Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 26 mars 2011

Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d'une bibliothèque. Ce sont les plus hauts placés qui servent le moins.*

Ma bibliothèque de quartier en 1967. Une seule entrée, deux bâtiments au fond de la cour : à gauche, la bibliothèque, à droite, le commissariat. Pas intérêt à te tromper.

Entrée dans la bibliothèque, dire bonjour aux bibliothécaires : M. et Mme S. A mes yeux, plus de 60 ans. Je ne dois pas me tromper beaucoup, ils étaient retraités de l'enseignement. A ma mère qui avait perdu son "carnet de bibliothèque", ils reprochaient "ça coûte cher à la ville". A mon frère, 14 ans, qui voulait emprunter un livre de la salles "adultes", accessible à 16 ans sur autorisation des parents, ils opposaient un refus sans appel. De Closets, Cousteau ou Paul-Emile Victor devaient être subversifs. A ma prof de maths, qui me l'avait raconté, ils faisaient remarquer avec mépris qu'elle n'empruntait que de la science fiction. A moi, ils ne disaient rien, car je respectais tous les règlements en ne lisant que du Charles Vildrac, de l'Enid Blyton ou du Caroline Quinn. J'ai eu de la chance. Pour mes 14 ans à moi, on a eu droit à l'ouverture d'une nouvelle bibliothèque, avec de vrais bibliothécaires, qui nous laissaient emprunter des livres d'adultes, nous y encourageant, même, vérifiant sûrement discrètement que c'était "correct".

Aujourd'hui, c'est toujours un endroit agréable, où il reste un semblant de calme, d'enfants et d'ados qui viennent s'évader quelques heures le samedi après-midi, sans walkman, sans coca, sans insultes, et ça fait du bien. J'y reste une heure, hors du monde, et ça me détend autant que mon cours de dessin.

laon zola

 

*Paul Masson

mercredi, 23 mars 2011

La mort, c'est un peu comme une connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu'il est mort. Ce sont les autres qui sont tristes. Le con, c'est pareil.*

Maitre Capello est mort. Les plus jeunes ne le connaissent sûrement pas, sauf grâce aux bêtisiers peut-être. Personnellement je le trouvais plutôt horripilant, mais comme j'ai trouvé une vidéo très drôle qui explique son décès, j'ai décidé de lui consacrer une note. Après tout, ne soyons pas consensuels et pour une fois disons du mal des morts : je le trouvais pédant, et pas si fort que ça finalement. Ma tante a toujours été plus forte que lui en vocabulaire et en grammaire, sans même avoir besoin de chercher dans son dico ou son Grévisse. Mais comme elle n'est jamais passée à la télé, vous vous en foutez, soit. Maitre Capello, le seul qui m'ait rappelé ce personnage, c'est Allègre. Allez savoir pourquoi...

 

Tout le monde ne peut pas faire de note en mémoire d'une beauté !

*Philippe Geluck

lundi, 21 mars 2011

Certains hommes parlent pendant leur sommeil. Il n'y a guère que les conférenciers pour parler pendant le sommeil des autres.*

Je viens de lire que vendredi dernier, c'était la journée internationale du sommeil. C'est pour ça qu'ils nous ont montré un mec qui sur un itinéraire, genre Lille/Nice, avait dormi en tout 9 minutes ! Incroyable, tout ça sans accident. Bon, moi, je n'ai jamais compté combien de temps je dormais sur un grand trajet, toujours est-il que le matin, je pense encore à mon lit quand je suis sur l'échangeur, avec beaucoup de nostalgie d'ailleurs.

Il parait que les micro-siestes font du bien. Je ne sais pas à quelle heure, mais je m'imagine bien à 13 h 30, au milieu de ma première heure de l'après-midi, dire à mes 36 élèves : "OK. Let's stop for two minutes and let's have a nice sleep, here. Heads on your tables everybody!" Le repas de la cantine nécessiterait bien une telle pause pourtant.

Ca ferait son petit effet, et peut-être seraient-ils moins énervés avec leurs profs de maths après ?

Aucun métier n'est fait pour ce merveilleux rhytme idéal dont on nous rebats sans arrêt les oreilles. Personne ne dort assez la nuit, car le boulot commence trop tôt (je dois être au lycée à 7 h 30, pour pouvoir faire mes photocop's ou rapporter un papier urgent au secrétariat, choper un élève qui me doit un chèque pour la sortie, etc.), et donc, je me lève à 6 h 20.  J'ai lu plusieurs sites, et la durée idéale moyenne d'une nuit serait de 7 heures ou 7 heures et demie. Il faudrait donc que je me couche à 23 h tous les soirs.... Ben, je n'y arrive pas. Et vous ?

Il n'y a que pendant les vacances que je dors bien, et que je peux faire la sieste, alors que je ne suis pas fatiguée. Etrange.

 

 

J'aime bien cette image de trains, à cause de mes racines. Mais d'un autre côté, prendre le train est devenu si stressant et aléatoire, que je me demande si elle est appropriée...

Quand je n'arrive pas à m'endormir, c'est vrai que je me trouve un peu dans le même état que quand le tgv ne démarre pas, coincé en gare, ou quand, après un retard, je dois prendre une correspondance, mais que rien ni personne ne peut m'indiquer le bon quai.

Alors, j'essaye d'avoir une image positive et rassérenante dans la tête. Souvent je suis allongée au soleil dans une prairie remplie de marguerites. Et vous ?

*Alfred Capus

dimanche, 06 mars 2011

Penser, c'est chercher des clairières dans une forêt.*

Demain, c'est la reprise, et avec deux semaines particulièrement chargées, où je ne pourrai même pas aller à mon cours de dessin jeudi, et où, ADMV est obligée de repartir dès demain matin... Bref quinze jours pas terribles, que je vais rayer soigneusement tous les soirs sur mon agenda. Comme quand j'étais interne.

Pour oublier la perspective de cette quinzaine, nous avons passé un dimanche cool, ensoleillé de surcroît. Un peu de boulot quand même ce matin, tortellini à la sauce au gorgonzola et merveilleux macarons achetés par ADMV, puis une fois le café avalé, nous sommes parties nous promener dans la forêt, pas très loin. Mais il faut quand même prendre la voiture. Je n'habite en plein dans une zone où le tourisme vert est très porteur. Quelques photos pour vous montrer que les images que nous emporterons au boulot sont quand même revigorantes.

 

100_5454.JPG100_5457.JPG

 

100_5456.JPG                                       

100_5458.JPG

 

 

 

 

 

 

*Jules Renard

 

samedi, 05 mars 2011

Un feu trop violent ne permet pas une bonne cuisine.*

repas 04.03.2011 001.JPG

 

repas 04.03.2011 002.JPG

repas 04.03.2011 003.JPG

En plus, il y avait du riz bashmati, et en entrée des samosas (congelés la semaine dernière, faut suivre) et du chutney aux figues et quetches que j'ai fait moi-même en octobre.

Je crois qu'ils reviendront.

* Proverbe chinois.

vendredi, 04 mars 2011

 Il ne me reste que six mois à retourner la salade avec les doigts .*

dessin030320110001.jpg

Le mec de la dernière fois, il tient pas sur le scanner, et puis, j'en suis vraiment pas contente. Un mec déjà, c'est difficile à dessiner, mais en plus, sans muscles et avec un tatouage immonde sur la poitrine, ça m'a stoppé l'inspiration. Ne croyez pas pour autant que je suis restée en apnée deux heures. Non, mais hier, c'était mieux. Voici un des résultats. Y'a encore un pied improbable, mais un peu plus probable que les séances précédentes dans le même style de position.

Ce soir je cuisine. Menu prérentrée, simple mais bon, de quoi alimenter nos estomacs et la conversation. Dernière invitation du temps libre. la semaine prochaine, pas une soirée tranquille : conseils de classe tous les soirs et oraux de bac blanc sur les temps libres... Une reprise en force. Pourquoi fait-on tout ça, je vous le demande, puisque le baccalauréat est voie de disparition (de plus en plus proche !).

Dans la journée, penser à aller porter nos pulls laineux au pressing. Je ne veux plus m'habiller en 3 ans.

Demain sans doute Black Swan au cinéma. Le ciel s'éclaircit et Ed ressort. Pourquoi j'habite pas dans le sud ? Ne me le demandez pas, ça me fâcherait. Et vous aussi peut-être.

Y'a de tout ici, comme dans une salade niçoise. Mais y'a que ça de niçois. (Si vous voulez faire des essais de casting devant des caméras, allez à Nice, ils sont équipés !)

*Rousseau. Julie, ou la Nouvelle Héloïse.

(Pour que la salade garde toute sa saveur, cliquez sur le nom de l'auteur et vous obtiendrez la définition de l'expression à l'époque !)

Et comme dirait Pascale, n'oubliez pas ce jeu qui va disparaître de ma page.

lundi, 21 février 2011

Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue...*

Comme vous l'avez sûrement remarqué, j'ai réussi à installer là-haut une toute nouvelle bannière, grâce aux explications d'Alexandra sur le blog hautetfort. J'ai pas fait tout à fait comme elle disait, mais ça a marché quand même. Je suis a'ch'ment fière. Les vacances, c'est chouette, ça permet de bidouiller. Bon, je n'aurai pas que ça à faire, j'ai aussi 39 copies de bac blanc qui m'attendent, mais comme je le dis souvent, je vais faire "le string minimum". Mais vu la masse de boulot qui urge, ça va carrément être un "une pièce de nageuse de compét'".

Avant de me mettre au boulot, je viens de passer un vrai weekend avec mon ADMV, comme nous ne pouvons jamais en passer d'habitude. Vendredi soir, comme d'hab', soirée pour nous deux. Tranquilles, on se raconte, on se retrouve, tout ça. Samedi, traînage en ville et shopping ! Une fois n'est pas coutume. C'est pas encore l'abondance de couleurs, mais ça vient. J'ai même vu quelques fringues orange. Samedi soir, épisodes de Pushing Daisies en retard, avec notre citation préférée : "Question course à pied, il est pas manchot !"

Dimanche il faisait gris, alors j'ai cuisiné. Léger quand même, car le soir on était invitées. Dans la campagne. Une jolie maison une soirée sympa où on a écouté toutes sortes de musiques. Un jour je vous ferai écouter ce que la maîtresse de maison joue et chante. Comme je suis en vacances et que rien ne nous pressait, on est rentré à deux heures du matin ! Y'avait longtemps que je n'avais pas roulé de nuit dans le brouillard.

Aujourd'hui, j'ai fait des courses qui attendaient depuis un bail. Particulièrement un paquet à poster. J'avais d'abord dû trouver des enveloppes, car à la poste, ils ne vendaient pas le format requis. Puis, j'ai jamais trouvé le temps. Et là, eurêka ! J'y suis allée, mais pas dans mon bureau qui ferme le lundi matin (ben oui, c'est connu, le lundi matin, on n'a rien à poster), mais dans un autre, où j'ai vu... des enveloppes du même format que celles que j'avais dû acheter en ville. Après, achat de feuilles de brick, et, at home, confection de samosas aux pommes de terre et à la coriandre.

Enfin, après-midi "bricolage sur blogs", celui-ci et celui que je fais pour mes élèves, et parties de Questions pour Un Champion, pour épater ADMV.

Comment ça, il ne se passe rien dans ma vie ? Mais moi, je trouve que c'était trois jours paradisiaques, de ne pas avoir à penser, à planifier, à corriger, à me demander ce que j'ai oublié de faire, etc.

  

 

Pas besoin d'être aux Maldives pour passer de bonnes vacances !

 

* Charles Morgan

mardi, 15 février 2011

STARS

En traînant sur fessebouc, et en repensant que certaines trouvent ça nul, j'ai quand même trouvé ça !

vive la vie,blog de femme,femmes,cinéma,festival d'anonnay,bloggeuse

Si le coeur vous en dit, allez y traîner aussi, cliquez sur le lien sous la photo. Il y a d'autres photos du festival d'Anonnay, plein d'infos sur le mur, peut-être que ça vous donnera envie de tenter votre chance pour faire partie du jury l'an prochain, surtout si vous n'êtes pas prof, car c'est toujours hors vacances scolaires.

Et si vous voulez en savoir encore plus, raconté par la cinéphile la plus enthousiaste de la blogo, cliquez ci-dessous :

lundi, 24 janvier 2011

Y'A PAS DE HONTE

Je suis née en 1958. Les goûts changent, mais il ne faut avoir honte d'aucun.Alors, je vous laisse deviner :

1. Quel fut mon premier 33 tours ? (en décembre 1968)

Bonne réponse pour Hervé ! hip hip hip....Hourrah !

2. A quel journal j'étais abonnée jusqu'à 10 ans ?

Et une bonne réponse pour Agathe ! Bravo !

3. Quel fut le premier concert live auquel j'ai assisté ? (en hiver 1971 - 1972)

EMY a trouvé ! Mais ça n'en fait pas une gentille...

4. Quel beau mec j'avais en poster dans ma chambre à 13 ans ? (1971) Axel a presque trouvé, mais il manque le nom de ce coureur automobile aux beaux yeux, mort trop tôt !

François Cevert, trouvé par Axel et zeepaardje.  Bravos !!!

5. Quel vêtement j'ai été fière de mettre à la boum où je suis sortie pour la première fois avec un garçon ? (printemps 1973)

Une jupe salopette !!! mais j'ai pas trouvé de photo qui corresponde...

Re-bravo Hervé !!!!!

6. Sur quelle chanson j'ai donné mon premier vrai baiser ? (février 1973)

INDICE : les initiales du chanteur: DG

Allez, un effort, la face B de La Tendresse ! 100 fois mieux !

7. Et à peu près à la même époque à quel film mon petit ami m'a emmenée ? (début 1973)

INDICE : y'avait Trintignant dedans ! N'oubliez pas l'année du film. Et puis c'était pas un mélo intello, j'avais 14 ans !

8. Quel 45 tours il m'a offert à Noël 1972 ?

INDICE : C'est un groupe français dont un membre au moins est déjà mort. (les autres, je ne sais pas trop ce qu'ils sont devenus.)

Un truc d'Il Etait Une Fois, leur premier et seul écoutable,(parce que ma madeleine) tube.

Faites vos propositions, je vous dirai si "vous avez bon", si ça aurait pu se faire, ou si y'avait aucune chance ! C'était avant ça :

jeudi, 20 janvier 2011

PAS DE WIFI LA OU JE VAIS

Ce weekend je pars. Pas très loin, mais plus haut que chez moi, et là où il y a plus de neige. Tout ça pour vous dire que je vous dis "A lundi !"

Reposez-vous bien, et si vous vous ennuyez allez finir mon jeu, là.

 

J'espère quand même que mon weekend "anciennes combattantes de 6ème" sera un peu moins sportif que ça !

dimanche, 16 janvier 2011

QUE DES BONNES NOUVELLES

Pour faire plaisir à Zapette qui n'aime que les bonnes nouvelles et à Pascale qui trouve que je râle trop souvent je ne vais écrire aujourd'hui QUE des bonnes nouvelles.

Hier j'ai cuisiné un poulet au gingembre et à l'échalotte qui s'est avéré délicieux. Résultat, tout le monde était de bonne humeur et en plus il en reste et je n'ai pas à me poser de question pour le repas de midi !

J'ai eu des cadeaux : un dvd "Soyez sympas, REMBOBINEZ" que j'avais raté et ma copine s'en souvenait. Et un polar "КОЛЫМА", rassurez-vous tout n'est pas écrit en russe, mais évidemment ça parle de la Russie, plus exactement de l'Union Soviétique. Avec cette amie nous sommes allées 3 fois ensemble en Union Soviétique !

Il fait beau et j'ai fini mes devoirs ! On va pouvoir aller se promener. Faire travailler nos muscles (celui de la tête monopolise un peu trop mon temps ces temps-ci à cause de l'éducnat). Il me reste encore un devoir à taper, mais ça ça ne fait marcher que les muscles des doigts.

Bon en Tunisie, c'est plus mitigé. Il y a des violences, des pillages, des tirs à vue de la police, une armée qui n'arrive pas à tout maîtriser, mais cela semble aller dans le bon sens quand même. Après 25 ans de dictature, ce serait illusoire de réussir une démocratie d'un simple claquement de doigt.

Et pour finir un cadeau pour Hervé:

100_9166.JPG

100_9168.JPG

Les deux croquis bleu ont été fait de la main gauche !

samedi, 08 janvier 2011

LA FEMME NUE NOUS A FAIT FAUX BOND

Hier au cours de dessin, le modèle n'est pas venu. Est-ce dû à la grippe, la gastro, un réveillon pas encore surmonté, la neige, la sncf ? Nous n'avons pas eu la réponse. Pour ne pas rester là inactifs puisque nous étions tous venus, nous avons posé en groupes, mais habillés, à tour de rôle. Eh bien, l'humain habillé est bien plus difficile à croquer que l'humain nu, je vous l'assure, d'un point de vue non gastronomique évidemment.

100_9163.JPG

 

100_9160.JPG

 

 

Comme Pascale va encore trouver que je n'écris qu'une note lilliputienne, je vais vous parler gastronomie justement et vous faire partager les petits bonheurs du 31 décembre. Nous avons opté pour le restau cette année encore, et pour le deux, chiffre rond, plein, et totalement parfait. D'un point de vue non mathématique évidemment.



100_9145.JPG100_9151.JPG

 

 

100_9135.JPG100_9142.JPG

Et pour terminer je vous soumets la photo d'un fruit exotique dégusté le 24 décembre, plus beau et intéressant visuellement que ravissant pour les papilles honnêtement, mais pas mauvais, surprenant en tous cas, mais dont j'ai oublié le nom. C'est pourtant moi qui l'ai choisi mais j'ai omis de prendre le dépliant offert par le magasin, et voilà, quand on n'a pas de tête, il faut avoir des amis bloggers !

100_9117.JPG

mercredi, 05 janvier 2011

ECRITURE DU WEEKEND

En 2010 nous avons pris nos petits-déjeuner en répondant aux questions du calendrier de QP1C. En 2011 nous écrirons sur notre frigo. Finalement c'est plus sportif.

Rassurez-vous je ne publierai un texte chaque semaine. Mais notre premier, c'est une occasion spéciale.

000_0142.JPG

Et comme mes aimants avaient attiré quelques commentaires, je vous offre un autre coup de projecteur sur notre frigo. Pas à l'intérieur, y'a même plus de bulles...

000_0143.JPG

Et chez vous, le frigo, c'est plutôt comment ? coloré, sobre, repeint, intégré ?

samedi, 01 janvier 2011

POESIE COLLECTIVE

On a eu un chouette cadeau. J'avais vu ça depuis longtemps, mais jamais personne ne me l'avait offert, et c'est un truc, on se dit "oui, c'est chouette, mais je vais quand même pas mettre mes sous là-dedans...". Et le Père Noël, lui, le fait.

Ce sont des aimants pour faire de la poésie. On s'est inventé un petit jeu. Chacune son tour on pose un élément sur le frigo, et on doit finir par écrire une phrase. On pose un aimant quand on le sent, quand on a l'inspiration. Depuis hier après-midi, on en est là.

100_9159.JPG

Je vous dirai comment ça évolue, mais n'oubliez pas qu'on ne pourra jouer que tous les weekends ! Cela risque de prendre un certain temps avant que l'on n'écrive un vrai poème. Quand on en sera là, je procéderai à la réorganisation de mes aimants de frigo.

Une info de dernière minute : il neige chez moi. A gros flocons.

Vous ne croyiez quand même pas que c'était fini !



lundi, 27 décembre 2010

CITATIONS SANS QUEUE NI TÊTE

Il s'agit de citations, qui ont toutes un thème commun assez facile à trouver. Il faut remettre les mots dans l'ordre, et tenir compte du fait que pour chacune d'elle, il manque 3 mots. Ben, oui, hein, on peut pas tout avoir !

1. printemps / que / à / je / je / de / voudrais / n' / neige / au / pas / envie / plus / de

2. mis / la /  mes / pieds /  a / j' / souliers / apporté / avais / des / devant /  la / Noël

3.rendre / arrachée / la / la / les / lui / ce / de / au / un / que / en / joie / impitoyablement / ont / secret / souffle / années / coeur /

Pour gagner, il vous suffit donc de retrouver la citation exacte et son auteur.

A part vous concocter ce jeu, j'ai été très occupée à remettre en état (vidge, nettoyage, défragmentation...) mon ancien ordi pour l'offrir. Une vraie geek !

mercredi, 22 décembre 2010

PARCE QUE MOI JE VEUX REPONDRE AUX GENS

@zapette: mais, il ne faut négliger aucune piste !

@Spleen : oui, mais ça n'a pas marché longtemps !

@drôle de princesse : les nobles ont toujours eu le droit d'aller lentement. A bas les privilèges !

@imposture : ah! j'avais pas vu...

Je suis obligée de publier ici les coms qui répondent aux vôtres sur la note précédente...

J'ai perdu bcp de temps ce matin avec ces histoires de coms qui ne voulaient pas se publier. Mais je ne suis pas la seule à avoir des problèmes, plusieurs bloggers en ont parlé sur le blog hautetfort, et la dernière note de ce même blog ne s'affiche pas complètement... Z'ont dû bidouiller.

Ici aussi quelqu'un a bidouillé et depuis, même si c'est plus beau, c'est un sac de noeuds pour modifier le contenu de mes listes. J'ai voulu faire du ménage et depuis c'est un peu le bouzon. Je m'y repencherai, promis.

En plus, j'ai un nouvel ordinateur, et je ne maîtrise pas encore tout de windows 7, qu'est-quand même bien sympa, qui produit des post-its qui salissent pas l'écran avec la colle, et sur lequel j'écris tout ce que je ne dois pas oublier. Mais mon cerveau est dans un tel état que je ne vais bientôt plus avoir de surface disponible (pas dans mon cerveau comme les pôv's qui regardent téhaifun) mais sur mon écran ultra big et moderne que j'ai. Ce qui ne m'empêche pas de boire du coca light, comprenne qui peut.

L'informatique peut être une frustration parfois, mais je n'en suis pas encore à la révolte. Qu'Hautetfort se rassure, je n'espère que des conseils.

 

lundi, 20 décembre 2010

LENTEUR A L'HONNEUR

Je viens de lire sur Libération que la mode était à la lenteur:

http://www.ecrans.fr/En-v-la-du-slow-jeu-en-v-la,11599.html

La neige se charge de nous ralentir, et je ne le regrette pas. Je vais partir un peu plus en avance pour un rendez-vous cet après-midi. Prendre un livre pour patienter dans la salle d'attente d'une médecin que j'aime bien parce qu'elle prend son temps. J'aimerais que le monde du travail s'adapte à ce rythme. Mais je sais que dans 2 semaines je retrouverai ces gens qui envoient des e-mails le lendemain pour une réponse la veille, des élèves qui croient qu'on peut corriger en deux heures ce que 33 élèves ont rédigé en une. Je sais que les rues se rempliront de gens qui s'énervent dans leurs voitures parce que leurs patrons ne tolèrent pas une minute de retard bien que les bouchons, neige ou pas, encombrent la ville de manière notoire et immuable. Les trois personnes pressées qui se sont engagées sur le passage à niveau dans le nord ce matin devaient être pressées... Elles ne le seront plus.

Pour illustrer mon propos, un classique, où même le générique respecte salutairement ce principe de lenteur.

 

 

mardi, 14 décembre 2010

CINEMA DU LUNDI

Hier, c'était Le Nom des Gens. C'est génial ce film. Je n'ai qu'une envie, le revoir. J'ai ri beaucoup, pleuré aussi mais faut pas le dire, et c'était tellement super comme film que j'en ai oublié que je déteste l'actrice principale. Là, le rôle lui allait comme un gant. Et pour niquer un film pareil, y'aurait vraiment fallu se forcer. Vous connaissez sûrement l'intrigue principale, mais même si ça vous parait idiot comme idée de départ, foncez. C'est fin, clairvoyant, et ça vous rappellera forcément quelque chose.

Ah, et puis la pièce des élèves cet après-midi, c'était fun, et un grand succès, comme chaque année. Si j'arrive à avoir récupéré tous les chèques pour un autre spectacle de la part de mes élèves de seconde, à rendre mon compte-rendu de la réunion parents-profs à ma sous-chef, à corriger les deux paquets de copies qui me restent demain après-midi et jeudi matin, alors, je serai une prof heureuse et méritant d'être en vacances samedi.

samedi, 20 novembre 2010

PLAY AGAIN

Allez,  vous avez été forts, vous allez être super forts !

Trois personnalités à deviner, deux indices à chaque fois.

ADMV TROUVE QUE C'EST TROP DUR... (E'M DIT: ILS VONT S'LASSER!) ALORS J'AJOUTE DES INDICES.

Les trois personnalités à trouver sont des chanteurs/euses, qui ont fait un tube la même année.

Dans les deux indices, à chaque fois, il y a le titre d'une chanson.

Il n'est pas interdit d'utiliser google pour trouver.

1.

           

KATE BUSH, trouvée par Hervé. C'est ma jumelle, vous vous rendez compte ! Née le 30 juillet 1958.

2.

 

LIO, trouvée par Zapette. Les seules soirées en boîte de ma vie, avec Madness aussi.

3.

 

BASHUNG, et encore une bonne réponse pour Hervé qui est un vrai warrior sur tous les plans.

Son tube de 1980 : Gaby, oh Gaby!

A vous de jouer !

dimanche, 14 novembre 2010

JEU : QUI SE CACHE DERRIERE LES INDICES ?

Pour tous ceux qui se languissent de nouvelles notes, et pour Hervé qui a besoin de s'occuper, un jeu du lundi, publié le dimanche soir.

1.

       

De Ch. Philippon, parues dans    Le jardin de Giverny.

le charivari.           (merci à: http://etudiante.wordpress.com/2009/12/10/anybody-want-to...  

Pour le 1, c'est Louis-Philippe, parce qu'il a été la cible d'un attentat l'année de la naissance de Monet.                                

Claude Monet. (Trouvé par zapette, au mieux de sa forme !)

2.

    

Il est né à Alexandrie, Egypte et animait "N'oubliez pas votre brosse à dents".

NAGUI ! trouvé par Hervé, notre champion !

3.

  

Pierre Bergé, trouvé par Agathe. Bravo !

Il a été le compagnon d'Yves Saint-Laurent, et a soutenu Ségolène Royal pour sa candidature aux présidentielles.

Leur point commun ? Ils sont tous les trois nés un 14 novembre !

Règlement :

Une seule proposition pour une seule question. Une fois que je vous ai répondu, vous pouvez rejouer.

Bon, vous risquez d'attendre, demain, grosse journée au boulot !

jeudi, 04 novembre 2010

C'EST JEUDI, C'EST GRIBOUILLIS !

"Ce dessin m'a pris cinq minutes, mais j'ai mis soixante ans pour y arriver."

Auguste Renoir

croquisa4.11.2010.jpg

 "On dessine pour se trouver, et on rencontre les autres."

 Louis Pons

croquisb4.11.2010.jpg

"Il n'y a réellement ni beau style, ni beau dessin, ni belle couleur : il n'y a qu'une seule beauté, celle de la vérité qui se révèle."

 Auguste Rodin

croquisc4.11.2010.jpg

"Dessiner, c'est mettre des patins à son imagination, c'est réinventer les choses, des objets, c'est parler et dire à travers des formes, des ombres."

Louise Portal

croquisd4.11.2010.jpg

"Dessiner suspend la pensée."

 Jacques Herzog

croquisf.4.11.2010.jpg

Edit de 19 h 05 : je vous rajoute une citation (qui me va droit au coeur) et un dessin que j'avais oublié... Je suis pas un gentil bourrin ?

"Un chameau, c'est un cheval dessiné par une commission d'experts."

Francis Blanche

100_1143 copie.jpg

 

mardi, 02 novembre 2010

BILAN

Tout dépend quand, pour qui, où, mais là, pour les vacances, le temps a passé trop vite. Je n'en ai pas fait grand chose de ces vacances, mais je me suis reposée, et j'ai vu quelques personnes que je vois rarement, j'ai même passé des coups de fil que je repousse régulièrement, me donnant l'excuse de la fatigue du boulot. J'ai passé du temps avec mon ADMV. On a fait des grasses mat's, regardé des films (le dernier, c'est Le Criminel, d'Orson Welles). Je l'ai dessinée (mais je vous montrerai pas, non, anonymat, anonymat !). On s'est fait un restau aussi. Y'a bien fallu bosser un peu pour le lycée : copies, recherche de documents sur internet, préparation de cours... Opérer la transhumance fringues d'été/fringues d'hiver. J'ai fait la cuisine en essayant que ce soit sain et équilibré. J'ai écrit une grande lettre en allemand qui attendait depuis deux mois. Et puis j'ai bloggué. Je vous ai lus, répondu. Voilà, ce n'est pas transcendant, mais ça doit être ça aussi les vacances. Et demain, c'est le dernier jour, je le dégusterai. Et je me sens prête pour samedi prochain (j'ai fait ça aussi pendant les vacances et on était nombreux !), pour CA :

100_0819.jpg

jeudi, 14 octobre 2010

DESSINER C'EST OUBLIER

Ce soir toutes celles qui m'avaient dit avoir essayé de dessiner, mais s'étaient trouvé nulles, auraient dû venir avec moi à mon cours de dessin. Purée, j'en ai chié ! C'était pas le même modèle que l'autre fois. C'était sa première séance de pose (j'ai bavardé avec elle après) et je suppose que c'est pour ça qu'elle prenait souvent des poses un peu compliquées. Mais en plus, je dessinais sur un très grand bloc cette fois, et avec des fusains ou pastels selon les croquis, et ce grand espace pour des grands gestes m'a certainement intimidée. En plus à un moment la prof nous a fait dessiner de la main gauche ! Elle nous l'avait dit, je ne l'avais pas cru, mais ça libère le geste, et ça donne un dessin plus sensible. Ce n'est pas faux. Mais ce soir encore cela m'a surtout aidée à me sentir mieux, à un peu oublier les tensions : la journée un peu dure marquée par la venue de la police devant le lycée, pour jet de barrière au-dessus de notre grillage (y'avait personne dessous, mais apparemment cela nécessitait de les appeler), journée d'élections professionnelles (je ne me présente pas cette année, pour la première fois en 27 ans!) que mon syndicat a largement gagné sûrement à cause d'une ambiance générale à la rebellion, et puis les crasses de la vie que traversent plusieurs de mes amis et qui ne quittent pas ma tête (enfin, je me dis que le verbe "traverser" m'est venu spontanément, car les crasses de la vie, on y entre, mais finalement on en sort aussi). Bref, pendant deux heures, il n'y a plus eu que mes yeux, le modèle, mon papier, et mon crayon qui faisait ce qu'il pouvait avec beaucoup de concentration et de passion. Alors voilà l'étape de la semaine :100_1088 copie.jpg100_1094 copie.jpg100_1102 copie.jpg100_1103 copie.jpg

100_1106 copie.jpgLes deux d'avant le dernier, c'est de la main gauche !

dimanche, 10 octobre 2010

ED TIENT TOUJOURS SES PROMESSES

Je vous ai récemment promis deux choses :

1. Un de mes croquis ratés pour vous redonner confiance en vous ! Croyez bien que dessiner n'est pas facile, mais même si on en rate pas mal, cela reste un plaisir incomparable.

CROQUISRATE copie.jpg

 

Je vous assure qu'elle vait des jambes normales, contrairement à ce que mon oeuvre semble suggérer !

2. Un indice pour découvrir le film qui parle des italo-américains et qui a pour acteur principal un mec que Pascale aime bien, mais malheureusement, elle n'aura pas le temps, ni l'envie de venir jouer ici ces temps-ci.

acteur.jpgacteur copie.jpg

jeudi, 07 octobre 2010

RENAISSANCE

Cette année je vais pouvoir renaître à une vie sociale normale. Je ne dis pas que je n'aurai pas de travail (J'ai déjà corrigé 192 copies depuis la rentrée, et 58 m'attendent ce weekend), ni de réunions, ni de rendez-vous avec les parents, ni de temps perdu à essayer de pallier les désorganisations d'une réforme non préparée, mais au moins ai-je un emploi du temps humain. Je peux envisager de prendre une soirée pour moi, ou un après-midi, voire un weekend presque entier de temps en temps, sans me sentir oppressée à cause de tout le boulot en attente.

Je vais même m'offrir deux activités aussi régulières que possible. Dessin ET piscine ! J'ai eu ma première séance d'atelier de dessin. Ca a commencé fort ! Du nu ! Y'a rien de plus difficile. Je n'ai pas dessiné, sérieusement je veux dire, depuis près de 10 ans. C'est comme un sport, on se sent rouillé. Notre jeune modèle posait par "séances" de 15, puis 10, puis 2, puis même 1 minute ! On a eu le temps de faire 14 croquis. La prof a dit que le but n'était pas de faire "ressemblant", mais d'attraper des réflexes, des gestes de dessin rapide. Toute cette concentration dans l'air, ces quelques 25 personnes de 17 à plus de 80 ans à vue de nez, tous les yeux faisant la navette entre leurs feuilles et le modèle, et à peine 10 minutes de pose au milieu de la séance pour faire un brin de causette... J'en suis sortie épuisée comme après un entraînement de basket, sereine comme après une séance de yoga, et contente comme un jour de rentrée quand j'étais petite. (Aujourd'hui les jours de rentrée ne me mettent plus dans la même euphorie.)

Je vais vous offrir quelques exemples de ce que j'ai fait ce soir. J'en republierai au cours de l'année, et j'espère que vous noterez des progrès. Pour l'instant, c'est vraiment sommaire.

croquis1 copie.jpg

 croquis2 copie.jpg

croquis3 copie.jpgcroquis4 copie.jpg