Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 janvier 2012

Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. *

Ca y est, j'ai l'âge des protagonistes des faits-divers, à propos desquels je me disais avant "'tain, les vieux, ils craignent !"

Lisez moi ça. Un mec de 53 ans qui souffrait de solitude appelait 90 fois par jour... La Police !

Faut sacrément être dérangé.

Sinon, comme les vieux, je pars d'une idée pour passer à une autre, parce que je ne me rappelle plus ce que je voulais dire pour développer..

J'ai envie de vous parler d'une perle trouvé dans une copie d'élèves. Mes premières avaient à décrire un produit destiné aux enfants, existant en GB ou aux USA, mais pas en France. Une fille avait choisi une boisson en boîte:

 

Elle avait fait une phrase descriptive, comme le demandait la consigne:

"There's a hollow around the duckling."

Nonobstant le fait que le début est totalement aggrammatical, vu que "hollow" est un adjectif, la fin m'a laissée perplexe. "duckling" veut dire "caneton" !!!

*Devise Shadok.

dimanche, 08 janvier 2012

Le suicide réussi est le seul péché mortel dont on ne puisse pas se confesser. *

En une semaine on en est au troisième suicide d'adolescent (de 12 à 16 ans). Les journalistes stigmatisent facebook (l'un des suicides a eu lieu en direct par webcam interposée sous les yeux de sa copine) ou le collège (une des victimes étaient apparemment harcelée. C'est sûrement vrai, depuis des lustres les collégiens sont tyranniques et cruels.) mais aucun n'évoque le problème des armes à feu trouvées dans la maison familiale par deux fois. A quoi pensent ces pères de famille chasseurs en n'enfermant pas sous triple ou plus fermetures leurs armes, et en apprenant à leurs enfants à les charger ? La gamine de 12 ans l'avait au moins vu faire ! Quant aux balles, elles n'étaient sans doute pas loin du fusil.

L'éducation nationale a sa part de responsabilité dans le malaise de certains élèves, la société de consommation et ultra-technologisée, de plus en plus virtuelle, aussi. Pourvu que l'on apprenne pas que ces jeunes pratiquaient le tir à la carabine à l'UNSS !

*François Cavanna

vendredi, 06 janvier 2012

Même les rencontres de hasard sont dues à des liens noués dans des vies antérieures. *

La semaine dernière, nous étions à Londres. Cela me parait un siècle. J'ai eu une semaine absolument épuisante, et ceusses qui se plaignent encore qu'il n'y a pas de note, je leur mets un pain ! Vous vous rendez compte, ça me rendrait violente. Avant de passer un nouveau weekend sur mes copies, j'ai envie de vous parler des rencontres qu'on a faites à Londres. Hormis les milliers de français qui encombrent cette ville, nous sommes tombés sur:

Nita Maria Schonfeld Resch. DSC00424 - Copie.JPG

 Bill Murray, avec un autre type dedans.

DSC00411 - Copie.JPG

La Reine d'angleterre

DSC00502 - Copie.JPG

 Les Simpsons !

 

DSC00520 - Copie.JPG

 

Et lui ! le plus beau.

DSC00525 - Copie.JPG

Ca vaut le coup, non ? Alors, vous le prenez quand votre billet pour l'eurostar. si vous n'êtes pas prof et pouvez voyager hors zone rouge, y'a des prix !

 

 

 

*Haruki Murakami

 

 

lundi, 02 janvier 2012

Il résultait de ses observations que l'Allemagne est faite pour y voyager, l'Italie pour y séjourner, l'Angleterre pour y penser et la France pour y vivre.*

J'ai de la chance ! Et vous aussi.

Vous avez bien failli ne pas me revoir ici et maintenant. En effet quand on va en Angleterre, puis quand on en revient, sûrement depuis qu'un Belge qui n'avait rien de mieux à faire a créé le buzz en prétendant qu'on pouvait prendre l'Eurostar de Bruxelles à Londres, via Lille, sans montrer une seule fois ses papiers, les contrôles se sont renforcés. En partant on nous a demandé de mettre tous nos objets en métal dans notre bagage à main pour qu'on ne sonne pas sous le portique. ADMV a quand même sonné et du coup a retiré sa ceinture pour la mettre dans le parnier qui passait au détecteur d'objets dangereux.

Au retour, voulant bien faire, on a fait pareil avant même qu'on nous le demande. Et les anglais nous ont même demandé de retirer nos manteaux ! Des fois qu'on ait des boutons métalliques je suppose. On n'a pas sonné. Mais le sac d'ADMV a été mis de côté. On nous a dit d'attendre, comme si on allait se barrer et leur laisser ! C'est là-dedans qu'elle avait mis tout ce qu'elle a de plus précieux. De là à la prendre pour une terroriste.... Une femme l'air aussi aimable que Merkel/Parisot/Morano réunies vidait consciencieusement une valise devant un couple qui se demandait ce qu'il lui arrivait. Quand elle avait rempli une petite cagette en plastique, elle repassait le tout au détecteur (vous savez le truc qui fait passer une radio des poumons à vos bagages). Vu qu'il y avait au moins 5 autres bagages en attente, ça risquait de prendre des plombes. On avait beau avoir démarré la queue pour l'enregistrement à 14h30 pour le train de 15h31, fallait pas pousser. Un autre employé, black, a eu pitié de nous et a interpellé un black aussi, qui semblait inoccupé. Avec un sourire il a annoncé très sérieusement quand même qu'il allait fouiller son sac à dos (on s'en doutait un peu), et lui a demandé d'ouvrir elle-même la fermeture éclair. Mais ensuite, c'est lui qui a tout sorti objet par objet. Et là la geek attitude d'ADMV l'a laissé bouche bée. On a vu sortir : une tablette (mon cadeau de noël pour elle). La dite tablette était emballée dans une feuille de plastique compensé, puis dans une enveloppe à bulles usagée (simple négligence du Père Noël qui n'a pas fourni l'étui, mais qui rendait tout cela suspect aux yeux du douanier). Il l'a comparée à son propre téléphone, lui a demandé de la mettre en marche, l'a montrée à son pote. S'est extasié. On commençait à se marrer. Puis sont venus : deux mp3, un enregistreur, une mini-lampe de bureau led, deux paires d'écouteurs, un téléphone portable, des fils divers et variés, une bombe de produit pour nettoyer les lunettes (il nous a quand même demandé si c'était pour se défendre), la fameuse ceinture, des stylos, et j'en passe sûrement. Comme elle est organisée, chaque objet était dans une petite pochette qu'il a fallu ouvrir. Par je ne sais quel hasard il a raté l'étui à lunettes, métallique lui aussi. Une fois qu'il a eu mis tout dans des cagettes, il en a conclu qu'on n'irait pas en prison pour cette fois, et il a laissé ADMV tout ranger. Bon, au moins, comparé à l'aut' meuf, il était sympa et rigolo. Enfin, dans son genre.

Photo empruntée à : http://www.leblogdelamechante.fr/blog-mode/eurostar-probl... qui faisait il y a 3 ans une note sur un peu le même sujet.

Heureusement qu'elle avait un portable ADMV, elle a pu dépanner des gens qui avaient raté leur train ( peut-être parce qu'ils avaient été fouillés longtemps) et qui ne pouvait pas prévenir leur famille, car une fois qu'on a passé le contrôle sympa et qu'on se retrouve dans le "lounge" (salon...) il n'y a plus aucune cabine. (Peur qu'on communique avec nos complices à l'extérieur???)

Dans l'histoire, j'ai juste regretté de ne pas être palpée par une jolie douanière blonde qui officiait aléatoirement juste après le portique.

Publicité mensongère. Ajoutez une bonne heure pour l'enregistrement et le contrôle douanier !

*Montesquieu

mardi, 27 décembre 2011

Celui qui est lassé de Londres, l'est de la vie, car Londres a tout ce que la vie peut offrir.*

L'année se termine bien. Une crevaison qui a failli allonger d'au moins deux heures un voyage retour de Paris qui en avait déjà pris deux et demie alors que normalement ça n'en prend qu'une et demie. Un évier bouché et un siphon démonté et remonté au moment où j'aurais dû aller chez le garagiste pour qu'il remette ma roue réparée. On espère que demain le voyage se fera sans encombres. En effet, je vous quitte quelques jours. Je repars là où j'aime aller et me sentir chez moi.

Belle fin d'année. Bon début de l'autre. Reposez-vous, prenez des forces et stockez quelques doses de bonne humeur. J'ai comme l'impression que 2012 ne va pas être de la tarte.

*Dr Samuel Johnson

dimanche, 25 décembre 2011

Les rondeurs que vous voyez, je les dois aux spaghetti.*

Je suis d'accord avec Chief Gardener. Donner des cadeaux et en recevoir, c'est sympa. J'adore dénicher l'idée qui fera plaisir, amusera, étonnera et quand on arrive à faire pareil pour moi, c'est super aussi.

J'avais déjà ça dans ma cuisine,

aujourd'hui, j'ai ça :

La mienne est bleue. C'est pas très écolo, ça marche à piles, mais c'est rigolo.

Le repas était bon, le champagne aussi, mais bon, pas tous les jours, ou ma tête va se plaindre ! L'ambiance en tout cas était très chaleureuse. (Je dis ça pour Pascale. Si on ne s'est pas rendormi d'ici là, on ira participer à  l'opération Toiles Enchantées, allez voir les expliqu's chez Pascale.)

*Sophia Loren

 

mercredi, 21 décembre 2011

Une idée c'est comme un pain au chocolat. Il faut la laisser refroidir pour voir si elle est vraiment bonne.*

Certains pensent qu'on est plus en sécurité en province que dans la région parisienne. Légendes urbaines que tout cela. Pour preuve différents braquages qui ont eu lieu ces derniers jours... dans des boulangeries.

, on a quand même volé 60 et 100 euros !

alors qu'ici, on n'a pris que des pains au chocolat.

On ne sait pas s'il s'agit d'une vraie arme dans cas, comme dans l'autre. Mais j'ai entendu une boulangère dire que le voleur de viennoiseries est très poli. C'est déjà ça.

Mais la boulangère, elle, lui avait-elle souri la veille ?

*Serge Uzzan

mardi, 20 décembre 2011

Sans innovation, la stratégie est inutile ; sans stratégie, l'innovation n'a pas de but. *

Déjà deux jours de vacances. A part l'impression que j'ai plein de trucs à faire, mais que je les ai toujours pas faits et que je vais en oublier, mais bon, je suis en vacances, j'ai bien le droit de glander, et bien je pense aussi à ce que je pourrais bien vous raconter dans une note. Alors je lis les brèves. Il y a des titres dont on se remet mal.

"Un chien meurt électrocuté par les illuminations de noël." Qui ne croit toujours pas à la magie de Noël ?

Mais aussi :

"La Poste met en place des boîtes aux lettres "intelligentes"

Celui-ci, il est grave. J'ai lu l'article, c'est pour les gens qu'ont des i-pads (dans "qu'on des i-pads", y'a "des i-pads"). Je ne suis donc pas concernée. Ca va leur dire aux mecs à quelle heure est la levée. Moi, ça me prends un quart de seconde pour le lire sur la boite, eux, il faudra qu'ils "photographient le 'tag' 2D pour savoir si l'heure de levée est dépassée et obtenir des informations sur les heures de levée des autres boîtes situées à proximité" ou toute information utile sur le quartier (coiffeur le plus proche, etc). Pour les appareils équipés d'une puce NFC, il suffit de les passer à proximité de la boîte pour obtenir les informations."

Incroyable ! Le mec il a une lettre à poster (déjà, s'il en est à l'i-pad pour savoir l'heure de la levée, le mec, il envoie plus de lettre. Il a plus de stylo.) et d'un coup en passant, non seulement il s'aperçoit qu'il a raté la levée, mais en plus son i-pad lui dit d'aller chez le coiffeur, le pourcentage de chauves dans le quartier, et le nombre de flics au mètre carré. Il avait rien demandé, mais il va perdre une heure chez le coiffeur et une journée en garde à vue, à se faire des cheveux !

*John KAO

 

lundi, 19 décembre 2011

Ballotté, manipulé, automatisé, l'homme perd peu à peu la notion de son être*

Les morts se suivent et ne se ressemblent pas. Hier Vaclav Havel.

La veille, mais on ne le savait pas, le "Cher Leader" de la Corée du Nord.

A ne pas confondre avec les "Cheer leaders" !

Le monde change. Mais là encore, ce qui va suivre n'est pas forcément mieux.

A propos des photos : dans un cas comme dans l'autre, c'est une émotion forcée.

*Vaclav Havel

dimanche, 18 décembre 2011

Si éclairants soient les grands textes, ils donnent moins de lumière que les premiers flocons de neige*

IL NEIGE

DSC00360.JPG

Cliquez sur le lien suivant, et écoutez la chanson 14.

 http://www.deezer.com/fr/music/gilbert-laffaille/piano-vo...

Le jour se lève, la place est vide,
le ciel est noir mais tout est blanc,
sur le Musée des Invalides
et la Fontaine des Innocents

Il neige

Sur les trottoirs, les caniveaux,
les tickets bleus des cinémas,
le Normandie, l'Eldorado,
les esquimaux, les papiers gras,

Il neige

De la terrasse de l'Univers
au Grand Hôtel des voyageurs,
du Moulin Rouge au Sacré-Coeur,
comme dans les bulles d'une boule de verre,

Il neige

Le temps se fige, plus rien ne bouge,
Rue d'Aboukir, rue du Ranelagh,
sur le pavé des banlieues rouges,
les vieux sommiers des terrains vagues,

Il neige

Sur les péniches au bord de l'eau,
les tôles rouillées, les wagons noirs,
sur le charbon des entrepôts,
le sang gelé des abattoirs,

Il neige

Comme un prélude, un long silence,
de Notre-Dame aux Blancs-Manteaux,
sur les buildings de la Défense,
les fausses ruines du Parc Monceau,

Il neige

Il neige mais Paris dort encore,
de l'Etoile au Jardin des Plantes,
dans la Galerie des dinosaures,
à côté des cristaux qui chantent,

Il neige

Sur le Musée Carnavalet,
l'aquarium du Trocadéro,
la Gare du Nord, le Grand Palais
et les deux ours blancs du Zoo,

Il neige

Paroles et Musique: Gilbert Laffaille
Poème à relire dans A Hauteur de Paris, un livre regroupant des photos de Marcel Bovis accompagnées de nombreux textes poétiques.
(Ed. Lamartinière)
 
* Christian Bobin

samedi, 17 décembre 2011

Si j'avais su que les jeunes pouvaient mourir, je n'aurais jamais aimé personne.*

Elle avait 70 ans. Ce n'est pas si vieux. Mais quand on est fatigué, malade, ça peut l'être. En tout cas pour tout le bonheur qu'elle m'a apporté et à bien d'autres, Hommage.

*Cesaria Evora

vendredi, 16 décembre 2011

Biscuit : 10 synonymes. boudoir, céramique, cracker, gâteau, gaufrette, pâtisserie, petit, porcelaine, sablé, tuile.

Hier j'avais grève. Je suis contre le fait qu'ils veuillent remplacer les profs râleurs mais qui veulent éduquer les gosses malgré eux, par des larves obéissantes qui n'en auront rien à foutre des gosses mais appliqueront servilement les textes, et ne refuseront pas les heures sup's.

Le matin, j'étais à la manif. On a été accueillis par les flics devant le rectorat. C'est bien connu que les profs sont des casseurs. Nous comme des cons on avait poliment demandé à ce que le recteur reçoive une délégation. La prochaine fois on ira emprunter des kalachnikovs à Marseille. Au moins les flics ne seront pas venus pour rien.

A midi je suis rentrée frigorifiée, et j'ai entendu Elise Lucet sur France 2 commenter l'actualité brûlante, avec une passion et un enthousiasme impressionnants. Non, pas la grève des profs, (ça va pas la tête !), mais...... le vent ! C'est vrai, c'est neuf, ça va changer la face du  monde, ca fait réfléchir les téléspectateurs, on leur en vend, ils en redemandent, du vent !!! Mais là pour une fois la tempête a un nom de mec. Et puis l'Elise Lucet, ça lui secoue l'accent tonique encore plus que d'habitude ce sujet hautement politique.

L'après-midi, j'aurais pu corriger des copies pour les rendre aujourd'hui, ranger le sous-sol ou taper les appréciations de ma proviseure adjointe sur le logiciel de bulletins. Mais tout cela m'a fait sombrement chier d'avance, et j'ai préféré fabriquer des biscuits anglais à base de golden syrup, vu que j'en avais fait une description alléchante à mes élèves de seconde, qui sont une classe vraiment sympa. J'en ai fait 43 (ils sont 32), et ce matin, on a joué à motus. Ils ont tous eu un biscuit d'abord, puis, à chaque mot trouvé ils gagnaient au choix un biscuit ou un bonbon. Ben y'en a, ils ont préféré les biscuits ! On s'est marré comme jamais je ne m'étais marré un jour de noël depuis que je suis en lycée. Pas blasés, heureux, disant merci... Une classe exceptionnelle vraiment. DSC00358.JPGDSC00359.JPG

 La grève, c'est bien.

 

 

mardi, 13 décembre 2011

L'exagération est le mensonge des honnêtes gens.*

Aujourd'hui c'était le repas de noël. Dans un établissement scolaire, c'est toujours un moment fort. On a même droit à la première heure de l'après-midi (de 13 h à 14 h) libérée. Ca ne changeait rien pour moi, je ne travaille jamais à cette heure-là. Mais ça a donné un repas tranquile, et un café convivial. Cette humeur de sérénité a fortement contrasté avec ce que j'ai lu sur yahoo actualités en rentrant.

Imaginez, un mec, qui a une mère. Il ne doit pas particulièrement l'aimer. Il a un boulot, mais il ne l'aime pas particulièrement non plus. La mère, qui ne se pose pas de question particulière sur ses relations avec son fils, ouvre le journal local, et lit avec un étonnement, disons, effaré, (c'est possible, ça, les profs de français ?), sa propre rubrique nécrologique !

Son nom, son âge, l'heure et la date de son enterrement !!!

Ca lui a sûrement filé un choc, mais elle a survécu. Assez pour aller au siège du journal et apprendre que c'était son propre fils qui avait payé pour publier l'avis de décès. Renseignements pris, il avait besoin d'un jour de congé, avait prétexté le décès de sa mère, et pour être crédible, avait fait publier l'avis.

L'article dit qu'il a été licencié. Il ne dit pas si sa mère l'a renié. Au minimum, j'espère qu'elle l'a rayé de son testament. Ca va lui faire des vacances à cette dame de ne plus voir son fiston.

 

Vous n'avez pas d'inquiétude à avoir. Dans l'educnat, le décès des cop(a)in(e)s de blogs, ça compte pas comme excuse d'absence.

 

* Joseph de Maistre

samedi, 10 décembre 2011

Le pauvre mange de la viande quand il se mord la langue*

Hier soir j'avais ma réunion de parents. 30 entretiens non stop entre 16 h 15 et 21 h 30. Je leur accorde donc en moyenne plus de 10 minutes. Bien que longue, la soirée fut plutôt agréable pour une fois, car j'avais surtout des compliments à faire. Je râle quand ça ne va pas, mais là, je dois dire, je vis une année plaisante, et je le dis ! A discuter avec les parents et les élèves je suis repartie chez moi en me disant que l'essentiel était de se fixer des objectifs atteignables.

C'est sans doute ce que s'est dit Paul Mc Cartney qui, selon la revue Esprit Yoga (n°1 d'avril-mai 2011), revue par ailleurs très intéressante et pleine d'enseignements à laquelle ADMV nous a abonnées, l'ex-beatles végétarien, donc, a "prôné en Inde.... une journée SANS VIANDE !"

Cela me parait tout à fait réalisable à grande échelle pour les indiens. A peu près comme une journée SANS INTELLIGENCE en France.

*Proverbe brésilien

Et comme dirait Pascale, n'oubliez pas le jeu ici !

mardi, 06 décembre 2011

Bouche doucereuse, pensée tortueuse. *

 

Ils ont des sales gueules. C'est leur point commun. Du coup, je vous montre leurs bouches, car je suis polie. Saurez-vous les reconnaitre? Je vous préviens, ni leur photo en entier, ni leurs noms n'apparaitront sur cette note. Il vous faudra lire les commentaires.                                                  1

Triste sire, qui n'aime pas les auvergnats, trouvé par Breiz'h

jeu bouche 1.jpg

2

jeu bouche 4.jpgvive la vie,blog de femme,femme,femmes,jeu,sales gueules,gueules de cons,laideur

Ca vous aide ????

 

 

3

L'abominable Proutine, trouvé par Pascale.

jeu bouche 5.jpg

4

Triste sire qui n'aime pas les étrangers trop nombreux, trouvé par Breizh'

jeu bouche 6.jpg

5

Triste connard despotique et arriviste qui a lancé la destruction de l'éducation nationale, facilement trouvé par Spleen !

jeu bouche2.jpg

6

jeu bouche3.jpgvive la vie,blog de femme,femme,femmes,jeu,sales gueules,gueules de cons,laideur

Et ça ???

 

A gagner, un sourire que je vous ferai volontiers, tant que l'on arrivera à ne pas laisser ces gens-là trop sévir. (Du coup, pas sûr que vous l'ayiez tout de suite, mon sourire !)

La politique n'est pas à tous leur occupation première, mais ils en ont tous fait, ou malheureusement en font encore.

Celui que je déteste le plus personnellement est le n°5, mais les plus dangereux et nuisibles en ce moment sont je crois le 1, le 3 et le 4. Le 6 est surtout très con et malhonnête, mais tellement bête qu'il n'ira pas bien loin, et le 2 est surtout ridicule.

Indice du jeudi : l'un d'entre eux n'est pas français.

 Voilà, y'a des indices pour les deux derniers à trouver !

*Proverbe afghan

 

vendredi, 02 décembre 2011

Quand on va dans un bureau de poste et qu'on voit comment les employés des PTT manipulent les colis, on comprend mieux pourquoi le père Noël tient à apporter ses cadeaux lui-même.*

Depuis deux ou trois jours, c'est comme une explosion, une pandémie soudaine. Des tas de copines, cousines, collègues, bloggeuses se mettent à parler de leurs jolis et mignons calendriers de l'avent, de cette période enchanteresse et pleine de douceur. Moi, j'aime bien Noël. Mais, bizarrement, surtout depuis que je n'ai plus de famille. Je me fais une bonne petite bouffe sans la foule, avec qui je veux, pas d'obligation. Et je fais des cadeaux à qui je veux aussi. Je ne me prends pas la tête avec ça. Personne ne sera jaloux de personne, il n'y aura pas de cadeaux communs avec la poire de service qui s'en charge, et le radin de service qui ne paye jamais sa part, ni le cadeau qu'on fait pour la cinquième fois, parce qu'on en fait tant qu'on oublie. Noël, comme ça, peinardes toutes les deux, c'est cool ! Les bons sentiments, les gosses, on s'en passe. Très bien, je vous assure.

Mais eux aussi se passeraient bien de Noël. La preuve en images:

Cliquez sur mon beau gif !

*Antoine Chuquet

jeudi, 01 décembre 2011

PARCE QU'IL Y A URGENCE

 
 
Pour tout savoir sur le SIDACTION cliquez sur l'affiche
 ci-dessous !
 
 
 

mercredi, 30 novembre 2011

A chaque fois que vous vous retrouvez du côté de la majorité, il est temps de faire une pause et de réfléchir.*

Aujourd'hui Gougueule rend hommage à un type que j'adore. C'est celui qui est à l'origine de mon intérêt pour l'histoire des USA, mais aussi pour la littérature américaine. Tout a commencé avec ces deux-là:

Je ne les voyais qu'en noir et blanc, mais quel bonheur ! Ensuite j'ai lu leurs aventures, en français. Puis en anglais. Toujours du bonheur.

Et elle ! Le sex-symbol de mes années de primaire:

Je comprenais que Tom fasse les pires bêtises rien que pour lui plaire, ou la sauver.

Alors, moi aussi, je dis Merci Monsieur Mark Twain !

Mais je suis très émue aussi, parce que cette photo, je l'ai trouvée sur le blog de Marc di Napoli, tout simplement l'acteur qui jouait Huck ! Il est devenu artiste, à plus d'un titre, et son blog a l'air de valoir la visite. Cliquez !

*Mark Twain

samedi, 26 novembre 2011

Tout bruit écouté longtemps devient une voix.*

Times are changing !

Vous vous souvenez de ces concerts où d'un seul coup, sans qu'on ait à nous donner le signal, le public se remplissait d'émotion, et les briquets s'allumaient, longtemps, à s'en brûler les doigts ?

Aujourd'hui les lois anti-tabac, les nouvelles technologies ont donné ça:

 

Vous avez la même chose avec un meilleur son ici : http://uk.omg.yahoo.com/gossip/110--pop/adele-exclusive-l...

Mais je ne savais pas l'intégrer...

Adèle, j'aime bien. Y'en a pas tant que ça que j'apprécie dans les chanteurs actuels, enfin, je devrais dire que je distingue des autres, alors j'ai envie d'en parler. Néanmoins, j'aime mieux quand elle chante que quand elle parle.

*Victor Hugo

vendredi, 25 novembre 2011

La photographie n'a de sens que si elle épuise toutes les images possibles." *

POUR PASCALE !

DSC00343.JPG

Et pour les autres:

DSC00334.JPG

Cartes postales d'automne. Elles ne se ramassent pas à la pelle dans la boîte aux lettres, mais elles font plaisir. Alors je renvoie en retour ce qui fait mon quotidien de novembre. Cette semaine un élève (de S) a mis en doute le fait que Faulkner ait pu être un écrivain, puisqu'il avait reçu un prix Nobel. Et une mère d'élève a trouvé qu'on pourrait quand même organiser un voyage en Angleterre, parce que pour les parents ça demandait beaucoup de travail de le faire eux-mêmes. Heureusement, je fais du qi gong, je reste zen, et je souris en lisant mon courrier.

*Italo Calvino

jeudi, 24 novembre 2011

L'homme est bête sans argent. *

"Aux Etats-Unis, des lycées payent leurs élèves à chaque bonne note !"

Je ne sais pas si ça marche, mais j'ai une idée qui marcherait sans doute encore mieux:

Je propose qu'on fasse payer les élèves qui ne réussissent pas. Je suis sûre qu'il n'y aurait plus autant de devoirs non rendus ou même de retards ! Je suis étonnée que Châtel n'y ait pas encore pensé.

*Jules Mazarin

 

mercredi, 23 novembre 2011

"une femme qui n'abdiqua jamais ses valeurs et poursuivi (sic) jusqu'au bout de ses forces les combats qu'elle jugeait justes." ou encore "elle su faire preuve d'une indépendance d'esprit, d'une volonté et d'une dignité exceptionnelle (sic)".*

*Communiqué officiel de l'Elysée...

lundi, 21 novembre 2011

« Trop loin à l'est, c'est l'ouest. »*

Bon, je trouve que même si les compétiteurs n'ont pas été très nombreux, vous avez frôlé la bonne réponse. Je vous la donne. Samedi après-midi, ADMV et moi, nous avons participé à un stage de de Massage Qi Gong. Ce n'était donc pas un salon, et nous n'étions pas que toutes les deux.

Les 8 stagiaires étaient à  l'heure et nous avons commencé le stage à 14 h 30. Pendant trois quarts d'heure nous avons d'abord eu des explications théoriques sur la médecine chinoise et sur les différentes techniques existantes, dont les massages. Tout cela en buvant le thé. Puis, nous sommes sortis et sommes allés dans le parc en face faire une heure de qi gong pour faire circuler notre énergie et être dans les meilleures conditions pour donner ou/et recevoir les massages.

Puis nous sommes retournés à l'intérieur et avons pratiqué plusieurs gestes de massages sur nos partenaires. Cela n'avait rien de sexuel, nous restions habillés d'ailleurs, car l'énergie n'est pas arrêtée par les vêtements. Mais évidemment un des deux hommes présent y est allé de sa petite plaisanterie " C'est mieux de faire ça en couple  !" C'est d'ailleurs le même stagiaire qui a encore plaisanté, il était vraiment désopilant, "C'est 50 euros!" Nous avions payé pour faire ce stage, mais beaucoup moins cher que ça !

Plaisanterie mise à part, ces massages ont été très bénéfiques et actifs. Le soir nous étions épuisées, mais le lendemain matin, nous nous sommes réveillées dans une forme olympique. Je me sentais dynamique, optimiste et prête à dévorer mon dimanche, comme je ne l'ai pas été depuis des semaines !

Toutes les autres phrases de ma note précédente doivent sûrement prendre un sens à présent sauf peut-être : "Vous voulez savoir pourquoi j'ai une femme nue dans mon bureau ? " En fait, le prof nous a expliqué qu'à une époque dont je ne connais pas la date, la civilisation chinoise était devenue très pudibonde, et surtout très mysogyne je trouve, et les femmes n'avaient plus le droit de se déshabiller devant leur médecin, ni lui de les toucher, même habillées. Donc le médecin avait dans son cabinet une petite statuette représentant une femme nue allongée, et la patiente devait se contenter de montrer sur cette statuette l'endroit où elle avait mal !

Notre prof pratique aussi la médecine chinoise et a dans son cabinet un tas d'objets magnifiques et anciens.

J'espère que vous n'êtes pas déçus. Bravo à Zapette et Axel qui "chauffaient" avec leurs réponses.

*Lao Tseu

Et à Imposture pour son imagination !

samedi, 19 novembre 2011

J’aime être la bonne personne au mauvais endroit et la mauvaise personne au bon endroit. *

Je ne peux pas résister à un petit jeu que j'aime bien.

Cet après-midi, j'ai entendu prononcer ces phrases-là.

"Ca fait mal ! - Et après on fait quoi ? - J'appuie assez fort, là ? - Non, plus bas. - En tournant ! - Vous voulez une tasse de thé ? - Vous voulez savoir pourquoi j'ai une femme nue dans mon bureau ? - T'as pas les doigts assez écartés. - C'est mieux de faire ça en couple - Mettez vos chaussures, on va dehors. - Pousse le tabouret s'il-te-plait. - Aïe !!! - Non, les deux oreilles en même temps. - Hmm ! là, c'est bon. - C'est 50 euros. - avec le pouce aussi ?"

J'étais où, dites donc ?

*Andy Warhol

vendredi, 18 novembre 2011

La société est bien foutue. Ils mettent des uniformes aux connards pour qu'on puisse les reconnaître.*

Y'a encore un réac de l'U Aime Pet, qui nous a sorti une idée nouvelle qu'on l'entend tous les ans depuis 28 ans que je bosse : Et si pour régler tous les problèmes de l'educnat, on imposait l'uniforme !

Un de mes jeunes collègues qui a vécu ses premières années Outre-Manche n'était pas "si contre que ça". Pourtant il était d'accord qu'un uniforme, son plus gros défaut, c'est que ça coûte cher. Tous les anglais vous le diront. Donc celui du petit pauvre se repassera de frère à frère ou à cousin et sera bien plus usé que celui du riche. Et y'en aura pas en solde chez kiabi.

Pour ma part je trouve surtout aberrant d'aller chercher à copier des modèles chez les voisins européens, en essayant de les plaquer chez nous, sans que rien dans notre culture ne nous y prépare. Ils le font déjà avec la pédagogie, et ça ne marche pas.

Si on "réintroduisait" quelque chose, ce serait la blouse. Ca, ça a déjà existé à l'école publique. Mais pas l'uniforme. Et puis c'est pas cher, c'est moche à souhait quand même, ça plairait bien aux fachos aussi, pour pas un rond.

Ma blouse d'école préférée, elle était à petits carreaux rouge et blanc. Un pur bonheur. En 1973 quand je suis entrée en seconde il y avait encore un lycée qui imposait blouse bleue une semaine, beige l'autre ! Ca n'empêchait pas mes copines de la rouler dans le cartable, leur blouse, pour sécher les cours.

Ils n'ont vraiment pas mieux à faire tous ces cons de droite que de vider le cerveau de leurs électeurs à coups de propositions usées qui sentent la naphtaline ?

Preuve que ce n'est pas une première, cette note est parue en janvier 2009!

Et, je ne suis pas la seule à penser comme moi !!!!

http://www.rue89.com/2011/11/17/luniforme-sen-fout-quelle...

*Albert Dupontel, dans Bernie.