Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 septembre 2013

Etes-vous fondus d'architecture ?

Première semaine. OK.

Un emploi du temps quasi-identique à celui de l'an dernier, avec moins de "trous". Et un vendredi qui du coup s'arrête à 11 heures. Ce qui m'a permis d'aller manger en terrasse avec ADMV, profitant du dernier jour de soleil annoncé sur notre belle région.

Des élèves plutôt sympas, même s'il a fallu que je gueule un peu pendant la passation des évaluations diagnostiques de secondes. A la sortie de classe, tous les gros rouleurs de mécaniques ont donné du "Au revoir Madame" à tour de langue, pensant sûrement intérieurement : "pourvu qu'on soit dans un autre groupe, plutôt qu'avec cette vieille chouette." Je m'en fous, j'ai eu la paix 45 minutes sur 55 et si je les revois, je pense que ça continuera. 

Ah, que vieillir a du bon parfois.

Avec les BTS, c'est cool, comme d'hab'. On a fait une activité assez vivante et réussie (si je ne me lance pas de fleurs, qui le fera ?) sur un article traitant du fameux gratte-ciel en construction à Londres qui, à cause des miroirs concaves qui recouvrent ses murs, produit une chaleur suffisante pour faire cuire un œuf au plat sur le trottoir d'en face !

 

Un weekend cool en perspective avec un apéro dînatoire samedi soir et rien d'organisé à part ça, mais la grande liberté de ne rien faire, ou presque. J'ai vraiment la frite, même si en temps normal j'essaye de ne pas en abuser (des frites). Et ADMV s'est redressée et marche presque normalement, mais encore avec une ceinture dorsale.

dimanche, 01 septembre 2013

Ces phrases qui nous dopent.

Deux petites phrases qui mettent de bonne humeur, juste avant la rentrée.

Entendue au journal régional le samedi 31 août:

"Ce pommiculteur bichonne ses rubinettes."

La jeune journaliste qui commentait le reportage n'a pas éclaté de rire, je me demande s'il en était de même pour celui qui avait rédigé le prompteur...

Ce matin, soleil, enfin ! Et un petit déj calme avant de partir au marché à vélo, en buvant du café dans une mug :

"Reste calme et carillonne !"

 

pomme.JPG

samedi, 31 août 2013

Galimatias de rentrée *

Ca y est !!! dans trois jours les mômes rebossent retournent à l'école ! D'autres vont donc être soulagés, mais moi, je vais les retrouver, vos gosses qui ont passé un mois et demi (deux s'ils n'avaient pas d'examens) à glander, désobéir, sortir tous les jours (ma coiffeuse vient de me le raconter !), manger n'importe quoi et surtout des merdes qui rendent hyperactif et surtout ne rien réviser. Je ne peux pas leur en vouloir, je n'ai pas fait grand chose non plus. J'ai quand même fait les grandes lignes de ma progression en seconde. Mieux que les autres années, donc. Mais j'ai dû, au lieu de préparer mes cahiers, me plonger dans des docs audio pour prévoir pour le bac, etc, m'occuper d'ADMV. Des soucis récents ont provoqué chez elle un lumbago que vous pouvez même pas imaginer. Du coup, je marche, je me penche, je conduis et je bouge, pour deux. Mais c'est plus important que le bahut et ça me donne une belle excuse lundi pour dire aux collègues, lors de la première concertation, "ah non, moi j'ai rien préparé, j'ai pas eu le temps". Je sais qu'on commence la journée de prérentrée par un café qu'à midi il y a un apéro-brunch. Le reste, je ne m'en souviens plus. Çà devait être sans importance ! Mon super-gentil voisin m'a apporté une nouvelle fournée de tomates, du coup ce soir on va manger du gaspacho. Vous voyez, malgré le ciel gris qui s’incruste aujourd'hui par chez nous, j'ai le moral. Faut dire qu'hier j'ai reçu un cadeau surprise, un beau livre au titre absolument adapté à ma vie du moment : Canada ! (Thank you Pascale !) Bon repos à toi, ma lectrice et commentatrice fidèle, et bonne reprise aux autres !


 

tomates.gif

 

*http://fr.wiktionary.org/wiki/galimatias

lundi, 26 août 2013

Portraits divers en été

Chez nos cousins québécois les chevaux sont à l'honneur, surtout dans l'art. Est-ce que ceux-là vous parlent ?

DSC04462.JPG

DSC04911.JPG

DSC04916.JPG

DSC04950.JPG

Le Québec est fier d'encourager l'immigration. Et ça marche ! A chaque fois qu'une maison est à louer ou à vendre un panneau est en évidence avec la photo de l'agent immobilier, censée nous donner confiance. (Ca ça marcherait moins à mon avis...). Ce qui m'a frappée, c'est qu'ils ressemblaient tous à des gens qui pourraient être les enfants de personnages plus ou moins médiatiques en France. Pour exemple, le fils présumé de Didier Bourdon.

DSC05445.JPG


Mais nous avons également vu les potentiels rejetons de Beccaro et Chantal Lauby ! 

jeudi, 22 août 2013

Vieillir, c’est savoir perdre. *

En partant pour le Québec, j'ai perdu ma veste et mes clés à l'aéroport. Une fois dans l'avion seulement, après avoir passé les étapes de la fouille détaillée des bagages, du passage dans le sas de verre où l'on vérifie le passeport biométrique et deux fois deux empreintes de doigt sur un lecteur à infra-rouge (enfin, c'est rouge, quoi), j'ai réalisé que j'avais laissé ma veste avec dans la poche gauche mon gros trousseau de clés où y'a toutes mes clés, de la maison et du lycée, des antivols de vélo, et même ma petite carte fidélité Carrouf. Y'avait pas mort d'homme vu que rien sur les clés ne laissait mon adresse (je me demande si avec ma carte carrouf on peut retrouver ma trace. J'essaierai.) Mais ça m'a moyennement perturbée quand même, juste après l'épisode du toit et du dégât des eaux. 

Durant ces trois semaines ou presque au Québec, j'ai perdu autre chose : deux kilos ! C'est étonnant vu tout ce qu'on a mangé, mais faut croire que ce qu'on m'a servi n'était pas trop gras. Je n'ai mangé que deux ou trois fois des frites. Nous avons également remarqué que malgré l'américanisation de la culture (même si les québécois prétendent que non, c'est pas vrai, ils ne sont pas américains, ils sont avant tout français... ha!ha!ha!) il y a beaucoup moins d'obèses qu'aux USA. Il y a en revanche beaucoup de SDF, de mendiants, de gens qui ont l'air complètement à l'Ouest. (bon, je sais, ça n'a rien à voir avec le poids.)

Au retour, j'ai retrouvé mes clés ! je n'entrerai pas dans les détails, mais il y a un employé pas très honnête chez Frenchy's, une brasserie du Terminal D2, qui a prétendu rapporter ma veste et mes clés au service des objets trouvés. Et il y a une employée adorable à ce service qui a tout fait pour me les restituer, alors que la personne qui les avait rapportées les avait trouvées sur une poubelle, et sans la veste ! Miracle donc, j'ai retrouvé tout mon trousseau. C'est l'intendante du lycée qui va être contente, sans le savoir. Elle aurait eu à me refaire au moins 5 clés. Et c'est ADMV qui a été contente, car je me suis tellement dépêchée qu'on a eu notre TGV ! 

Autre bonne nouvelle. Deux jours après mon retour, je n'ai toujours pas retrouvé mes kilos.

http://histoiredefils.canalblog.com/archives/2010/09/10/1...


*Wolinski

samedi, 17 août 2013

Québec, une ville vraiment francophone !

Québec. La capitale, mais ville moins grande que Montréal. On a la chance d'avoir un appartement dans le centre, entre la rue Jacques Cartier et la rue Saint Jean, pour ceux qui connaissent, et c'est super. La vieille ville est un peu encombrée de touristes, mais "chez nous", c'est ambiance intello-bobo, multitude de librairies d'occase et neufs, restau exotiques, bars avec wifi, et on a même trouvé un lavomatic, où on peut enfin laver not' linge. On va donc être proprettes pour nos derniers jours de traînerie. Cet après-midi on ira visiter le musée des beaux-arts et ce soir, on m'a promis un feu d'artifices.

Hier soir, j'ai goûté pour la première fois à la cuisine afghane. Une vraie merveille.

mercredi, 14 août 2013

Le moustique pique et la miss tique

Nous sommes à Cap-Chat, à l'entrée de la Gaspésie. On nous avait promis des lynx(s?), des orignaux, on a vu des grenouilles et des chenilles, mais en tout cas, pas de chat. Nous sommes dans un village "grande nature". On peut marcher, respirer, voir les montagnes quand il ne pleut pas, ce qui est le cas ce matin. Cet endroit est situé à la lisière d'une réserve faunique, non, nous n'y entendons pas de musique particulière, si ce n'est nos éternuements et le bruit d'un essaim d'abeilles qui devaient butiner quelque part hier pendant notre balade.

Mais l'animal qui n'est dans aucun document publicitaire et que l'on peut rencontrer et admirer phoniquement et corporellement, sans difficulté, c'est le moustique ! En trois jours j'en suis à 13 piqûres, dont trois sur le visage, et je n'ose imaginer ce que serait la situation si nous n'avions pas apporté divers sprays (naturel et nocif), bracelets répulsifs (ils ne sont répulsifs qu'à la vue pour ce que j'ai à en dire), vendus en France en pharmacie, ou chez Nature et Découvertes. La découverte, ce fut mon visage au lendemain de l'île. Rien que 10 piqûres concentrées sur cette peau d'ange ! Esthétiquement, si vous aimez les pommettes carrées, je suis votre idéal féminin ! En effet, si le moustique québéquois fait mal quand il vous agresse, les boutons ne démangent pas trop, mais en dessous cela gonfle d'une manière encore inédite pour moi.

 

 

dimanche, 11 août 2013

AVIS A MES BLOGUEURS FIDELES

JE SUIS A TROIS-PISTOLES. JE PARS LOIN DE TOUTE CIVILISATION POUR QQ TEMPS. IL N'Y AURA PAS DE PUBLICATION OU COMMENTAIRES D'ICI MARDI SOIR, VERS 18 HEURES. POUR VOUS CE SERA MARDI A MINUIT !

C'EST BEAU MAIS PAR CERTAINS POINTS UN PEU DECEVANT. J'ESSAIERAI DE VOUS EXPLIQUER. MAIS NOUS AVONS ENCORE LA GASPESIE ET QUEBEC A DECOUVRIR ET J'ESPERE QUE LA, CA ATTEINDRA NOS ESPERANCES.

DSC05113.JPG

L'ILE AUX BASQUES OU NOUS NOUS RENDONS TOUT A L'HEURE...

samedi, 10 août 2013

La vie des bêtes

Nous ne voyons pas que des humains, il y a aussi des animaux sur notre chemin. Au jardin botanique de Montréal d'abord, pas étonnant qu'ils nous appellent "les cousins". J'y ai retrouvé ma famille, végétalisée.

DSC04911 - Copie.JPG

Une autre fois c'est dans mon assiette qu'un homard s'est égaré, lui, je ne l'ai pas épargné !

DSC04873 - Copie.JPG

Encore une fois au jardin botanique, un écureuil aurait volontiers partagé nos biscuits, mais c'était interdit !

DSC04947 - Copie.JPG

Et enfin, aujourd'hui, le brouillard nous a empêché de voir la côte et les paysages, tant pis Pascale, mais j'ai pu photographier quelques dos de baleines !

DSC05065 - Copie.JPG

vendredi, 09 août 2013

Ma blonde et moi on se soigne.

Jusqu'ici, on était en ville, à Montréal chez une copine d'ADMV, qui nous a reçues dans son bel appart, mais lô, on est parties vers l'est, une grande journée de route avec pause à Trois Rivières qu'en valait pas tant la peine. Mais quand même on a trouvé un bien beau magasin où je me suis acheté une lampe led pour ne pas me perdre sur l'île où l'on part dans trois jours et où il n'y a pas d'électricité du tout. Avec sa vitrine, ce magasin nous a donné toute confiance.

DSC05029.JPG

Ce soir on a donc investi notre premier hôtel. Un ben bel endroit, très correc' ! Ils ont sans doute voulu nous faire plaisir pendant le repas, ils ont mis une radio qui passe que des chansons françaises, mais c'est pas vraiment moderne, tabernacle ! On a entendu Maurice Chevalier, Mistinguette, Tino Rossi... Heureusement le contenu des assiettes était savoureux et léger. 

Une promenade pour admirer le coucher du soleil sur le Saint-Laurent et le bonheur était complet.

DSC05046.JPG

Petite leçon avant d'aller dormir : si on vous dit "merci", vous ne répondez pas "de rien", mais "ça fait plaisir !"

mercredi, 07 août 2013

Ka tu parles québecois

T'sais-tu qu'au Québec ils parlent pas comme nous ? Notre séjour, il nous met hors de nous. On voit des choses qui nous font capoter, j'te jure !

Et aussi parfois, c'est ben drôle. Ou étonnant.

Qu'a t'as faim, ça devient un restaurant.

 

DSC04847 - Copie.JPG


Et celui-là (ce n'est pas un restaurant!) aurait pu s'appeler Kataenvie.

 

DSC04836 - Copie.JPG



lundi, 05 août 2013

Le Québec

C'est ailleurs. C'est un peu comme chez nous, et puis d'un coup, on a une surprise, c'est pas du tout comme chez nous. Les habitants ne sont quand même pas des extra-terrestres, quoi que....

DSC04782 - Copie.JPG

samedi, 03 août 2013

Tu sais que tu es au Québec quand...

On dit "barrer" pour "fermer à clé".

On ne loue que des voitures automatiques et qu'il faudrait presque que tu repasses le permis.

Les appartements sont reliés au trottoir par des escaliers en colimaçon.

Tu vois des noms d'artistes géniaux (et leurs oeuvres) mais dont tu n'as jamais entendu parler au Musée des Beaux-Arts et au Musée d'Art Contemporain.

On te propose des épis de blé d'inde avant le barbecue et un pudding chômeur au dessert.

Quand on prend des livres mais pas des kilos en mangeant des chiens-chauds et des patates frites.

DSC04434.JPG

DSC04541.JPG

 

DSC04746.JPG


 

mercredi, 31 juillet 2013

Davantage de maris partiraient s'ils savaient comment faire leurs valises. *

Décidément, faut que j'explique beaucoup ces temps-ci !

Hier, je n'ai pas non plus publié de note, parce que j'étais occupée. A quoi allez-vous me dire ? A vieillir. Plus le temps passe, plus ça prend de temps de vieillir. En même temps que je comptais les rides, j'ai fait les dernières courses pour mon départ demain matin. Du coup, j'ai vu qu'un petit garçon pensait que j'avais beaucoup de chance pour mon anniversaire de pouvoir prendre l'escalator autant que je voulais. 

J'ai pas eu que ça pour mon anniv'. On s'est fait un petit restau entre les courses et la visite à l'hopital pour ma tante (rien de grave, mais à 80 ans ou presque, les hopitaux deviennent un milieu vite hostile, même si le personnel hier a été particulièrement aimable.) Au restau j'ai tenté un tartare Thaï et je n'ai pas regretté. En apéro on a bu du champagne rosé Billecart-Salmon. Pour ceux qui aiment ça, je m'autorise à faire de la pub, c'est mon champagne préféré. 

Je vous raconte pas tous les détails des réjouissances pré-voyage qui se sont ajoutées à tout ça. Mais aujourd'hui, finir de repasser les fringues et faire les valises a été de la gnognotte. Nous sommes quasi-prêtes je crois. Je suis très fière de mon cadeau d'anniversaire:

 De là où je vais j'essaierai de vous poster des nouvelles. J'emporte mon nez de bouc !

* Caroline Ammerlaan

dimanche, 28 juillet 2013

C'est pendant l'orage qu'on connaît le pilote.*

Pourquoi j'ai été silencieuse hier ????

A la demande générale, une explication :

Le matin à 7 heures, il y a eu un orage méga-giga-terrible. Ca nous a réveillées. Du coup, on est allé fermer les fenêtres pour empêcher la pluie torrentielle (comme ils disent dans le poste) qui aurait pu entrer dans notre jolie maison et ruiner notre intérieur. ADMV a eu comme l'impression que ça pleuvait dans la cheminée (qui est dans mon bureau). Mais non, après vérification, elle a levé la tête et vu que ça tombait du plafond, le long du mur de la rue, côté fenêtre. Constatant ce phénomène flippant, on a d'abord coupé le courant dans toute la maison, car évidemment, près de ce mur, il y a tous les fils de l'ordi, de l'imprimante, du téléphone, de la box, etc. J'ai couru au grenier, et là, j'ai vu qu'à travers la frisette, là où en 1999, lors des tempêtes, des tuiles avaient bougé, ben, ça avait dû rebouger, car l'eau tombait à un rythme soutenu, glissait le long de la frisette et avait inondé le mur et le sol le long de ce mur. J'ai posé aux endroits stratégiques tous les seaux et les cuvettes que j'avais judicieusement récupérés au sous-sol avant de monter. Puis on a protégé tout ce qui craignait dans mon bureau. Y'avait déjà des dégâts, dont une ramette neuve de papier pour l'imprimante et un bloc de papier à dessin... La pluie a cessé, mais il y avait sûrement un stock d'eau dans la laine de verre, car ça goûtait encore. On a retiré la moquette qui était sous les cuvettes, déchiré, coupé, et on a bien fait. La moquette avait fait éponge, peut-être déjà depuis deux orages. Ensuite on a téléphoné à tous les couvreurs de la ville, et on en a trouvé deux qui bossaient le samedi, et un qui a tout de suite dit qu'il passerait dans l'après-midi, mais il ne savait pas quand exactement, il dépannait déjà des gens. Ca m'a rassurée un peu. J'avais rien mangé depuis la veille, car le stress, ça me coupe l'appétit. Alors j'ai commandé des sushis. Je venais tout juste de rebrancher tout après avoir vérifié que toutes les prises étaient sèches. Et puis l'après-midi je suis allée faire des courses, et j'ai cuisiné, car le soir on avait deux invitées, et pas question d'annuler ! Le couvreur est bien venu, mais seulement à 17 h 30. Il n'avait pas de bâche sur lui. C'est con, c'est seyant une bâche. Il a constaté que les tuiles autour du vieux velux (datant de 5 ans avant qu'il ne naisse !) étaient trop courtes (ancienne technique de pose), qu'il y avait des feuilles et des trucs coincées, que le vieux velux était effectivement vieux et à changer, (on le savait et voulions le changer à la rentrée), bref, un ensemble de trucs qui, en plus de l'orage ultra-violent, on tcontribué aux grandes eaux. Cette nuit, nouvel orage, mais rien dans le grenier. Il a dû remettre en place et nettoyer les bonnes tuiles. Demain il passe poser une bâche pour qu'on parte sereines au Canada, et au retour, grand nettoyage de printemps pour notre toit : démoussage, nouveaux vélux, (il y en a 3!). La bonne nouvelle, c'est que les grosses cloques qui s'étaient formées sur le plafond de mon bureau ont quasi disparu. Bonne peinture !

Orage Privas 22 juil 2003.jpg

Vous comprendrez donc que je n'ai pas eu le temps de me mettre à mon blog. Sorry.

Cela me fait un point commun avec le pape. Car dans le poste j'ai aussi entendu:

"Journée bien remplie pour le pape François : aujourd'hui il confesse des jeunes catholiques."

Bon, je sais ça ne fait rire que moi et mon athéisme primaire.

* Sénèque

jeudi, 25 juillet 2013

Le monde est notre cahier d'écolier, sur ses pages nous faisons nos exercices.*

Quand j'étais petite, mon plus gros défaut était d'être bordélique. Aujourd'hui, mon plus gros défaut est d'être bordélique. Parents, si vous me lisez, ne vous rassurez pas, ça ne s'arrange pas.

bordel.jpg

Si j'en crois la dame du dessin mon troisième rangement aurait dû avoir lieu il y a 4 ans. En fait j'ai une règle bien plus sévère qui est "je range mon bureau une fois par an" et ça devait être aujourd'hui. Mais je ne sais pas pourquoi (ou enfin, si, je sais, mais j'ai pas envie d'expliquer) je ne l'ai pas fait. Alors, disons, demain, je range ! 

Ce que j'ai déjà fait en revanche, c'est acheter mes fournitures scolaires : mes cahiers japonais, mon agenda, et hier, mes chemises à élastique de couleurs différentes, il m'en faut huit. J'y mettrai tous les jours mes docs à photocopier, et y laisserai en attente les photocopies que je n'ai pas pu donner aux absents, on verra si j'arrive à ne plus les égarer. En parlant de fournitures scolaires, je ne peux m'empêcher de vous faire partager des scènes qui me font rire. Forcément, elles sont tirées de la série "Fais Pas Ci, Fais Pas Ca", ma série culte.

Madame Lepic, alias Valérie Bonneton, est mon idole. Si vous ne connaissez pas la série, regardez depuis le début, ce sont les présentations, sinon allez directement à 1'01, là où commencent les scènes en lien avec le sujet de ma note.

Une info sur ma journée ? Je suis allée au ciné. J'ai vu Frances Ha. C'était une super bonne idée d'y emmener ma copine de 44 ans (ce n'est pas son âge, mais depuis combien de temps on se connait). Ca lui a changé un peu les idées, et elle en a besoin.

*Richard Bach

mercredi, 24 juillet 2013

Nuisances de vacances et solutions diverses

C'est l'été, et vous en avez peut-être marre de ça :

Quoique ça m'étonnerait vu que je n'ai pas trop de parisiens pure souche dans mes lecteurs. Mais quand même, la chaleur, ça vous poussera sans doute à trouver des solutions, genre, la piscine. Mais là aussi, méfiez-vous :

Si vous préférez faire du sport chez vous, il y a aussi cette solution :


Si vous n'avez pas d'animaux, prenez des enfants. Passé deux ans, ça risque d'être éprouvant malgré tout.

Bon, voilà, c'était ma note "conseils et vidéos neuneus". La chaleur, sans doute. 

mardi, 23 juillet 2013

La presse a quelque ressemblance avec ce coq qui croyait que sans son cocorico le soleil ne se lèverait pas.*

Les vacances d'été peuvent être l'occasion de séjours linguistiques. Pour ma part, je m'envolerai bientôt vers un pays bilingue (les veinards !). Mais je vous montre ici une vidéo trouvée sur Viméo qui prouve que si les humains ont parfois du mal à se comprendre, on n'est pas prêt de communiquer avec les animaux, surtout les animaux étrangers.

Ne cherchez pas, il n'y a pas de cheval. Ce qui m'a le plus laissée perplexe, c'est le cochon. La française ne l'imite pas, et les japonaises ne doivent jamais en avoir croisé !

*François Mauriac

lundi, 22 juillet 2013

Plus la terre se peuple plus la vacuité l'envahit.*

Les rues sont vides.

C'est cool. On peut marcher (bon, sans ombre, c'est moyen...) sans riquer de se faire renverser, faire du vélo idem, et si on est en voiture se garer exactement devant le magasin où l'on va.

Les programmes télé sont vides, encore plus que d'habitude, donc, on regarde des dvd, on bouquine, on réécoute les vieux CD, on fait d'autres trucs, comme relooker son blog.

Mais les boîtes aux lettres, virtuelles ou non, sont quasi vides aussi. Ca, c'est moins fun. Heureusement, j'ai au moins une copine qui vit comme moi au XXème siècle et qui m'envoie des cartes postales. Et il n'y a qu'elle pour en trouver des comme ça! Je vous fais partager le dernier envoi de Pascale. Pendant qu'elle profite de la clim' des salles obscures, je congèle mes cerises et compotise mes abricots.

numérisation0001.jpg

* Robert Marteau

dimanche, 21 juillet 2013

Petite note pour vous faire patienter...

Hello everyone, I'm home !

Cette journée a passé, sereinement en comparaison des huit heures de route hier. Grâce à la chaleur dans la maison, nous nous sommes réveillées assez tôt pour un dimanche, et étant donné la vacuité du frigo, la seule solution était le marché. Et là, bonheur. D'abord, j'ignorais que l'avenue où il se trouve était maintenant fermée à la circulation les jours de marché. Et puis, vu l'heure il faisait encore assez frais, et vu la date, peu de clients étaient là. Nous avons donc pu flâner, comparer la qualité des légumes, nous réjouir d'avoir rapporté des abricots si peu chers et si délicieux. Olive sur le plat de lasagnes, nous avons découvert le stand de deux jeunes italiens très sympas qui nous ont coupé des tranches de jambon aux herbes fines comme là-bas. On goûtera leurs tortellini demain. A midi, c'était barbecue : brochettes de poulet sauce de soja/graines de sésame.

Cet après-midi j'ai, comme vous avez pu le constater, relooké mon blog. Il y avait si longtemps que je n'avais pas joué à ça, que j'ai eu un peu de mal à retrouver les bonnes lignes de ma feuille de style. Mais je suis assez contente du résultat. Vous aussi j'espère.

Quand cette note sera publiée, je créerai un album photos pour vous montrer tout ce dont j'ai parlé dans ma note précédente, les bons moments parisiens du début de mes vacances. Puis, je vous raconterai le sud. Pas celui des plages surpeuplées, mais celui des siestes à l'ombre, des faisselles à la compote d'abricots et des spectacles de marionnettes.

Demain, ils annoncent un record de chaleur. Mais "faut pas s'plaind', on n'est pas les plus malheureux" comme disait mon ami Coluche.DSC04313 - Copie.JPG

 

jeudi, 11 juillet 2013

1er Départ, Soyez patients !

Je suis rentrée ce matin de deux jours à Paris. J'ai vu plein de choses : l'expo Chagall au Musée du Luxembourg, l'expo "Hey, Part Two" à la Halle Saint-Pierre à Montmartre et l'expo Ron Mueck à la Fondation Cartier. J'ai mangé avec Virgibri et un poisson, mais nous avons pris du poulet. J'ai vu un film très fort côté étude de personnages et de sentiments, Your Sister's Sister. J'ai marché trois heures dans le 5ème et le 14ème dans des rues où je n'avais encore jamais mis les pieds. J'ai vu les Arènes de Lutèce pour la première fois. J'ai un nouvel agenda, vert. J'ai bu du champagne parce que la fille de ma copine a été reçue à son brevet avec la mention "Très Bien". J'ai eu mal aux pieds. J'ai entendu souvent parler anglais, parfois avec l'accent allemand ou japonais. Je publierai des photos, mais plus tard, car là, je pars demain matin tôt, pour le sud. Et je suppose que je ne suis pas la seule à avoir eu cette riche idée. Je crains les bouchons ! Je vous laisse donc pour aller vérifier que je n'ai rien oublié dans ma valise. Enfin, même en vérifiant, je suis sûre que j'aurai oublié quelque chose, ou alors, Ed ne serait plus Ed.

Je vous retrouverai pour une semaine fin juillet. Portez-vous bien. Et si je peux je passerai vous donner des nouvelles d'une région reculée de l'intérieur du sud !

 

 

lundi, 08 juillet 2013

Un sondage n'est pas un substitut à la réflexion.*

Bon, Pascale ne supportant plus les trois colonnes des blogs, voudrait que je modifie ma mise en page. Si vous pensez que mon blog a besoin d'un rajeunissement de ce type, s'il vous plait, votez dans le blog-it (colonne de gauche actuelle !)

Si vous avez d'autres propositions : changement de bannière, nouvelles couleurs, ambiances ou autres, n'hésitez pas à en faire part dans les commentaires. Ca peut aussi avoir rapport avec le contenu de mes notes. Parfois en mal d'inspiration, je ne dirais pas non à quelques suggestions !

Sinon, tout va toujours bien. Je ne suis pas allée faire passer les oraux aujourd'hui. On a petit-déjeuné sur la terrasse et ADMV est allée m'acheter un croissant ordinaire (comme je les aime). Je fais, autant dans l'ordre que possible, tout ce que j'ai noté sur ma liste "des choses à faire avant de partir en vacances". En effet, je pars demain pour deux jours dans la capitale, puis retour jeudi matin, et re-départ vendredi matin (le plus tôt possible pour éviter la chaleur et les bouchons...) dans le sud.

Je serai de nouveau là pour opérer tous les changements éventuels sur mon blog avant de repartir pour trois semaines ... chez nos cousins du Québec.

Et quand je vois mon chat dormir étalé de tout son long sur le coin de la terrasse en plein soleil, j'ai envie de l'appeller MMA. Ben oui, "Zéro Tracas" !

*Warren Buffet

 

samedi, 06 juillet 2013

Âme naturellement joyeuse, ne redoute plus rien de ce qui pourrait ternir la limpidité de ton chant. *

Ca y est ! je suis en vacances.

Deux jours en avance. Elle est pas top ma life ?!

J'ai délibéré dans le plus beau, le plus merveilleux, le plus adorable des centres d'examens. S'il existait un guide genre Exam Advisor des centres d'examens, je leur donnerais 6 étoiles sur 5.

En effet, non seulement c'est un vieux lycée, joli, chaleureux, mais en plus quand on arrive, on nous conduit jusqu'à la salle où l'on prend le café. Et c'est pas n'importe qui qui m'a accompagnée, mais le proviseur, un type assez jeune, blondinet, très aimable. Dans la salle du café, deux dames sont là pour nous servir un breuvage qui ressemble effectivement à du café, même si là-bas on dit "cafè", voire "cafeïlle", et il était accompagné d'un gâteau local, idéalement moelleux.

Pour une fois, (en 17 ans de bac quand même...) nous n'étions pas parqués dans une salle des profs étriquée à attendre en vain les infos, mais reçu dans le réfectoire spacieux, et il y avait de grands tableaux très clairs où nous avons su tout de suite dans quelle salle aurait lieu la concertation, puis dans laquelle nous irions délibérer. Pas de simples n°s de jurys, mais nos noms ! C'est peu de chose, mais l'impression d'exister, est parfois agréable.

Une dame charmante, peut-être la proviseure-adjointe, nous a dit "surtout, ne partez pas sans nous laisser de n° de téléphone, car nous vous appellerons pour vous dire si vous avez des candidats à l'oral lundi." Je n'osais y croire. Eh bien ce matin, j'ai eu un coup de téléphone vers 10 h (on m'a même laissée faire ma grasse mat') d'une dame hyper aimable, souriante (ça s'entendait) me disant que je n'aurais pas de candidats lundi ! Je dois quand même être dans les starting-blocks entre 7 h 45 et 8 h 20 car les candidats ont légalement le droit de choisir le jour-même, mais il y a peu de risque. Un petit coeff 2, quand je vois le nombre de points qu'ils ont à rattraper, ils sont matheux quand même !

Bref, je m'engage dans ce weekend sereinement. Nous venons de prendre les billets de train pour aller à l'aéroport en août, pour nous rendre au Canada. Nous avons pour la première fois cette année pu petit-déjeuner sur la terrasse, et demain midi nous barbeuquons chez une copine, et le soir, il y a "pot" chez ma collègue qui part en retraite. Il y a des jours qu'on apprécie plus que d'autres. J'avais envie de vous le dire.

 

* André Gide

lundi, 01 juillet 2013

On ne la regrettera pas celle-là !*

La plupart des gens fonctionnent en années civiles. Les comptables aussi. Et pourtant les enseignants ne peuvent s'empêcher de fonctionner en années scolaires. Pour moi, là, c'est la fin de l'année. Mercredi on va faire notre pot de fin d'année, ça va être un peu comme le réveillon du 31 décembre, sans le saumon et les huîtres. La différence, c'est qu'on dit au revoir à ceux qui prennent leur retraite ou qui ont obtenu une mutation pour un autre établissement, voire une autre région. Un peu comme si à la st Sylvestre on célébrait les potes qui allaient déménager (il faudrait imaginer que tout le monde soit obligé de déménager en janvier, car c'est ce qui se passe pour nous, tous les grands changements ne peuvent se faire qu'entre juin et août). Du coup, en juin, on fait le bilan de ce qui a été ou non, et en septembre on repart en ayant pris de bonnes résolutions.

 

Mon bilan, le voici en images. Je ne sais pas s'il va vous évoquer quoi que ce soit. J'ai parlé de certains évènements présents là, pour d'autres, j'ai sans doute manqué d'inspiration. Mais voilà, c'est un peu le reflet de mon année 2012/2013. Mais finalement en photos, ça rend plus lumineux et optimiste qu'en vrai je trouve.

mosaiced9a5a0024a16632772cdb803d91b2fcc66a827a.jpg

*Moi.

samedi, 29 juin 2013

Je donne tout pour un rien Pour te revoir faire un détour Par le jardin du Luxembourg*

On nous annonce du beau temps, vous savez ce truc qui fait qu'on a chaud, qu'il y a de la lumière toute la journée et que les gens sont de bonne humeur. Ca a existé, il y a bien longtemps, et à force de ne plus en avoir, vous allez peut-être manquer d'inspiration pour l'occuper. Pour les parisiens ou les touristes en balade, il y a un lieu très sympa, le Jardin du Luxembourg. Et il y a tout un tas de motivations qui peuvent vous attirer là-bas.

 

ECOUTER DE LA MUSIQUE

 

DSC03907 copie.jpg

DSC03912 copie.jpg

FAIRE DES BULLES DE SAVON

 

    OU FUMER VOTRE CLOPE TRANQUILLE...

DSC03914 copie.jpg

DSC03917 copie.jpg

PROFITER DE LA PROMISCUITE D'UN BANC POUR FAIRE DES CONNAISSANCES INTERESSANTES.

DSC03914 copie2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

VOUS PROMENER AVEC UNE COPINE

 

 

OU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOUS FAIRE CHIER.

 

DSC03921 copie2.jpg

DSC03921 copie.jpg

MANGER UNE GLACE

OU

VOUS CACHER DERRIERE UN ARBRE POUR BOUFFER UN MACDO

DSC03923 copie.jpg

PASSER UN BON MOMENT AVEC VOTRE AMOUREUX

DSC03922 copie2.jpg

OU VOUS SAUVER EN TROTTINETTE PARCEQUE VOTRE PETITE SOEUR VOUS COLLE !!!

 

DSC03923 copie2.jpg

*Chanson de Joe Dassin