Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 10 juin 2012

Je veux qu'il n'y ait si pauvre paysan en mon royaume qu'il n'ait tous les dimanches sa poule au pot.*

Cette nuit, on était Jean-Paul et Bernard. Je m'explique. On était invitées à une grande fête où on devait dormir parce que c'était à une heure trente de chez nous en voiture. Pour qu'on trouve les chambres notre hôtesse avait mis de jolies étiquettes sur les chambres. Certaines chambres étaient des dortoirs. Quand nous sommes arrivées, on nous a dit que finalement on dormirait dans un autre gîte. ADMV était un peu contrariée, parce qu'elle aime pas pas savoir, et puis les autres ils savaient où ils dormaient, et pas nous. C'était pas grave puisqu'on a mangé, bu, tchatché, chanté et dansé jusqu'à 4 heures du matin. Et là, on a eu un nouveau changement de programme, deux garçons étaient partis et on nous a donné leurs places. On n'a pas regretté car c'était une jolie chambre rien que pour nous ! Ce matin, on est rentrées par le chemin des écoliers bientôt en vacances, sous le soleil et en évitant gendarmes et radars, nombreux en cette période de floraison.

A 13 h, la faim nous a reprises malgré un bon petit-déj ce matin, à base de brioche et pain viennois, et ADMV nous a fait une merveilleuse tarte salée dont elle a le secret. J'ai vu le début de ce qui aurait pu être du tennis, mais qui était en fait deux ou trois mecs qui causaient en attendant que ça commence, sans vraiment savoir quoi dire, mais en le disant quand même, et une nana qui est plutôt jolie, mais qui ne dit rien en attendant qu'on ne lui passe pas la parole. J'ai cru que cette année on faisait jouer les singes, car ils n'arrêtaient pas de parler de Jocko !

Puis, nous sommes allées voter. Contrairement à ce qu'annonçaient les journalistes qui savent toujours tout, j'ai trouvé qu'il y avait du monde. Bon peut-être qu'après l'après-café ça s'est calmé. La dame de l'accueil m'a demandé si je voulais bien revenir pour le dépouillement et, portée par l'enthousiasme d'une fête autour d'une copine très militante, j'ai dit oui, me disant que tout ce champagne valait bien que je montre un peu de sens civique. J'y vais donc pour 18 heures, mais pour l'instant je bois un café pour ne pas avoir de coup de barre pendant que je déplierai les petits papiers.

Pour "dépouillement", sur gougueule images, on trouve ça :

Et ça :

Vous croyez qu'on sera tous à oualpé ?

En attendant, je cours de cette foulée enregistrer QC1P.

*Henri IV

samedi, 02 juin 2012

Of the various forms of government which have prevailed in the world, an hereditary monarchy seems to present the fairest scope for ridicule

La télé française ne sait plus où donner de la tête entre le tennis, la natation en début de semaine, le foot comme d'hab', mais en plus la Reine qui fait la fête Outre-Manche pour fêter ses 60 années de boulot. Avec le buzz que ça fait, ça va leur faire une sacrée Fête des Voisins aux anglais, et quelques dépenses dont ils se seraient sûrement passé en cette période de crise.

Ce qui m'agace surtout, c'est la fascination que les français peuvent avoir pour ce genre d'évènement, le mariage de William, le Jubilee, et autres, alors que nos ancêtres ont jeté dehors tout ce qui pouvait y ressembler. Sûrement un peu la même bêtise béate qui leur fait aimer les émissions de télé-réalité.

Moi, en tout cas, si j'étais là-bas, j'irais à une Republican Party, et je m'éclaterais !

https://www.facebook.com/home.php#!/pages/Republican-Stre...

Et j'adhère à ce logo :

queen never read my blog.jpg

*Edward Gibbon 

dimanche, 06 mai 2012

"Il était temps."*

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

JE SUIS ENFIN SOULAGEE.

Pour la première fois on reparle de valeurs républicaines.

Quant à l'économie, bien sûr que la crise sera un adversaire de grande taille, mais ce serait la même chose avec Sarko, avec en plus le mépris, les mesures anti-sociales, et l'arrogance.

http://www.cestquandquilpartsarko.fr/

Je bois la dernière bouteille  de mes 50 ans, et jamais une flûte ne m'a paru aussi bonne.

*Moi !

"De l'art, de l'art... Quand ma femme chante, ça c'est de l'art !"*

Hier un grand artiste aurait eu 54 ans. Vous connaissez tous ses oeuvres, car sa volonté était que son art soit accessible à tous, et en même temps, il en vivait. C'est à dire qu'il vendait ses oeuvres à des magasins, au métro de New York, et j'en passe, et le public, lui, le voyait gratuitement. Il était doué, innovant, mais le SIDA ne l'a pas laissé poursuivre, et il est mort à 31 ans.

Un hommage en quelque sorte, une suite à ma note d'hier sur l'art contemporain : Au Palais de Tokyo, une salle était consacrée à un artiste qui s'est attaché à montrer que, au-delà des différences d'époques, de cultures, de religion, les humains restaient les mêmes.

DSC01252 - Copie.JPG

DSC01253 - Copie.JPG

 

DSC01254 - Copie.JPG

 

DSC01255 - Copie.JPG

Et par hasard, j'ai fait un peu le même genre d'exercice. Le Matin, près du Centre Culturel Wallonie-Bruxelles, j'ai photographié ça :

 

DSC01226 - Copie.JPG

Et l'après-midi, au Palais de Tokyo, dans La Triennale, j'ai découvert ça :

 

DSC01236 - Copie.JPG

Bon, aujourd'hui, je vais à un happening. Vous pouvez tous participer ! Dans des salles publiques dans tout le pays, des urnes ont été installées, de jolis rideaux verts pour choisir un papier, et ensuite, souriez vous êtes peut-être filmés !, vous mettez votre papier dans l'urne transparente. C'est de l'art vivant ou je me trompe. Et ce soir on peut peut-être réalisé un chef-d'oeuvre.

*Le nain sortant.

mardi, 01 mai 2012

Casse-toi vraiment !*

J'ai encore presque une semaine de vacances. Le 1er mai n'est donc pas vraiment férié pour moi, mais vu que j'ai annulé mon séjour en Normandie après avoir consulté au moins six sites météo, je suis allée à la manif. Il y avait du monde. Je n'ai pas compté combien, j'ai toujours eu du mal à repérer les pieds. (On m'a toujours dit qu'il fallait compter les pieds et diviser par deux.) L'ambiance était colorée, beaucoup de rouge, et pas mal de bleu, jaune, rouge et vert sur fond blanc, bien que les enseigants soient en vacances. Mais très peu d'orange, (la Céhaifdété appelait à la manifestation, mais ne se prononce pas pour un candidat...) En fond sonore, des mégaphones, l'Internationale reprise tout le long du trajet, et des slogans. Je ne les ai pas trop lus sur les pancartes les slogans, car j'ai rencontré un ami pas vu depuis plus d'un an et on avait des choses à se dire, mais je n'ai pas pu manqué le slogan humain, une lettre par T-shirt, du premier rang du NPA : L'HUMAIN D'ABORD.

Partout, d'après ce que je viens de lire sur différents media, il y avait plus de monde que d'habitude. Pourvu que ça ne se démente pas dimanche.

 

* Une pôv' conne qu'en a marre de ce gouvernement.

mercredi, 25 avril 2012

1000

Welcome here. Sur un air de politique, le fond est touché ! J'ai peut-être une idée : tout est question de proportion. Devinez où j'étais hier. Pas de conclusions hâtive, SVP. Dos cassé... Tête éclatée ! On a bien failli pas le voir. J'ai encore vu un film que Pascale n'a pas vu. C'est pas gagné ! Pas si vite, et rangez vos antennes. Je suis dans un cybercafé. Il a 71 ans, si ça s'appelle pas se faire avoir ! Le shoppingue me rend dingue. Le gouvernement ne recule devant aucune provocation. Dur, dur, de choisir parmi toutes ces sources d'inspiration. Nouvelle expression à la mode chez les matous de mon quartier : It's Groundhog Day today ! Les Bérézinas de la musique, un petit échec vaut mieux qu'un grand "pan!". J'suis dég'. Que faire avec mes shoes d'été, s'il n'y a pas d'sun ? Zaboutek est devenue Cunégonde à temps plein. Défi du mois de juin : publication. Qui sont-elles ? A prof mieux assis, proviseur mieux servi. C'est ça le bonheur. 100 % des gagnants ont tenté leur chance. Ca'l'fait à chaque coup ! Y'avait aucune raison de rester en 2009. Ed va mieux. Note où rien ne peut intéresser Pascale, pour faire concurrence à Cacadomia : Esprit, es-tu là où ils disent ? Je vous l'avais dit, j'ai gagné 4 jours. Je suis reviendue et je participe à un concours. Comment tenir le choc si je m'endors déjà sur mes corrections ? L'insoutenable futilité de mon blog, c'est jeudi, c'est gribouillis. Sous la neige tout est beau. La femme nue nous a fait faux bond. Oufs. Plus la terre se peuple, plus la vacuité l'envahit. J'ai un ami qui est xénophobe, il déteste tellement les étrangers que lorsqu'il va dans leur pays, il ne peut pas se supporter. Une plante carnivore peut être végétarienne, je crois. L'indépendance, c'est comme un pont : avant, personne n'en veut, après, tout le monde le prend. Quand l'ébahissement cesse d'être naturel, il prend la forme de l'abscons et du saugrenu. A force d'être gentil, on finit par être suspect. La lecture est une amitié. Le féminisme, c'est ne pas compter sur le Prince Charmant. En Angleterre, rien n'est fait pour les femmes, même pas les hommes. Parce qu'il y a urgence, même les rencontres de hasard sont dues à des liens noués dans des vies antérieures. Le pemier homme qui est mort a dû être drôlement surpris. L'art contemporain n'amène que peu de certitudes. La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures.

Je vous offre ce texte comme un père a offert cette vidéo à sa fille.

 


Il filme sa fille de sa naissance jusqu’à ses 12... par Ratous

 Il a filmé quelques images de la vie de celle-ci toutes les semaines de sa naissance à ses douze ans. Moi, j'ai pris un titre par moi depuis la création de ce deuxième blog, qui suivait un premier, prolixe (373 notes) mais que les règles d'h&f de l'époque ont obligé à cesser ses activités. Pourquoi ce cadeau me direz-vous, eh bien parce qu'aujourd'hui sur "What am I still doing here ?" je publie ma 1000ème note ! Quant à vous, vous avez permis qu'il y ait 18777 commentaires ! Et j'ai pensé que cela méritait un petit quelque chose.

Vous remarquerez que mes titres ont évolué. Il y a eu des expressions, des phrases, des mots seuls, et enfin des citations. Vous en avez assez des citations ? Avez-vous des suggestions à me faire pour les titres, pour le reste de mes notes ? Rien ne dit que j'en tiendrai compte, mais ça peut m'aider à trouver de l'inspiration pour les 1000 notes à venir.

lundi, 23 avril 2012

L'air est plus pur à la campagne parce que les paysans dorment les fenêtres fermées.*

Aux environs de 1870 mon arrière-grand-père est né. En 1900, instituteur, il a été nommé dans la grande ville. Il a donc quitté son petit village, où ses ancêtres vivaient depuis toujours. Il ne savait pas quel service il me rendait.

Aujourd'hui, dans ce village propret, où quasiment tout le monde vit de l'agriculture, où les maisons sont toutes entretenues, où je pense le chômage ne touche personne, mais où les femmes sont au foyer, où aucun étranger n'est venu s'installer, mais où un jour je vais hériter, peut-être, d'un quart de maison, le vote a été celui-ci:

Eva Joly : 0 voix. Marine Le Pen : 11 voix. Nicolas Sarkozy : 19 voix. Jean-Luc Mélenchon : 3 voix. Philippe Poutou : 0 voix. Nathalie Arthaud : 1 voix. Jacques Cheminade : 0 voix. François Bayrou : 9 voix. Nicolas Dupont-Aignan : 1 voix. François Hollande : 0 voix.

Qu'on ne me dise pas que c'est un vote sanction, ou de protestation. Sanction ou protestation contre quoi ???? En tout cas la prochaine fois que j'y retournerai, je chercherai les 4 personnes fréquentables, parmi les 52 inscrits (77 habitants). Et ça va pas être de la tarte. Il y en a 6 qui n'ont pas voté. Je me demande vers qui leur coeur peur balance.

*Ionesco

samedi, 21 avril 2012

L’éducation est un progrès social... L’éducation est non pas une préparation à la vie, l’éducation est la vie même. *

AVERTISSEMENT: C'est de l'humour !!!!! 

Plus d'expression politique d'ici demain qu'ils ont dit, alors un peu de rigolade sur la société quand même. Elle reprend un titre qui m'a fait beaucoup rire dans les années 80, elle est jeune, et a de l'avenir devant elle, je lui souhaite. Vous la connaissez peut-être, moi, je l'ai découverte hier. Je lui souhaite de bien voter, et que d'autres le fassent aussi, pour qu'elle puisse continuer à provoquer avec humour et sincérité.

*John Dewey

mardi, 17 avril 2012

On aimerait voter pour le meilleur mais... il ne fait jamais partie des candidats ! *

Je ne viens pas vous demander de voter pour lui. Je ne veux pas de bloggers moutonesques, mais qui savent pour qui et pourquoi ils votent. Néanmoins, je ne résiste pas à l'envie de vous faire découvrir son clip, si ce n'est déjà fait (il a déjà presque une semaine). En effet pour une fois, je le trouve drôle et intelligent.

Et puis si le lendemain du 22 avril il ne sait pas quoi faire Philippe, je veux bien aller boire une bière avec lui.

*Kin Hubbard

VO: We'd all like t'vote fer th'best man, but he's never a candidate.

 

samedi, 14 avril 2012

Je vais bien, tout va bien.*

Voilà, c'est fait. J'ai eu droit à tout : le coup à boire, les bras de morphée et le sourire des infirmières.

A moitié réveillée, j'ai entendu que tout allait bien, et le beau médecin des îles est venu me le confirmer quand j'avais retrouvé mes esprits. Si, si, j'en ai plusieurs, même si vous ne vous en êtes jamais rendu compte.

Je mets 5 étoiles au jambon / purée servi par l'hôpital, et 6 (quoi ? c'est pas possible 6 ?) aux lasagnes aux épinards servies par la copine qui m'a hébergée jusqu'au retour d'ADMV, avec 20 minutes de retard, sinon la Essènecéhaife ne serait plus ce qu'elle était.

J'ai calculé qu'en 24 h j'ai dormi 16 h 30 et ai été éveillée 7 h 30, ce qui est à peu près l'inverse de la normale. D'habitude c'est même plutôt 18h, je suis réveillée et 6 h je dors.

Ce weekend on va se la jouer cool. J'ai déclaré forfait pour la marche, mais ADMV va la faire, et l'après-midi on ira acheter des livres d'occasions à la bibliothèque municipale.

Aujourd'hui, ça va être même plus cool que cool, je n'ai rien prévu du tout.

Bon, je vais repartir avec le moral donc vers ce troisième trimestre, essayer quand même de débusquer ce qui me rend fatiguée en permanence, et lutter contre. Et puis je vais me remettre à la peinture. La lumière du printemps et de l'été m'encourage plus que celle de l'hiver. J'ai ce tableau à finir.

DSC01209.JPG

Puis je me lancerai dans divers essais d'aquarelle ou petits formats à l'acrylique je pense.

*Dany Boon

mercredi, 11 avril 2012

Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux. *

Cette semaine j'ai réalisé que j'ai bien fait de faire du basket quand j'étais jeune, et pas de la danse sur glace, car il est bien plus difficile d'affronter seule une grande patinoire devant un public aux aguets que de se présenter en équipe, devant une bande d'énervés qui crient et boivent trop de bière pour encore se rendre compte de la qualité du jeu et encore moins voir qui est sur le terrain.

J'ai appris que 26 % des jeunes de 18 à 24 ans ont l'intention de voter pour la blondasse fille de son père. Ca ne m'inquiète qu'à moitié, vu que, intention ou pas, ils ont une grande tendance à ne pas se déplacer du tout dans cette tranche d'âge.

Je viens d'apprendre que Raymond Aubrac vient de mourir. Au moins n'aura-t-il pas entendu les chiffres de ce sondage, lui qui n'a jamais cessé d'aller témoigner dans les collèges et lycées pour leur dire ce que le fascisme pouvait causer et ce que "résistance" voulait dire.

J'ai aussi appris que j'étais acceptée à un stage en Grande-Bretagne en juillet. J'ai ai déjà fait un en 2005 et c'était génial. Une dose d'envie de bosser qui cette fois fera peut-être effet pendant un an ou deux, qui sait ?

A présent j'attends avec impatience ce que j'apprendrai vendredi après-midi en me réveillant. J'avoue que ça m'empêche un peu de dormir et que je ne suis pas à prendre avec des pincettes en ce moment.

apprendre.pngPavé graphique de Léa. http://imaginaction.over-blog.org/article-16743679.html

* Confucius 

samedi, 07 avril 2012

L'action libère, l'action vivifie, l'action récompense. *

Des petits gestes faciles qui feront le bien autour de nous...

J'ai reçu ça sur ma page fesse-bouc et je trouve que c'est une rudement bonne idée, comme disait mon arrière-grand-tante !

retour à l'envoyeur.jpg

Je ne l'ai pas encore reçue, mais si jamais il a osé me mettre sur son listing, je m'exécute tout de suite.

*Reine Malouin

 

jeudi, 05 avril 2012

Les types qui déboisent la forêt amazonienne acceptent enfin de faire un geste pour l'environnement. Désormais, ils mettront de l'essence sans plomb dans leurs tronçonneuses.*

En France on est les plus forts. C'est bien connu. Chez nous, quand il y a un incendie dans une centrale nucléaire à deux pas d'un réacteur, eh bien il n'y a aucun risque.

Et on a de bonnes idées pour lutter contre la déforestation, et le gaspillage.

Imprimer 6 millions de lettres de 34 pages pour dénoncer les prévisions de dépenses prévues dans le programme des socialistes, en voilà une idée qu'elle est bonne !

Il y a des soirs où je me demande si je dois continuer de conseiller à mes élèves de lire les informations, j'ai peur de détruire toute velléité de travail face à un tel avenir.

Dessin trouvé ici : http://2013-continuum.blogspot.fr/

 

*Gelück

samedi, 24 mars 2012

People who claim they don't let little things bother them have never slept in a room with a single mosquito *

Je suis dans la salle multimedia depuis dix minutes environ. J'ai appuyé sur le bouton "on" de l'ordi central et tous les postes s'allument les uns après les autres. Le premier de mes étudiants entre. Je le vois grimacer. Puis tous les autres. Ils se bouchent les oreilles. Je commence à me demander s'ils se moquent de moi, me préparent une blague, je ne remarque en effet rien du tout d'anormal (à part eux) dans la salle. Ce n'est pas le moment de déconner pourtant, ça va être l'heure de la minute de silence. Une étudiante débranche son casque. Tous les visages retrouvent leur sérénité d'un seul coup et j'entends des "oufs". Ils entendaient tous un sifflement, que mon âge m'empêche apparemment totalement d'entendre. J'avais lu un article là-dessus, mais ne l'avais pas vécu.

Je vous assure, le coup de vieux que vous prenez à ce moment-là est radical. Quelques minutes plus tard, vous vous dites qu'il faut retenir le n° de l'ordi pour rebrancher le casque un jour où une classe est un peu trop pénible.

*ThinkExist.com

dimanche, 18 mars 2012

"pour la République, pour la civilisation, je veux reconstruire l’école dans les cinq ans qui viennent"*

Semaine de reprise, sans surprise, sans véritable crise, mais de grosses valises...

Sous les yeux !

Et du coup, mon blog est resté muet. Envie de vous parler de ma journée d'hier, car c'était la journée "Portes Ouvertes" au lycée, comme dans beaucoup de lycées polyvalents de mon académie. Malgré tout ce que le gouvernement a fait contre l'éducation nationale, et particulièrement contre les sections technologiques, cette journée a encore lieu et permet aux élèves qui ont choisi l'option "Kültürdisaïllegn" [Arzaplikés si vous préférez] de présenter des merveilles. Un peu moins que les autres années, car les heures de cours ont fondu, pourtant il n'y a pas tant de soleil que ça par chez moi parait-il, mais toujours d'une grande qualité car les enseignants ont envers et contre tout garder leur passion et leur envie de développer compétences et envies chez les ados. Pour les futurs élèves qui montrent un peu de curiosité concernant leur prochain lycée, les différents pôles avaient des stands pour présenter les spécificités, les locaux: en sciences, lettres, langues vivantes, sciences économiques et sociales. La section théâtre présentait trois scènes jouées par chaque niveau de classe, un jazz band composé d'élèves et de profs intervenait aussi en intermède. Par ailleurs le CDI, la salle multi-media et le gymnase étaient ouverts, avec des adultes pour répondre aux questions. Ca et là on pouvait acheter des crêpes, des gâteaux africains, des bijoux, des cartes postales, tout cela fait "maison" et pour soit aider des associations internes au lycée, mais ouvertes sur le monde, soit pour aider au financement de voyages qui, pour nos étudiants qui ont de plus en plus de problèmes d'argent, deviennent difficiles d'accès. A la fin de cette journée, le lycée offrait des boissons fraîches lors d'un moment de retrouvailles avec les anciens élèves. J'ai bavardé non-stop pendant une heure trente avec des élèves qui sont passés dans ma classe, une année au moins, réussissant plus ou moins en anglais à l'époque, mais ayant aujourd'hui tant de choses à nous dire, nous les profs, sur leur vie, leurs études, leurs rêves, leurs difficultés, leurs succès...

DSC00937.JPG

 

DSC01011.JPG

 

Je me suis demandé pourquoi les journalistes, les politiques, les blablateux des blogs, les gens que je connais et qui parfois pensent avoir tout compris de l'éducation nationale, ne parlaient jamais de ce genre de journée qui fait pourtant aussi partie de notre quotidien. Parmi ces profs qui sont arrivés à ce résultat, il y en a qui ont été malades, en stage, en grève, qui refusent de rentrer leurs notes et leur cahier de textes sur le net par opposition au flicage, qui font plus de 26 h de présence au lycée, sans passer par la case "banque" et toucher 500 euros, qui vont voter Hollande... ou pas. Ils n'ont donc pas encore réussi à tuer l'éducation nationale complètement. Mais ça vient. Une collègue, qui, plus persévérante que moi continuait d'organiser des voyages parce que, quand même, pour les élèves, etc., m'a annoncé hier que ce serait sans doute le dernier ! Une collègue est au bord de la dépression et la hiérarchie s'en moque. Un collègue entre dans la salle des profs. Il me semble le connaitre, ah oui, il a déjà fait un remplacement il y a trois ans. Là, il remplace partiellement un collègue. Ca fait déjà 6 ans qu'il fait ça. Au pied levé, efficace, mais un peu moins souriant aujourd'hui. Combien de temps tiendra-t-il encore avant de jeter l'éponge?

Moment de détente en soirée : DVD de Lucky Luke avec Jean Dujardin, Alexandra Lamy, Michael Youn, Daniel Prévost, Jean-François Balmer. Beau casting pour un samedi soir.

* Le comique qui vient donc de ne rien foutre pendant 5 ans, ou bien pire, aime détruire son château de cartes pour les réempiler n'importe comment et remettre un grand coup de pied méprisant dedans aussitôt.

samedi, 10 mars 2012

Certains déchets nucléaires produits dans les années 60 resteront dangereux pendant un demi million d'années. Pour ceux qui sont produits maintenant, il faudra compter 30 ans de plus.*

Je ne peux pas descendre dans le sud demain. Mais si vous êtes par là, ça vaut le coup de participer. Il faut 200 000 personnes pour joindre les deux bouts !

Un an que Fukushima a eu lieu, un an qu'on nous raconte des conneries sur le nucléaire dans notre pays.

 

* philippe Gelück

jeudi, 08 mars 2012

Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours *

Vive nous !

Depuis quelques temps le féminisme occupe un peu plus la toile. Oui, les femmes savent écrire, réussissent mieux à l'école, même si, après, des tas de choses leur rognent un peu les ailes. Du coup on a récemment obtenu qu'on nous appelle officiellement Madame, je réclamais ça depuis que je bosse et paye des impôts. Le droit de ne pas recevoir une appellation diminutive, juste parce que je n'étais pas mariée, le droit de ne pas être appelée "Mademoiselle" quand j'aurais 80 ans, comme c'était le cas pour ma voisine d'en face. Je l'appelais Madame, et elle faisait de même pour moi, mais tous les beaufs de la rue, s'obstinaient à utiliser du Mademoiselle. Avec ADMV, ils ont comme un blême. Dire "Mesdemoiselles" ? Ca doit être pour ça du coup qu'ils ne lui disent pas bonjour du tout.

Les féministes d'aujourd'hui ont d'autres moyens d'expression et sont plus remarquées, entendues, tant mieux. Un peu de lecture si vous le souhaitez, mais ma liste n'est pas exhaustive !

http://www.osezlefeminisme.fr/

https://www.facebook.com/pages/Le-Mouvement-F%C3%A9minist...

http://encorefeministes.free.fr/

http://femmesenmouvement.over-blog.com/

Alors, oui, encore une journée de quelque chose me direz-vous, mais nous sommes seuls responsables, pas les organisateurs de cette journée, si nous ne pensons pas aux problèmes le reste du temps. Critiquons notre indifférence, pas les journées symboliques et d'alerte.

Quand j'avais 20 ans, le mot "féministe" était quasiment une insulte, synonyme dans la bouche de ceux qui le prononçaient de "mal baisée". Si aujourd'hui il a une autre connotation, c'est que les mentalités ont évolué. Sinon, tout le boulot reste à faire !

journée de la femme.jpg

 

J'ai cherché plus original comme dessin, mais je n'ai pas trouvé...

*Benoîte Groult

 

 

 

mardi, 14 février 2012

Une lèvre douce vous promet une éternité de baisers*

Ce soir c'est la soirée idéale pour les parents qui veulent se faire un petit repas en amoureux ! Ils peuvent laisser les gosses devant la télé : Retour Vers le Futur, Stuart Little ou Bogus !

Personnellement je vais me laisser tenter par Je Crois que Je l'Aime. Je ne l'ai jamais vu, et puis c'est pas parce qu'ADMV est à 160 km de moi que je vais cesser d'être fleur bleue. Le resto on se le fera ce weekend, on se l'est dit au téléphone.

Et pour ceux qui trouvent que la St Valentin, c'est ringard, un cartoon :

saint valendinde.jpg

*Ben Jonson

dimanche, 12 février 2012

Même si le propos de l'auteur est de donner la représentation la plus complète de son objet, il n'est jamais question qu'il raconte tout, il sait plus de choses encore qu'il n'en dit. C'est que le langage est ellipse.*

J'avais aperçu le titre de la dernière note de Pascale "Another Happy Day", mais je savais que j'allais le voir le soir, alors je l'ai pas lue sa note qui doit de toutes façons être beaucoup plus pro que la mienne. Elle connait tous les acteurs, alors que moi, à part Demi Moore, je connaissais personne. Enfin si, le père de la fille, je l'avais déjà vu, et c'est dans SpiderMan 3 d'après AlloCiné. C'est bizarre, je pensais ne pas avoir vu le 3.

Bref, Pascale elle avait mis deux étoiles, sauf pour Demi et un autre que je ne connaissais pas. Depuis, je sais que c'est l'ado qui avait le deuxième rôle principal. Le premier rôle, je pense que c'est celui de la mère, Lynn. L'actrice je me suis dit tout le long du film que j'avais déjà dû la voir, mais comme toutes les femmes qui se font siliconer les lèvres et tirer la peau du cou et du menton, elle ne ressemble plus à rien, et surtout plus à elle. A part le physique, elle joue bien la mère paumée, qui a toujours été victime, à cause d'une mère qui joue les fortes, mais qui l'est pas tant que ça et le fait payer aux autres.

Le premier quart d'heure, je me suis dit que Pascale avait été sévère. J'aimais bien le parti pris du film du gamin qui fait parallèle avec le vrai film et qui nous apprend des trucs que certains personnages ne savent pas, nous donne un deuxième point de vue, etc. Mais parfois, le réalisateur a dû oublier qu'il avait choisi de faire ça, et on voyait plus de caméra amateur. Pis d'un coup, il s'en rappelait, et il nous en remettait une couche, sans que ça soit absolument nécessaire (je pèse mes mots).

L'histoire, ou la tranche de vie, était plutôt intéressante, nous montrait comment les gens aux USA comme ailleurs, privilégient les apparences plutôt que les problèmes plus profonds, que l'argent n'empêche pas la beaufitude, et les beaufs aux USA, ils valent le jus ! Mais le hic avec le cinéma américain, c'est que même quand il aborde un problème hyper intéressant, il faut toujours qu'on nous explique. Alors, ça dure, ça dure, et on se dit, oui ben, oui, là on a compris : qui va mal, pourquoi, de quand ça date, ce qui va se passer après, etc. L'ado désaxé avait fait la remarque la plus subtile et la plus vraie du film, eh bien il faut que le réalisateur nous le prouve par l'image et l'histoire à la fin du film !

Il faudra un jour leur apprendre l'ellipse, le sous-jacent, le symbole, la métaphore... Il y a quand même un truc que je n'ai pas compris : l'apparition d'un personnage secondaire à poil dans la cuisine en train de se faire un café. Ca vient comme un poil sur la soupe, et là, pour le coup, on nous explique pas, et comme on n'est plus habitué, on reste perplexe.

Je ne m'attarderai pas sur le personnage hyper convenu et classique incarné, très bien il est vrai, par Demi Moore, malgré les problèmes perso qu'elle traverse en ce moment (il m'arrive de lire un peu d'articles "pipole").

Et je ne serai pas trop négative, j'ai quand même rigolé parfois, mais ce n'était peut-être pas prévu pour, et comme je suis une fille simple, deux heures en anglais, je ne crache jamais dessus, et je ne me suis pas ennuyée, ce qui est un plus pour un weekend où ADMV m'a abandonnée...

Maintenant je vais aller lire l'article de Pascale, et cet après-midi, je récidive avec le cinéma américain en allant voir The Descendants. Là il y a Clooney, et encore des histoires de familles d'après la bande annonce, je vous dirai si c'était mieux !

"Another Happy Day Poster"

*Jean-Paul Sartre

samedi, 11 février 2012

Le premier homme qui est mort a du être drôlement surpris.

Mardi 14 février sera la journée nationale de prévention du suicide. Cette journée est organisée depuis 15 ans. Divers articles paraissent ce weekend sur le sujet, mais ne disent pas si ces campagnes de sensibilisation ont influencé les suicidaires potentiels et leur entourage;

Vous pouvez lire:

http://3.bp.blogspot.com/-fdnXl6z5q3w/TpzMmhs2BDI/AAAAAAA...

Je ne connaissais pas cette date avant de consulter comme chaque weekend Yahoo news ce matin. Et pourtant au réveil, après avoir remis le chauffage en route et rejoint mon lit en attendant que la chaleur revienne, j'ai pris et commencé le livre du haut de la pile de ceux qui attendent d'être lus, et c'était:

Etgar Keret, La Colo de Kneller. (Babel)

Si lire un texte un peu humoristique en même temps que grave sur le suicide ne vous dérange pas, si le point de vue d'un Israëlien sur la question vous intéresse, alors pour 5.50 Euros, vous obtiendrez 89 pages insolites. J'en suis pile à la moitié et irai le finir dès que j'aurai terminé cette note.

*Georges Wolinski

jeudi, 09 février 2012

- De quel groupe dépend le verbe "descendre"? - Des Beatles.*

Il y en a au moins un qui présente des excuses. Même si c'est un peu tard, et même si finalement, c'est pour limiter le manque à gagner.

http://www.liberation.fr/societe/01012388951-guerlain-reg...

 

Mais l'autre, qui avait sûrement moins de fric à y perdre, persiste et signe. Pour lui, donc, une civilisation et un régime politique sont la même chose.

C'est que dans le cas de Guéant, il ne s'agit pas d'imbécillité, mais de dangerosité.

Et le "philosophe" de défendre le triste individu !

http://lci.tf1.fr/filnews/politique/luc-ferry-toutes-les-...

Tous les Ferry ne se valent donc pas.

https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/3958...

* Question posée dans Questions pour un champion Online, et réponse donnée par une candidate !

Pour ceux qui ne verraient pas le point commun entre mon titre et ma note, c'est la connerie.

jeudi, 19 janvier 2012

Dureté et rigidité sont compagnons de la mort. Fragilité et souplesse sont compagnons de la vie. *

Comme l'a fait remarquer une de mes bloggeuses, j'ai beaucoup de visiteurs du monde entier. Si vous voulez en juger, allez cliquer sur la carte en bas de ma colonne de gauche. Bizarrement il n'y en a pas beaucoup ou pas du tout du Royaume Uni. S'il y en a qui sont en fait référencés sous la mention "unknown" ou qui n'arriveront que demain, j'espère qu'ils liront cette note.

En effet, j'ai un immense service à leur demander. Il y a une pétition à signer d'urgence :

http://epetitions.direct.gov.uk/petitions/18914

S'ils obtiennent 100,000 signatures d'ici le 10 octobre 2012, la requête pourra être discutée au Parlement.

En fait pour être fidèles et rendre hommage à l'oeuvre et aux idées de Margaret Thatcher, ils demandent à ce que ses funérailles, quand la date sera venue, soient organisées et financées par des organismes privés et non par l'état, pour lui assurer ainsi le meilleur rapport qualité/prix. Je trouve la démarche assez drôle et pertinente. J'aurais aimé signer, mais il faut soit résider au Royaume Uni, soit être Britannique résidant ou non au Royaume Uni.

Donc, si vous êtes anglais et que vous habitez Trifouillis les Chaussettes dans le département de la Haute-Garonne, vous pouvez signer !!! Ne vous privez pas, j'aimerais tant que les impôts des gens qu'elle a traités avec mépris et dureté ne servent pas à l'enterrer.

*Lao Tseu

vendredi, 13 janvier 2012

Le sexe est si facile quand vous êtes acteur, surtout à Hollywood. Ce n'est pas plus compliqué que d'acheter un hamburger. *

Un malheur ne vient jamais seul disait ma grand-mère. Il y a des non-voyants qui, entrés par hasard dans les lieux de malbouffe Ouimpy, s'apercevront en lisant sur leur pain, de la merde qu'il y a dedans avant même d'y avoir mis les dents. Si le menu et les ingrédients étaient inscrits en braille sur le mur extérieur, cela éviterait à ces malheureux d'avoir à aller jusqu'au comptoir, ce qui est déjà extrêmement dangereux pour les voyants !

Mais ma grand-mère aurait aussi dit à ces excités du chapeau quand il s'agit de faire du fric quels que soient les moyens, "Bien mal acquis ne profite jamais !"

Attendons.

*Anthony Quinn

(Enfin bon, parfois, on dérape, et on se casse la gueule !)

dimanche, 08 janvier 2012

Le suicide réussi est le seul péché mortel dont on ne puisse pas se confesser. *

En une semaine on en est au troisième suicide d'adolescent (de 12 à 16 ans). Les journalistes stigmatisent facebook (l'un des suicides a eu lieu en direct par webcam interposée sous les yeux de sa copine) ou le collège (une des victimes étaient apparemment harcelée. C'est sûrement vrai, depuis des lustres les collégiens sont tyranniques et cruels.) mais aucun n'évoque le problème des armes à feu trouvées dans la maison familiale par deux fois. A quoi pensent ces pères de famille chasseurs en n'enfermant pas sous triple ou plus fermetures leurs armes, et en apprenant à leurs enfants à les charger ? La gamine de 12 ans l'avait au moins vu faire ! Quant aux balles, elles n'étaient sans doute pas loin du fusil.

L'éducation nationale a sa part de responsabilité dans le malaise de certains élèves, la société de consommation et ultra-technologisée, de plus en plus virtuelle, aussi. Pourvu que l'on apprenne pas que ces jeunes pratiquaient le tir à la carabine à l'UNSS !

*François Cavanna

dimanche, 25 décembre 2011

Les rondeurs que vous voyez, je les dois aux spaghetti.*

Je suis d'accord avec Chief Gardener. Donner des cadeaux et en recevoir, c'est sympa. J'adore dénicher l'idée qui fera plaisir, amusera, étonnera et quand on arrive à faire pareil pour moi, c'est super aussi.

J'avais déjà ça dans ma cuisine,

aujourd'hui, j'ai ça :

La mienne est bleue. C'est pas très écolo, ça marche à piles, mais c'est rigolo.

Le repas était bon, le champagne aussi, mais bon, pas tous les jours, ou ma tête va se plaindre ! L'ambiance en tout cas était très chaleureuse. (Je dis ça pour Pascale. Si on ne s'est pas rendormi d'ici là, on ira participer à  l'opération Toiles Enchantées, allez voir les expliqu's chez Pascale.)

*Sophia Loren