Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 octobre 2013

Just for fun

DEVINETTES :

Trois mots-indices pour chaque question.

Qu'ai-je fait hier ?

épuisée - rouge- faible

Que ferai-je demain ?

Vaduz - sandwich - groupe

Que vais-je faire samedi ?

carton - djeuns - baguettes

La dernière n'est pas de moi, mais si vous avez des nains pas loin vous pouvez toujours leur raconter :

samedi, 05 octobre 2013

Le Conseil des sinistres, c'est le mercredi, le jour des gosses. Ils vont au sable, ils font des pâtés, c'est sympa. Le Garde des seaux est là.*

Question intéressante: qu'est-ce que j'ai fait de mon mercredi ?

Je devrais plutôt dire : qu'est-ce qu'ils ont fait de mon mercredi ?

A 6 h 15 je me suis levée. Petit-déj, douche, départ à 7 h 25. Bouchons. Ca devient de plus en plus craignos de circuler dans Maville ! Mes 4 heures de cours. Normal. Avec les pannes habituelles de l'informatique, les élèves qui n'ont pas fait leur travail, la proviseure qu'il faut voir, pour confirmer la réunion dont on a eu connaissance la veille, mais qui a lieu l'après-midi ! Je croyais que c'était congé pour tout le monde au lycée, j'ai dû me tromper.Je m'arrange avec ma collègue, (on est deux à être concernées) elle fera le début de la réu de 14 h à 16 h et je ferai la suite. Il s'agit pour tout vous dire de l'accueil de l'assistant américain qu'on a été chercher lundi après-midi à la gare, mais qui a passé deux jours dans un centre d'hébergement, parce que c'est plus convivial qu'ils disent, les organisateurs. Le midi, j'ai mangé avec ma tante dans un petit restau près de chez elle, parce qu'elle a pas vraiment la frite, et surtout pas pour en cuisiner ! Ensuite je suis rentrée chez moi où j'ai discuté avec le couvreur qui démousse mon toit, et remplace 3 vélux, et qui m'a annoncé, photos à l'appui, qu'il y en aurait pour 2000 euros de travaux en plus, si j'étais d'accord, évidemment. Un toit de 1932, ça demande de l'entretien, on ne mégote pas, donc j'ai dit oui. A 16 h, je suis allée chercher Bill au lycée où se passait la réunion, pour l'emmener avec ses bagages au rectorat où nous attendaient discours et heureusement, champagne ! Y'a quand même des compensations dans notre métier, faut pas se plaindre. A 17 heures, je l'ai remmené dans notre lycée : re-bouchons, la mauvaise heure, des travaux, tout ça... Je suis allée lui imprimer son emploi du temps, lui faire un petit tour des lieux, et ensuite l'installer dans sa suite chambre. Il avait l'air content. Bon, avec 7 heures de décalage horaire, deux jours de formation et visites et deux soirées de fiesta avec les autres assistants, on est assez crevé pour trouver tout merveilleux. J'ai insisté sur le fonctionnement de l'alarme après 22h, sur l'interdiction de fumer (oui, on a un américain rebelle ! qui fume), et je l'ai laissé dormir. A 18 h 30, j'ai repris le boulot que j'avais commencé entre le couvreur et le rectorat, et le soir, j'étais trop crevée pour faire une note. Sorry.

Mes mercredis ne sont pas toujours top, mais bon, y'en a qu'ont demandé que je raconte. 

* Extrait inoubliable d'un sketch de Coluche !

vendredi, 27 septembre 2013

ETES-VOUS PLUTÔT GONTRAN, DONALD OU PICSOU ?

Petite revue de presse et d'activités diverses.

Hier soir je suis allée voir un spectacle de cirque assez décalé, provoc' à dose très raisonnable, et très drôle souvent. Même avec un rhume et une contracture musculaire au niveau de l'épaule, j'ai apprécié. Tant que ce n'est pas à moi qu'on demande de faire des acrobaties !

Pour améliorer mon état physique, je me demande si je ne vais pas me remettre à la marche, mais pas de la petite marche de mémé dans Maville, non, de la marche en montagne, la vraie ! Il parait qu'on y fait des trouvailles qui amélioreraient nettement ma retraite à venir (un jour peut-être...). 

 

"Un alpiniste découvre plusieurs milliers d'euros de bijoux sur un glacier du Mont-Blanc"

Prendre les transports en commun peut aussi rapporter gros. Cela sera sans doute un argument plus efficace que la protection de l'environnement pour que tout le monde laisse sa voiture.

"Un chèque de deux millions de dollars trouvé dans le métro à Madrid"

Je n'ai rien trouvé, ni sur le parking du lycée, ni dans le caniveau, mais je vais regarder autour de moi, je suis peut-être un peu daltonienne, mais ma myopie ne m'empêchera pas de devenir millionnaire, non mais !

gontran ou picsou.jpg


lundi, 23 septembre 2013

Automne ou les couleurs du temps

Chez certains, le lundi c'est raviolis. Chez d'autres, c'est un jeu pour gagner des places de cinéma. Chez moi, on ne gagnera rien aujourd'hui et il n'y aura pas de sauce tomate (du moins virtuellement, car dans ma cuisine les tomates du voisins continuent d'affluer !), mais je vous offre un test qui vous en fera voir de toutes les couleurs.

Cliquez sur l'image, et pour chaque ligne replacez les petits carreaux pour aller d'une teinte à une autre. Les carreaux des extrémités sont les seuls à ne pas pouvoir être bougés

Ensuite cliquez sur enregistrez mon score. Plus votre score est bas, plus votre vue est bonne. Vous pourrez aussi inscrire votre âge et votre sexe et voir le meilleur score atteint par les gens comme vous.

 

mercredi, 18 septembre 2013

Si jeune et déjà poney !*

Régulièrement on nous ressort dans les media que les petits élèves français ont de mauvais résultats comparés aux finlandais, aux japonais, voire thaîlandais. Et évidemment c'est à cause, au mieux du système scolaire français, au pire de ces glandus et incompétents profs français. Et chaque ministre depuis l'Immondallègre de nous recommander le modèle scandinave, asiatique ou canadien. 

Je m'aperçois en lisant les actualités de ce jour qu'ils ont raison. Les japonais sont beaucoup plus forts et ont des méthodes que je suis prête à leur emprunter, et à ne jamais leur rendre. Il faudra quand même que mon médecin finisse par régler mon problème de pouce qui me fait mal depuis cet été. Ah, mais non, suis-je bête, c'est mon pouce gauche. Je suis donc apte, fan et admirative de la méthode japonaise !


Japon: Un entraîneur gifle un élève 13 fois en... par 20Minutes

 

Lire aussi l'article :

http://www.20minutes.fr/insolite/1224603-20130918-japon-e...

et pour se marrer un peu, lire aussi cette citation extraite d'un article très sérieux du respectable magazine "Sciences Humaines" du 15 juin 2011 :

"A titre de comparaison, en Norvège et au Japon, deux pays qui obtiennent systématiquement des scores supérieurs à ceux de la France, le redoublement n’existe pas."

Tu m'étonnes ! Si au lieu d'une commission d'appel qui dit amen à tout le monde (sauf aux profs), on donnait 13 baffes, je pense qu'on ne redoublerait pas non plus.

* blague équine nulle, je l'avoue, mais elle me fait hennir !

mercredi, 11 septembre 2013

Et un jeu, un ! pour vous faire patienter...

QUEL EST LE NOM DE CETTE STATION DE METRO ?

vive la vie,blog de femme,femme,femmes,jeu,métro

La réponse : Square Victoria !

Bravo à Catherine.

Cela se trouve à Montréal, voir les explications dans les commentaires.

Et voici une photo d'un peu plus près:

 

vive la vie,blog de femme,femme,femmes,jeu,métro


vendredi, 06 septembre 2013

Etes-vous fondus d'architecture ?

Première semaine. OK.

Un emploi du temps quasi-identique à celui de l'an dernier, avec moins de "trous". Et un vendredi qui du coup s'arrête à 11 heures. Ce qui m'a permis d'aller manger en terrasse avec ADMV, profitant du dernier jour de soleil annoncé sur notre belle région.

Des élèves plutôt sympas, même s'il a fallu que je gueule un peu pendant la passation des évaluations diagnostiques de secondes. A la sortie de classe, tous les gros rouleurs de mécaniques ont donné du "Au revoir Madame" à tour de langue, pensant sûrement intérieurement : "pourvu qu'on soit dans un autre groupe, plutôt qu'avec cette vieille chouette." Je m'en fous, j'ai eu la paix 45 minutes sur 55 et si je les revois, je pense que ça continuera. 

Ah, que vieillir a du bon parfois.

Avec les BTS, c'est cool, comme d'hab'. On a fait une activité assez vivante et réussie (si je ne me lance pas de fleurs, qui le fera ?) sur un article traitant du fameux gratte-ciel en construction à Londres qui, à cause des miroirs concaves qui recouvrent ses murs, produit une chaleur suffisante pour faire cuire un œuf au plat sur le trottoir d'en face !

 

Un weekend cool en perspective avec un apéro dînatoire samedi soir et rien d'organisé à part ça, mais la grande liberté de ne rien faire, ou presque. J'ai vraiment la frite, même si en temps normal j'essaye de ne pas en abuser (des frites). Et ADMV s'est redressée et marche presque normalement, mais encore avec une ceinture dorsale.

dimanche, 01 septembre 2013

Ces phrases qui nous dopent.

Deux petites phrases qui mettent de bonne humeur, juste avant la rentrée.

Entendue au journal régional le samedi 31 août:

"Ce pommiculteur bichonne ses rubinettes."

La jeune journaliste qui commentait le reportage n'a pas éclaté de rire, je me demande s'il en était de même pour celui qui avait rédigé le prompteur...

Ce matin, soleil, enfin ! Et un petit déj calme avant de partir au marché à vélo, en buvant du café dans une mug :

"Reste calme et carillonne !"

 

pomme.JPG

samedi, 31 août 2013

Galimatias de rentrée *

Ca y est !!! dans trois jours les mômes rebossent retournent à l'école ! D'autres vont donc être soulagés, mais moi, je vais les retrouver, vos gosses qui ont passé un mois et demi (deux s'ils n'avaient pas d'examens) à glander, désobéir, sortir tous les jours (ma coiffeuse vient de me le raconter !), manger n'importe quoi et surtout des merdes qui rendent hyperactif et surtout ne rien réviser. Je ne peux pas leur en vouloir, je n'ai pas fait grand chose non plus. J'ai quand même fait les grandes lignes de ma progression en seconde. Mieux que les autres années, donc. Mais j'ai dû, au lieu de préparer mes cahiers, me plonger dans des docs audio pour prévoir pour le bac, etc, m'occuper d'ADMV. Des soucis récents ont provoqué chez elle un lumbago que vous pouvez même pas imaginer. Du coup, je marche, je me penche, je conduis et je bouge, pour deux. Mais c'est plus important que le bahut et ça me donne une belle excuse lundi pour dire aux collègues, lors de la première concertation, "ah non, moi j'ai rien préparé, j'ai pas eu le temps". Je sais qu'on commence la journée de prérentrée par un café qu'à midi il y a un apéro-brunch. Le reste, je ne m'en souviens plus. Çà devait être sans importance ! Mon super-gentil voisin m'a apporté une nouvelle fournée de tomates, du coup ce soir on va manger du gaspacho. Vous voyez, malgré le ciel gris qui s’incruste aujourd'hui par chez nous, j'ai le moral. Faut dire qu'hier j'ai reçu un cadeau surprise, un beau livre au titre absolument adapté à ma vie du moment : Canada ! (Thank you Pascale !) Bon repos à toi, ma lectrice et commentatrice fidèle, et bonne reprise aux autres !


 

tomates.gif

 

*http://fr.wiktionary.org/wiki/galimatias

lundi, 26 août 2013

Portraits divers en été

Chez nos cousins québécois les chevaux sont à l'honneur, surtout dans l'art. Est-ce que ceux-là vous parlent ?

DSC04462.JPG

DSC04911.JPG

DSC04916.JPG

DSC04950.JPG

Le Québec est fier d'encourager l'immigration. Et ça marche ! A chaque fois qu'une maison est à louer ou à vendre un panneau est en évidence avec la photo de l'agent immobilier, censée nous donner confiance. (Ca ça marcherait moins à mon avis...). Ce qui m'a frappée, c'est qu'ils ressemblaient tous à des gens qui pourraient être les enfants de personnages plus ou moins médiatiques en France. Pour exemple, le fils présumé de Didier Bourdon.

DSC05445.JPG


Mais nous avons également vu les potentiels rejetons de Beccaro et Chantal Lauby ! 

jeudi, 22 août 2013

Vieillir, c’est savoir perdre. *

En partant pour le Québec, j'ai perdu ma veste et mes clés à l'aéroport. Une fois dans l'avion seulement, après avoir passé les étapes de la fouille détaillée des bagages, du passage dans le sas de verre où l'on vérifie le passeport biométrique et deux fois deux empreintes de doigt sur un lecteur à infra-rouge (enfin, c'est rouge, quoi), j'ai réalisé que j'avais laissé ma veste avec dans la poche gauche mon gros trousseau de clés où y'a toutes mes clés, de la maison et du lycée, des antivols de vélo, et même ma petite carte fidélité Carrouf. Y'avait pas mort d'homme vu que rien sur les clés ne laissait mon adresse (je me demande si avec ma carte carrouf on peut retrouver ma trace. J'essaierai.) Mais ça m'a moyennement perturbée quand même, juste après l'épisode du toit et du dégât des eaux. 

Durant ces trois semaines ou presque au Québec, j'ai perdu autre chose : deux kilos ! C'est étonnant vu tout ce qu'on a mangé, mais faut croire que ce qu'on m'a servi n'était pas trop gras. Je n'ai mangé que deux ou trois fois des frites. Nous avons également remarqué que malgré l'américanisation de la culture (même si les québécois prétendent que non, c'est pas vrai, ils ne sont pas américains, ils sont avant tout français... ha!ha!ha!) il y a beaucoup moins d'obèses qu'aux USA. Il y a en revanche beaucoup de SDF, de mendiants, de gens qui ont l'air complètement à l'Ouest. (bon, je sais, ça n'a rien à voir avec le poids.)

Au retour, j'ai retrouvé mes clés ! je n'entrerai pas dans les détails, mais il y a un employé pas très honnête chez Frenchy's, une brasserie du Terminal D2, qui a prétendu rapporter ma veste et mes clés au service des objets trouvés. Et il y a une employée adorable à ce service qui a tout fait pour me les restituer, alors que la personne qui les avait rapportées les avait trouvées sur une poubelle, et sans la veste ! Miracle donc, j'ai retrouvé tout mon trousseau. C'est l'intendante du lycée qui va être contente, sans le savoir. Elle aurait eu à me refaire au moins 5 clés. Et c'est ADMV qui a été contente, car je me suis tellement dépêchée qu'on a eu notre TGV ! 

Autre bonne nouvelle. Deux jours après mon retour, je n'ai toujours pas retrouvé mes kilos.

http://histoiredefils.canalblog.com/archives/2010/09/10/1...


*Wolinski

samedi, 17 août 2013

Québec, une ville vraiment francophone !

Québec. La capitale, mais ville moins grande que Montréal. On a la chance d'avoir un appartement dans le centre, entre la rue Jacques Cartier et la rue Saint Jean, pour ceux qui connaissent, et c'est super. La vieille ville est un peu encombrée de touristes, mais "chez nous", c'est ambiance intello-bobo, multitude de librairies d'occase et neufs, restau exotiques, bars avec wifi, et on a même trouvé un lavomatic, où on peut enfin laver not' linge. On va donc être proprettes pour nos derniers jours de traînerie. Cet après-midi on ira visiter le musée des beaux-arts et ce soir, on m'a promis un feu d'artifices.

Hier soir, j'ai goûté pour la première fois à la cuisine afghane. Une vraie merveille.

mercredi, 14 août 2013

Le moustique pique et la miss tique

Nous sommes à Cap-Chat, à l'entrée de la Gaspésie. On nous avait promis des lynx(s?), des orignaux, on a vu des grenouilles et des chenilles, mais en tout cas, pas de chat. Nous sommes dans un village "grande nature". On peut marcher, respirer, voir les montagnes quand il ne pleut pas, ce qui est le cas ce matin. Cet endroit est situé à la lisière d'une réserve faunique, non, nous n'y entendons pas de musique particulière, si ce n'est nos éternuements et le bruit d'un essaim d'abeilles qui devaient butiner quelque part hier pendant notre balade.

Mais l'animal qui n'est dans aucun document publicitaire et que l'on peut rencontrer et admirer phoniquement et corporellement, sans difficulté, c'est le moustique ! En trois jours j'en suis à 13 piqûres, dont trois sur le visage, et je n'ose imaginer ce que serait la situation si nous n'avions pas apporté divers sprays (naturel et nocif), bracelets répulsifs (ils ne sont répulsifs qu'à la vue pour ce que j'ai à en dire), vendus en France en pharmacie, ou chez Nature et Découvertes. La découverte, ce fut mon visage au lendemain de l'île. Rien que 10 piqûres concentrées sur cette peau d'ange ! Esthétiquement, si vous aimez les pommettes carrées, je suis votre idéal féminin ! En effet, si le moustique québéquois fait mal quand il vous agresse, les boutons ne démangent pas trop, mais en dessous cela gonfle d'une manière encore inédite pour moi.

 

 

dimanche, 11 août 2013

AVIS A MES BLOGUEURS FIDELES

JE SUIS A TROIS-PISTOLES. JE PARS LOIN DE TOUTE CIVILISATION POUR QQ TEMPS. IL N'Y AURA PAS DE PUBLICATION OU COMMENTAIRES D'ICI MARDI SOIR, VERS 18 HEURES. POUR VOUS CE SERA MARDI A MINUIT !

C'EST BEAU MAIS PAR CERTAINS POINTS UN PEU DECEVANT. J'ESSAIERAI DE VOUS EXPLIQUER. MAIS NOUS AVONS ENCORE LA GASPESIE ET QUEBEC A DECOUVRIR ET J'ESPERE QUE LA, CA ATTEINDRA NOS ESPERANCES.

DSC05113.JPG

L'ILE AUX BASQUES OU NOUS NOUS RENDONS TOUT A L'HEURE...

samedi, 10 août 2013

La vie des bêtes

Nous ne voyons pas que des humains, il y a aussi des animaux sur notre chemin. Au jardin botanique de Montréal d'abord, pas étonnant qu'ils nous appellent "les cousins". J'y ai retrouvé ma famille, végétalisée.

DSC04911 - Copie.JPG

Une autre fois c'est dans mon assiette qu'un homard s'est égaré, lui, je ne l'ai pas épargné !

DSC04873 - Copie.JPG

Encore une fois au jardin botanique, un écureuil aurait volontiers partagé nos biscuits, mais c'était interdit !

DSC04947 - Copie.JPG

Et enfin, aujourd'hui, le brouillard nous a empêché de voir la côte et les paysages, tant pis Pascale, mais j'ai pu photographier quelques dos de baleines !

DSC05065 - Copie.JPG

vendredi, 09 août 2013

Ma blonde et moi on se soigne.

Jusqu'ici, on était en ville, à Montréal chez une copine d'ADMV, qui nous a reçues dans son bel appart, mais lô, on est parties vers l'est, une grande journée de route avec pause à Trois Rivières qu'en valait pas tant la peine. Mais quand même on a trouvé un bien beau magasin où je me suis acheté une lampe led pour ne pas me perdre sur l'île où l'on part dans trois jours et où il n'y a pas d'électricité du tout. Avec sa vitrine, ce magasin nous a donné toute confiance.

DSC05029.JPG

Ce soir on a donc investi notre premier hôtel. Un ben bel endroit, très correc' ! Ils ont sans doute voulu nous faire plaisir pendant le repas, ils ont mis une radio qui passe que des chansons françaises, mais c'est pas vraiment moderne, tabernacle ! On a entendu Maurice Chevalier, Mistinguette, Tino Rossi... Heureusement le contenu des assiettes était savoureux et léger. 

Une promenade pour admirer le coucher du soleil sur le Saint-Laurent et le bonheur était complet.

DSC05046.JPG

Petite leçon avant d'aller dormir : si on vous dit "merci", vous ne répondez pas "de rien", mais "ça fait plaisir !"

mercredi, 07 août 2013

Ka tu parles québecois

T'sais-tu qu'au Québec ils parlent pas comme nous ? Notre séjour, il nous met hors de nous. On voit des choses qui nous font capoter, j'te jure !

Et aussi parfois, c'est ben drôle. Ou étonnant.

Qu'a t'as faim, ça devient un restaurant.

 

DSC04847 - Copie.JPG


Et celui-là (ce n'est pas un restaurant!) aurait pu s'appeler Kataenvie.

 

DSC04836 - Copie.JPG



lundi, 05 août 2013

Le Québec

C'est ailleurs. C'est un peu comme chez nous, et puis d'un coup, on a une surprise, c'est pas du tout comme chez nous. Les habitants ne sont quand même pas des extra-terrestres, quoi que....

DSC04782 - Copie.JPG

samedi, 03 août 2013

Tu sais que tu es au Québec quand...

On dit "barrer" pour "fermer à clé".

On ne loue que des voitures automatiques et qu'il faudrait presque que tu repasses le permis.

Les appartements sont reliés au trottoir par des escaliers en colimaçon.

Tu vois des noms d'artistes géniaux (et leurs oeuvres) mais dont tu n'as jamais entendu parler au Musée des Beaux-Arts et au Musée d'Art Contemporain.

On te propose des épis de blé d'inde avant le barbecue et un pudding chômeur au dessert.

Quand on prend des livres mais pas des kilos en mangeant des chiens-chauds et des patates frites.

DSC04434.JPG

DSC04541.JPG

 

DSC04746.JPG


 

mercredi, 31 juillet 2013

Davantage de maris partiraient s'ils savaient comment faire leurs valises. *

Décidément, faut que j'explique beaucoup ces temps-ci !

Hier, je n'ai pas non plus publié de note, parce que j'étais occupée. A quoi allez-vous me dire ? A vieillir. Plus le temps passe, plus ça prend de temps de vieillir. En même temps que je comptais les rides, j'ai fait les dernières courses pour mon départ demain matin. Du coup, j'ai vu qu'un petit garçon pensait que j'avais beaucoup de chance pour mon anniversaire de pouvoir prendre l'escalator autant que je voulais. 

J'ai pas eu que ça pour mon anniv'. On s'est fait un petit restau entre les courses et la visite à l'hopital pour ma tante (rien de grave, mais à 80 ans ou presque, les hopitaux deviennent un milieu vite hostile, même si le personnel hier a été particulièrement aimable.) Au restau j'ai tenté un tartare Thaï et je n'ai pas regretté. En apéro on a bu du champagne rosé Billecart-Salmon. Pour ceux qui aiment ça, je m'autorise à faire de la pub, c'est mon champagne préféré. 

Je vous raconte pas tous les détails des réjouissances pré-voyage qui se sont ajoutées à tout ça. Mais aujourd'hui, finir de repasser les fringues et faire les valises a été de la gnognotte. Nous sommes quasi-prêtes je crois. Je suis très fière de mon cadeau d'anniversaire:

 De là où je vais j'essaierai de vous poster des nouvelles. J'emporte mon nez de bouc !

* Caroline Ammerlaan

dimanche, 28 juillet 2013

C'est pendant l'orage qu'on connaît le pilote.*

Pourquoi j'ai été silencieuse hier ????

A la demande générale, une explication :

Le matin à 7 heures, il y a eu un orage méga-giga-terrible. Ca nous a réveillées. Du coup, on est allé fermer les fenêtres pour empêcher la pluie torrentielle (comme ils disent dans le poste) qui aurait pu entrer dans notre jolie maison et ruiner notre intérieur. ADMV a eu comme l'impression que ça pleuvait dans la cheminée (qui est dans mon bureau). Mais non, après vérification, elle a levé la tête et vu que ça tombait du plafond, le long du mur de la rue, côté fenêtre. Constatant ce phénomène flippant, on a d'abord coupé le courant dans toute la maison, car évidemment, près de ce mur, il y a tous les fils de l'ordi, de l'imprimante, du téléphone, de la box, etc. J'ai couru au grenier, et là, j'ai vu qu'à travers la frisette, là où en 1999, lors des tempêtes, des tuiles avaient bougé, ben, ça avait dû rebouger, car l'eau tombait à un rythme soutenu, glissait le long de la frisette et avait inondé le mur et le sol le long de ce mur. J'ai posé aux endroits stratégiques tous les seaux et les cuvettes que j'avais judicieusement récupérés au sous-sol avant de monter. Puis on a protégé tout ce qui craignait dans mon bureau. Y'avait déjà des dégâts, dont une ramette neuve de papier pour l'imprimante et un bloc de papier à dessin... La pluie a cessé, mais il y avait sûrement un stock d'eau dans la laine de verre, car ça goûtait encore. On a retiré la moquette qui était sous les cuvettes, déchiré, coupé, et on a bien fait. La moquette avait fait éponge, peut-être déjà depuis deux orages. Ensuite on a téléphoné à tous les couvreurs de la ville, et on en a trouvé deux qui bossaient le samedi, et un qui a tout de suite dit qu'il passerait dans l'après-midi, mais il ne savait pas quand exactement, il dépannait déjà des gens. Ca m'a rassurée un peu. J'avais rien mangé depuis la veille, car le stress, ça me coupe l'appétit. Alors j'ai commandé des sushis. Je venais tout juste de rebrancher tout après avoir vérifié que toutes les prises étaient sèches. Et puis l'après-midi je suis allée faire des courses, et j'ai cuisiné, car le soir on avait deux invitées, et pas question d'annuler ! Le couvreur est bien venu, mais seulement à 17 h 30. Il n'avait pas de bâche sur lui. C'est con, c'est seyant une bâche. Il a constaté que les tuiles autour du vieux velux (datant de 5 ans avant qu'il ne naisse !) étaient trop courtes (ancienne technique de pose), qu'il y avait des feuilles et des trucs coincées, que le vieux velux était effectivement vieux et à changer, (on le savait et voulions le changer à la rentrée), bref, un ensemble de trucs qui, en plus de l'orage ultra-violent, on tcontribué aux grandes eaux. Cette nuit, nouvel orage, mais rien dans le grenier. Il a dû remettre en place et nettoyer les bonnes tuiles. Demain il passe poser une bâche pour qu'on parte sereines au Canada, et au retour, grand nettoyage de printemps pour notre toit : démoussage, nouveaux vélux, (il y en a 3!). La bonne nouvelle, c'est que les grosses cloques qui s'étaient formées sur le plafond de mon bureau ont quasi disparu. Bonne peinture !

Orage Privas 22 juil 2003.jpg

Vous comprendrez donc que je n'ai pas eu le temps de me mettre à mon blog. Sorry.

Cela me fait un point commun avec le pape. Car dans le poste j'ai aussi entendu:

"Journée bien remplie pour le pape François : aujourd'hui il confesse des jeunes catholiques."

Bon, je sais ça ne fait rire que moi et mon athéisme primaire.

* Sénèque

jeudi, 25 juillet 2013

Le monde est notre cahier d'écolier, sur ses pages nous faisons nos exercices.*

Quand j'étais petite, mon plus gros défaut était d'être bordélique. Aujourd'hui, mon plus gros défaut est d'être bordélique. Parents, si vous me lisez, ne vous rassurez pas, ça ne s'arrange pas.

bordel.jpg

Si j'en crois la dame du dessin mon troisième rangement aurait dû avoir lieu il y a 4 ans. En fait j'ai une règle bien plus sévère qui est "je range mon bureau une fois par an" et ça devait être aujourd'hui. Mais je ne sais pas pourquoi (ou enfin, si, je sais, mais j'ai pas envie d'expliquer) je ne l'ai pas fait. Alors, disons, demain, je range ! 

Ce que j'ai déjà fait en revanche, c'est acheter mes fournitures scolaires : mes cahiers japonais, mon agenda, et hier, mes chemises à élastique de couleurs différentes, il m'en faut huit. J'y mettrai tous les jours mes docs à photocopier, et y laisserai en attente les photocopies que je n'ai pas pu donner aux absents, on verra si j'arrive à ne plus les égarer. En parlant de fournitures scolaires, je ne peux m'empêcher de vous faire partager des scènes qui me font rire. Forcément, elles sont tirées de la série "Fais Pas Ci, Fais Pas Ca", ma série culte.

Madame Lepic, alias Valérie Bonneton, est mon idole. Si vous ne connaissez pas la série, regardez depuis le début, ce sont les présentations, sinon allez directement à 1'01, là où commencent les scènes en lien avec le sujet de ma note.

Une info sur ma journée ? Je suis allée au ciné. J'ai vu Frances Ha. C'était une super bonne idée d'y emmener ma copine de 44 ans (ce n'est pas son âge, mais depuis combien de temps on se connait). Ca lui a changé un peu les idées, et elle en a besoin.

*Richard Bach

mercredi, 24 juillet 2013

Nuisances de vacances et solutions diverses

C'est l'été, et vous en avez peut-être marre de ça :

Quoique ça m'étonnerait vu que je n'ai pas trop de parisiens pure souche dans mes lecteurs. Mais quand même, la chaleur, ça vous poussera sans doute à trouver des solutions, genre, la piscine. Mais là aussi, méfiez-vous :

Si vous préférez faire du sport chez vous, il y a aussi cette solution :


Si vous n'avez pas d'animaux, prenez des enfants. Passé deux ans, ça risque d'être éprouvant malgré tout.

Bon, voilà, c'était ma note "conseils et vidéos neuneus". La chaleur, sans doute. 

mardi, 23 juillet 2013

La presse a quelque ressemblance avec ce coq qui croyait que sans son cocorico le soleil ne se lèverait pas.*

Les vacances d'été peuvent être l'occasion de séjours linguistiques. Pour ma part, je m'envolerai bientôt vers un pays bilingue (les veinards !). Mais je vous montre ici une vidéo trouvée sur Viméo qui prouve que si les humains ont parfois du mal à se comprendre, on n'est pas prêt de communiquer avec les animaux, surtout les animaux étrangers.

Ne cherchez pas, il n'y a pas de cheval. Ce qui m'a le plus laissée perplexe, c'est le cochon. La française ne l'imite pas, et les japonaises ne doivent jamais en avoir croisé !

*François Mauriac

lundi, 22 juillet 2013

Plus la terre se peuple plus la vacuité l'envahit.*

Les rues sont vides.

C'est cool. On peut marcher (bon, sans ombre, c'est moyen...) sans riquer de se faire renverser, faire du vélo idem, et si on est en voiture se garer exactement devant le magasin où l'on va.

Les programmes télé sont vides, encore plus que d'habitude, donc, on regarde des dvd, on bouquine, on réécoute les vieux CD, on fait d'autres trucs, comme relooker son blog.

Mais les boîtes aux lettres, virtuelles ou non, sont quasi vides aussi. Ca, c'est moins fun. Heureusement, j'ai au moins une copine qui vit comme moi au XXème siècle et qui m'envoie des cartes postales. Et il n'y a qu'elle pour en trouver des comme ça! Je vous fais partager le dernier envoi de Pascale. Pendant qu'elle profite de la clim' des salles obscures, je congèle mes cerises et compotise mes abricots.

numérisation0001.jpg

* Robert Marteau