Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 avril 2011

Une île, c'est un peu un bateau, non ?*

J`yétais, et sous un soleil de plomb en plus !

Ici l`occupante est bien une chatte de sexe féminin (je ne sais pas pourquoi, mais avec une phrase pareille, je crains qu`un tas de mecs arrivent ici par le hasard de chez gougueule...), elle s`appelle Shelby et a 18 ou 19 ans. Alors que chez moi, j`ai laissé une chatte sympa, et vais retrouver un mec ! Faut pas partir de chez vous, ça fout les jetons.

A mon retour, promis, je publie un album photo de mon séjour.

*Serge Brussolo

jeudi, 21 avril 2011

La vie est, en quelque sorte, un pèlerinage.*

Conversation :

"Vous cherchez quel numéro exactement ?"

"Le 24"

"C`est là-bas."

Je regarde, je m`approche, je reconnais un peu, mais nous n`entrons pas.

"Mais vous cherchez qui exactement."

"Personne. En fait mon amie Ed a habité là."

"Oui, vous m`avez peut-être vue, il y a 30 ans avec mon vélo français..."

"Oh vous savez, en ce temps-là, j`étais un gros buveur ! (a heavy drinker)"

 

J`ai failli répondre "Moi aussi."

*Platon

Post-scriptum : Il va falloir être patient pendant le weekend pascal (nan, y a pas de e!), je pars dans l`ouest du pays...

mercredi, 20 avril 2011

Certains dîners gratuits sont tellement ennuyeux qu'un sandwich payant est, de loin, préférable.*

Un peu de pub comparative :

J`ai voyagé avec P&O plutôt que SeaFrance à cause du prix et je ne regrette pas. Le confort est identique. Les sandwiches pas trop chers et j`ai même trouvé un expresso !

Pour prendre le ferry, je n`avais pas de billet, juste un code dont je n`ai pas eu à me servir. A peine arrivée devant la guérite, la jolie dame m`a dit : "Madame Quiparle, c`est ça ?" Rien qu`en voyant ma tête !!! (bon, non, je sais. ils regardent la plaque d`immatriculation...)

Je n`ai pas été fouillée. Ils n`ont embêté qu`un bulgare. Ils cherchaient peut-être un parapluie ?

Et à 13 heures je me suis arrêtée dans un petit village, oú j`ai mangé en terrasse, en plein soleil, un sandwich cheese and tomato excellent.

La route fut bonne malgré la circulation dense et le bouchon traditionnel au tunnel de Dartford. Je suis arrivée vers 17 h. Les bavardages de la fin de la journée m`appartiennent.

 

*José Artur

mardi, 19 avril 2011

Ils peuvent tuer toutes les hirondelles, ils n'empêcheront pas la venue du printemps.*

A l'heure où vous lirez cette note je serai sur le bateau, ou aurai déjà atteint l'Angleterre. Mes projets précis ?

Comme j'arrive vers 11 heures, me trouver un coin sympa pour manger à la campagne, pas loin de Canterbury. Pas de bière, je suis seule au volant. Mais quelque chose de léger et inventif comme les anglais en ont le secret pour leurs "lunches".

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis direction le Northamptonshire. Un petit village près de Corby. Des balades à pied, et puis le weekend du tourisme à Bristol que je n'ai jamas visitée. Des vacances à l'intérieur de mes vacances. A part ça, j'irai sans doute flâner du côté de Peterborough, Uppingham, Leicester, peut-être même Cambridge ou Londres. Je suis ravie de retrouver mes amis qui ont rendu une certaine année entre septembre 81 et novembre 82 absolument savoureuse.

Pour me donner un aperçu du printemps je me suis promenée dans Maville hier avec ADMV et sur le chemin d'un parc, j'ai trouvé ce graffiti. Je n'ai pu m'empêcher de le photographier.

100_5509.JPG

*Proverbe afghan.

dimanche, 17 avril 2011

Il vaut mieux donner à son fils le nom d'un chanteur vivant que celui d'un général mort.*

 

Dans la série (Je sais Pascale, tu n'aimes pas ça !) "artistes que j'adore et que vous ne connaissez pas", je vais vous parler aujourd'hui de Joseph Racaille.

 

Je l'ai d'abord découvert grâce à un album à lui, puis en me renseignant un peu plus j'ai appris qu'il avait été l'arrangeur de Thomas Fersen et de Bashung, excusez du peu !

 

Puis je me suis acheté la musique qu'il avait composée pour un ballet de Decouflé. Et enfin grâce à ma médiathèque j'ai dégusté ses petits délires musicaux, et j'ai particulièrement adoré son cd hawaïen. Il est un des plus grands joueurs de ukulélé. Si vous le croisez chez votre disquaire, ou sur les sites de ventes par internet, ne vous privez pas. Il est discret, a une tête de Deschiens, mais c'est une perle rare !

 

Lisez ce qu'en disent les évolutionnaires, et vous n'hésiterez plus.

 

http://lesevolutionnaires.free.fr/pages/RACAILLE/racaille.htm

 * Groucho Marx

vendredi, 15 avril 2011

Les apparitions ont l'heureuse sagesse de n'apparaître qu'à ceux qui y croient.*

Kate middleton est-elle le nouveau messie ?

Son visage est apparu miraculeusement sur un bonbon.

Au benêt qui croit avoir vu une apparition, je signale qu'elle est apparue aussi sur un paquet de céréales,

Sur une mug,

Et de toutes façons, moi, sur le bonbon, je trouve que le visage ressemble à celui de Liz Taylor, et donc c'est elle qui a fait un signe, pas Kate.

Mais si on va par là, qui voyez-vous dans ce plat de poulpes ?

Recette daube de poulpe

* Chamfort

mardi, 12 avril 2011

Il n'y a de bons professeurs que ceux en qui subsiste la révolte de l'élève.*

Je suis en train d'écouter une émission sur France Culture qui parle de ces membres de l'éducation nationale qui ont rendu leurs palmes académiques. Cette émission me rassure un peu en me disant que je ne suis pas toute seule à penser ce que je pense.

http://www.franceculture.com/podcast/2589801

Les palmes, je ne les ai pas eues, et je sais que je ne les aurai pas. Cette année, pour la première fois, j'ai fait la demande d'obtention de l'agrégation sur liste d'aptitude. Je savais que je ne l'aurais pas du premier coup. C'est comme ça pour tout le monde. Mais que mon inspectrice me mette un avis "réservé", alors qu'il y avait trois autres solutions au-dessus, ça m'a montré que ma prise de décision en mai dernier, de ne pas accepter d'être conseillère pédagogique cette année, et ma lettre qui expliquait clairement les raisons qui me faisaient refuser : un nouveau système de formation qui allait à l'encontre de l'intérêt tant des élèves que du professeur stagiaire, sont responsable de cet "avis". Je suis punie. Fière de l'être finalement.

*Edmond Gilliard

Post-scriptum qui n'a rien à voir : Quand j'étais petite, et que j'étais dans la lune, mon papa m'appelait "Gagarine". :-)

lundi, 11 avril 2011

Le Temps est l'image mobile de l'éternité immobile.*

ADMV m'a fait un TRRRRRRRRRRRRRREEEEEEEEEEEEEEEES beau cadeau. Il est maintenant sur ma terrasse. Celui qui l'a fabriqué est un oncle à moi. Un véritable artiste, capable de créer n'importe quoi à partir de n'importe quelle matière.

100_9249.JPG

L'idée m'est venue de lui demander cette création après notre voyage en Allemagne il y a tout juste un an. Des photos, des descriptions, beaucoup de recherches pour trouver les grosses billes de couleur, et j'ai exactement ce dont je rêvais. Il tourne lentement, au gré du vent.

 

100_9238.JPG

Comme c'est le seul du quartier et que le cuivre est très prisé ces temps-ci par les gens malhonnêtes, nous le rentrerons dès que nous partirons, et même la semaine. J'aurais trop peur de perdre ce bijou.

 

*Platon

dimanche, 10 avril 2011

C'est très bizarre d'écrire sur un ordinateur, c'est comme sculpter de l'eau.*

C'était un lundi, c'était il y a cinq ans. Il était encore timide, pas très au courant des coutumes locales. Mais il était plein d'enthousiasme. Il s'est mis en route bon an, mal an, et plein de gens sont venus lui dire bonjour. Il s'est développé, s'est nourri des autres, mais a aussi essayé de leur apporter quelque chose. Récemment, il a dû subir un lifting, réussi apparemment, en tout cas personne ne lui en a fait reproche. Aujourd'hui, il vous invite à fêter son anniversaire !

C'est l'heure des bilans : 1223 notes et 24100 commentaires. De quoi être fier, ému, et satisfait.

Merci à vous tous pour votre fidélité. Ce blog fait partie de ma vie maintenant, et vous aussi du coup. Si parfois j'ai des coups de mou, des petites pannes d'inspiration, je pense que je les surmonterai toujours grâce à un sourire, un encouragement ou un coup de pied aux fesses que vous ne manquerez pas de m'envoyer !

Il y a cinq ans, je m'apprêtais à découvrir le Portugal, cette année, je pars vers l'Angleterre. Un peu moins de découverte pour moi, mais un retour aux sources nécessaire régulièrement.

*Jean Echenoz

mercredi, 06 avril 2011

J'ai un ami qui est xénophobe. Il déteste à tel point les étrangers que lorsqu'il va dans leur pays, il ne peut pas se supporter !*

J'ai eu une journée cosmopolite. Ce matin je suis partie travailler avec mon collègue irlandais. Pendant la récréation, j'ai surtout parlé à mon collègue britannique. En ce moment au lycée, nous avons la visite de collègues russes et dès lundi, ce sont des américains qui arrivent. Demain, certains de mes élèves partent en Italie. A midi, comme il était trop tard pour la cantine et que je devais manger en ville, j'ai opté pour un tex-mex, sous un soleil provençal. Et à 14 h, j'avais rendez-vous (professionnel!) avec une jeune femme venue tout droit d'Equateur, qui fait un stage en France et en Espagne. Pour accompagner mon breuvage, j'ai trouvé sur la soucoupe un petit gâteau belge, le spéculoos. De retour chez moi, j'ai eu droit à un bonjour de mon voisin portugais. Là, il faut que je réponde à la maman de mon élève australienne. Ce weekend on compte bien aller au restau africain du quartier. Et tout ça vous est raconté grâce aux américains (ben oui, windows, microsoft, tout ça...).

N'en déplaise à certains, c'est comme ça que j'ai envie de vivre en France.

*Raymond Devos

samedi, 02 avril 2011

Les adolescences trop chastes font les vieillesses dissolues.*

C'est le printemps, et nos élèves se sentent amoureux. C'est classique. Le romantisme dans mon lycée prend toutefois des formes nouvelles et étranges. J'appelle ça le romantisme du placard à balais. Il y a de nombreux recoins où ils peuvent être tranquilles, assis parterre ou même sur l'herbe quand il fait beau, des lieux où quasiment personne ne passe. Mais certains couples choisissent immuablement le coin en bas, près de l'escalier inévitable pour aller en salle des profs. Ils se tiennent debout, langoureusement enlacés, et leurs bouches emmêlées, appuyés contre la porte du placard à balais, avec, s'ils ont de la chance, un seau et une serpillière en attente à leurs pieds.

Corinne Pierre-Duplaix

*André Gide

mercredi, 30 mars 2011

Un bon traitement contre l'insomnie est de beaucoup dormir.*

 

J'ai des yeux comme ça.

 

Dès 11 h, je baillais comme ça.

 

J'ai dormi comme ça.

 

Et quand enfin j'ai trouvé le sommeil, j'ai fait des cauchemars comme ça.

 

 

Katsuhiro Ōtomo, "Akira" (1982). La destruction de Neo-Tōkyō.

Alors ce soir, je vais essayer de bosser comme ça.

 

 

Louison. http://macawpictures.blogspot.com/

Mais c'est pas gagné !

*W.C. Fields

mardi, 29 mars 2011

La police est sur les dents, celles des autres, évidemment.*

Une énorme manifestation à Londres, qui commence pacifiquement et dégénère à cause de casseurs. Là-bas aussi c'est l'éducation qu'on sacrifie. Le prix des études supérieures va tripler dès l'an prochain.

De ce qui c'est passé à Londres mercredi, vous n'en avez sûrement rien vu. Les journalistes ici ont gardé un silence étonnant. Non, finalement, pas étonnant, il faut conserver le mythe qu'il n'y a qu'en France que les gens manifestent. Il y avait pourtant déjà eu d'importantes manifestations étudiantes en Angleterre le 20 mars et le 11 novembre 2010 et le 29 janvier 2011.

 

 

Ce qui est différent, ce sont les policiers. A Londres, ils ne sont pas plus violents que les manifestants.

*Boris Vian

lundi, 28 mars 2011

L'énigme vit aussi du voeu d'être percée.*

Bientôt le 68 ème ?

De quoi s'agit-il ?

La dernière fois, il avait fallu 50 ans. Combien de temps cette fois-ci.

 

*Jean-Claude Renard

 

dimanche, 27 mars 2011

Il est hélas devenu évident aujourd'hui que notre technologie a dépassé notre humanité.*

Pour des raisons de communications urgentes avec l'Australie, on m'a conseillé d'installer Skype. Je comptais bien profiter de ce moyen économique pour téléphoner. C'est vrai, ce n'est pas la porte à côté. Alors, je cherche le site de skype sur le net, je clique, j'installe, tout se passe bien. Sauf que quand je veux me connecter, cela s'avère impossible. Je ne comprends pas pourquoi. Je réitère. Et à chaque fois, la même consigne : Contacter votre administrateur.

En l'occurrence, mon administrateur, c'est moi.

Skype

*Albert Einstein

samedi, 26 mars 2011

Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus hauts placés qui servent le moins.*

Ma bibliothèque de quartier en 1967. Une seule entrée, deux bâtiments au fond de la cour : à gauche, la bibliothèque, à droite, le commissariat. Pas intérêt à te tromper.

Entrée dans la bibliothèque, dire bonjour aux bibliothécaires : M. et Mme S. A mes yeux, plus de 60 ans. Je ne dois pas me tromper beaucoup, ils étaient retraités de l'enseignement. A ma mère qui avait perdu son "carnet de bibliothèque", ils reprochaient "ça coûte cher à la ville". A mon frère, 14 ans, qui voulait emprunter un livre de la salles "adultes", accessible à 16 ans sur autorisation des parents, ils opposaient un refus sans appel. De Closets, Cousteau ou Paul-Emile Victor devaient être subversifs. A ma prof de maths, qui me l'avait raconté, ils faisaient remarquer avec mépris qu'elle n'empruntait que de la science fiction. A moi, ils ne disaient rien, car je respectais tous les règlements en ne lisant que du Charles Vildrac, de l'Enid Blyton ou du Caroline Quinn. J'ai eu de la chance. Pour mes 14 ans à moi, on a eu droit à l'ouverture d'une nouvelle bibliothèque, avec de vrais bibliothécaires, qui nous laissaient emprunter des livres d'adultes, nous y encourageant, même, vérifiant sûrement discrètement que c'était "correct".

Aujourd'hui, c'est toujours un endroit agréable, où il reste un semblant de calme, d'enfants et d'ados qui viennent s'évader quelques heures le samedi après-midi, sans walkman, sans coca, sans insultes, et ça fait du bien. J'y reste une heure, hors du monde, et ça me détend autant que mon cours de dessin.

laon zola

 

*Paul Masson

mercredi, 23 mars 2011

La mort, c'est un peu comme une connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu'il est mort. Ce sont les autres qui sont tristes. Le con, c'est pareil.*

Maitre Capello est mort. Les plus jeunes ne le connaissent sûrement pas, sauf grâce aux bêtisiers peut-être. Personnellement je le trouvais plutôt horripilant, mais comme j'ai trouvé une vidéo très drôle qui explique son décès, j'ai décidé de lui consacrer une note. Après tout, ne soyons pas consensuels et pour une fois disons du mal des morts : je le trouvais pédant, et pas si fort que ça finalement. Ma tante a toujours été plus forte que lui en vocabulaire et en grammaire, sans même avoir besoin de chercher dans son dico ou son Grévisse. Mais comme elle n'est jamais passée à la télé, vous vous en foutez, soit. Maitre Capello, le seul qui m'ait rappelé ce personnage, c'est Allègre. Allez savoir pourquoi...

 

Tout le monde ne peut pas faire de note en mémoire d'une beauté !

*Philippe Geluck

lundi, 21 mars 2011

Certains hommes parlent pendant leur sommeil. Il n'y a guère que les conférenciers pour parler pendant le sommeil des autres.*

Je viens de lire que vendredi dernier, c'était la journée internationale du sommeil. C'est pour ça qu'ils nous ont montré un mec qui sur un itinéraire, genre Lille/Nice, avait dormi en tout 9 minutes ! Incroyable, tout ça sans accident. Bon, moi, je n'ai jamais compté combien de temps je dormais sur un grand trajet, toujours est-il que le matin, je pense encore à mon lit quand je suis sur l'échangeur, avec beaucoup de nostalgie d'ailleurs.

Il parait que les micro-siestes font du bien. Je ne sais pas à quelle heure, mais je m'imagine bien à 13 h 30, au milieu de ma première heure de l'après-midi, dire à mes 36 élèves : "OK. Let's stop for two minutes and let's have a nice sleep, here. Heads on your tables everybody!" Le repas de la cantine nécessiterait bien une telle pause pourtant.

Ca ferait son petit effet, et peut-être seraient-ils moins énervés avec leurs profs de maths après ?

Aucun métier n'est fait pour ce merveilleux rhytme idéal dont on nous rebats sans arrêt les oreilles. Personne ne dort assez la nuit, car le boulot commence trop tôt (je dois être au lycée à 7 h 30, pour pouvoir faire mes photocop's ou rapporter un papier urgent au secrétariat, choper un élève qui me doit un chèque pour la sortie, etc.), et donc, je me lève à 6 h 20.  J'ai lu plusieurs sites, et la durée idéale moyenne d'une nuit serait de 7 heures ou 7 heures et demie. Il faudrait donc que je me couche à 23 h tous les soirs.... Ben, je n'y arrive pas. Et vous ?

Il n'y a que pendant les vacances que je dors bien, et que je peux faire la sieste, alors que je ne suis pas fatiguée. Etrange.

 

 

J'aime bien cette image de trains, à cause de mes racines. Mais d'un autre côté, prendre le train est devenu si stressant et aléatoire, que je me demande si elle est appropriée...

Quand je n'arrive pas à m'endormir, c'est vrai que je me trouve un peu dans le même état que quand le tgv ne démarre pas, coincé en gare, ou quand, après un retard, je dois prendre une correspondance, mais que rien ni personne ne peut m'indiquer le bon quai.

Alors, j'essaye d'avoir une image positive et rassérenante dans la tête. Souvent je suis allongée au soleil dans une prairie remplie de marguerites. Et vous ?

*Alfred Capus

samedi, 19 mars 2011

Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques.*

Il y a deux choses qui me préoccupent ces temps-ci : les globules de mon copain Hervé, et le nuage de Fukushima. On nous raconte plein de trucs qui se contredisent, qui nous montrent que nous vivons dans un monde Kafkaïen plein de cercles vicieux, un peu comme dans les hopitaux. Au milieu de tout ça j'ai trouvé cette vidéo. Aux petits japonais aussi on bourre le mou, on récure les neurones, mais avec des images poétiques auxquelles je ne m'attendais pas. Virgibri nous dira s'il s'agit d'une métaphore filée, d'une amplification ou bien d'une hypotypose.

Regardez, appréciez... ou non.

La vidéo ci-dessous n'est soi-disant plus disponible... Cliquez donc sur le carré noir.

 

  

* Mark Twain

mercredi, 16 mars 2011

Je suis abasourdi par le nombre de personnes qui veulent "connaître" l'univers alors qu'il est déjà suffisamment difficile de se repérer dans le quartier chinois de New York.*

Grâce à wikipedia, j'ai découvert que je lisais mieux le macédonien que le bulgare.

Ce matin en cours, j'ai failli éclater de rire il a été dit qu'un mot était mal prononcé, parce que l'accent tombait sur le "dic". Mes élèves sont vraiment bons en anglais, ils ont ri aussi. (Ces deux lignes sont pour emy, qui est à peu près la seule angliciste à fréquenter de près ou de loin mon blog.)

Maintenant deux lignes pour Virgibri que je félicite pour son admissibilité à l'agreg'. Le plus dur n'est peut-être pas fait, mais elle n'a pas bossé pour rien! Je suis extrêmement admirative, moi qui n'ai jamais réussi à sacrifier une année pour la passer, et qui cette année ai fait une demande d'intégration au corps des agrégés sur liste d'aptitude. On verra si la lettre que j'ai écrite pour me "vendre" aura été aussi efficace que les révisions de Virgibri.

C'est à peu près la seule bonne nouvelle ces jours-ci, alors dégustons-là.

Car autrement, ça continue de sauter au Japon, les conséquences sont annoncées de plus en plus graves de jour en jour, mais j'entends encore des gens interviewés dire qu'ils sont persuadés qu'il n'y aucun risque en France ! C'est vrai qu'on est les plus forts, j'ai tendance à l'oublier.

J'espère que cela n'a aucun rapport avec tout ça (les radiations), mais je déguste le plaisir d'entendre tous les matins depuis trois jours qu'il pleut dans le sud, ou qu'il y fait moche, alors qu'ici, on a l'impression qu'on va passer le bac demain... (oui, je sais, c'est pas sympa.)

*Woody Allen

lundi, 14 mars 2011

La science peut mener à la découverte de l'énergie atomique mais elle ne peut pas nous préserver d'une catastrophe nucléaire.*

Je ne suis pas journaliste. Je réagis à l'actualité avec ma sensibilité de citoyenne, pas toujours assez informée, par manque de temps, et de transparence de la part des communiquants et gouvernants aussi. Ce que j'ai vu à la télévision et sur le net hier m'a atterrée. Evidemment je compatis avec les Japonais. S'il y a une aide que je peux apporter, si mince soit-elle, je le ferai. Car ceux qui sont morts, vont mourir ou / et souffrir là-bas ne sont pas ceux qui ont décidé d'installer 17 centrales, c.a.d. 55 réacteurs, (chiffres de 2005) sur un si petit territoire. Mais ce sont ces décideurs qui m'ont horrifiée hier. J'ai regardé la carte, révisé ma géographie. Ce n'est pas si loin que ça le Japon. Déjà dans ma région, les cancers de la tyroïde se sont tragiquement multipliés dans les 20 dernières années. Et cette fois ?

Le hasard fait qu'on m'a annoncé par courrier que j'avais une nouvelle "filleule" chez Plan International. Le petit garçon que je parrainais a quitté son village du Sri Lanka avec sa famille pour que son Papa trouve du travail. Cette fois, c'est une petite fille qui vit avec ses parents et ses deux soeurs dans le sud du Timor, en Indonésie. Et là, c'est vraiment tout près du Japon. Elle ne doit pas être inquiète, cette petite fille, dans ses habits salis par la terre, et vivant sans chaussures dans son petit village de maisons de branches et aux toits en paille (dixit la lettre qui accompagne le dossier.) Peut-être même qu'elle sourit comme sur la photo. Mais pas loin, des pays économiquement développés ont décidé de risquer la vie de populations innocentes, pour faire du fric, plutôt que d'essayer de trouver des solutions moins dangereuses, de modifier les modes de vie.

J'ai également appris hier qu'en France on venait de limiter l'installation des éoliennes, parce qu'elles sont trop bruyantes.

* Vaclav Havel

samedi, 12 mars 2011

Très vite, un professeur devient un vieux professeur.*

Aujourd'hui, comme dans beaucoup de lycées de France, c'était la Journée Portes Ouvertes. Pour moi qui me suis amusée à aller photographier ma salle de classe pour vous, c'était plutôt "Entre les Murs"...

042.JPG

Je vous fais cadeau des deux plus beaux panneaux confectionnés par des élèves sur l'histoire de l'Angleterre, pour accompagner des exposés. Chacun dans leur style, ils avaient été faits avec amour, et ça se sentait.

040.JPG

041.JPG

Après les expositions, j'ai rencontré pas mal d'anciens élèves. J'ai revécu comme chaque année le traumatisme de ne pas me rappeler de plus de 10 % des noms, et c'est extrêment gênant, même si je fais tout pour que ça ne se voit pas, alors qu'eux semblent super contents de me revoir. Moi aussi, je me rappelle d'un sourire, d'un visage, mais je ne peux plus dire qui c'est, ni quelle année c'était. Le dernier, K, que j'avais... l'an dernier. Là, c'était le summum de la honte. Mais bon, aussi, il a retiré sa casquette de titi parisien, qu'il traînait partout, et il s'habille comme un vrai étudiant adulte. En plus, il ne prononce plus 150 mots à la minute. Il y a de quoi se tromper !

Au détour d'un couloir, une autre rencontre surprise :

017.JPG

 

La réponse, enfin !

*Daniel Pennac

mercredi, 09 mars 2011

Il y a des phrases qui ne peuvent s'écrire qu'à la main.*

bafouille0001.jpg

*Françoise Lefebvre (Souliers d'Automne)

lundi, 07 mars 2011

Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.*

Demain, c'est la journée de la femme, et le blog h&f a sélectionné trois blogs tenus par des femmes. Pas le mien.

Vivement la journée des homos, comme ça j'aurai peut-être une chance que mon blog soit à la une. Remarquez, je devrais le proposer comme catégorie "VIB", ça serait peut-être accepté, puisque "blog de femme" a été refusé...

Mon humeur de dogue n'a pas été améliorée par le fait qu'une entreprise à qui j'ai confié du fric, m'a envoyé une lettre adressée à "Mademoiselle" Ed. Je l'avais pourtant déjà signalé, ça avait été modifié en Madame... Il va falloir que je réécrive et ils me diront qu'ils ont changé de système informatique, etc. C'est fou comme les ordinateurs sont machos !

Je vais élire trois lieux du web qui partagent mon indignation: (donc, ont raison !)

1. Un blog : http://www.scumgrrrls.org/article97.html

2. Une page facebook qui expliquent à ceux et à celles qui  n'ont pas compris :

http://www.facebook.com/topic.php?uid=29679466651&top...

3. Et un autre blog qui donne plein de références légales.

 http://sapholelire.blog4ever.com/blog/lire-article-465663...

Cool, je vais pouvoir argumenter mon courrier à toutes les administrations qui m'écrivent, à commencer par mon employeur, en argumentant avec des références de textes officiels. Ils adorent ça !

*Rebecca West

dimanche, 06 mars 2011

Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt.*

Demain, c'est la reprise, et avec deux semaines particulièrement chargées, où je ne pourrai même pas aller à mon cours de dessin jeudi, et où, ADMV est obligée de repartir dès demain matin... Bref quinze jours pas terribles, que je vais rayer soigneusement tous les soirs sur mon agenda. Comme quand j'étais interne.

Pour oublier la perspective de cette quinzaine, nous avons passé un dimanche cool, ensoleillé de surcroît. Un peu de boulot quand même ce matin, tortellini à la sauce au gorgonzola et merveilleux macarons achetés par ADMV, puis une fois le café avalé, nous sommes parties nous promener dans la forêt, pas très loin. Mais il faut quand même prendre la voiture. Je n'habite en plein dans une zone où le tourisme vert est très porteur. Quelques photos pour vous montrer que les images que nous emporterons au boulot sont quand même revigorantes.

 

100_5454.JPG100_5457.JPG

 

100_5456.JPG                                       

100_5458.JPG

 

 

 

 

 

 

*Jules Renard