid. Peu de gens. Des autochtones surtout. Nous sommes à la campagne. Ah ! la campagne ! En face de nous, une maison à vendre, pas de risque que nous devenions propriétaires. Il n'y a même plus de boulangerie, les petits pains étaient industriels et venus d'un supermarché ! 8 h 30. Première pause pipi. Il fait froid. Ah ! j'ai vendu une petite carafe. 50 centimes. De plus en plus mal à la tête. 9 h 00, il pleut. Il fait toujours froid. Je me suis toujours dit qu'une brocante devait être un plaisir. Toutes les mauvaises choses ayant une fin, nous décidons de remballer. Zomig. Quelques voyages à brouette jusqu'à la voiture. Il ne pleut plus. A 10 h 30 nous sommes chez nous. Dans ma tête, plus trop mal, mais ça tourne, ça tangue. Position allongée d'urgence. Je ferme les yeux. Dehors, il pleut des cordes. Il est 11 h 00. Je les rouvre, il est 15 h 00. Des cerises sonnent à la porte ! Nous mangeons au soleil.

101_9274.JPG

101_9276.JPG

101_9275.JPG

Programme de fin de journée : une note, vite ! Et mes évaluations. 68 enregistrements de voix adolescentes m'attendent.

*Pierre Dac

mardi, 03 mai 2011

La liberté est une sensation. On peut parfois l'atteindre, enfermé dans une cage comme un oiseau.*

Si vous êtes allergiques aux notes qui parlent de l'educnat, contentez-vous de regarder l'image.

Il continue de faire beau comme jamais il a fait beau un printemps sur Maville. Je ne demande pas grand chose pour me sentir heureuse. Pouvoir profiter du mardi après-midi et du mercredi après-midi où je ne travaille pas pour corriger mes copies sur ma terrasse en jetant négligeamment un regard distrait sur mon beau mobile. Cela ne coûte rien ni à l'éducation nationale, ni à la sécu, et cela me rend plus efficace et moins prompte à l'utilisation des anti-dépresseurs.

Mais mon Ypéhaire en a décidé autrement. Aujourd'hui je serai de 9 heures à... ?h30 dans une salle sinistre du rectorat à corriger les certifications des élèves des classes européennes. Elèves que je n'ai pas en cours, mais qui, tout en bénéficiant gratuitement de mes services, privent MES élèves de leurs heures de cours et d'un délai d'attente décent avant de récupérer leurs copies. Vous me direz, une journée, ce n'est pas grand-chose. Mais ça recommence demain. Et jeudi. Là, je suis convoquée du mercredi 9 h 00 au Jeudi 18 h 00. Ah bon ! Je dors sur place ???? Cette fois, pour aller interroger les candidats libres au BTS ainsi que ceux qui ont suivi les cours des boîtes privées. Super ! Non seulement j'ai dû organiser les épreuves de mes propres étudiants (mes autres élèves ont également déjà perdu qq heures de cours) mais je vais maintenant faire le boulot des profs  du privé !

La vie est vraiment belle dans l'educnat. En tout, cas soyez sereins, le gouvernement sait effectivement limiter les dépenses. Mais plutôt que de faire croire qu'il rallonge l'année scolaire, il devrait informer le public qu'il prive les élèves de cours dès le 3 mai.

Une note inintéressante, mais qui m'a fait du bien en ce mardi matin. Un hasard, quand je parle du ministère ? A l'instant où je tape cette note, j'entends les poubelles qui se vident dans la rue.

 

gif animé poubelles014.gif

 

gif animé professeurs008.gif

*Camilo José Cela

mercredi, 30 mars 2011

Un bon traitement contre l'insomnie est de beaucoup dormir.*

 

J'ai des yeux comme ça.

 

Dès 11 h, je baillais comme ça.

 

J'ai dormi comme ça.

 

Et quand enfin j'ai trouvé le sommeil, j'ai fait des cauchemars comme ça.

 

 

Katsuhiro Ōtomo, "Akira" (1982). La destruction de Neo-Tōkyō.

Alors ce soir, je vais essayer de bosser comme ça.

 

 

Louison. http://macawpictures.blogspot.com/

Mais c'est pas gagné !

*W.C. Fields

dimanche, 27 mars 2011

Il est hélas devenu évident aujourd'hui que notre technologie a dépassé notre humanité.*

Pour des raisons de communications urgentes avec l'Australie, on m'a conseillé d'installer Skype. Je comptais bien profiter de ce moyen économique pour téléphoner. C'est vrai, ce n'est pas la porte à côté. Alors, je cherche le site de skype sur le net, je clique, j'installe, tout se passe bien. Sauf que quand je veux me connecter, cela s'avère impossible. Je ne comprends pas pourquoi. Je réitère. Et à chaque fois, la même consigne : Contacter votre administrateur.

En l'occurrence, mon administrateur, c'est moi.

Skype

*Albert Einstein

lundi, 07 mars 2011

Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.*

Demain, c'est la journée de la femme, et le blog h&f a sélectionné trois blogs tenus par des femmes. Pas le mien.

Vivement la journée des homos, comme ça j'aurai peut-être une chance que mon blog soit à la une. Remarquez, je devrais le proposer comme catégorie "VIB", ça serait peut-être accepté, puisque "blog de femme" a été refusé...

Mon humeur de dogue n'a pas été améliorée par le fait qu'une entreprise à qui j'ai confié du fric, m'a envoyé une lettre adressée à "Mademoiselle" Ed. Je l'avais pourtant déjà signalé, ça avait été modifié en Madame... Il va falloir que je réécrive et ils me diront qu'ils ont changé de système informatique, etc. C'est fou comme les ordinateurs sont machos !

Je vais élire trois lieux du web qui partagent mon indignation: (donc, ont raison !)

1. Un blog : http://www.scumgrrrls.org/article97.html

2. Une page facebook qui expliquent à ceux et à celles qui  n'ont pas compris :

http://www.facebook.com/topic.php?uid=29679466651&top...

3. Et un autre blog qui donne plein de références légales.

 http://sapholelire.blog4ever.com/blog/lire-article-465663...

Cool, je vais pouvoir argumenter mon courrier à toutes les administrations qui m'écrivent, à commencer par mon employeur, en argumentant avec des références de textes officiels. Ils adorent ça !

*Rebecca West

mercredi, 02 mars 2011

Plus la terre se peuple plus la vacuité l'envahit.*

Gilet ou pull ? Manteau d'hiver ou veste demi-saison ? Chaussures kickers ou montantes pikolino ?

Voici les trois questions existentielles que je me pose ce matin devant ma lampe de luminothérapie. Pour un peu je vous ferais une note de sossotte, en ce début de mars, juste avant la journée de la femme... Non !!! je n'ai pas le droit !

Une note educnat ne vous ferait sans doute pas plus plaisir. D'ailleurs les concernés (et dans "concernés", il y a "cernés") sont en vacances et loin de se précipiter sur mon blog pour commenter, comme activité principale !

Une note ciné peut-être. Mais je vais encore avoir à argumenter avec Pascale, la mettre de mauvaise humeur. J'ai ADORE le discours d'un roi, tout en finesse, qui montre la famille royale de l'intérieur, et avec émotion et humour. J'ai été un peu plus circonspecte sur un film que j'ai vu en DVD, et c'est sans doute pour ça : Le Garage. J'avoue m'être ennuyée dans la première partie. Mais cela nous a donné à parler à ADMV et moi. Ce regard sur une époque où la solitude et la vacuité de la vie des gens a atteint son paroxysme ne nous a pas vraiment remonté le moral lundi soir mais a alimenté notre conversation pendant près d'une heure. Aucun personnage de ce film n'a de vie intéressante. Ca se passe en Irlande. Est-ce la même chose ici ?

J'aurais pu opter pour une note mécanique. Mais mon garagiste m'a dit qu'on ne réglait plus les voitures pour qu'elles consomment moins. Bon, tant pis, je ne pourrais pas vous parler du moteur de mon bolide, quoi qu'il va quand même regarder les bougies.

Alors, au lieu d'une note passionnante, puisque sujet il n'y a pas finalement, je vais m'en retourner vers mes copies et mon boulot pour lundi. Bonne journée à vous qui menez une vie trépidante où chaque jour vous donne une idée d'article, de débat, de rigolade.

En plus j'ai plus d'appareil photo, et du coup je ne peux pas vous montrer mes derniers croquis. Pourtant la dernière fois c'était un homme ! Qu'en sera-t-il demain ?

 C'est un proverbe irlandais. Je pencherais pour l'idée inverse.

*Robert Marteau

 

samedi, 05 février 2011

LOIS

1. lire cet article : http://www.slate.fr/story/33689/sarkozy-justice-boomerang

Sinon, vous ne comprendrez pas ma note.

2. Si le thème de la justice et l'incompétence manifeste du président de la république ne vous concerne pas, ne pas lire.

3. Si malgré tout ça, Sharko lit cet article (mais non, je ne suis pas mégalo, simplement décomplexée !), qu'il comprenne qu'il est grand temps d'arrêter de s'attaquer à des plus intelligents que lui, car le nombre de cibles est incommensurable, et il finira par perdre.

Ils l'avaient déjà pourtant prévenu il y a un an !

 

mardi, 18 janvier 2011

L'HOMOPHOBIE ORDINAIRE DEMEURE

Ce soir chez Taddéï:

Fabrice Eboué (il parait que c'est un comique) a dit, sans rire, pour commenter la revue de presse à propos du mariage homosexuel, que ce serait dommage parce que "on perdrait le côté festif et rebelle de l'homosexuel."

J'apprends donc que en tombant amoureuse d'une femme, puis en décidant de vivre avec elle, en faisant durer cette vie commune neuf ans, je suis festive et rebelle !

Et ça doit être pour ça que l'on nous refuse les mêmes droits qu'aux hétéros. Qui eux prouvent en baisant avec le sexe opposé qu'ils ne sont ni festifs, ni rebelles.

vanneste encore

http://www.laptiteblan.fr/tag/homophobie

vendredi, 31 décembre 2010

VOEUX

L'ANNEE 2010 N'A PAS ETE TERRIBLE...

ESPERONS QUE 2011 FERA UN EFFORT !

mercredi, 22 décembre 2010

PARCE QUE MOI JE VEUX REPONDRE AUX GENS

@zapette: mais, il ne faut négliger aucune piste !

@Spleen : oui, mais ça n'a pas marché longtemps !

@drôle de princesse : les nobles ont toujours eu le droit d'aller lentement. A bas les privilèges !

@imposture : ah! j'avais pas vu...

Je suis obligée de publier ici les coms qui répondent aux vôtres sur la note précédente...

J'ai perdu bcp de temps ce matin avec ces histoires de coms qui ne voulaient pas se publier. Mais je ne suis pas la seule à avoir des problèmes, plusieurs bloggers en ont parlé sur le blog hautetfort, et la dernière note de ce même blog ne s'affiche pas complètement... Z'ont dû bidouiller.

Ici aussi quelqu'un a bidouillé et depuis, même si c'est plus beau, c'est un sac de noeuds pour modifier le contenu de mes listes. J'ai voulu faire du ménage et depuis c'est un peu le bouzon. Je m'y repencherai, promis.

En plus, j'ai un nouvel ordinateur, et je ne maîtrise pas encore tout de windows 7, qu'est-quand même bien sympa, qui produit des post-its qui salissent pas l'écran avec la colle, et sur lequel j'écris tout ce que je ne dois pas oublier. Mais mon cerveau est dans un tel état que je ne vais bientôt plus avoir de surface disponible (pas dans mon cerveau comme les pôv's qui regardent téhaifun) mais sur mon écran ultra big et moderne que j'ai. Ce qui ne m'empêche pas de boire du coca light, comprenne qui peut.

L'informatique peut être une frustration parfois, mais je n'en suis pas encore à la révolte. Qu'Hautetfort se rassure, je n'espère que des conseils.

 

lundi, 20 décembre 2010

LENTEUR A L'HONNEUR

Je viens de lire sur Libération que la mode était à la lenteur:

http://www.ecrans.fr/En-v-la-du-slow-jeu-en-v-la,11599.html

La neige se charge de nous ralentir, et je ne le regrette pas. Je vais partir un peu plus en avance pour un rendez-vous cet après-midi. Prendre un livre pour patienter dans la salle d'attente d'une médecin que j'aime bien parce qu'elle prend son temps. J'aimerais que le monde du travail s'adapte à ce rythme. Mais je sais que dans 2 semaines je retrouverai ces gens qui envoient des e-mails le lendemain pour une réponse la veille, des élèves qui croient qu'on peut corriger en deux heures ce que 33 élèves ont rédigé en une. Je sais que les rues se rempliront de gens qui s'énervent dans leurs voitures parce que leurs patrons ne tolèrent pas une minute de retard bien que les bouchons, neige ou pas, encombrent la ville de manière notoire et immuable. Les trois personnes pressées qui se sont engagées sur le passage à niveau dans le nord ce matin devaient être pressées... Elles ne le seront plus.

Pour illustrer mon propos, un classique, où même le générique respecte salutairement ce principe de lenteur.