Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 août 2013

La vie des bêtes

Nous ne voyons pas que des humains, il y a aussi des animaux sur notre chemin. Au jardin botanique de Montréal d'abord, pas étonnant qu'ils nous appellent "les cousins". J'y ai retrouvé ma famille, végétalisée.

DSC04911 - Copie.JPG

Une autre fois c'est dans mon assiette qu'un homard s'est égaré, lui, je ne l'ai pas épargné !

DSC04873 - Copie.JPG

Encore une fois au jardin botanique, un écureuil aurait volontiers partagé nos biscuits, mais c'était interdit !

DSC04947 - Copie.JPG

Et enfin, aujourd'hui, le brouillard nous a empêché de voir la côte et les paysages, tant pis Pascale, mais j'ai pu photographier quelques dos de baleines !

DSC05065 - Copie.JPG

samedi, 03 août 2013

Tu sais que tu es au Québec quand...

On dit "barrer" pour "fermer à clé".

On ne loue que des voitures automatiques et qu'il faudrait presque que tu repasses le permis.

Les appartements sont reliés au trottoir par des escaliers en colimaçon.

Tu vois des noms d'artistes géniaux (et leurs oeuvres) mais dont tu n'as jamais entendu parler au Musée des Beaux-Arts et au Musée d'Art Contemporain.

On te propose des épis de blé d'inde avant le barbecue et un pudding chômeur au dessert.

Quand on prend des livres mais pas des kilos en mangeant des chiens-chauds et des patates frites.

DSC04434.JPG

DSC04541.JPG

 

DSC04746.JPG


 

samedi, 06 juillet 2013

Âme naturellement joyeuse, ne redoute plus rien de ce qui pourrait ternir la limpidité de ton chant. *

Ca y est ! je suis en vacances.

Deux jours en avance. Elle est pas top ma life ?!

J'ai délibéré dans le plus beau, le plus merveilleux, le plus adorable des centres d'examens. S'il existait un guide genre Exam Advisor des centres d'examens, je leur donnerais 6 étoiles sur 5.

En effet, non seulement c'est un vieux lycée, joli, chaleureux, mais en plus quand on arrive, on nous conduit jusqu'à la salle où l'on prend le café. Et c'est pas n'importe qui qui m'a accompagnée, mais le proviseur, un type assez jeune, blondinet, très aimable. Dans la salle du café, deux dames sont là pour nous servir un breuvage qui ressemble effectivement à du café, même si là-bas on dit "cafè", voire "cafeïlle", et il était accompagné d'un gâteau local, idéalement moelleux.

Pour une fois, (en 17 ans de bac quand même...) nous n'étions pas parqués dans une salle des profs étriquée à attendre en vain les infos, mais reçu dans le réfectoire spacieux, et il y avait de grands tableaux très clairs où nous avons su tout de suite dans quelle salle aurait lieu la concertation, puis dans laquelle nous irions délibérer. Pas de simples n°s de jurys, mais nos noms ! C'est peu de chose, mais l'impression d'exister, est parfois agréable.

Une dame charmante, peut-être la proviseure-adjointe, nous a dit "surtout, ne partez pas sans nous laisser de n° de téléphone, car nous vous appellerons pour vous dire si vous avez des candidats à l'oral lundi." Je n'osais y croire. Eh bien ce matin, j'ai eu un coup de téléphone vers 10 h (on m'a même laissée faire ma grasse mat') d'une dame hyper aimable, souriante (ça s'entendait) me disant que je n'aurais pas de candidats lundi ! Je dois quand même être dans les starting-blocks entre 7 h 45 et 8 h 20 car les candidats ont légalement le droit de choisir le jour-même, mais il y a peu de risque. Un petit coeff 2, quand je vois le nombre de points qu'ils ont à rattraper, ils sont matheux quand même !

Bref, je m'engage dans ce weekend sereinement. Nous venons de prendre les billets de train pour aller à l'aéroport en août, pour nous rendre au Canada. Nous avons pour la première fois cette année pu petit-déjeuner sur la terrasse, et demain midi nous barbeuquons chez une copine, et le soir, il y a "pot" chez ma collègue qui part en retraite. Il y a des jours qu'on apprécie plus que d'autres. J'avais envie de vous le dire.

 

* André Gide

samedi, 29 juin 2013

Je donne tout pour un rien Pour te revoir faire un détour Par le jardin du Luxembourg*

On nous annonce du beau temps, vous savez ce truc qui fait qu'on a chaud, qu'il y a de la lumière toute la journée et que les gens sont de bonne humeur. Ca a existé, il y a bien longtemps, et à force de ne plus en avoir, vous allez peut-être manquer d'inspiration pour l'occuper. Pour les parisiens ou les touristes en balade, il y a un lieu très sympa, le Jardin du Luxembourg. Et il y a tout un tas de motivations qui peuvent vous attirer là-bas.

 

ECOUTER DE LA MUSIQUE

 

DSC03907 copie.jpg

DSC03912 copie.jpg

FAIRE DES BULLES DE SAVON

 

    OU FUMER VOTRE CLOPE TRANQUILLE...

DSC03914 copie.jpg

DSC03917 copie.jpg

PROFITER DE LA PROMISCUITE D'UN BANC POUR FAIRE DES CONNAISSANCES INTERESSANTES.

DSC03914 copie2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

VOUS PROMENER AVEC UNE COPINE

 

 

OU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOUS FAIRE CHIER.

 

DSC03921 copie2.jpg

DSC03921 copie.jpg

MANGER UNE GLACE

OU

VOUS CACHER DERRIERE UN ARBRE POUR BOUFFER UN MACDO

DSC03923 copie.jpg

PASSER UN BON MOMENT AVEC VOTRE AMOUREUX

DSC03922 copie2.jpg

OU VOUS SAUVER EN TROTTINETTE PARCEQUE VOTRE PETITE SOEUR VOUS COLLE !!!

 

DSC03923 copie2.jpg

*Chanson de Joe Dassin 

samedi, 22 juin 2013

It is not the walls that make the city, but the people who live within them. The walls of London may be battered, but the spirit of the Londoner stands resolute and undismayed. *

Edit (28.06.2013, 19h55) Ca y est, j'ai remis les liens !!!

Je m'aperçois que j'ai oublié la Serpentine Gallery où des expos temporaires s'offrent gratuitement à vous à l'intérieur de Hyde Park, et le London Film Museum, à côté de la Grande Roue, non loin de Big Ben. (Il y en a un autre à Covent Garden, mais je ne l'ai pas visité.)

J'ai annoncé il y a quelques notes que je publierais mon "top ten" des lieux que j'aime à Londres. J'ai peur d'oublier quelque chose, mais je me lance. Il y aura peut-être des "edits" plus tard, ou d'autres notes si je découvre ou me rappelle autre chose.

1. Camden Lock Market, et la promenade qui part de là le long du Regent's Canal jusqu'aux environs de Paddington. Vous y croiserez des hyènes, des vaches en papier mâché, et des superbes propriétés de gens qui avant la rénovation des berges du canal devaient avoir une paix royale.

2. The National Portrait Gallery Il y a des incontournables qui sont là d'années en années, mais aussi des expositions qui se renouvellent. J'adore l'art du portrait et ici il est sous toutes ses formes (sculptures, peintures, photos...) et de toutes les époques. Le musée n'est pas trop grand, pas de risque de fatigue ou de lassitude et à la sortie, juste en face, il y a un "prêt-à-manger" où vous pourrez vous acheter une salade ou un sandwich et manger en plein air.

3. Covent Garden. Ce quartier a perdu de son authenticité entre le moment où je l'ai découvert en 1981 et maintenant. Les magasins de ces anciennes halles rénovées sont devenues très chers, mais il y a de belles choses à regarder et aux alentours, quartier piétonnier, il y a toujours des artistes de rues variés et souvent de qualité. En revanche la foule empêche souvent de voir. De là vous pouvez agréablement vous promener à travers China Town, puis Soho et rejoindre Oxford Street si vous avez encore du courage pour les grands magasins.

4. Hyde Park. Cet endroit est si immense et varié que vous pourrez le redécouvrir à chaque séjour, en fonction de la porte par laquelle vous entrerez, de l'heure où vous y serez, de la saison aussi. J'ai adoré y passer la matinée de mon dernier séjour avant de reprendre ma valise laissée à l'accueil de l'hotel et avant de reprendre l'eurostar. On y a marché deux heures sans s'ennuyer une minute. On peut observer les écureuils, les gens et les mouettes, et marcher, comme si on était à la campagne. Et c'est sans doute l'endroit où l'on se sent le plus anglais. C'est évidemment après cette promenade que nous avons dégusté notre rituel fish&chips dans notre pub favori près de St Pancras : O'Neill's.

5. Vous avez marché toute la journée et vous avez besoin d'un sandwich raffiné, composé de produits bio, vous n'avez pas envie de viande, mais vous avez faim et voulez savourer dans une ambiance sympa et cosy. Nous avons trouvé tout ça Au Pain Quotidien près d'Oxford Street, après notre balade le long du canal.

6. Le Courtauld Institute et son musée. Les salles ne sont pas nombreuses, mais riches d'oeuvres uniques et j'y retournerai sans hésiter lors de mon prochain séjour. Là, en plus, pas besoin de sortir pour manger, la cafétéria est super. S'il fait beau, il y a un jardin, et la nourriture est fine et délicieuse.

7. Tate ! Il y a 4 musées qui s'appellent comme ça, dont deux à Londres, (un autre à Liverpool, et un autre à St Ives, Cornouailles) : la Tate Modern et la Tate Britain. Aucune n'est à manquer. Incontournables, vous dis-je !

8. Les St Katharine's Docks et de là, après avoir admiré les bateaux, les docks rénovés, pris un café au bord de l'eau, traversez la Tamise sur le Tower Bridge et marchez jusqu'au Design Museum. Petit, un peu cher (mais tant de musées sont gratuits, ça compense), mais hyper intéressant s'il on s'intéresse au design. Au passage jetez un coup d'oeil au Shard, et tentez de monter à l'intérieur, je crois que c'est possible depuis février.

9. The British Museum. Que commenter ? Il y a tant de choses à y voir, et c'est gratuit !!! comme les deux musées qui constitueront mon point n° 10 d'ailleurs.

10. Le Victoria and Albert Museum et le Natural History Museum. Pour le deuxième, arrivez en avance, et ne soyez pas filed'attentophobe. Mais si vous avez des gosses, ce sera un bonheur pour eux, surtout le coin des dinosaures.

*George VI

samedi, 15 juin 2013

Une petite impatience ruine un grand projet.*

J'ai plein de projets. Déjà, pour cet été les billets d'avion sont pris, il me semble vous en avoir déjà parlé, je vais entre autres ici :

D'ici là, nous allons faire la fête. Bientôt, pour commencer, le premier mariage "gay" de Maville. Et ce sont deux supers amies de longue date, qui ont milité longtemps, et vont sans doute continuer. Elles ont l'air d'aller super bien en ce moment, alors je suis ravie pour elles. Deux jeunes mariées de 61 et 52 ans. Ben oui, avant, elles n'avaient pas le droit... trop jeunes, sans doute.

Puis on fêtera les 18 ans de la fille de mon amie d'enfance. Un thème, les couleurs de la Roumanie. C'est de là qu'elle est venue il y a longtemps. Je vais lui faire une surprise et essayer de chanter une chanson en roumain. Chut ! c'est un secret.

Le projet le plus proche, c'est demain à Paris où je retrouverai Pascale, et peut-être Alison et Harry venus d'Angleterre. Voyage impromptu. C'est les meilleurs. Je retournerai à Paris aux alentours du 9 juillet.

Voilà, vous savez tout. Quelques pots de retraites et barbecues avec les collègues sympas, et je serai en vacances. Ah, oui, y'a le bac aussi. Mais on n'en parle pas, ça fâche.

*Confucius

samedi, 08 juin 2013

Méfie-toi d'un jeune médecin et d'un vieux coiffeur.*

Cette semaine, j'ai passé 37 h 30 dans mon lycée. Je vais finir par l'aimer. Heureusement, le soleil aidant, et la date des examens écrits nationaux approchant, ça sent la fin de l'année quand même. Cela a des effets divers sur les jeunes de ce pays. Dans mon lycée ça s'est soldé par une cavalcade dès 9 heures dans les couloirs de certains terminales, auxquels quelques secondes faciles à influencer ont emboîté le pas, et ils ont lancé des confetti (ça, c'est gentil et festif), jeté de la farine et des oeufs (c'est moins fun à nettoyer) et même, nouveauté 2013, des fumigènes (ce qui dans nos petits bâtiments construits à l'économie, a rendu vite l'air irrespirable, et comme je m'étonnais que vu l'odeur de brûlé, l'alarme n'ait pas sonné, on m'a dit que ces jeunes plaisantins avaient préalablement neutralisé les arlarmes, ce qui vire à l'irresponsabilité.) Ils n'ont pas compris que les CPE et la direction s'en mêlent et dix d'entre eux se sont retrouvés dans le bureau non pas ovale, mais presque. Parents convoqués immédiatement. Annonce d'un renvoi jusqu'à la fermeture du lycée (ça, c'est pour les secondes, car les term's n'ont plus cours, mais certains profs organisent des révisions). Eh bien les parents concernés dans leur majorité, ont trouvé la sanction disproportionnée. Si on les avaient obligés à nettoyer leurs saletés, ils auraient crié à l'humiliation et l'exploitation des chérubins je suppose.

Je me demande ce qu'ils deviendront l'an prochain quand ils seront à Science Po, en médecine ou dans une école de commerce (prestigieuse, comme ils disent !). Seront-ils politiquement engagés, d'extrême gauche, ou de droite ? Auront-ils conscience qu'au lieu de faire leurs conneries ils auraient pu se sentir concernés par la mort d'un jeune de 19 ans ? Encore aurait-il fallu qu'ils lisent les infos. Les titres doivent pourtant apparaitre sur les téléphones gadgetisés et perfectionnés qu'on leur a offert pour noël. En tout cas, tout à l'heure, au rassemblement organisé dans Maville, je n'ai vu aucun de mes élèves. Je n'ai d'ailleurs vu que très peu de "jeunes". Environ 20 % des gens présents. Une ancienne élève, présente, elle, et militante (pas d'extrême gauche, mais du ps) a excusé ces jeunes absents en disant que les examens terminés, ils étaient déjà repartis. Ah oui, mais des jeunes dans Maville, il y en a, et ils étaient nombreux à la terrasse du café où j'ai bu un Chouèpseagrume une heure après.

Un peu perplexe je l'avoue, je vais voir ce soir un spectacle que je devine beau, créé et exécuté par des jeunes, j'espère que cela me rendra optimiste.

*Benjamin Franklin

mardi, 21 mai 2013

Chouette weekend !

Y'en a qu'ont pas eu de chance. Ils ont eu mauvais temps. Nous, on a tellement rigolé qu'on n'a même pas remarqué qu'il pleuvait. En fait, même, avec la véranda on avait l'impression d'être dans le jardin. Et puis Hervé nous a concocté un dîner, puis un déjeuner plus que parfaits. On a joué au quiz cinéma, et devinez qui qu'a gagné ! On a bien essayé d'écouter le CD de cornemuse que j'ai rapporté d'Ecosse, mais non, vraiment non, on n'aime pas. Nous, ce qu'on aime, c'est la vraie musique militaire écossaise, celle sur laquelle marchaient les vaillants combattants, et sur laquelle, moi, je faisais mon ménage, avant.

Mais la cassette a rendu l'âme. Depuis, j'époussette et j'aspire sur "Motivés" et tous les chants révolutionnaires chantés par Zebda. On a bidouillé le blog à Pascôle et j'ai donné un cours de fesse-bouc. Un weekend cool et sympa. Tant pis pour ceux qu'ont pas eu beau temps.

Pour vous consoler que le mardi (bon, on a le droit de changer de jour pour la pentecôte, non ?) ce soit raviolis et reprise du boulot, voici un nouveau Cékoidon. (le précédent est toujours ouvert, bien que rouge...)

cékoidon nancy.jpg

 

mercredi, 24 avril 2013

Une loi timide est ordinairement une mauvaise loi.*

Alors ça y est. Après six mois d'homophobie ouverte, et pourtant inutile, puisque la loi était partie pour être votée par une majorité qui, contrairement à Guano, a appris depuis longtemps à appuyer sur le bon bouton, je vais avoir les mêmes droits qu'une femme qui aime un homme. Comme m'a dit une de mes tantes, "rien que pour les faire chier, faut vous marier" ! Elle m'a dit ça plus poliment, parce qu'elle est super bien élevée ma tante. Mais c'est vrai que quand on sera nombreux à être mariés et homos, les manifs contre le mariage pour nous, seront encore plus ridicules. Ca ne les empêchera sûrement pas de penser que nous sommes des dégénérés, de nous haïr, mais les noirs, les racistes ne les aime pas, et pourtant ils ont le droit de se marier. Maintenant, il va falloir qu'on décide où on fait ça, quand et avec qui. Des questions que nombre d'entre vous ont déjà eu à se poser, et il y a longtemps. J'ai 54 ans et demi, et je dois faire face pour la première fois à quelque chose que mes cousines ont eu à gérer il y a 30 ans ! Elles ont même eu le temps de divorcer. Enfin, au moins, je n'aurai pas à faire de concession à cause de mes parents. Je n'aurai pas à me demander qui paye le mariage, ce sera moi. Et comme je suis née dans la bonne génération, j'ai un boulot et un salaire. Ca va quand même en surprendre certains quand je vais demander mon jour de congé pour me marier (qu'ils ont utilisé depuis un bail !), moi qui ai toujours donné ma participation aux sapins de noël des rejetons de mes collègues, tout en sachant que jamais personne ne verserait un denier pour les miens. Si je parle de ma vie privée à mes élèves, à présent que c'est vraiment légal d'être en couple et homosexuel, croyez-vous que personne, vraiment personne, ne me reprochera d' "afficher" mon homosexualité ? Je n'en suis pas si sûre. Mais cela ne m'empêchera pas d'être, comme je le suis depuis hier soir, HEUREUSE.

En plus comme je suis en vacances, au lieu d'être en "Accompagnement Personnalisé" avec mes 36 élèves de secondes, j'ai pu entendre le billet de Sophie Aram : http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-sophia-ar...

Et là en plus, il fait beau et ma tante va venir manger (pas celle qui m'a dit de les faire chier, une qui en parle avec beaucoup moins de facilité et quelques années de plus, même si elle nous accepte tout à fait).

Y'en a quand même dix qui n'ont pas trouvé le bouton du tout. Donc même si Guano ferait mieux de ne pas aller jouer à Tout le Monde Veut Prendre sa Place, il y a pire que lui.

* Louis -Sébastien Mercier

lundi, 22 avril 2013

Kilt. Costume quelquefois porté par les Ecossais en Amérique, et par les Américains en Ecosse.

En ce moment je suis en vacances, mais paradoxalement, c'est à la rentrée que je vais partir en voyage. J'accompagne avec deux collègues 30 élèves à Edinburgh. (véritable orthographe)

C'est une ville où je ne suis allée qu'une fois, mais qui m'avait séduite. Je suis ravie d'y retourner et en plus avec un programme de visites touffu, et qui semble passionnant.

Si vous ne connaissez pas la ville, regardez le film L'illusionniste fait d'après un scénario de Tati par Sylvain Chomet , réalisateur des Triplettes de Belleville. Bien que cela se passe dans les années 60 je pense, on s'y croirait. L'Ecosse vit et évolue à un rythme bien à elle, et c'est ce qui fait son charme.

L'arrivée en Ecosse : 

Une autre scène où l'on voit un peu la ville : 

*Ambrose Pierce

vendredi, 05 avril 2013

Le monde est une caricature perpétuelle de lui-même ; à chaque instant il moque et contredit ce qu'il prétend être.

J'entends tout au long de la semaine des trucs dont je me dis, il faudra que j'en parle dans mon blog, et puis j'oublie. Je me rappelle quand même une pub radio émanant d'un club de foot qui demandait à ses supporters d'envoyer de l'argent pour les aider ! Je me suis dit "il y avait déjà le denier du culte, il y a maintenant le denier des cons."

En parlant de cons, je ne résiste pas à vous faire profiter d'une vidéo que j'ai vue sur facebook. Les gens qui sont moqués ne sont pas seulement cons, mais dangereux. Un ancien élève a trouvé ça "un peu radical". Pauvres petits jeunes qui ne savent même plus être radicaux...

Pourtant ce n'est qu'une caricature. On ne va pas en faire un scandale dans un pays démocratique ! Ce n'est certes pas aussi radical que les menaces envers les homos faites par les opposants au mariage pour tous ! Cliquez sur ça:

 

Capture d’écran 2013-04-03 à 11.49.04

 

* George Santayana

samedi, 30 mars 2013

L'amour de la démocratie est celui de l'égalité. *

Cette photo a été prise dans mon jardin garanti sans pesticides l'an dernier le 9 avril 2012.

vive la vie,blog de femme,femme,femmes,égalité,homophobie,mariage pour tous

 

Je lance les paris. Pourrai-je reprendre la même photo le 9 avril 2013 ? Personnellement, je dis non.

Je vous encourage à participer à la protection de notre planète en n'utilisant aucun pesticides. Les jardins des particuliers sont malheureusement source de pollution de manière inexcusable et importante !

Pour montrer que vous soutenez ce comportement et cet engagement, allez inscrire votre jardin, balcon, rebord de fenêtre sur ce site :

 

Et puisqu'on est dans les signatures, et que les gros cons défilent en rose bonbon derrière une hyène homophobe au look de barbie vieillissante, signez là aussi :

et ici, pendant que vous y êtes :

http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/2013...

Merci pour tout.

*Montesquieu

 

 

vendredi, 08 mars 2013

When God created man, she was only experimenting.*

Vous avez dû le remarquer, j'ai traversé une semaine un peu chargée. Pas une minute pour écrire ici. J'ai écrit en rouge sur pas mal de copies, en noir sur les feuilles où je prenais les notes pour mes collègues des groupes de compétences pendant les conseils de classes, à l'ordi sur le merveilleux logiciel où l'on rentre les notes et les moyennes, et les appréciations, mais ici, rien. Désolée.

Comment faire une entrée aujourd'hui sans parler de la Journée Internationale des droits des femmes. Je n'ai rien de plus à en dire que les autres années, rien de plus à rappeler, si ce n'est que ces journées qui paraissent inutiles à certains, sont le minimum nécessaire pour symboliser un certain respect et obliger les media à se rappeler qu'il existe encore des inégalités et que des gens se battent contre celles-ci.

Pour illustrer cette note et dire merde à France Inter qui s'est sans doute cru moderne en intitulant cette journée "la journée des filles" et qui à 14 h faisait une émission hyperchiante sur les politiciens italiens, propos d'hommes sur les hommes, voici deux vidéos. La deuxième est directement adressée à ma copine Pascale.

 

* Graffiti

 "Quand Dieu créa l'homme, elle était encore en train d'expérimenter."

jeudi, 21 février 2013

Pour tout peindre, il faut tout sentir.*

N'ayez pas peur pour moi. Je vais bien. Ma migraine est passée, mais c'est vrai que c'est à son début que j'ai commencé cette peinture. Le Sujet : Représenter les 5 sens, en ayant un miroir pour observer chez soi leurs différents organes. Toutes lumières éteintes dans la salle (de 18 h à 20 h la semaine dernière il faisait nuit noire) et une bougie sur un tabouret haut près de nous. Du coup, on voit les formes que l'on dessine, enfin à peu près, mais on ne peut que deviner les couleurs, les imaginer plutôt, en essayant de se rappeler où on les a déposées sur la palette. C'est assez étonnant comme expérience, agréable, et très drôle et scotchant quand on rallume la lumière. J'ai continué ma composition cette semaine, à la lumière cette fois. Ce n'est pas vraiment terminé, mais ça valait le coup que je vous montre ça.

 

copie 2.jpg

* Alphonse de Lamartine 

dimanche, 03 février 2013

La malchance est le produit du hasard ; c’est l’expression de la volonté du sort – sur laquelle, nous-mêmes issus du hasard et misérables prétextes d’un échec temporel, nous n’avons aucune prise.*

Hier était une journée occupée qui devait être bonne. Et elle l'a été. C'était le cadeau de noël que j'offrais à E., 17 ans. Vous aviez vu le bon que je lui avais confectionné ici. (Même si personne n'a commenté mon oeuvre.) E. avait choisi les deux musées que nous visiterions, et j'en avais choisi un, surprise, en prime.

Nous avons vu de belles choses.

DSC03100.JPG                 DSC03104.JPG DSC03128.JPG              DSC03129.JPG

Rencontré des gens célèb's.

DSC03171.JPG  DSC03178.JPG

DSC03233.JPG   DSC03197.JPG

Quelqu'un peut-il me dire qui est la chanteuse en bas à droite ? Son étiquette était introuvable... Elle était dans la même salle que Ray Charles, Phil Collins et Armstrong.

J'ai vachement aimé le Musée Grévin. Je n'y étais pas allée depuis mes 8 ou 10 ans, et la magie a opéré presque tout pareil.

Mais à 17 h, ADMV s'est fait piquer son porte-feuilles dans le métro, station Stalingrad. C'est banal et con, je sais, mais c'est chiant. Heureusement, les banques indiquent sur ses distributeurs le n° qu'il faut appeler pour faire opposition. On voulait aussi porter plainte tout de suite, mais le policier à l'entrée nous ayant dit que ça allait prendre une heure et demie à deux heures (!!!) nous avons préféré retourner sur les lieux du crime, jeter un coup d'oeil aux poubelles, des fois que le voleur ait jeté l'objet du délit après avoir piqué le fric et les cartes dedans. (C'est vrai quoi, ce porte-feuilles, c'est un cadeau que j'avais fait à ADMV pour son anniversaire, on y tenait, quoi !) Mais on a rien trouvé...  On n'a pas pu non plus aller visiter une expo à la Halle St Pierre, comme c'était initialement prévu. Du coup, recherche rapide sur le net, et on a trouvé un super restau indien près de Chaussée Dantin, où on a vraiment pris un repas magnifique et délicieux. En plus l'accueil était super chaleureux.

Le petit con, professionnel de la fauche dans la foule, n'aura pas réussi à nous gâcher notre journée.

* Cioran

jeudi, 31 janvier 2013

Le champion tire les leçons du passé, concrétise le présent, pense le futur. *

Si je vous dis :

Parka orange - Pieds - voix

Vous pensez ????

MANIF !!!

Et vous avez raison. Dans quelques heures, je battrai le pavé, et si vous voulez savoir pourquoi, lisez les journaux. Ah non, les journaux disent n'importe quoi, c'est vrai. Alors lisez mon site syndical. Et profitez-en pour signer la pétition "Langues Vivantes - Stop aux Dérives !" (en bas de la page). J'avoue que c'est surtout pour ça que je fais grève, pour stopper les dérives, pour que Peillon se rende compte qu'il y a des trucs qui ne vont pas, et que ce n'est pas en parlant pédagogie comme celui d'avant et parfois pire, que ça va s'améliorer. Et puis aussi parce qu'Hervé aime bien que je sorte ma parka orange, et que je ferais n'importe quoi pour lui faire plaisir.

Mais aujourd'hui en plus de mon badge :

J'aurai une bannière unique, magnifique, sensationnelle, que tout le monde remarquera :

 

Pascale2.jpg

 

Car oui, Pascale est ma gagnante, du jeu non-annoncé, mais surveillé de près par la webmastrice d'ici, elle a rédigé le 20 000 ème commentaire ! Et quel commentaire !!!

Je cite : "Les pois chiches ça fait péter aussi !"

Cela va passer à la postérité, merci.

*Luiz Fernandez

lundi, 21 janvier 2013

Le récit de la fête est la moitié de la fête *

Reprise ce matin. Ce n'est pas facile de se remettre au boulot quand dans la tête on a des décos, des fous rires, des chansons, de la guitare, du coq au vin, du vin français, espagnol, de la bière Smithwicks, du fish and chips, de la neige en pagaille, des sourires même pas forcés, des retrouvailles, des badges, du patchouli, des petites nuits, de l'anglais, du thé, des dry-roasted peanuts, des jeans délavés, des punks, des souvenirs d'il y a 30 ans, du disco.

DSC03037.JPG

Il a bien fallu que je me retrouve face à mes élèves cet après-midi, après avoir préparé mes cours ce matin, et ce fut un peu dur de se motiver à parler du port d'armes aux USA, de regarder et écouter plusieurs fois le discours d'Obama, juste après la tuerie de Newtown, de faire avec mes collègues le barême du dernier devoir commun, de noter dans mon agenda la prochaine réunion avec ma proviseure, de ne pas sortir en courant de la salle des profs juste avant que ça sonne.

Pour retrouver ma bonne humeur, un cékoidon :

 

DSC02983.JPG

Vous êtes hyper trop forts ! Vous avez trouvé mon cékoidon dans la minute... Pour vous prouver que vous aviez raison voici une autre photo :

 

vive la vie,blog de femmes,femme,anniversaire,party,petit nuage

L'inspiration de ce design culinaire était du papier peint des années 70. J'aime les couleurs des gâteaux anglais, introuvables en France. Cela me rappelle toujours un de mes films préférés, où le héros mange un jour d'anniversaire dans la famille de son ami riche, un gâteau bleu ! Cela avait été un choc pour moi, et pour lui aussi apparemment. Ce film c'est "The Go-Between" de Joseph Losey. Un chef-d'oeuvre, sans violence ni effet spéciaux pourtant.

 

vive la vie,blog de femmes,femme,anniversaire,party,petit nuage

* Proverbe Tadjik.

 

mercredi, 16 janvier 2013

I binge when I'm happy. When everything is going really well, every day is like I'm at a birthday party.*

Mon prochain weekend, après mes cours de vendredi matin, ça sera ça:

we oxford0.jpg

we oxford1.jpg

we oxford2.jpg

we oxford3.jpg

we oxford4.jpg

 

we oxford5.jpg

 

we oxford6.jpg

Et la même chose, dans l'autre sens ! On peut bien faire des folies de temps en temps. 

*Kirsty Alley

lundi, 14 janvier 2013

Autant de bonnes journées en janvier, autant de mauvaises en mai.*

J'aime bien le mois de janvier. Moi qui fête peu noël à la date normale, car c'est une fête familiale, et chez moi la famille, ça se réduit à peu de chose, et c'est tant mieux finalement, ça laisse du temps pour se promener pendant les vacances, je profite souvent de janvier pour poursuivre les petites réjouissances genre échange de cadeaux, et petites bouffes sympathiques. Samedi, le repas fut du plus haut niveau, et ADMV et moi avons reçu un cadeau auquel nous ne nous attendions pas, et qui risque de faire baver d'envie Pascale et sa collec' !

DSC02942 - Copie.JPG

Quand nous aurons le droit, nous pourrons nous marier et mettre une belle photo de nous en mariées sous la neige. C'est marrant, quand j'étais jeune, le mariage, fallait pas m'en parler. Je pense que l'image des couples de la génération de mes parents, ça ne me provoquait pas de grands rêves, et puis le mariage ça voulait dire vivre tout le temps avec un mec. A l'époque, je ne savais pas vraiment pourquoi cela ne me paraissait pas adéquat, mais j'aurais pas pu. Maintenant, je sais pourquoi, et je me dis que je connais ADMV depuis assez longtemps pour que l'on puisse se marier. Je sais qu'il y en a parmi vous qu'en ont pas envie, mais avoir le droit de dire qu'on n'a pas envie, c'est pas mal non plus. Mais quand même, une belle boule de mariage qui neige, ça vous fait pas envie ?

Ce soir-là, moi, j'ai offert ça :

DSC02937 - Copie.JPG

Et je sais déjà qu'on ira au Musée Grévin, au Louvres et à la Gaité Lyrique, si on a le temps.

*Dicton

mercredi, 09 janvier 2013

Il regarde la grand-roue entraînant ses nacelles au-dessus du train fou qui fait des étincelles. *

Samedi dernier, j'ai fait quelque chose qui rajeunit. J'ai pris des photos d'en haut. J'adore les fêtes foraines, les lumières, les odeurs... Ca n'évoque pour moi que des bons souvenirs. Allez, je vous en fais profiter un peu ? Un ticket gratuit pour vous !

DSC02889.JPG

DSC02886.JPG

DSC02918.JPG

Comment font ces gens qui vendent du rêve et des moments perdus pour vivre, alors que le tour de grande roue, de grand huit ou de chemise a beaucoup moins augmenté depuis le passage à l'euro que la baguette de pain ?

* Gilbert Laffaille

vendredi, 04 janvier 2013

Devant le musée du Louvre, un agent hurlait : Circulez ! Y a rien à voir. *

Quand on arrive à Londres le 26 décembre on peut faire les soldes. Mais il y a tellement de monde qu'on cherche des endroits un peu moins courus. (Quoi que courir, vu la foule, c'est quasi impossible.) Le climat étant pluvieux cette année, on a opté pour les musées plutôt que pour les parcs.

Et on a visité :

DSC02471 - Copie.JPG

The Museum of London : l'histoire de Londres, de la préhistoire à nos jours. C'est un peu fouillis, labyrinthique, un peu superficiel comme explications, mais il y a plein de petits trucs à voir, et quand on arrive au 20 ème siècle, on se sent un peu plus concernés.

 

DSC02515 - Copie.JPG

The Courtauld Gallery  : Un petit musée, peu connu par les français, mais où l'on trouve une magnifique collections de peintures impressionnistes, et où le café est accueillant et sert de bonnes petites choses légères et recherchées. Evidemment, nous n'avons pas mangé dehors !

DSC02530.JPG

 The National Portrait Museum : Malheureusement, on n'a pas le droit d'y prendre de photos... Mais ce qu'on y voit est beau, surprenant, émouvant. On y retrouve plein de gens dont on n'imaginait pas le visage. Et les portraits exposés ( peintures, sculptures, photos...) ne sont pas les mêmes exactement d'années en années.

DSC02572 - Copie.JPG

The Natural History Museum : Arrivez plutôt le matin, dès l'ouverture, et ne vous laissez pas intimider par la file d'attente. Pendant le parcours dans la galerie des dinosaures, apprenez à respirer malgré la foule compacte de japonais, dont tous les membres de chaque famille ont tous des tablettes pour prendre des photos, ce qui envahit pas mal l'espace. Il y a d'autres départements dans ce musée, où il y a moins d'enfants, et où on voit des trucs intéressants, même si c'est un peu simpliste parfois. Néanmoins il y a aussi un système de cartes que l'on peut prendre, scanner pour sélectionner les infos qu'on veut conserver, et qu'on pourra lire plus tard en tapant le n° de la fameuse carte sur le site du musée. On comprend que tous les touristes y amènent leurs enfants, c'est grandiose et gratuit.

DSC02585 - Copie.JPG

 

DSC02595 - Copie.JPG

The Victoria and Albert Museum : Un musée où rien n'est fait pour les enfants, et ça fait du bien parfois. Avoir l'impression qu'on apprend quelque chose, sans qu'on nous explique niveau 6ème. Je ne peux pas vous décrire tout ce qu'on trouve là, il y a tout !

DSC02673 - Copie.JPG

 

DSC02661 - Copie.JPG

The Design Museum : dans un quartier récemment rénové pour l'année 2012 si importante pour Londres. L'entrée est un peu chère, mais les expos surprenantes, et on y passe du temps finalement, y compris dans la boutique et le café !

DSC02774 - Copie.JPG

DSC02806 - Copie.JPG

Demain, je vous ferai une note sur les visites "extérieures". 6 musées pour 5 nuits, ce n'est pas mal quand même !

* Yvan Audouard

mardi, 01 janvier 2013

Les grandes âmes ont de la volonté, les faibles n'ont que des souhaits.*

Ca y est, on y est. Je suis rentrée de Londres hier et ai du coup troqué les pork pies, mince pies et pints of bitter pour du foie gras, du saumon et du champagne. Ces 5 jours ont passé à une vitesse dingue. Heureusement que j'ai noté dans mon petit carnet tout ce que j'ai fait, vu, visité, car sinon, j'aurais à peine l'impression que ça a vraiment eu lieu. ADMV retravaillant demain, je vais pouvoir me remettre à ma vocation (ah, ah, ah) et corriger quelques copies, faire quelques recherches sur internet, essayer quelques trucs technique enseignés par notre jeune collègue pour numériser et modifier des vidéos, faire le bilan des parents à voir en janvier, parce que sûrement ils avaient un truc bien plus important à faire le 14 décembre que de sacrifier un vendredi soir pour voir les profs de leur enfant. Y'en a des qui bossaient, et ceux-là m'en ont informée et je les ai reçus à des heures qui leur convenaient.

Alors, prenons quelques résolutions :

S'occuper de son boulot, mais réussir à garder un peu de temps pour soi et la personne avec qui l'on vit, si on a la chance d'avoir une personne avec qui l'on vit.

Limiter la casse en ce qui concerne le poids et le vieillissement, mais là, je sens que mes pouvoirs sont limités eux aussi.

Ecrire sur ce blog un peu plus souvent, et essayer d'être drôle. Pas toujours facile, mais peut-être qu'avec une bonne guinness et/ou un chocolat, ça peut être possible... Mince ! Cela entre en collision avec ma précédente résolution!!!

Lire, plutôt que de rester accro à l'écran. Ca, je devrais y arriver, ma vue semble s'améliorer, et je vais encore avoir de nouvelles lentilles très bientôt.

Faire un peu de sport. J'ai beaucoup failli de ce côté là. Mais je vais me concentrer pour trouver des solutions.

Vos résolutions sont-elles différentes des miennes ?

* Proverbe chinois

Je vais appliquer ce proverbe : Je VEUX que tous mes bloggers amis aient une chouette année 2013, qu'ils parviennent à suivre toutes leurs résolutions ou non.

jeudi, 27 décembre 2012

Je lâcherais tout, même la proie, pour Londres.*

London is often calling me !

DSC02505.JPG

Et parfois, comme hier, je réponds présente ! Nous sommes donc arrivées, un jour de grève du métro, ajouté à celui du premier jour des soldes, tradtionnellement le 26 décembre (Boxing Day), et cela nous a pris plus longtemps que prévu pour arriver à notre studio. 

DSC02543.JPG

Premier soir, pub, bière et cottage pie. Nuit difficile, matelas impossible... Ce matin, négociations, assez rapides je trouve, et nous changeons de studio. Lit meilleur, chauffage mieux réglé, que demande le peuple ?

DSC02450.JPG

Du coup, trois musées : The Museum of London - Histoire de Londres, un peu fouillis, mais sympa. Courtauld Institute's Gallery - Peinture, en particulier des impressionnistes (Van Gogh, Gauguin, Morisot...) et des plus modernes (Van Dongen, Kandinsky, Picasso...). Ce petit musée est à voir ! et sa cafet' aussi. - National Portrait Gallery - Mon préféré, surtout les portraits du XXe et XXIe siècle. Dommage, on ne peut pas y prendre de photos. Lessivées, on passe une soirée cool à l'appart', avec nos ordis et la télé... en anglais, c'est top ! C'est d'autant plus top qu'une dame très bien, nous avait annoncé hier dans le bus que commencerait ce jour trois jours d'"Armaggedon".

DSC02518.JPG

* Alphonse Allais

lundi, 24 décembre 2012

Le temps, c'est quand on va d'un Noël à l'autre. *

Ce soir je suis invitée chez ma copine, la vache qui chante, et je suis chargée d'apporter des douceurs pour l'apéro, j'ai nommé le champagne !

Bon, je sais, tout le monde va pas pouvoir faire vraiment la fête : Entre mon pote Hervé à qui je penserai expréssément toute la soirée parce qu'il sera au lit à l'hosto, et mes potes clowns parties voir des gens qui croient même pas à Noël en Inde et qui seront dans l'avion, ou ma copine qui est en maison de retraite. Mais juré, en dégustant mes samossas pomme de terre-petits pois-gingembre-coriandre-menthe, mes ananas aux graines de moutarde et au piment, mes petites pommes de terre à la tapenade et mes petits morceaux de poulet tikka grillés, j'aurai une pensée pour vous tous, et en cadeau, je voudrais une bonne dose d'inspiration pour continuer ce blog encore quelques années !

Merry Christmas, et que vous soyez tout seul au chaud devant un bon dvd, à deux au chaud à vous regarder les yeux dans les yeux ou à plusieurs autour d'une table, je vous souhaite beaucoup de douceur.

*Paul Villeneuve

samedi, 22 décembre 2012

"Des passages qui font dresser les cheveux à la tête des simples"*

Malgré toutes les alertes lancées par les media concernant la fin du monde, et surtout les bouchons près de Paris hier, je suis rentrée chez moi à 19h30. La description des derniers était à peu près aussi apocalyptique que celle de la première telle que les illuminés se l'imaginaient. Et aucun des deux évènements ne s'est produit.

Le matin au Musée du Quai Branly on a été reçu sans ménagement, exactement comme l'an dernier. C'est à se demander s'ils veulent que tout soit primitif, les arts comme l'accueil. A la vue de la dernière salle de l'expo et des têtes réduites, j'ai eu comme le pressentiment qu'à la prochaine visite on finirait comme ça.

DSC02425.JPG

L'après-midi on a vu l'expo sur les jouets dérivés de Star Wars. Je l'avais déjà vue à la Toussaint, et j'ai été à peu près aussi peu convaincue. Pourtant j'ai aimé les films, et j'aurais adoré voir une expo sur les costumes et les décors. Alors, y aller, je ne le vous conseille pas, jeunes padawans. J'ai quand même acheté des auto-collants souvenirs pour ADMV au magasin du musée. Et heureusement au Musée des Arts Décos, il y a tout un tas de collections permanentes et d'autres expos qui valent le détour. Et ils sont un peu plus aimables qu'au Quai Branly, mais pas trop, faudrait pas qu'on pense que la culture c'est fun, quand même !

Bon le matin, il n'y avait pas que des têtes réduites dans l'expo "Cheveux Chéris", il y avait aussi cette merveille :

 

DSC02405.JPG

* Pascal